Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Adam Sfali - Emarrakech - publié le Mercredi 10 Octobre à 09:40

Observation des droits de l’homme au Sahara: Après les américains, les britanniques




Laayoune : Une mission diplomatique britannique s’est rendue à Laayoune, avec pour objectif l’évaluation de la situation des droits de l’homme dans la région et l’estimation des degrés de respect des législations internationales en la matière par les autorités publiques.



William Jefferson Hague ministre des affaires étrangères britannique
William Jefferson Hague ministre des affaires étrangères britannique
Deux diplomates de l’ambassade du royaume unis à Rabat, Allen Gogichen vice chef de la mission diplomatique anglaise au Maroc et Hugh Cleary du service de communication et des affaires politiques à l’ambassade, se sont rendus en mission à Laayoune pour observer sur place, le respect par les autorités publiques, des dispositions en matière des droits de l’homme.

Les deux diplomates anglais ont rencontré sur place, les élus de la région, les autorités publiques en sus des activistes droits de l'hommistes de la ville, du CNDH et de la societé civile, ainsi que les activistes séparatistes représentants du Polisario dont Aminatou Haidar.

Les deux diplomates sanctionneront leur inspection par un compte rendu qui sera transmis au Foreign Office, pour en user comme base, à la rédaction d’un rapport sur des droits de l’homme au Maroc.

La mission britannique arrive quelques jours après celle conduite dans la région, par une semblable américaine.

A noter que la Grande Bretagne adopte une position très pro algérienne sur l’affaire du Sahara, pour cause les contrats d’armements signés par Alger à Londres notamment celui d’achat d’une 80aine d’hélicoptères Merlin, au fabricant anglo-italien Agusta Westland, pour un montant de 5 milliards de dollars.

               Partager Partager


Commentaires