Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



MAP - Nadia El Rhzaoui - publié le Vendredi 13 Mars à 11:32

OTAN : Le Maroc, un partenaire stratégique et une force motrice du dialogue méditerranéen






Bruxelles - Le Maroc, de par son engagement actif en faveur de la paix et de la stabilité, constitue un partenaire stratégique clé de l'organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et se positionne comme une force motrice et un interlocuteur privilégié dans le dialogue méditerranéen, à l'heure où la région fait face à d'importants défis sécuritaires, ont souligné jeudi à Bruxelles des responsables de l'Alliance.
OTAN : Le Maroc, un partenaire stratégique et une force motrice du dialogue méditerranéen
Le Maroc et l'OTAN qui partagent les mêmes objectifs de paix et de sécurité, entretiennent une coopération multiforme et une relation privilégiée tant dans le cadre du dialogue méditerranéen qu'au niveau bilatéral, ont affirmé plusieurs experts et hauts responsables civils et militaires de l'OTAN, à l'occasion d'une visite d'une délégation de journalistes marocains, au siège de l'alliance. Dans leurs exposés présentés à cette occasion, les responsables de l'alliance qui se sont relayés pour détailler les différents volets de partenariat entre l'OTAN et le Maroc, les domaines d'action ainsi que les missions et les partenariats développés par l'organisation, ont insisté sur l'importance du Dialogue méditerranéen (DM) de l'OTAN qui part du principe que la sécurité en Europe est étroitement liée à la sécurité et à la stabilité en Méditerranée.

Ces experts qui ont mis en lumière la volonté du Royaume d'oeuvrer pour la stabilité régionale ont tenu à saluer son volontarisme et sa contribution agissante au service de la paix et la stabilité, ce qui lui a permis de jouer un rôle de premier plan dans le dialogue multilatéral dans le pourtour méditerranéen. 'Le Maroc est un partenaire stratégique majeur de l'OTAN et une force motrice au sein du dialogue méditerranéen qui vient de célébrer son 20ème anniversaire'', a affirmé Oana Lungescu, porte-parole de l'Alliance atlantique.

Après avoir mis en avant le rôle actif du Maroc en tant que promoteur de la coopération internationale, elle a affirmé que vu les changements qui se sont opérés tant à l'Est de l'Europe qu'au Sud de la Méditerranée, et dont les conséquences se feront ressentir encore durant les années à venir, le Royaume figure parmi les partenaires d'interopérabilité avec lequel l'alliance veut entretenir une coopération dynamique.

Au niveau bilatéral, elle a rappelé que le cadre du partenariat Maroc-OTAN a été renouvelé en 2013, notant que la coopération avec le Maroc se focalise notamment sur la lutte contre le terrorisme et l'interopérabilité, à savoir la capacité de travailler ensemble. L'engagement et l'apport du Maroc a été également salué par le secrétaire général adjoint, Délégué pour les affaires politiques et la politique de sécurité de l'OTAN, James Appathurai qui a également affirmé que le Maroc est un pays très actif et une force motrice dans le DM, soulignant qu'il fait montre d'''un bon esprit dans les négociations multilatérales'.

Il a de même tenu à mettre en avant la place particulière qu'occupe le Maroc auprès de l'alliance, de par son engagement et le volontarisme dont il fait preuve, à travers notamment sa contribution à plusieurs opérations de maintien de la paix.

Au volet de la coopération sécuritaire, le Lieutenant-colonel Henri Lambaré, de la Division coopération et sécurité régionale de l'Etat-major international, a affirmé que le Maroc demeure un partenaire particulièrement actif en terme de participation aux activités de coopération militaire de l'OTAN, notant que la participation du Maroc à l'IFOR/SFOR en Bosnie de 1996 à 2004 puis à la KFOR au Kosovo de 1999 à 2014 est un exemple concret de cet engagement opérationnel.

La relation entre le Maroc et l'OTAN est une relation structurée aux objectifs bien identifiés qui portent notamment sur un programme de coopération individuel (ICP), approuvé par le conseil de l'Atlantique nord en février 2010, et un programme de partenariat et de coopération individuel (IPCP), approuvé par le même Conseil en novembre 2013, a-t-il dit, tout en énumérant certains aspects de cette coopération notamment les réunions et visites de haut niveau, les stages et les escales des groupes maritimes permanents de l'OTAN.

Dans le cadre de la coopération militaire entre l'alliance et les pays du Dialogue méditerranéen dont le Maroc, le nombre d'activités a régulièrement augmenté au cours des quatre dernières années passant ainsi de 149 en 2011 à 312 en 2013, a ajouté l'expert, expliquant qu'il s'agit essentiellement d'activités de formation et d'entrainement dans les centres de formation de l'OTAN. Outre les programmes de coopération Maroc-OTAN, et le DM qui a été l'un des points amplement évoqué par les intervenants, les discussions ont porté sur les transformations de l'alliance et l'ouverture vers les pays méditerranéens et du Moyen Orient, ainsi que la coopération scientifique et environnementale à l'OTAN et dans les pays partenaires en particulier le programme OTAN de la science pour la paix et la sécurité (SPS).

L'OTAN, qui compte actuellement 28 pays membres, a pour objectif premier d'assurer leur défense commune contre les menaces extérieures par des moyens politiques et militaires.

Vu les nouveaux défis sécuritaires et les transformations profondes sur l'échiquier international et régional, l'OTAN qui compte 28 pays membres, adapte son rôle au nouveau contexte international et ses partenaires déclarent être mus par une volonté plus ambitieuse de rehausser ses relations avec ses partenaires en particulier en matière de Dialogue politique.

En effet, l'Alliance devient plus sensible à son environnement et adapte par conséquent son rapport avec son voisinage. Bien avant les bouleversements politiques qu'a connus la Méditerranée suite au printemps arabe, la région n'est plus une simple question périphérique de l'OTAN, mais bien au contraire, la rive sud de la Méditerranée est devenue un espace géopolitique au centre de l'agenda de l'Alliance.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».