Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Samedi 19 Juillet à 10:59

OMS : L'obésité prend partout de l'ampleur, touche 44 millions d'enfants



Genève - L''obésité infantile prend à un rythme rapide l'ampleur d'une épidémie mondiale en touchant désormais 44 millions d'enfants, selon les derniers chiffres publiés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).



Entre 1990 et 2012, le nombre d'enfants souffrant des problèmes de surpoids et d'obésité est passé de 31 millions à 44 millions.
 
"L'obésité infantile est l'un des problèmes majeurs de santé dans le monde" puisque les enfants obèses courent souvent le risque de contracter des maladies graves telles que le diabète et le cancer, indique-t-on vendredi auprès de la Commission pour la fin de l'obésité des enfants, mise sur pied en juin par l'OMS.
 
Cette Commission, composée d'experts indépendants et présidée par le Néo-zélandais Sir Peter David Gluckman, vient d'avoir sa première réunion à Genève.
 
D'après l'organisation, le nombre des enfants obèses dans la région Afrique, y compris les pays arabes, a plus que doublé entre 1990 et 2012, en passant de quatre à 10 millions.
 
"Si cette tendance se poursuit", il y aura d'ici à l'an 2025 "75 millions" d'enfants obèses dans le monde, prévient l'OMS.
 
Selon l'agence onusienne, "s'attaquer dès à présent à l'obésité des enfants est une occasion importante de réduire l'effet de maladies cardiaques, du diabète et d'autres maladies graves à l'avenir".
 
Elle regrette qu'il n'y ait pas jusqu'ici de consensus dans le monde sur les moyens d'empêcher l'obésité des enfants, et la Commission nouvellement créée a pour but de collecter les meilleures méthodes et pratiques dans ce domaine.
 
"Des experts sociaux, des spécialistes de la santé publique, des médecins et des économistes vont se réunir pour synthétiser les meilleures pratiques dans un plan cohérent", relève l'OMS.
 
Ils sont notamment chargés d'élaborer un rapport en la matière dont les conclusions seront présentées à l'Assemblée mondiale de la santé, qui se réunit chaque année à Genève.
 
Pour l'experte pakistanaise, Sania Nishtar, coprésidente de la Commission, deux des principales raisons de l'obésité des enfants sont la malnutrition et le "syndrome de l'écran", en allusion aux longues heures passées devant un écran tactile ou les jeux vidéo.

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara