Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 9 Mars à 20:22

OICS : Le Maroc réalise des progrès en matière de résolution des problèmes liés à la drogue





Le Maroc a réalisé des progrès dans la résolution des problèmes liés à la drogue, notamment en ce qui concerne la prévention, le traitement et la réduction de la culture et du trafic illicites de cannabis dans le pays, indique le rapport annuel de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) pour l'année 2015.

Les efforts importants que le Maroc a déployés pour lutter contre la culture illicite du cannabis se sont traduits par une diminution des superficies des cultures déclarées en 2014 par rapport à 2012, souligne le rapport présenté mercredi à Rabat lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'ONU au Maroc.

La Commission nationale des stupéfiants du Maroc a continué de prendre des mesures en application des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues, ajoute le rapport présenté par le professeur jallal Toufiq, membre de l'OICS, notant que ces deux dernières années, le Maroc a étendu son plan d'action national contre la toxicomanie en créant d'autres centres de traitement dans l'ensemble du pays. Le pays a mis en œuvre son plan d'action national de réduction des risques en lançant de nouveaux programmes de substitution aux opiacés et en adoptant le premier programme de ce type en milieu carcéral, poursuit le rapport, ajoutant que le Royaume a publié le premier rapport de l'Observatoire national des drogues et addictions et réalisé sa seconde enquête nationale sur l'usage de drogues en milieu lycéen.

Le Maroc travaille actuellement avec l'OMS à l'élaboration d'une stratégie de coopération sectorielle pour la période 2016-2021, relève-t-il, précisant que lors d'une réunion du comité directeur chargé de la mettre en place qui s'est tenue en juin 2015, les représentants du pays et de l'OMS ont débattu des modalités qui pourraient être les siennes.

Si les saisies de résine déclarées par les autorités marocaines ont diminué de manière significative depuis 2012, le pays voit à présent apparaître un trafic de cocaïne, qui est transportée en contrebande à bord de vols commerciaux en provenance du Brésil et transite par l'Afrique de l'Ouest et le Maroc, d'où elle rejoint l'Europe, relève le rapport.

L'organe engage les autorités marocaines à poursuivre leur action, particulièrement en ce qui concerne la lutte contre la culture illicite et le trafic de cannabis dans le pays, notant que depuis la mission de haut niveau qu'il a menée au Maroc en 2009, la coopération s'est renforcée entre le Gouvernement marocain et l'OICS.


               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara