Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Editeur - publié le Lundi 13 Janvier à 11:34

Nouvel ouvrage : "Le Maroc de la diversité" de Mourad Alami





Mourad Alami
Mourad Alami
Pr. Mourad Alami vient de sortir un nouvel ouvrage, intitulé : « Le Maroc de la diversité», titre secondaire : « Essais. Langue, société, culture, politique », 410 pages, en 3 langue : marocain, arabe, français, maison d’édition « Bouregreg », Rabat. Cette publication représente le 8ème ouvrage que porte Mourad Alami à son actif depuis qu’il a regagné le Royaume définitivement en 2008.

Selon Mourad Alami la diversité constitue un patrimoine universel, commun de l’humanité ; étant donné que toutes les pratiques quotidiennes sont liées étroitement à la diversité d’opinion, de culture, de culte, de langue, de genre de société etc. ; et ce sont justement ces pratiques qui garantissent, favorisent le respect de l’autre, la paix sociale et la tolérance, sans lesquelles on ne pourrait connaître de prospérité, de croissance, d’échange et de concours d’idées afin d’améliorer le sort de l’homme. La diversité qu’elle soit culturelle, cultuelle, linguistique ou autre n’est qu’un reflet de la biodiversité de la nature.

La diversité va de pair d’une manière idoine avec la création, l’invention, le développement durable et le progrès ; autrement on aurait une seule œuvre, une seule opinion, une seule approche et un seul mode de vie. La richesse qu’on crée, ainsi que toute sorte d’inspiration, proviennent de la diversité humaine qu’il faut accepter et assumer afin de mûrir et d’apporter une contribution considérable à la société, tributaire considérablement des apports de tous ses affluents et composantes.

Quant à l’impact de la diversité sur les droits de l’homme, il faut admettre que la diversité implique le respect de l’identité de l’autre, de sa religion, sa langue, sa race, son sexe et ses choix individuels. C’est dans cette perspective qu’on est en état d’assurer les échanges entre les individus et les cultures ; mais aussi les échanges de marchandises, de biens matériels et immatériels et de services. Cette interaction représente bel et bien le fil conducteur de l’humanité, une humanité plurielle, riche et ouverte constamment sur l’autre, surtout au sein de la société majoritaire elle-même. Car le degré de maturité, de démocratisation d’une société sera toujours tributaire de la capacité d’intégration de toutes les minorités dans cette même société.

En conséquence, un développement, une cohésion et paix sociale ne pourrait être garantis et préservés dans la durée qu’à travers l’accueil, la reconnaissance de l’autre dans ses facettes les plus diverses, les plus totales et les plus variées. La diversité dans l’unité, et l’unité dans la diversité.

Le choix du genre « essai » en tant que surface de projection pour les multiples approches et idées que nous propose Mourad Alami n’est pas fortuit, étant donné qu’il y a unanimité que l’essai fait partie du genre royal parmi les différentes expressions écrites, tout en évoluant constamment entre la partialité et la réalité, le moi et le monde ; on peut même le considérer comme une approche hautement intellectuelle et esthétisée, tout en puisant, et cela bien souvent, sans ambages ni détours, dans la critique, l’ironie, le sarcasme et le pamphlet, si nécessaire, dans une autodérision salutaire.

Le précurseur et inventeur de ce genre est sans doute Michel de Montaigne qui a reconnu intuitivement l’esprit du temps et les grandes transformations urbaines et mutations sociales, dûes à la Renaissance et liées ainsi directement à la libération de la pensée des préjugés, de la superstition et des dogmes religieux. Et c’est ce que le Maroc est en train de vivre aujourd’hui. Il s’agit d’une nouvelle ère, d’une nouvelle subjectivité, et d’une interaction riche et foisonnante entre le monde intérieur et le monde extérieur. Les représentants classiques les plus prolifiques de ce genre sont Voltaire, Diderot en France, Francis Bacon dans le monde anglo-saxon, Friedrich Nietzsche, Hannah Arendt et Walter Benjamin dans l’espace germanique.

La plupart des essais de Mourad Alami relèvent de la sphère de l’argumentatif ; étant donné qu’il cherche constamment à développer, éclairer, expliquer, afin de convaincre le lecteur avisé, tout en puisant d’une manière riche et variée dans le travail du style et de la rhétorique. Mourad Alami veut déranger, provoquer, si nécessaire, afin que le lecteur s’interroge, se pose les questions appropriées. Tous ses essais respirent l’air du temps, pour déboucher plus tard sur des documents historiques ou plus exactement des histoires d’idées. Les idées exposées, partagées par Mourad Alami, ne sont jamais des idées absolues, dogmatiques, figées dans le temps, l’espace et qui auraient pour finalité des fins didactiques ou morales ; c’est loin d’être le cas, il s’agit plutôt de tâtonnement dynamique, de recherche poussée sur et dans la pensée, d’hésitation intelligente, d’ESSAI tout court.

Les différentes idées, thèmes traités qu’aura le plaisir de découvrir le lecteur porteront sur : la société civile : conscience du pays démocratique, le clash entre les modernistes et les traditionalistes, la démocratie et les libertés individuelles, la xénophobie religieuse et ethnique, François Hollande : doit-il s’excuser ?, le Maroc et la Chine, éclairage public et énergie solaire, abus sexuel sur mineur, le gouvernement marocain et ses défaillances, officialisation de la langue marocaine, la corruption, l’enseignement, le ministère de la culture, le ministère des affaires étrangères, les radios et chaînes de télévision, les discours royaux et leurs traductions boiteuses (donneur d’ordre : « Corcas »), diversité des cultures et langues au Maroc, langue marocaine : épouvantail des forces conservatrices, Laayoune et la provocation, la traduction et l’adaptation, le nouveau style imagé du Souverain, lettre ouverte au chef du gouvernement marocain etc.

Biographie sommaire : Universitaire (Maroc/Allemagne), écrivain et traducteur ; traducteur de plus de 300 ouvrages (35 ans d’expérience), surtout juridiques, économiques et scientifiques pour le compte de sociétés allemandes (plus de 100 ouvrages, allemand-arabe ; 80 allemand-français et plus de 120 français et arabe à l’allemand) ; a publié des poèmes et des nouvelles en langue allemande depuis le début des années 80. Traduction entre autres de « la Mémoire d’un Roi » de Hassan II, français-allemand, Berlin 1996. Publication de 7 ouvrages en langue marocaine (roman, contes, études, essais, blagues, pièce de théâtre, poésie etc.).

Pr. Mourad Alami
Universitaire, écrivain et traducteur

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara