Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


Xinhua - publié le Jeudi 31 Décembre à 00:00

Nouvel An : 11 000 agents français mobilisés pour assurer la sécurité en région parisienne





Ph. Xinhua/Li Genxing
Ph. Xinhua/Li Genxing
Un dispositif renforcé de 11 000 agents de sécurité et de secours sera déployé pour assurer la sécurité en région parisienne pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, a annoncé mercredi la préfecture de police de Paris dans un communiqué.

"Plus de 11 000 (contre 9 000 en 2014) policiers, gendarmes, militaires, pompiers ainsi que personnels d'associations de secours aux personnes seront mobilisés dans l'agglomération" parisienne pendant la nuit du 31 décembre "pour assurer aux citoyens des conditions de sécurité optimales dans le cadre de l'état d'urgence", est-il expliqué dans le document.

Lors d'une conférence de presse, le préfet de police de Paris, Michel Cadot, a détaillé mercredi le dispositif, en indiquant que les effectifs comprendront des policiers, des services de secours dont 2 300 pompiers, 2 000 militaires et une soixantaine d'agents de la Ville de Paris, auxquels s'ajouteront une centaine d'agents de la RATP et de la SNCF pour la sécurisation des transports.
Lieu traditionnel de célébration du Nouvel An, l'avenue des champs Elysées, à Paris, sera placée sous haute surveillance, avec des contrôles et des "filtrages sélectifs" aux abords de l'avenue, où seront déployés 1 600 policiers et gendarmes, a précisé le préfet.

L'ensemble du dispositif sera placé sous la supervision du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui effectuera jeudi après-midi un déplacement dans le Val-d'Oise (nord de Paris) pour y rencontrer notamment des sapeurs-pompiers et des policiers.

Par ailleurs, contrairement aux autres années, aucun feu d'artifice ne sera organisé à Paris, a fait savoir le préfet, tandis que "la vente et l'usage des pétards et autres artifices de divertissement sont rigoureusement proscrits".

Malgré la menace terroriste et l'état d'urgence instauré après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, la capitale française "demeure l'une des destinations les plus populaires en Europe pour ce réveillon", écrit jeudi le journal Le Parisien, indiquant que le site de location immobilière entre particuliers Airbnb annonce "45 000 réservations effectuées pour cette période".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus