Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Suivez-nous

   





Noureddine Fathy, plasticien du corps et du sacré


MAP - publié le Lundi 29 Juin 2009 à 11:56


Essaouira - C'est sous le titre "le corps et le sacré" que se tient actuellement l'exposition de l'artiste peintre Noureddine Fathy à la galerie Bab Marrakech à Essaouira (25 juin-25 juillet).


Noureddine Fathy
Noureddine Fathy
Le corps c'est celui de "l'Homme de Vitruve'' aux bras et jambes écartées que devait rendre célèbre un certain Léonard de Vinci.

Un Corps que le plasticien juxtapose, fait virevolter, violente dans un mouvement qui renvoie à l'infini de la vie et de la mort, explique la critique Karima Mezouar dans un essai de lecture des Âœuvres de Fathy.

Le centre d'intérêt de l'artiste est traversé par une vision ouverte sur l'évolution humaine et ses Âœuvres s'inscrivent dans le cadre de la régularité de l'ancienne activité humaine intégrée dans un genre de mythe, écrit de son cô té Ben Younesse Amirouch.

L'artiste est l'un des initiateurs du nouveau mouvement figuratif qui prô ne le réalisme loin de toute démarche décisionnelle et catégorique, relève pour sa part l'artiste et critique Chafik Ezzougari.

Le sacré n'est pas interdit et peut faire l'objet ou être sujet de travail, revendique Fathy qui affirme avoir recours au symbolique pour référer au religieux, calligraphie pour l'Islam, ombre d'une croix pour le christianisme.

Plus d'une cinquantaine de toiles sont accrochées dans cette exposition montée en marge du festival Gnaoua et Musiques du Monde (25-28 juin) et dont le vernissage a été présidé, vendredi, par M. André Azoulay conseiller de SM le Roi et président fondateur de l'association Essaouira-Mogador, et Mme Touria Jabrane Kryatif, ministre de la Culture.





Vous aimerez aussi :
< >

Jeudi 31 Juillet 2014 - 10:22 Le 9è festival d'Imintanout "Amzwag"

Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Livres | Hi-Tech | Analyses I Chroniques | Interviews | Lemag | Vu sur le Net



Abonnez-vous à la Newsletter







Ne manquez pas nos prochains articles. Rejoignez-nous sur
Twitter
Facebook
Rss
Newsletter
Google+