Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Hajar Hamdaoui - publié le Vendredi 2 Janvier à 12:57

Notre civilisation menacée par l'ère 2.0 ?




Personne ne peut nier le fait que les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), dont le totem est Internet, ont révolutionné le monde, aussi bien économiquement que socialement en passant par la politique.



Cependant, on ne peut s’empêcher parfois de réfléchir au sort de notre civilisation humaine à l’ombre de ce maelstrom de progrès technologiques et de numérisation de toutes les données qui font notre culture, histoire et mémoire collective.

Aujourd’hui, on peut bien affirmer que presque tout est numérisé : Livres, photographies, informations, discours, articles, pensée, souvenirs, vie publique, vie privée…

« La condition humaine » toute entière est désormais numérisée et fond dans cet esprit global, imposant et envahissant qu’est le web 2.0, et les exemples en sont légions.

Je vous donne un simple exemple. Actuellement, presque toute les photos personnelles des gens, prises lors d’évènements importants dans leur vie sont publiées et partagées sur les réseaux sociaux. Certaines d’entres elles restent enregistrées dans les documents du pc. Ces photos sont bien présentes partout mais leur durée de vie est trop éphémère et fragile. Elles peuvent être perdues à n’importe quel moment. Il suffit d’une simple panne d’ordinateur, d’un simple virus, d’une clé USB perdue ou cassée pour que tous les souvenirs qui constituent notre vie périssent et disparaissent à jamais dans l’ennemi numéro un des civilisations : L’oubli !

De plus que les marques de pc et d’autres gadgets électroniques changent rapidement de versions et de style et offrent continuellement de nouveaux produits sur le marché, plus « développés » et plus « sophistiqués ». Qui peut d’entre nous garantir que le pc qu’il possède maintenant est celui qu’il possèdera d’ici cinq ans ? De surcroit, la majorité de personnes n’utilisent plus le ordinateur qu’ils utilisaient il y a quelques années seulement et leurs bases de données changent continuellement. De même que les comptes facebook et les autres comptes d’autres réseaux sociaux peuvent être piratés, les photos et autres données qui en découlent perdues. Les photos peuvent être facilement supprimées dans un moment d’émotion ou par simple erreur de traitement et Hop ! Plus de trace concrète sur notre passé, sur notre Histoire bref.

L’information est devenue tellement vulgarisée qu’elle a perdu de sa valeur et de sa symbolique.
J’ai été étonnée de constater que la majorité des photos que j’ai prises durant ces six dernières années, qui concernent des évènements importants dans ma vie et les organisent chronologiquement : Voyages, fêtes, souvenirs d’école, photos familiales, photos avec des amis… n’existent plus. Elles ont été presque toutes prises par des portables, enregistrées dans des ordinateurs, partagées sur les réseaux sociaux… Mais à un certain moment perdues, alors que les photographies qui remontent à ma petite enfance, c'est-à-dire à plus de 15 ans, existent toujours, protégées dans un vieil album de carton et de papier et enfuies dans un placard.

Elles ont résisté au temps, au déménagement, à l’indifférence et surtout à l’oubli…
Juste pour dire que pas tout ce qui est nouveau, développé, sophistiqué… est meilleur que ce qui est ancien, voire « archaïque » en ces temps-la.
Je ne suis pas défavorable aux progrès technologiques ni à l’évolution de la société, mais j’aime de temps en temps lire un journal en papier le matin, avec une tasse de café à coté, de tenir un bouquin bien pesant, dont les feuilles jaunies sentent l’ancien et le temps, de feuilleter un « vrai » album-photo et de me rappeler de tous ces souvenirs qui, jadis, remplissaient toute ma vie. Je me plais aussi à comparer le présent au passé, pour rêver d’un avenir meilleur…

Sur ce, je vous invite tous, chers lecteurs, à prendre l’initiative de sauver notre culture, je dirai même notre civilisation, qui remonte à plusieurs siècles déjà et qui s’est enrichie de civilisations antérieures : civilisations pharaonique, mésopotamienne, gréco-romaine… En éditant plus de livres en papier, en se remémorant de temps à autre des journaux papiers qui ont perdu de leur éclat devant la presse électronique, en utilisant de « vrais » appareils-photo pour illustrer le monde autour de nous avec des photographies concrètes, réelles, palpables et non seulement numériques, et finalement de convertir toutes vos photographies précieuses et virtuelles en des photos réelles chez le photographe du coin, rien de plus simple, par crainte de les perdre un jour sans même s’en rendre compte et perdre ainsi tout son patrimoine.

Ne vous laissez pas subjuguer par la puissance de cette ère numérique et préservez les quelques souvenirs-témoins d’une humanité déjà en déclin.


Tagué : Hajar Hamdaoui

               Partager Partager