Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



goud.ma -Jamal Berraoui - publié le Vendredi 17 Juin à 13:35

Non à la bassesse




Agora press, un nouveau site vient de mettre en ligne, successivement des photos de Nadia Yassine avec un jeune homme en Gréce et puis un film des ébats d’un ingénieur de la SAMIR et d’une femme voilée, tous les deux adlistes et mariés.



Jamal Berraoui
Jamal Berraoui
Le discours veut pointer la contradiction entre la pureté supposée des adlistes, et leur comportement, ce « traitement » m’inspire plusieurs remarques : -La méthode est abjecte, filmer un couple dans l’intimité d’une chambre dans un centre estival rappelle les méthodes de Ben Ali. Daté de 2006, ce film ne peut être que le produit d’une officine, puisqu’on voit mal un particulier, disposer des moyens techniques et des « facilitations » des responsables du centre pour le faire -c’est une opération d’intox contre-productive. Au sein de la Jamaâ c’est le déni qui primera. Fanatisés même les conjoints cocus crieront au complot, en dehors c’est la méthode qui choquera.

-tout être rationnel sait que les individus de la Jamaâ ont les mêmes comportements sexuels que les autres, il y a autant d’adultéré chez eux que dans la société marocaine.

-le combat contre les adliste doit être idéologique et politique, mais dans le respect des valeurs démocratiques. Toute entorse a ces valeurs joue en faveur de la victimisation des adlistes et discrédite leurs opposants démocrates. C’est pour cela qu’il faut dénoncer ces méthodes voyeuristes, ces bassesses pornographique comme inacceptable dans le débat public.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».