Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Mercredi 15 Juin à 13:03

Musulmans et non musulmans partagent dans la communion un Iftar à Bruxelles





Le Conseil Européen des Ouléma marocains  (CEOM) a organisé, mardi à Bruxelles, un Iftar au cours duquel des musulmans de de Belgique et des personnalités de confessions chrétienne et juive ont partagé dans la communion, le repas de la rupture du jeûne.

Le président du Conseil européen des ouléma marocains Tahar Toujgani a souligné les vertus du mois sacré de Ramadan, notamment les valeurs de partage, de la communion et du vivre ensemble.

Après avoir condamné les actes terroristes odieux commis à tort au nom de l’Islam, il a affirmé que la religion bannit la haine et prône plutôt la cohabitation et le respect des différences et la tolérance. Le président du Conseil Européen des Ouléma marocains a également dénoncé les violences qui sévissent partout dans le monde, soulignant que rien ne peut justifier le crime commis à l’encontre de citoyens innocents.

Khalid Hajji, secrétaire général du CEOM a, pour sa part, souligné que le Conseil n’a cessé depuis sa création d’œuvrer avec passion et acharnement à resserrer les liens entre toutes les communautés, mettant au service de toute la société une vision sereine et tolérante de la religion, vision qui plonge ses racines nourricières dans une tradition millénaire.

Dans toutes ses activités, qu’il s’agisse de la formation, de la communication ou de la recherche, le Conseil, a-t-il dit, s’évertue de réfuter la fausse théorie commune à tous les radicalismes.
 M. Hajji a réitéré, par la même occasion, la condamnation des attentats qui avaient frappé Bruxelles le 22 mars dernier, affirmant que les auteurs, en habillant leurs actes terroristes avec un habit de religion, aspirent à fragmenter la société en plusieurs entités religieuses antagonistes.

Il s’est de même élevé contre les amalgames tendancieux de certains discours qui n’auront cesse de stigmatiser les citoyens de confession musulmane comme étant complaisante à l’égard du terrorisme.

L’ambassadeur du Maroc à Bruxelles, M. Samir Addahre a souligné, pour sa part, l’impératif de défendre les valeurs qui unissent les trois religions, particulièrement dans le contexte actuel marqué par des actes terroristes perpétrés dans différents endroits du monde.  Ces actes n’ont rien à voir avec l’Islam, a réitéré le diplomate marocain.

Cet Iftar, a-t-il ajouté, “nous permet d’adresser un double message d’abord à ceux qui veulent nous dresser les uns contre les autres nous qui sommes unis autour de principes et de valeurs universels de fraternité, de solidarité, d’amitié, d’ouverture, de tolérance. C’est aussi un message à ceux qui se drapent sous couvert de la religion pour commettre des actes qui sont totalement injustifiables et inqualifiables et qui n’ont strictement rien à voir avec la religion”.

M. Addahre a, dans ce même ordre d’idées, mis en relief la parfaite harmonie et la coexistence qui ont toujours prévalu entre musulmans, juifs et chrétiens au Maroc.
  Le Maroc, a-t-il dit, prône un Islam tolérant, ouvert sur l’époque et ses nouveautés, en phase avec les valeurs de paix, de solidarité, lesquelles sont l’apanage de toutes les religions célestes.

L’ambassadeur a également mis en exergue l’action inlassable du Royaume pour la préservation de la sécurité spirituelle et la consécration d’une pratique de l’Islam en harmonie avec les nobles valeurs démocratiques que le Maroc n’a cessé de défendre, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara