Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Sahara Culture - publié le Vendredi 1 Avril à 10:53

Musées au Sahara






Le musée des arts sahraouis

Installé au siège de la Maison de la culture, près du conservatoire de musique et d’une salle de conférences, le Musé des arts du Sahara se compose de trois  qui traitent du patrimoine culturel du Sahara exposés dans trois salle.

La principale salle contient trois unités :

La première concerne une exposition de photos sur les sites archéologiques (tombeaux, dessins rupestre datant de 600 à 500 ans avant jésus christ). Elle comprend aussi une reconstitution de l’école coranique et de la tente sahraouie avec ses équipements.

La seconde est consacrée à l’équipement du dromadaire et à une collection de selles.

La troisième est une exposition qui présente un lot riche des produits de l’artisanat, entre autres, la tenue traditionnelle, les bijoux et les instruments de musique.

Les seconde et troisième salles sont consacrées aux produits du cuire

Adresse : Le musée des arts sahraouis
Maison de la culture, place Oum Saad- Laâyoune
Tel : (212) 28.99.33.99

Le musée de l’artisanat

Les principales activités de l’artisanat dans les régions sahraouies sont la transformation des peaux de chèvres et des dromadaires en cuire, de l’argent, de l’ivoire coloré et de l’argile en des produits usuels et œuvres d’art (bijoux, produits du cuivre…). Et dans ce cadre le complexe artisanal de Laâyoune contribue à l’organisation et à la formation des artisans.

Et si cette dimension pratique, artistique et de service de l’usage fait des produits de l’artisanat assure des possibilités d’emploi, le développement de ces possibilités dépend du développement du secteur du tourisme.

L’artisan sahraoui a réalisé une multitude de produits artisanaux et populaires, dont on peut citer quelques exemples tels que « Assarmi » qui est une sorte de coussins en cuire embellis par des décorations et des motifs d’une grande beauté. Il y a aussi, des ustensiles à usage domestique, comme des coffres et coffrets pour conserver les parfums et les bijoux. Ils peuvent aussi être utilisés pour conserver aussi, des manuscrits rares ou des titres.

Le développement de cette activité est lié au patrimoine culturel des nomades, qui est fondé en grande partie sur l’élevage caprin et camelin, sachant que les peaux de ces animaux peuvent être utilisés pour la fabrication d’autres produits, en l’occurrence les poufs et les sandales…, alors que le poil de ces animaux est utilisé dans le tissage des tapis et des tentes.

Source

               Partager Partager