Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Vendredi 3 Juin à 00:39

Mohand Laenser : La régionalisation avancée, une révolution dans la gestion de la chose locale






La régionalisation avancée, en tant que nouveau mode de gouvernance territorial, est une révolution dans la gestion de la chose locale, a indiqué le président du Conseil de la région Fès-Meknès (FM), Mohand Laenser.

S’exprimant jeudi à Fès à l’ouverture d'une conférence sous le thème "Régionalisation avancée au Maroc : dimensions et contraintes" , organisée par le conseil régional en partenariat avec l'université Moulay Ismail de Meknès, M. Laenser a noté que le processus de la régionalisation avancée vise à consolider la compétitivité de la région et instaurer un développement socio-économique harmonieux et durable.

Mettant l’accent sur l’importance de la mise en place de la Commission Consultative sur la Régionalisation (CCR) et ses actions, le président du Conseil régional a estimé que la régionalisation avancée est "un processus progressif et graduel".

M. Laenser a également fait part des nouvelles prérogatives conférées aux Régions, particulièrement l’article 82 relatif au développement socio-économique de la Région tout en mettant en évidence certaines contraintes qui entravent la mise en œuvre de cette nouvelle politique de gouvernance régionale.

De son côté, le président de l'Université Moulay Ismail de Meknès, Hassan Sahbi, a donné un aperçu sur le concept de la régionalisation avancée et son évolution dans certaines pays d’Europe Occidentale, notant que ce mode de gouvernance est devenu désormais une nécessité impérieuse pour garantir un équilibre harmonieux des régions et parer à l’émergence de zones précaires.

Mettant en valeur le discours royal du 3 janvier 2010 à l'occasion de l'installation de la Commission Consultative de la Régionalisation, M.Sahbi a relevé que le but de la mise en œuvre de la régionalisation avancée est de contribuer au développement socio-économique du pays, d’encourager les divers opérateurs locaux à réaliser des projets structurants, et de booster la compétitivité économique des régions.

M.Sahbi a également mis en avant les multiples missions de l’Université, en tant que noyau du progrès socio-économique et technologique, ajoutant que l'Université Moulay Ismail de Meknès à l’instar des autres établissements de la région est appelée à jouer un rôle avant-gardiste dans la consolidation de la dynamique régionale, à travers le lancement des projets productifs et la formation des compétences professionnelles requises. 

Le doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Meknès, Abdelghani Bouayad, a quant à lui, a rappelé que la thématique de la régionalisation avancée suscite l’intérêt des académiciens, des scientifiques et des politiques, rappelant dans ce cadre les réformes récentes engagées par le Maroc dans les divers domaines et les nouvelles prérogatives des régions.

Cette rencontre porte sur plusieurs axes dont "sources de financement de la région et défis de développement", "la régionalisation avancée et la problématique de l'autonomie financière" et "la régionalisation avancée et les droits de l'Homme", ainsi que "le management territorial, la compétitivité et le pari de développement dans la région Fès-Meknès".

Elle porte également sur "la régionalisation avancée et la gestion participative de la chose publique régionale ", "les défis d'édification d'une administration agissante ", la planification territoriale et la convergence des politiques publiques " et " la régionalisation et la décentralisation administrative ". 
 


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».