Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Mercredi 20 Juillet à 11:09

Mohammed Saif : Le retour du Maroc à l'UA, une décision "sage" et "rationnelle"




Le Caire - L'écrivain journaliste égyptien, Mohammed Saif, a qualifié de "sage" et "rationnelle" la décision du retour du Maroc à l'Union Africaine (UA) qui permettra au Royaume de réintégrer la famille africaine, et de jouer un rôle important en rapport avec son statut et son potentiel au niveau africain.



Dans une déclaration à la MAP, l'écrivain égyptien a affirmé que sans le Maroc, l'Union africaine reste "imparfaite" et "incomplète", et "paralysée dans son action", rappelant que le Maroc était contrarié à quitter, en 1984, l'OUA suite à une mauvaise décision prise par l'Organisation de l'Unité Africaine, orchestrée par des pays hostiles au Royaume.

La décision pour le retour du Maroc à l'Union africaine va rétablir la situation d'auparavant, a-t-il estimé.

Et d'ajouter que malgré son retrait de l'OUA, le Maroc n'a pas été absent de son espace africain ni déconnecté de la famille africaine, puisqu'il entretenait des relations bilatérales étroites avec plusieurs pays du continent et apportait ses aides précieuses au développement dans ces pays.

Le Maroc a choisi aujourd'hui une approche nouvelle pour traiter de la question de son intégrité territoriale au niveau africain, une action au sein de l'Union africaine afin de corriger la situation, a-t-il estimé.

Le retour du Maroc à l'UA émane des décisions rationnelles, réalistes, crédibles et claires de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé M. Saif, soulignant que le retrait du Royaume de l'Union africaine a laissé "un vide" devant certains pays qui ont entrepris des actions "malsaines" sur le continent africain et des manœuvres contre l'intégrité territoriale du Maroc et contre ses intérêts dans le continent africain.

Et de rappeler que la décision du retour à l'Union africaine est venue en réponse aux appels des pays amis qui avaient demandé au Royaume à réintégrer la famille africaine, soulignant dans le même contexte qu'il y a une tendance à mettre fin à la division que connaît le continent, et qui est causée par la situation "anormale" résultant de la décision erronée d'accepter à l'époque la fantomatique RASD au sein de l'OUA.

M. Saif a ajouté que l'Union africaine est restée dépourvue du Maroc, un pays qui jouit de ces marques de reconnaissance internationale et du rôle que peut jouer au profit de l'Afrique grâce à ses bonnes relations avec divers pays à travers le monde, en particulier avec les grandes puissances influentes dans la politique internationale, ainsi qu'au niveau des organisations internationales agissantes.

D'autre part, l'écrivain journaliste a salué le plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, rappelant que l'initiative marocaine pour un règlement négocié définitif du différend artificiel autour du Sahara a été qualifiée par la communauté internationale de sérieuse, crédible et réaliste.

Selon M. Saif, le retour du Maroc à l'UA renforcera la proposition marocaine et mettra fin aux manœuvres de ses adversaires de promouvoir les thèses des séparatistes pour atteindre certains visées qui sont incompatibles avec les objectifs de l'Unité Africaine, de l'Unité du Maghreb et de l'unité arabe. Et de souligner que le Sahara a toujours fait partie du Maroc et de son histoire, et ses habitants ont toujours exprimé leur attachement et leur appartenance à leur patrie, le Maroc.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».