Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


AFP - publié le Samedi 17 Septembre à 20:21

Mohammed Barkindo : La réunion de l'Opep à Alger sera une rencontre "de concertation"



La réunion informelle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), prévue le 27 septembre à Alger, sera une "rencontre de concertation et non pas de prise de décisions", a affirmé samedi son secrétaire général Mohammed Barkindo.



Au cours des dernières semaines, les prix de l'or noir --plombés par une surabondance de l'offre-- avaient été soutenus par l'espoir que les pays de l'Opep parviennent à un accord limitant leur production à l'occasion de la réunion à Alger. Le ministre algérien de l'Energie Noureddine Boutarfa avait lui-même déclaré la semaine dernière à Moscou que la réunion allait "offrir l'opportunité de parvenir à un accord qui favorisera la stabilisation du marché du pétrole".

"C'est une réunion informelle, ce n'est pas une réunion de prise de décisions, à l'inverse de celle qui s'est tenue à Oran (ouest d'Alger) en 2008. La tenue de la rencontre a été proposée par le Qatar en juin pour permettre aux membres de l'Opep de se concerter et d'échanger leurs points de vues", a déclaré M. Barkindo à Alger, cité par l'agence APS.

"Plusieurs réunions bilatérales entre les membres de l'Opep" auront également lieux, a-t-il ajouté.

La réunion informelle de l'Opep se tiendra en marge du Forum international de l'énergie (IEF), prévu du 26 au 28 septembre dans la capitale algérienne.

L'IEF est "une opportunité très importante pour les pays producteurs et consommateurs. Il va leur permettre de se concerter sur des questions liées à l'économie mondiale et à l'industrie mondiale du pétrole et du gaz", a ajouté M. Barkindo.

               Partager Partager


Commentaires

1.Posté par Samir SAHRAOUI le 19/09/2016 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est l'anticipation d'un échec.
Le régime algérien n'a pas fait un bon usage des revenus pétroliers: pas d’investissements à valeur ajoutée. Les revenus du pétroles n'ont servi qu'à faire une guerre, qui ne dit pas son nom, contre le Maroc. A acheter tout le monde: des pays, des ONG, une armée de mercenaires, de les armer, de les surveiller (de crainte de rébellion), de créer artificiellement une république "algérie bis", d'assurer sa diplomatie, de la faire entrer à l'UA, d"effacer les dettes de 14 pays africains etc...
La volonté divine a décidé que le cours du pétrole soit bas et à moyen ou long terme.

Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara