Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 19 Septembre à 02:00

Mohamed Boussaid : "La loi de Finances 2014 exécutée conformément aux prévisions"





La loi de Finances au titre de l'exercice 2014 est exécutée conformément aux prévisions, et ce sur plusieurs plans.

C'est ce qu'a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid.La loi de Finances 2014 est exécutée comme prévu que ce soit au niveau de la masse salariale, des dépenses de fonctionnement, des dépenses de compensation, qui ont reculé de 16% par rapport à 2013, ou au niveau de l'accélération de la cadence de réalisation des investissements arrêtés à 180 milliards de dirhams, a indiqué Mohamed Boussaid, ministre ministre de l'Economie et des Finances, qui présentait un exposé sur les étapes d'élaboration et les grandes lignes du projet de loi de Finances 2015 lors du Conseil du gouvernement, réuni sous la présidence du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane. 

Par conséquent, «notre pays pourra gagner le pari de la maîtrise du déficit, fixé à 4,9% pour 2014 et 4,3% pour 2015, et progresser en matière de maîtrise de l'endettement», a-t-il précisé.La cadence d'aggravation d'endettement se ralentirait durant l'année en cours, à l'horizon de sa maîtrise durant l'année prochaine, a-t-il ajouté.

Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a indiqué, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil, que le ministre a, également, évoqué l'opération d'élaboration du projet de loi de finances 2015, qui a été lancée par la généralisation de la note de cadrage adressée par le chef du gouvernement à tous les départements du gouvernement et le travail des commissions sectorielles durant les deux premières semaines du mois de septembre.

Il a, également, fait savoir que le projet a été débattu dans le cadre d'un séminaire intergouvernemental, à la lumière des deux discours de S.M. le Roi Mohammed VI appelant à l'examen de la question de la répartition inéquitable de la richesse et à mettre en place les mécanismes censés permettre au Maroc d'accéder au rang des pays émergents, à travers la bonne gouvernance, la moralisation de la vie publique, l'amélioration du climat des affaires, l'augmentation des investissements et la réforme des systèmes de formation.Mohamed Boussaid a, aussi, présenté les grandes lignes du PLF 2015 qui intéressent l'investissement et l'appui à l'entreprise, l'accélération des réformes et l'application de la constitution, la consolidation de la cohésion sociale et la promotion du travail, ainsi que la poursuite des efforts pour une bonne maîtrise des équilibres macro-économiques.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus