Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Jeudi 7 Février à 17:12

Mme Guigou salue le soutien du Maroc à l'action de la France au Mali, réitère l'appui de Paris à la position du Maroc sur le Sahara




Paris - La présidente de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, Mme Elisabeth Guigou a salué jeudi à Paris le soutien du Maroc à l'action de la France contre le terrorisme au Sahel et réitéré l'appui de Paris à la proposition marocaine ""vraiment crédible"" d'autonomie au Sahara.



Mme Guigou salue le soutien du Maroc à l'action de la France au Mali, réitère l'appui de Paris à la position du Maroc sur le Sahara
""Nous sommes, encore une fois de plus, très reconnaissants à la fois aux autorités marocaines et au peuple marocain pour leur appui à l'action de la France"" contre les groupes terroristes au Mali qui menacent ""toute la région"", a-t-elle affirmé à l'issue d'un entretien au parlement français avec le président de la Chambre des représentants, M. Karim Ghellab.

""Nous espérons que cette crise puisse aussi justement montrer à quel point les intérêts des pays de la région, à la fois du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne, sont liés"", a ajouté Mme Guigou. ""Il faut agir ensemble. Je pense qu'il y a une évolution favorable, j'espère que ça aura de bonnes répercussions sur la question"" du Sahara. Dans la conjoncture actuelle marquée par la menace réelle que font peser ces groupes sur la bande sahélo-saharienne et au-delà, ""ce serait très important que la question du Sahara puisse trouver une issue"", a-t-elle estimé.

La France qui déplore que ce dossier reste ""gelé"", ""soutient depuis longtemps, la proposition marocaine d'autonomie qui nous paraît être vraiment crédible"", a-t-elle assuré. ""Les autorités françaises le disent et le redisent y compris en Algérie"", a rappelé Mme Guigou.

               Partager Partager