Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 21 Décembre à 01:44

Message du Roi lors de la cérémonie de remise du Prix de la liberté "Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel" décerné à titre posthume à Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V



New York - Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message à l'occasion de la cérémonie de remise, dimanche à New York, du Prix de la liberté "Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel", décerné à titre posthume à Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu le garde en Sa Sainte Miséricorde.



Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa a reçu ce Prix au nom de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Voici le texte intégral du message Royal dont lecture a été donnée par M. André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi :.

"Louange à Dieu,.

Prière et salut sur Ses Prophètes et Ses Messagers,.

Excellences,.

Monsieur le Président,.

Mesdames et Messieurs,.

Le rendez-vous que vous donnez ce soir au Royaume du Maroc est de ceux qui naturellement font l'histoire et écrivent en lettres de lumière, les plus belles pages du livre d'une humanité qui a su et qui sait encore résister aux vertiges de la fracture culturelle, religieuse ou sociale.

Arrêtons-nous un instant pour en prendre toute la mesure.

Sur les bancs de cette synagogue, au cœur de New-York et sur les hauteurs de Manhattan, ce sont le Révérend Martin Luther King Jr. et le Rabbin Abraham Joshua Heschel, rien de moins, qui du plus profond de leur éternité, voient leurs noms, leurs combats et leurs victoires associés à l'hommage qui est rendu ce soir à mon illustre Grand-Père, feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu le Garde en Sa Sainte Miséricorde.

C'est à ces deux icônes historiques du Mouvement des Droits Civiques aux Etats-Unis que vous avez choisi d'identifier le Prix de la Liberté que vous venez de créer et dont le premier lauréat sera depuis ce soir et pour l'histoire, Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, héros vénéré de tous les Marocains et symbole pour tous les Peuples en quête de liberté et de dignité enracinées au plus profond de notre identité, une identité multiséculaire ouverte sur le Monde et que le Royaume du Maroc n'a de cesse de nourrir de la richesse de toutes nos diversités.

Mesdames et Messieurs,.



C'est précisément à ce Maroc du courage et de l'éthique la plus exigeante que vous avez décidé de rendre hommage ce soir en rappelant depuis New-York, que Sa Majesté le Roi Mohammed V, malgré un pouvoir bridé par les réalités implacables du protectorat de la France, alors sous occupation nazie, avait fait le choix de s'opposer à l'application aux citoyens marocains de confession juive, des lois racistes du gouvernement de Vichy.

Résistance Royale exemplaire, Résistance Populaire et Nationale emblématique de l'Islam des lumières qui a su depuis le Palais Royal à Rabat, prolonger la leçon et les enseignements du grand philosophe Ibn Rochd qui en son temps disait déjà que la Cité exprime ce qu'elle a de meilleur, quand ses Magistrats et d'abord le Premier d'entre eux s'identifient à ce qu'il y a de plus éclairé, et de plus élevé dans la nature humaine.

Monsieur le Président,.

Mesdames et Messieurs,.

Chacun comprendra aisément que m'exprimant devant vous en cette fin d'année 2015, ma lecture de l'honneur qui est fait ce soir au Royaume du Maroc ne se limite pas au rappel exaltant de l'exemplarité d'une page d'histoire écrite il y a plus de 70 ans.

Aujourd'hui, l'actualité et les leçons de cette page d'histoire s'imposent à nous plus que jamais pour mieux résister aux dérives mortifères de ceux qui prennent en otages nos cultures, nos religions et nos civilisations.

Nous sommes en effet dans un temps et dans un monde où l'imaginaire collectif de nos sociétés est trop souvent miné et gangréné par la régression et l'archaïsme et c'est en puisant dans la profondeur et la résilience de l'héritage que nous a légué mon Illustre Aïeul, Sa Majesté le Roi Mohammed V, que nous saurons ensemble partir à la reconquête de l'espace de raison et de respect mutuel qui a déserté beaucoup de nos rivages.

Ce devoir de mémoire, vous me permettrez de le souligner, a fait parfois défaut à une Communauté des Nations qui a souvent tourné le dos à la riche complexité de nos histoires respectives.

Lui rappeler comme nous le faisons ce soir, que ce sont des pays comme le Mien, au sein du monde arabo-musulman, qui ont su dire non à la barbarie nazie, contribuera assurément à un peu plus de discernement quand montent les clameurs de l'islamophobie et que se multiplient les amalgames les plus caricaturaux qui nourrissent une culture du rejet, de l'exclusion et du déni du savoir vivre ensemble.

Mesdames et Messieurs,.



Je voudrais conclure en saluant les centaines d'étudiants américains qui sont dans la salle et qui à l'initiative de Mr Peter Geffen, le Fondateur de KIVUNIM, l'organisation qui nous a rassemblés ce soir, ont choisi d'aller au Maroc pour étudier notre histoire, notre culture, apprendre l'arabe et se familiariser avec l'Islam.

Ces étudiants qui appartiennent en majorité à la Communauté Juive Américaine seront demain des acteurs différents au sein de leur société, différents et précieux parce qu'ils auront fait l'effort d'aller vers les autres, pour mieux comprendre nos traditions mêlées et solidaires, pour mieux préparer un autre futur, un autre destin commun riche des promesses d'une histoire dont ils auront compris au Maroc, qu'elle ne s'écrit pas seulement au passé.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara