Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



CG News-Emarrakech - publié le Samedi 20 Décembre à 11:45

Message a l’occasion des fêtes de noël : Autour de l’amour de Jésus, chrétiens et musulmans se rassemblent




Lbrahim Hooper - Washington – « Un jour, Marie entendit les anges lui dire : “Ô Marie! Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l’autre, et comptera parmi les élus de Dieu.” ».



Avant de vous précipiter sur le Nouveau Testament pour y retrouver cette citation, allez plutôt demander à votre voisin, à votre ami, à votre collègue musulman son exemplaire du Coran, le texte révélé de l’islam. Cette citation provient du verset 45 de la troisième sourate du Coran.

Chacun sait, surtout en cette saison de Noël, que les chrétiens suivent les enseignements de Jésus. Ce que l’on sait moins, c’est que les musulmans eux aussi aiment et révèrent Jésus, en qui ils voient l’un des messagers les plus importants que Dieu ait envoyés à l’humanité.

D’autres versets du Coran, considéré par les musulmans comme la parole directe de Dieu, affirment que Jésus a été “renforcé du Saint Esprit” (Coran 2:87) et qu’il “est un miracle pour l’Univers” (Coran 21:91). Son immaculée conception est confirmée lorsque Marie demande: “Comment pourrais-je avoir un enfant alors que nul homme ne m’a jamais touchée?” (le Coran 3:47).

Le Coran nous montre Jésus parlant dès le berceau et, avec la permission de Dieu, guérissant les lépreux et l’aveugle (Coran 5:110). Dieu dit aussi dans le Coran: “Nous avons donné (à Jésus) l’Evangile (al-injeela) et Nous avons fait naître dans le coeur de ceux qui l’ont suivi la bonté et la compassion” (Coran 57:27).

Alors que les forces de la haine, dans ce pays comme dans le resre du monde, s’efforcent de déchirer musulmans et chrétiens, nous avons désespérément besoin de trouver une force unifiante, seule capable de combler le fossé d’incompréhension et de méfiance entre les diverses religions. Cette force pourrait bien être le message d’amour, de paix et de pardon enseigné par Jésus et accepté les fidèles des deux fois.

Chrétiens et musulmans auraient intérêt à se pencher sur un autre verset qui réaffirme l’éternel message d’unité spirituelle voulu par Dieu: “Dites: ‘Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et aux Tribus , à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, à ce qui a été révélé aux prophètes par leur Seigneur, sans établir entre eux aucune différence. Et c’est à Dieu que nous sommes entièrement soumis’”. (Coran 2:136)

Le Prophète Mahomet a voulu effacer toute distinction entre le message qu’il enseignait et celui de Jésus, qu’il qualifiait d’”esprit et parole de Dieu”. Le Prophète Mahomet a dit: “Tant dans ce monde que dans l’Au-delà, je suis de tous les hommes le plus proche de Jésus, fils de Marie. Les prophètes sont frères par leur père; leurs mères sont différentes, mais leur religion est une”.

Lorsque les musulmans évoquent le Prophète Mahomet, ils ajoutent toujours l’expression “que la paix soit sur lui”. Les chrétiens auront la surprise d’apprendre que la même expression suit toujours aussi, chez un musulman, la mention du nom de Jésus, et que nous croyons que Jésus reviendra sur terre dans les jours qui précèderont le Jugement Dernier. Tout manque de respect envers Jésus, hélas trop fréquent dans notre société, est fort mal pris par les musulmans.

Malheureusement, la violence et les propos haineux propagent dans le monde l’hostilité religieuse que nous y constatons. Certes, musulmans et chrétiens n’ont pas exactement la même interprétation de la vie et de l’enseignement de Jésus. Mais son legs spirituel offre aux gens de foi l’occasion de reconnaître l’héritage religieux qu’ils partagent.

La communauté musulmane des Etats-Unis se déclare prête à honorer cet héritage en construisant des ponts d’entente interconfessionnelle et en interpellant ceux qui voudraient diviser notre nation selon des clivages religieux ou ethniques.

Nous nous ressemblons beaucoup plus que nous ne voulons le croire.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles