Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 7 Avril à 11:37

Ménard : La liberté de la presse au Maroc enregistre de 'réels changements et améliorations''



Casablanca - La liberté de la presse au Maroc a franchi de grands pas en avant et enregistré de ''réels changements et améliorations'' qu'aucun autre pays du monde arabe ne connaît actuellement, a souligné, jeudi à Casablanca, M. Robert Ménard, secrétaire général de "Reporters Sans Frontières" (RSF).



''La situation de la liberté de la presse au Maroc a enregistré de réels changements et améliorations qu'on ne trouve dans aucun autre pays arabe et nier ces avancées c'est renier l'évidence'', a affirmé M. Ménard, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse sur ''L'état de la liberté de la presse au Maroc'', initiée par RSF.

Le Maroc, qui s'est engagé sur la voie de la transition démocratique et d'élargissement du champ des libertés, notamment la liberté de la presse, la liberté d'expression et le pluralisme, a affirmé M. Ménard, est sur la bonne marche par rapport à d'au tres pays, qualifiant le gouvernement algérien d'''hermétique'' à la presse, et le gouvernement cubain de ''totalitaire''. Après avoir salué l'ouverture des responsables marocains à l'échange et au dialogue ''sereins et sans tabous'', M. Ménard a relevé la volonté du Maroc de ''poursuivre cette évolution'' en terme de législation sur la loi dont certaines dispositions sont en cours de modification.

Toutefois, a-t-il ajouté, les peines d'emprisonnement qui sont prévues par le code de la presse en vigueur doivent être supprimées, proposant dans ce sens la création d'une Chambre spécialisée pour la presse en vue de garantir davantage la protection des journalistes et éviter, en même temps, les dérives des publications et journaux. Il a, dans la même foulée, estimé que la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est appelée à se saisir de certains litiges où la presse se trouve impliquée. Et de préciser que le rôle de RSF est de défendre les journalistes, tout en reconnaissant certaines ''dérives, voire des bêtises'' écrites par ces derniers nécessitant leur sanction par la voie judiciaire, excepté la peine d'emprisonnement.

Evoquant les procès intentés à certains journaux nationaux, M. Ménard a estimé que la justice doit prendre son cours et que certains articles incriminés nécessitaient des sanctions. Il s'est par ailleurs félicité de l'ouverture significative du champ audiovisuel au Maroc qui constitue ''une bouffée d'oxygène'' pour le secteur à travers l'attribution de licences à plusieurs chaînes de télévision et de radio. M. Ménard, accompagné de Mme Lynn Tehini, responsable du bureau Moyen-Orient et Afrique du Nord à RSF, en visite au Maroc, avait été reçu, mercredi à rabat, par M. Mohamed Nabil Benabdallah, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara