Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Lemag - Agence - publié le Lundi 31 Mars à 13:32

Menace Ebola : L'UE débourse d'urgence un demi million d'euros



Bruxelles - L'UE a débloqué en urgence 500.000 euros pour aider à contenir la propagation de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, qui peut tuer ''jusqu'à 90 pc de personnes atteintes'', particulièrement en Guinée et dans les pays voisins, rapporte lundi, la MAP.



Selon la CE, l'aide européenne sera utilisée par l'organisation humanitaire partenaire de la Commission 'Médecins Sans Frontières'' pour la gestion clinique, dont l'isolement des malades et le soutien psychosocial, la recherche de cas suspects ainsi que la formation et l'approvisionnement d'équipement de protection individuel pour les professionnels de santé.
 
Il est également prévu d'organiser des initiatives de sensibilisation au sein des communautés, pour aider à réduire le risque d'une nouvelle propagation du virus.
 
Le suivi de la situation sera assuré par le biais du Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC) et en collaboration avec les partenaires internationaux, notamment l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 
 
Cette épidémie du virus Ebola est la première enregistrée dans la région. A ce jour, 103 cas suspects ont été confirmés et 66 décès ont été signalés en Guinée, 8 cas suspects au Libéria, dont 6 décès, ainsi que 6 cas suspects en Sierra Leone, dont 5 décès. Des enquêtes sont actuellement en cours.
 
Découverte en République démocratique du Congo et au Soudan en 1976, plusieurs épidémies de cette fièvre hémorragique virale ont été signalées en Afrique orientale et centrale, mais jamais en Afrique de l'Ouest.
 
Hautement contagieuse, la transmission d'humain à humain du virus Ebola se produit par simple contact avec le sang et les fluides corporels. Aucun vaccin ou traitement n'est encore disponible pour cet agent pathogène, l'un des plus meurtriers du monde avec un taux de létalité allant jusqu'à 90pc en fonction de la souche.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara