Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 22 Juillet à 12:47

Médecine Dentaire : Nouvelle procédure pour régir le circuit de distribution des produits anesthésiques à usage dentaire



Casablanca - L'Ordre National des Médecins Dentistes (ONMD) vient de mettre en place une nouvelle procédure qui régit le circuit de la distribution des produits anesthésiques à usage dentaire et ce, dans le cadre de la lutte contre le charlatanisme et l'exercice illégal de la médecine dentaire.



Cette opération intervient dans l'objectif de régulariser la distribution des produits anesthésiques accessibles depuis des décennies aux non-professionnels à travers un circuit direct laboratoires pharmaceutiques-faux dentistes, charlatans et intermédiaires, annonce l'ONMD par voie de communiqué.

Pour mieux régulariser la distribution des produits anesthésiques, un accord vient d'être signé entre l'Ordre National des Médecins Dentiste et l'Ordre des Pharmaciens, chapeauté par le ministère de la Santé en vertu duquel la vente des produits anesthésiques ne pourra se faire qu'auprès des pharmacies d'officine après acquisition par le médecin dentiste de bons de commande des produits anesthésiques à usage dentaire.

Ces bons de commande seront délivrés uniquement par l'ONMD à travers ses Conseils régionaux. Ainsi, les laboratoires pourront approvisionner uniquement les pharmaciens d'officine, précise la même source, ajoutant que l'utilisation des bons de commande sera mise en vigueur à partir du jeudi 23 juillet courant.

Et de souligner que cette démarche reste "la seule voie légale devant l'anarchie que connait à ce jour le circuit de vente des produits anesthésiques, en attendant l'amendement de la loi 17-04 portant code du médicament et de la pharmacie " .

L'objectif de cette restructuration est d'établir un système de traçabilité de la chaîne de distribution des produits anesthésiques, poursuit le texte.

Cité par le communiqué, le vice-président de l'Ordre National des Médecins dentistes, Yasser Messari a indiqué qu'il s'agit d'un "système qui impliquera tous les intervenants dans ce circuit légal de distribution des produits anesthésiques en l'occurrence les établissements pharmaceutiques industriels, les grossistes et les pharmaciens d'officines ainsi que les médecins dentistes inscrits au tableau de l'Ordre par leurs signatures et cachets sur les différentes souches " .

C'est avec ce système que le ministère de la Santé en partenariat avec les deux Ordres Professionnels pourra détecter tout circuit parallèle illégal, a-t-il relevé.

Selon lui, "afin d'assurer une meilleure sécurité sanitaire, une protection de l'intégrité physique de nos concitoyens, une bonne traçabilité conformément à la réglementation en vigueur, ainsi que pour lutter contre l'exercice illégal de la médecine dentaire, les différents intervenants du secteur s'engagent à respecter la nouvelle procédure. Et d'ajouter que le ministère de la Santé prévoit des peines sévères pour les pharmaciens et les médecins dentistes qui ne respecteront pas cette procédure.



"Nous sommes conscients qu'un grand pas a été franchi grâce à la persévérance et à l'insistance de toutes les forces vives de la profession auprès des différents acteurs du médicament", a-t-il dit.

"Force est de constater que les commissions constituées des agents des ministères de l'Intérieur et de la Santé, des Conseils Régionaux de l'Ordre et des Syndicats des médecins dentistes ont toujours relevé des dysfonctionnements liés à cette anarchie", précise le communiqué.

"Ainsi, une liste non négligeable de charlatans dentistes disposent dans leurs locaux de grandes quantités de produits anesthésiques dont la date de péremption est expirée. En outre, les commissions ont enregistré une série d'événements tragiques, subie par les citoyens, des cas de mort attribuées souvent à une surdose, en raison de l'utilisation abusive de l'anesthésique ou une utilisation inappropriée surtout chez des patients qui souffrent de maladies chroniques par ces faux dentistes" , conclut la même source.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara