Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Leila Assam - Lemag - publié le Mardi 2 Juillet à 23:31

Mechati traite Bouteflika de "bandit" et assure que la mort de Boudiaf est due à "l'affaire du Sahara"




Lemag : Mohamed Mechati, ancien membre des 22, et de l’OS, l’organisation spéciale qui a enfanté la Révolution Algérienne, s'est entretenu avec «El Watan» pour exprimer toute son amertume quant aux décideurs algériens qu'il traite de «bandits et de voyous».



Mohamed Mechati
Mohamed Mechati
Dans cet entretien dont les grandes lignes ont été rapportées par le site Algérie Focus, Mohamed Mechati traite les décideurs algériens de «bandits et de voyous», utilisant le même qualificatif à propos d'Abdelaziz Bouteflika dont la longue hospitalisation, selon lui, n’est que «du cinéma».

"Le comportement de Abdelaziz Bouteflika est connu : c’est un  grand manœuvrier. Il l’a toujours été. Tout ce qu’il fait, il ne faudrait jamais le prendre au sérieux." a estimé Mechati avant d'ajouter que "c'est du cinéma".

Mohamed Mechati a également fustigé la justice, notamment concernant les derniers scandales économiques.  «Combien d’affaires ont déjà été escamotées sans que jamais justice ne soit faite ? Des tas. Vous parlez de justice, mais laquelle ? Un pouvoir de bandits et de voyous ne veut avoir qu’une justice pour voyous et bandits. Mais c’est le système qui est comme ça. S’il y avait une justice, vous pensez qu’on aurait eu ça ? Dans ce système, il peut y avoir des gens honnêtes. Forcément. Mais très peu. Car un homme honnête n’accepte jamais de travailler dans un pareil système et de nager dans ses eaux troubles», déclare-t-il avec amertume avant de lancer : «Trop. C’est trop». Pour ce révolutionnaire, «il faut un changement total» dans le pays.

«Il nous faudrait des hommes qui n’ont pas de taches, des gens propres, pour reprendre en main les choses, pour faire sortir l’Algérie de ce gouffre dans lequel elle est enfoncée. Et ce ne sont pas les personnes qui sont actuellement au pouvoir qui le feront. Q’ils partent tous. Sans exception. Parce que des hommes honnêtes et propres existent bel et bien dans ce pays. Il faut juste leur en donner l’occasion», a-t-il affirmé.

Concernant l'ex-président Mohammed Boudiaf, Mechati assure que son assassinat est due «beaucoup plus  à l’affaire du Sahara Occidental».

«Il avait pris un engagement écrit, appuyant la position du Maroc. Moi-même, je lui ai fait la remarque en Suisse, lui disant qu’il n’aurait pas dû. On s’est croisé et m’a jeté son regard méchant : j’ai pouffé de rire. Il m’invita à prendre un café. Il m’avait répondu qu’on n’avait pas bien compris le contenu de sa déclaration. Or, sa prise de position était des plus claires», a-t-il précisé à ce propos.

               Partager Partager


Commentaires