Lemag.ma : Le quotidien maghrébin
     

Suivez-nous
App Store | © icondock.com
Twitter | © icondock.com
Facebook | © icondock.com
Newsletter | © icondock.com
YouTube | © icondock.com
Mobile | © icondock.com
Podcast | © icondock.com
Rss | © icondock.com





Mauritanie: vers l'autorisation de radios et télévisions privées


AFP - publié le Samedi 21 Mai 2011 à 10:39


Nouakchott - Le gouvernement mauritanien s'achemine vers l'autorisation effective de radios et télévisions privées, ce qui "constituera une révolution dans le domaine politique" en Mauritanie, a indiqué le ministre de la Communication cité vendredi par l'agence officielle de presse.


Hamdi Ould Mahjoub
Hamdi Ould Mahjoub
"L'application de la loi relative à la libéralisation de l'audiovisuel a commencé après la récente présentation par la Haute Autorité pour la Presse et l'Audiovisuel" des premiers cahiers de charges, a affirmé le ministre, Hamdi Ould Mahjoub, qui s'exprimait jeudi soir.

"Cette ouverture médiatique constituera une révolution dans les domaines politique, social et culturel du pays, une mutation fondamentale pour l'Etat et la société", a-t-il souligné avant d'ajouter: "la démocratie reste incomplète sans une ouverture de l'audiovisuel".

Selon lui, la mutation envisagée se traduira par des "changements au niveau de la nature" de la radio et de la télévision officielles qui deviendront des "sociétés anonymes à vocation publique, ayant désormais avec l'Etat des relations contractuelles d'émissions".

L'ouverture sera progressive avec une "première génération de radios et de télévisions" privées, pour s'assurer ensuite de son succès avant d'en "tirer les enseignements qui s'imposent pour "une seconde génération".

Celle-ci va procéder à la création de radios et télévisions associatives prévues par la loi sur l'audiovisuel, adoptée en juillet 2010 pour la libéralisation de l'audiovisuel, a conclu Ould Mahjoub.

Les radios et télévisions privées sont présentement quasi-inexistantes en Mauritanie, ayant deux chaînes publiques de télévision, dont une satellitaire, et deux petites télévisions privées autorisées à diffuser uniquement sur Internet.

Le pays compte aussi deux radios publiques. Des radios privées diffusent sur Internet mais sans autorisation formelle.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont modérés a posteriori. Sinon vous devez vous identifier pour poster un commentaire sur lemag.ma. Vous pouvez vous connecter avec votre compte Lemag, ou grâce à votre compte Facebook, Twitter ou votre openid. Merci de respecter les règles définies ici : les conditions générales d’utilisation des commentaires

Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Libraire | Médias et Tech | Analyses | Chroniques | Interviews | Lemag | Le Courrier




Abonnez-vous à la Newsletter


Nous Suivre

#Lemag..ma