Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Adam Sfali - publié le Vendredi 5 Février à 10:55

Mauritanie - Des membres du polisario impliqués dans un trafic de 2 tonnes de cocaïne




Nouakchott : Se seraient les services de renseignements américains qui ont détecté l’opération.



cocaïne saisie par les autorités mauritaniennes - PH africatime
cocaïne saisie par les autorités mauritaniennes - PH africatime
Un réseau de trafic de drogue qui s’apprêtait à faire entrer une grosse grosse quantité de cocaïne en Mauritanie, a été démantelé par les autorités dans le nord du pays.

Selon le site mauritanien, Sahara Medias, citant des officiels mauritaniens, ce réseau se compose de membres du polisario, en plus de trafiquants algériens, mauritaniens, maliens et sénégalais.

La quantité de cocaïne qui a été saisie par les autorités mauritaniennes, est tout simplement gigantesque. Il s’agit, selon les mêmes sources, d’un lot de 2 tonnes de cocaïne, arrivés à travers l’océan atlantique, chargé dans un bateau et les trafiquants polisariens et leurs autres complices ont procédé à son déchargement sur une plage située à 200 Km au nord de la capitale Nouakchott.

Les mêmes sources ont indiqué que cette opération a été débusquée par des services de renseignent américains, lesquels ont averti le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, qui se trouvait à Addis-Abeba pour le sommet de l’UA.

A noter que le Sahel et la côte-ouest africaine, sont devenus l’une des routes mondiales de la cocaïne provenant des Amériques. Les trafics de la poudre blanche profitent aux différents groupes armés clandestins, dans cette région, comme le polisario, Boko Haram ou AQMI.

Un rapport du magazine américain, Foreign Policy Journal – FPJ, dont nous avions à Lemag.ma, rapporté les données, avait indiqué que le volume de trafic de cocaïne à travers la vaste région désertique du Sahel, a été estimé à partir de 2012, à 18 tonnes de cocaïne, une quantité valant la faramineuse somme de 1,25 milliard $.

               Partager Partager