Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Vendredi 19 Janvier à 16:55

Mauritanie : Des éléments du 'polisario' impliqués dans une affaire de drogue




Les forces de sécurité mauritaniennes ont réussi jeudi à mettre la main sur une importante quantité de drogue (4.600 kg), après avoir mis en échec une grande opération de trafic de stupéfiants dans laquelle sont impliqués des éléments du polisario, dans la région de Zouerate (à 820 km au nord-est de Nouakchott), apprend-on vendredi de source sure.



Citant l'enquête préliminaire des services de sécurité locaux, la même source a indiqué que des éléments du ""polisario"", venus du territoire algérien à bord de véhicules 4X4, se rendait, de manière fréquente, à l'endroit où était cachée la marchandise dans la localité de Fdirik, à une vingtaine de kilomètres de Zouerate.

Ces agissements ont fait naître des doutes chez les employés d'une société australienne de prospection minière qui ont vite fait d'alerter les autorités compétentes, a-t-on poursuivi, notant qu'au cours de leurs visites récurrentes, les éléments du polisario s'employaient à enterrer les quantités de drogue emballées dans 36 caisses.

Cette alerte a amené les autorités militaires mauritaniennes à fouiller dans la région. C'est ainsi qu'elles ont découvert la drogue bien dissimulée sous des dunes de sable.

Les personnes impliquées dans cette opération étaient sur le point d'entamer la phase d'écoulement de la drogue dans les pays de la région, à partir du port de Nouadhibou et des points frontaliers avec le Sénégal.

Dans une autre affaire de trafic de stupéfiants, les autorités mauritaniennes ont arrêté la semaine dernière un élément du polisario après la saisie d'une quantité estimée à 232 kg de drogue qui a été ensuite détruite dans la ville de Zouerate.

La région de Zouerate, connue par le calme et les coutumes de sa population opposée à la criminalité, est le théâtre, depuis un certain temps, d'activités suspectes commises par des réseaux mafieux relevant des milices du polisario, notamment les trafics de drogue et d'être humains, l'organisation de l'immigration clandestine et la revente des produits de l'aide internationale détournés des camps de Tindouf.

               Partager Partager