Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Farid Mnebhi - publié le Mercredi 30 Novembre à 15:56

Maroc : utilisation malveillante des termes islamiste et reconstruction démocratique par une certaine presse française






Au Maroc, comme dans toutes les démocraties, le Chef de l’Etat, et conformément à la Constitution et aux pouvoirs qui lui sont conférés, a nommé le leader du parti arrivé en tête des législatives Premier Ministre.

En conséquence, il n’y a rien à redire, la loi fondamentale du pays et la volonté du peuple marocain ont été pleinement respectées.

Depuis, une certaine presse française fait, de la victoire du Parti Justice et Développement, une drôle de confusion en utilisant une terminologie erronée et tendancieuse.

Je parle notamment des termes « d’islamistes modérés » et de «reconstruction démocratique » ;
S’agissant d’islamistes modérés, ces journalistes devraient savoir que les marocains sont, à la très grande majorité, musulmans sunnite de rite malikite, et non islamistes. Ce dernier vocable, fortement empreint de sous entendus malveillants, est usité par ces mêmes journalistes uniquement à des fins politiques et idéologiques hautement critiquables, mais aussi commerciales.
Par ailleurs, ils devraient également savoir qu’au Maroc, le Roi est le Chef religieux et qu’en vertu de ce titre, il est le seul protecteur et garant des pratiques religieuses Nul autre personne ne peut prétendre ou dicter une ligne de conduite religieuse sans son consentement.

En conséquence, les démocraties, occidentales et leur peuple devraient être rassurés, le Maroc ne tombera pas dans l’obscurantisme et l’intolérance prônés par les groupes intégristes.

Le Parti de la Justice et du Développement en a d’ailleurs donné des gages et affirmé que tous les accords économiques, diplomatiques, sécuritaires et politiques seront respectés. Les droits de la femme seront également préservés et qu’il n’était nullement question de remettre en cause le statut personnel de la femme et d’appliquer la charia.

Enfin, l’autre terme utilisé avec désinvolture par cette même presse française est celui de reconstruction démocratique. Il me semble que ces journalistes ne connaissent pas l’histoire du Maroc ou font semblant de l’ignorer ou, peut être ont-ils découvert leur diplôme dans une pochette surprise.

Ils auraient du savoir que le Maroc n’est pas dans une phase de reconstruction démocratique, mais plutôt dans celle d’une consolidation, n’en déplaise aux mauvaises langues à la solde d’une quelconque partie hostile au Maroc.


Tagué : Farid Mnebhi

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».