Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



Mohamed Takadoum - publié le Lundi 26 Octobre à 09:21

Maroc: pourquoi la monarchie fait partie de l'identité nationale du pays




Au moment où des analystes se posent des questions sur la pérennité de la monarchie et son ancrage dans la société marocaine, j'ai cru nécessaire de préciser avec ce succinct rappel historique pour nos enfants et les journalistes étrangers qui ne prennent pas le temps d’interroger l’histoire, pourquoi la monarchie fait partie de l'identité nationale du pays.C'est un cas unique dans le monde arabo-islamique.



Maroc: pourquoi la monarchie fait partie de l'identité nationale du pays
La dynastie Alaouite est une dynastie qui règne sur le Maroc depuis que le dernier souverain Saadien mourut en 1659. Venus du Tafilalet, ses membres se réclament des descendants d u prophète Mohammed. La transition entre Saadiens et Alaouites semble avoir été le fait de Moulay Ali Cherif qui devint sultan de Tafilalet en 1631. Son fils, Moulay Rachid, fut placé à la tête du sultanat du Maroc de 1664 à 1672, marquant ainsi le début de la dynastie alaouite du Maroc, qui est toujours à la tête du royaume de nos jours

Mais la fondation du Royaume du Maroc est l'œuvre des Idrissides qui régnèrent de 789 à 985.

En effet au fur et à mesure que l'Islam gagnait du terrain dans les différentes régions du Maroc, le pays recouvrait peu à peu sa souveraineté politique, et envisageait de plus en plus de sortir de l'état de la dépendance dans lequel le califat d'Orient entendait le maintenir. En effet si tous les pays arabes ont connu la « khilafat » de Damas et de Baghdâd et ensuite faisaient partie de l'empire Ottoman ; le Maroc a toujours sauvegardé son indépendance jusqu'au protectorat franco-espagnol de 1912.

Avec l'arrivée au pouvoir d'Idris 1er, l'occasion fut propice pour marquer à la fois l'attachement du Maroc à l'Islam et sa ferme volonté de préserver son existence en tant que nation souveraine et indépendante. La monarchie marocaine a pu ainsi être consolidée dans ses fondements, s'est mis à lutter contre les maux qui rongeaient le pays, à combattre les fauteurs de troubles et les initiateurs de désordre et à unifier les différentes composantes de ce peuple, ce qui a inquiété le Calife de Baghdad et l'a amené à ourdir un complot qui a précipité la chute d'un souverain en pleine jeunesse, et mis fin à l'œuvre d'édification qu'il avait initiée pendant la courte durée de son règne.

Les Almoravides 1040-1147

Youssouf 'Ibn Tachfine fonda cette dynastie et bâti Marrakech qui devient sa capitale. Il s'est tracé comme objectif de réunifier le pays, et d'édicter un corps de principes et de règles de conduite à même de lui permettre d'asseoir son autorité et de renforcer son pouvoir. L'ère des Almoravides a été marquée par un ensemble de principes auxquels le fondateur de la dynastie a adhéré. C'était une ère de simplicité, à l'image de la conduite d'Ibn Tachfine lui-même, mais c'était aussi une ère pendant laquelle les Almoravides ont poursuivi l'œuvre de propagation de l'Islam, et Ibn Tachfine celle de la consolidation du pouvoir dynastique. A l'arrivée d'Abdelmoumen, le pays avait retrouvé son unité, le pouvoir monarchique était assis sur de solides fondations, si bien que le nouveau souverain a pu se consacrer à la propagation de l'enseignement de la science. Se fondant sur l'esprit de la doctrine sunnite, il a ouvert la voie au mouvement des idées et à la liberté d'expression, qui ne pouvaient se concevoir que dans la continuité du pouvoir, la permanence des institutions et le bon fonctionnement des affaires de l'Etat. L'ère des Almohades fut une ère de stabilité politique.

Après les Almoravides Ibn Toumert, fonda la dynastie des Almohades (1121-1169), qui parviendront à unifier l'Afrique du Nord, et relieront l'Andalousie à leur empire. Si les Almoravides construisaient Marrakech qui donna son nom du Maroc, les Almohades fondèrent Rabat l'actuel capitale du Royaume.

Ce fut ensuite le tour des Mérinides de prendre en mains les destinées du pays, après avoir défait les Almohades. Leur chef Abdelhaq a su que « l'unité d'opinion, et l'abnégation héroïque étaient les seules voies susceptibles de mener à la victoire. Telles étaient les opinions communément admises au sein de cette dynastie ; elles étaient un aiguillon des plus efficaces pour inciter les Marocains à aller combattre sous le commandement des Mérinides en terre andalouse ».

Puis, le temps ayant fait son œuvre, et le mal ayant commencé à ronger les fondements de l'institution monarchique instaurée par les Mérinides, les Etats voisins ( Espagne, Portugal) ont voulu saisir cette occasion pour attaquer le pays ; et c'est alors qu'apparut le héros de la bataille de "Oued El Makhazine",El Mansour Assaadi ou cours de laquelle fut tué le Roi du Portugal à la tête de son armée. L’unité du pays a été restaurée.

Le héros du Maroc moderne reste cependant Mohamed V père de la nation marocaine moderne. C'est lui qui a conduit le pays à l'indépendance contre les protectorats franco espagnols et conforté l'unanimité des marocains autour de la monarchie.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème