Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MS - publié le Jeudi 7 Juin à 13:56

Maroc: nouveau parti islamiste




Hizb Al-Oumma ou le « parti de la nation » viole la loi avant même de voir le jour ! Sous les yeux bienveillants des autorités qui se contentent de regarder.



"Le présumé parti de la "Oumma" n'a entrepris aucune démarche pouvant être inscrite dans le cadre de la procédure de création d'un parti politique, sinon il aurait reçu un récépissé, comme stipulé dans l'article 8 de la loi sur les partis politiques», annonce le ministère de l'Intérieur par le biais d'une dépêche de la l'agence officielle de presse MAP datée du mardi. « Quoi qu'il en soit, joute la même source, ce récépissé ne peut être considéré comme un agrément du parti, mais il ouvre seulement la voie devant l'entame de la procédure de création, en cas de conformité du parti avec les lois en vigueur en la matière».

Cette réaction de la tutelle vient après à une déclaration de Mohamed Marwani, coordinateur national dudit «parti de la Oumma», publiée vendredi dernier par certains médias et dans laquelle il a clamé que sa formation a bien « l' « intention de tenir son congrès constitutif en dépit de l'absence d'une réponse claire de la part du ministère de l'Intérieur relative au dossier déposé il y a six mois.

Voilà pour la côté jardin. Pour le côté terre à terre, ledit parti islamiste a bien tenu sa promesse en tenant son congrès constitutif sous les youyous des femmes voilées venues nombreuses et les versets du Coran récités par des personnages au vestimentaire makhzénien (jellaba blanche et tarbouche rouge). Cerise sur le gâteau, le parti de la Oumma qui se définit comme un « parti de la société », a tenu son congrès constitutif dans les locaux du Parti Socialiste Unifié (PSU) à Casablanca, un consortium de petits partis d'obédience marxiste léniniste.

Comme quoi les extrêmes se rejoignent bien. Mais en fait, ce coup de main contre nature de la part des gens du PSU, n'est pas ni fortuit ni gratuit. Le PSU qui va participer aux prochaines élections législatives du 7 septembre ; que tout le monde qu'elles seront transparentes, la peur au ventre ; car elle risque de décevoir ou d'être déçu ou les deux à la fois. « Alors il booste un parti inconnu pour brouiller les cartes et pour affaiblir le PJD, le principal pari islamiste qui lui est parfaitement légal, confie une source bien informée.

D'autre part, le parti de la Oumma, que l'on soupçonne d'avoir en son sein des adeptes de la mouvance de Al Adl Wa Al Ihsane du Cheikh Yassine, s'il a accepté d'être « hébergé » par des athées, c'est pour passer le message selon lequel il a rompu, comme le PJD, avec la tradition marocaine qui veut que les partis islamistes soient forcément anti-gauchistes, comme le parti de la Chabiba islamia (clandestin), par exemple.


Tagué : islamiste, maroc, parti

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles