Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 4 Mai à 11:22

Maroc : Revue quotidienne des éditos du 4 mai 2016



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens publiés mercredi ont centré leurs commentaires sur les conséquences de la libéralisation des prix des bonbonnes de gaz, la rencontre de concertation USFP-PPS et les mesures de lutte contre les accidents de la route.



Al Mounaataf met en garde contre une éventuelle libéralisation des prix des bonbonnes de gaz, suite à la publication au Bulletin officiel d’un arrêté ministériel prévoyant la libéralisation des importations du gaz butane.

La libéralisation des prix des bonbonnes de gaz "serait une témérité qui risque de provoquer des dégâts dans la société", du fait que les deux tiers de la subvention destinée au gaz butane bénéficient aux ménages, juge l’éditorialiste.

Bayane Al Yaoum revient sur la rencontre de concertation tenue entre les états-majors de l’USFP et du PPS.

L’importance de la rencontre réside dans le contexte actuel marqué par une conjoncture délicate et des rapports de force déséquilibrés, explique l’auteur de l’article, notant que les deux partis ont fait part de leur détermination à poursuivre leur lutte afin de répondre aux multiples défis posés par la conjoncture nationale.

Il souligne que les deux partis ambitionnent de développer le processus démocratique et promouvoir les conditions de vie des citoyens, edeux tâches fondamentales pour deux formations faisant partie de la gauche marocaine, ayant le même référentiel de pensée et partageant les mêmes valeurs et principese.

Lors de cette réunion, les responsables des deux partis "ne se sont pas occupés à se faire des reproches, évaluer les choix, les positions et le passé, mais se sont plutôt concentrés sur les points communs et les perspectives d’action commune", note-t-il, appelant à développer cette nouvelle prise de conscience au sein de la gauche marocaine.

Aujourd’hui le Maroc aborde les accidents de la route au Maroc. L’éditorialiste relève que "les mesures entreprises par les gouvernements successifs n’ont pas permis de réaliser de grands résultats", notant que le gouvernement promet une nouvelle stratégie pour les mois d’été, qui serait axée sur plus de contrôle sur les routes.

Il propose de "recourir massivement aux radars, pas uniquement ceux de la vitesse mais également dans les feux rouges", d’"utiliser les caméras éparpillées dans les rues pour établir les PV et réprimer les infractions", et de "trouver le moyen de faire payer les contrevenants signalés par les radars plus rapidement et plus efficacement".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara