Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Jeudi 20 Novembre à 16:09

Maroc : Revue éditoriale quotidienne de la presse digitale du 20 novembre 2014



Rabat - Le soulèvement dans les camps de Tindouf qui prend de l'ampleur, les mesures de promotion de l'emploi ainsi que l'essor du tourisme à Ouarzazate grâce aux stars du cinéma international sont les sujets analysés et commentés par la presse digitale de ce jeudi.



"Sahara Marocain scandé à Tindouf", titre d'emblée le site "Quid.ma" qui affirme, selon ses propres sources sur place, que les protestations de mardi dernier dans les camps de la honte sont montées crescendo lorsque les manifestants ont commencé à scander "le Sahara est marocain", créant la surprise des forces de répression.

Les éléments du "polisario" n'arrivent plus à contrôler la situation, souligne le journal électronique pour qui la contestation de la dictature miniature, au service du système algérien, est en train de prendre une grande ampleur et risque de se transformer en confrontations.

Ainsi, après une série de petites manifestations, de sit-in, d'écriture sur les murs, les choses passent aujourd'hui à une expression plus nette du rejet de la dictature du "polisario" et des pressions du pouvoir algérien, écrit le site.

Les manifestations à Tindouf n'ont pas cessé de prendre de l'ampleur depuis le début de ce mois, rappelle "Quid.ma", relevant que le fait que le slogan "le Sahara est marocain" soit scandé à Rabouni a constitué un choc pour les séparatistes et leurs parrains.

Et le site de s'inquiéter pour l'intégrité physique des manifestants qui craignent aujourd'hui les actions de vengeance et les représailles du "polisario" et de son mentor.

Un autre sujet, en l'occurrence l'emploi, intéresse le site "Medias24.com" à travers une interview exclusive avec le ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, qui a expliqué que les mesures de promotion de l'emploi dans le cadre du PLF 2015 sont l'aboutissement des évaluations réalisées sur les programmes en vigueur. 

Citant toujours le ministre, le portail ajoute que sur le plan qualitatif, l'impact des dispositifs d'insertion sur l'amélioration de l'employabilité des bénéficiaires n'est pas à démontrer, dans la mesure où 40 pc des bénéficiaires sont insérés à la fin du contrat d'insertion et 75 pc le seront, environ, 12 mois après l'achèvement du contrat d'insertion.

Toutefois, poursuit le site, il apparaît que ce dispositif présente quelques insuffisances, dont l'absence de couverture sociale pour les bénéficiaires et le manque d'attractivité des dispositifs pour les entreprises, ce qui agit fortement sur la création d'emploi en qualité et en quantité.

Et d'enchainer que dans cette perspective, le PLF 2015 propose la mise en place de mesures incitatives au profit des entreprises et des associations et que l'Etat prendra en charge les coûts relatifs à la part de l'employeur au titre des contributions dues à la CNSS pour une durée de 24 mois et dans la limite de 5 salariés.

Pour le ministre, ajoute "Medias24.com", le gouvernement espère, à travers ces mesures incitatives, améliorer le régime d'insertion couvert actuellement par les contrats de formation-insertion gérés par l'Anapec.

Dans la rubrique des blogs, le site bilingue "Le360.ma" publie un billet de Tahar Benjelloun dans lequel il revient sur la décision inappropriée de la CAF à l'encontre du Maroc.

Sous le titre "Sagesse et sport ne font pas bon ménage", le blogueur note que l'équipe nationale a été disqualifiée sans avoir joué et qu'il ne s'agit là nullement d'une défaite, mais "plutôt d'une punition".

Une mise à l'écart pour ne pas dire "une mise au piquet", parce que le Maroc a eu la sagesse de demander le report de l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations de football à cause des risques d'épidémie d'Ebola qui a déjà fait plus de 5.000 morts en Sierra Leone, Guinée et au Libéria.

La Confédération africaine de football s'est énervée comme si cette décision était superficielle et ne s'imposait nullement dans la situation actuelle, déplore l'auteur du billet, notant que c'est surtout son président Issa Hayatou, à la tête de l'organisation depuis 1987, qui a mal pris la décision marocaine.

De l'avis de Tahar Benjelloun, l'Organisation mondiale de la Santé devrait intervenir et imposer le report jusqu'à ce qu'Ebola soit définitivement éradiqué.

De son côté, "Al Huffington Post Maroc" met en avant le rôle de grandes stars et de superproductions du cinéma international parmi lesquelles Nicole Kidman dans la relance du tourisme à Ouarzazate.

Dans ce sens, le journal électronique rapporte que de janvier à septembre, les nuitées ont bondi de plus de 27 pc et les arrivées de 18 pc en comparaison avec la même période de 2013, alors même que le taux d'occupation a grimpé de neuf points, s'établissant à 27 pc.

Pour "Al Huffington Post Maroc", "on est loin des performances de Marrakech ou d'Agadir, mais avec une telle progression, Ouarzazate se classe désormais en huitième position, coiffant au poteau Mazagan-El Jadida et Oujda-Saidia".

Venues poser leurs bagages à Ouarzazate, les productions étrangères sont pour beaucoup dans cette progression, estime le site, citant des films comme "Queen of the Desert" avec Nicole Kidman, la série "King Tut" sur la vie de Toutânkhamon avec Ben Kingsley et "Les Nouvelles aventures" d'Aladin avec Kev Adams.

La prouesse médicale de transplantation hépatique réalisée avec succès à l'hôpital Ibn Rochd à Casablanca par une équipe marocaine, retient l'attention du site arabophone "Hespress.com".

Après des greffes de foie réussies au CHU Mohammed VI de Marrakech, c'est cette fois à Casablanca à l'hôpital Ibn Rochd qu'une transplantation hépatique a été réussie, se félicite le site.

Cette opération a été effectuée dans le cadre de la réalisation d'une série de greffes d'organes vitaux prélevés sur le même donneur décédé, précise le site.

Son confrère "Febrayer.com" croit savoir qu'une coordination entre la Fédération démocratique du Travail (FDT) et l'Union marocaine du Travail (UMT) se développe pour former un seul groupe composé des parlementaires des deux centrales syndicales.

Une source de la FDT, poursuit le journal électronique, affirme que le secrétaire général de l'UMT a reçu une invitation dans ce sens et qu'il a favorablement accueilli cette proposition.

Pour sa part, le site électronique arabophone "Goud.ma" s'est fait l'écho du coup de filet des services de police de Laaroui (province Nador) qui a démantelé une bande criminelle spécialisée dans le trafic de voitures et la falsification de plaques minéralogiques.

Les membres de la bande, qui ont été déférés à la justice, comptent à leur actif plusieurs opérations criminelles, selon le site.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara