Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Samedi 9 Août à 11:27

Maroc : Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus samedi 09 août.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Signature d'un accord bilatéral entre le Maroc et les Etats-Unis: Rabat et Washington conjuguent leurs efforts pour juguler la menace terroriste au Maghreb et au Sahel. En marge du premier sommet Afrique-Etats-Unis à Rabat, Rabat et Washington ont signé un accord-cadre bilatéral sur l'assistance anti-terroriste qui permettra aux deux parties de mettre leurs expertises au service des pays du Maghreb et du Sahel.
 
- Foires et salons: Un nouveau plan de développement de l'Office des foires et expositions (OFEC) à l'étude. Selon Mohamed Abbou, l'OFEC sera doté d'un nouveau plan d'action. Le ministère compte, en effet, mettre en œuvre les recommandations du Plan d'urgence pour la relance des exportations, relatives au chapitre des foires et expositions, et ce, compte tenu de l'importance du rôle joué par les salons et expositions notamment dans la promotion des secteurs productifs, la relance des exportations et la création de partenariats entre les opérateurs économiques aussi bien à l'intérieur qu'à l'étranger. 
 
*L'Opinion.:
 
- Réforme des retraites: Les fonctionnaires marocains trimeront 5 ans de plus. Travailleurs marocains, réjouissez-vous! Le gouvernement vient de soumettre au Conseil économique, social et environnemental deux projets de lois portant réforme du système des retraites. Ainsi, pour tous ceux d'entre vous qui ne seraient pas encore partis à la retraite avant juillet 2015, l'exécutif propose que vous devriez rester travailler deux années de plus avant de prétendre à votre légitime pension. La mesure ira graduellement pour vous faire travailler 5 ans de plus d'ici 2021! N'est-ce pas pour d'aussi "progressistes" projets de lois que les électeurs ont porté le PJD au pouvoir?
 
- En dépit de son forcing, l'Algérie peine à faire accepter son "envoyé spécial" pour le Sahara. L'Algérie a du mal à faire accepter son "envoyé spécial" pour le Sahara sur la scène internationale en dépit de l'importante mobilisation de son appareil diplomatique et des généreux revenus de ses exportations du pétrole. Selon des sources diplomatiques africaines à Addis-Abeba, l'Algérie a déployé d'intenses efforts ces derniers mois auprès de plusieurs capitales mondiales et de plusieurs pays africains pour les pousser à recevoir celui qui a été promu "envoyé social" pour le Sahara par la seule volonté d'un petit groupe de pays et de hauts fonctionnaires de l'UA, bien connus pour leur anti-marocanisme primaire. Toutefois, ces efforts ont été vains et l'écrasante majorité des pays, s'en tenant à la légalité internationale et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU, ont opposé une fin de non-recevoir aux demandes répétées d'Alger, ont précisé les mêmes sources. 
 
*Libération.:
 
- Les Sanctions occidentales contre la Russie: Une aubaine pour les exportations marocaines? Les sanctions européennes et américaines, introduites la semaine dernière contre la Russie, seront-elles bénéfiques aux exportateurs marocains des fruits et légumes? En effet, les produits alimentaires européens et américains ne sont désormais plus les bienvenus dans le marché russe. Une interdiction à fort enjeux économiques puisque les exportations de produits agricoles européens vers la Russie ont représenté 11,8 milliards d'euros en 2013, soit 9,9% du total des exportations de l'UE vers la Russie. Selon Omar Mounir, président de l'Association professionnelle des exportateurs des fruits et des légumes (APEFL), il est encore trop tôt pour parler d'une aubaine pour les exportateurs marocains. Pour le président de l'APEFL, crise ou pas, les relations économiques et commerciales entre Rabat et Moscou sont au beau fixe et devraient s'améliorer davantage. D'après lui, le positionnement du Maroc sur le marché russe n'a pas été une simple opportunité économique mais plutôt une nécessité. 
 
- Le marché automobile marocain, en souvenir du bon vieux temps. "L'industrie automobile marocaine a enregistré une croissance remarquable au cours des dix dernières années. Une progression fulgurante qui n'est pas près de s'arrêter, puisque le Maroc est en train de se hisser parmi les plus grands constructeurs d'automobiles du monde", constate le magazine Le Point dans une récente édition. L'hebdomadaire français, qui se réfère à une étude du cabinet d'Oxford Business Group (OBG, un cabinet d'intelligence économique), citant un rapport de Pricewaterhouse Coopers, note que d'ici trois ans, le Maroc se hissera au 19e rang mondial des assembleurs de véhicules. "Avec 108 743 véhicules produits en 2012, en hausse de 83 % par rapport à l'année précédente, le Maroc détrône l'Egypte et devient le premier constructeur automobile d'Afrique du Nord, le deuxième du continent, derrière l'Afrique du Sud", écrit le journal qui présente le Maroc comme un fer de lance de l'automobile sur le continent.
 
*Al Bayane.:
 
- Journée nationale du migrant: Le retour au bercail et la prise de conscience collective. Au-delà de son aspect festif et cérémonieux, la journée nationale de l'émigrant constitue, en effet, une opportunité pour les uns et les autres de remuer tous les dossiers inhérents aux conditions de vie et d'évolution des émigrants marocains, partout dans le monde. Il importe de rappeler, à cet égard, la place de choix qui leur échoit dans les nouvelles dispositions de la loi suprême de la nation.
 
- Migration: Faire émerger un réseau syndical euro-méditerranéen (Moukharik). Le secrétaire général de l'UMT, Miloud Moukharik, a affirmé que la rencontre du Réseau syndical sur la migration méditerranéenne subsaharienne qui s'est tenue au Maroc a pour but de faire émerger un réseau syndical euro-méditerranéen pour la défense des intérêts socio-économiques de la main-d'oeuvre immigrée.
 
*Akhbar Al Youm Al Maghribia.:
 
- Le Chef du gouvernement prend ses distances par rapport aux frères musulmans. Dans un entretien accordé à la chaîne télévisée "Al Horra", à la fin de sa visite à Washington, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a affirmé que son parti n'a "jamais appartenu à cette école".
 
- Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, entame la promulgation de la loi portant création du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Le Secrétariat général du gouvernement a remis aux ministres des copies du projet de loi organique relatif au CSPJ, qui en vertu de la Constitution "veille à l'application des garanties accordées aux magistrats, notamment quant à leur indépendance, leur nomination, leur avancement, leur mise à la retraite et leur discipline" .
 
*Al Assima Post.:
 
- Après la grande polémique suscitée par l'appel de Nouredine Ayouch en faveur de l'intégration du dialecte marocain dans l'enseignement scolaire, cet acteur associatif et membre fondateur de l'association Zagora a préconisé d'utiliser plus amplement la "darija" à la télévision, notamment dans les bulletins d'information.
 
- Subvention publique au profit de 49 journaux et revues. La Commission paritaire de soutien de la presse écrite a décidé d'octroyer la subvention publique au titre du 4ème trimestre de l'année dernière (25%), qui a profité à 49 journaux et revues. Ce soutien financier s'inscrit dans le cadre du contrat-programme visant la modernisation des entreprises de presse. 
 
*Al Massae.:
 
- Le Maroc et les Etats-Unis signent un accord cadre bilatéral sur l'assistance anti-terroriste, visant notamment une coopération triangulaire en matière de formation sécuritaire. Les deux pays s'engagent à renforcer les capacités régionales, particulièrement dans le domaine de la formation du personnel des services de sécurité civile des pays partenaires dans les régions du Maghreb et du Sahel à travers la mobilisation de l'expertise mutuelle dans des domaines tels que la gestion des crises, la sécurité des frontières et les investigations.
 
- Le projet de loi organique relative au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire interdit, dans son article 6, aux magistrats élus de cumuler le mandat au sein de ce Conseil avec un mandat au sein du bureau dirigeant d'une association professionnelle des magistrats, d'une association oeuvrant dans le secteur de la justice ou de l'une de leurs filiales. De même, ce texte interdit à ces magistrats d'exercer une profession juridique ou une mission générale à caractère politique ou syndical de quelque nature que ce soit. 
 
*Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Le Chef du gouvernement, Abdelillah Benkirane, s'est entretenu, à Washington, avec le président directeur général du Millennium Challenge Corporation (MCC), Mme Dana Hyde, des moyens de consolider le partenariat entre le Maroc et l'organisme américain. Le Royaume est éligible à un deuxième Compact du Millennium Challenge Account a indiqué Benkirane, précisant que la réunion avec le président du MCC a été l'occasion pour faire l'état des lieux des projets réalisés et identifier de nouveaux projets prioritaires pour Maroc et qui concernent notamment la justice, la formation, l'éducation et la communication. 
 
- Le régime algérien essuie un nouveau revers: plusieurs pays ont opposé une fin de non-recevoir au prétendu "envoyé spécial" de l'UA pour le Sahara. En dépit de l'importante mobilisation de son appareil diplomatique et des généreux revenus de ses exportations du pétrole, l'Algérie a du mal à faire accepter son "envoyé spécial" pour le Sahara sur la scène internationale.
 
*Bayane Al Youm.:
 
- Le gouvernement envisage la mise en oeuvre du projet de réforme partielle du régime de retraite à compter de 2015. Le gouvernement a soumis pour avis au Conseil économique, social et environnemental (CESE) ce projet de loi portant sur le régime des pensions et l'élévation de l'âge de la retraite à 62 ans à partir de juillet 2015.
 
- Journée nationale du migrant : Les Marocains victimes de l'expulsion arbitraire d'Algérie s'apprêtent à annoncer la création d'une coalition regroupant les différentes associations concernées qui s'attèlera à la défense de leurs droits. Ce nouveau groupement s'assigne pour but de mettre la pression en vue de l'indemnisation matérielle et morale de ces victimes et de la poursuite en justice des responsables de l'expulsion arbitraire et de l'expropriation de plus 45.000 familles en 1975. 
 
*Rissalat Al Oumma.:
 
- Hausse attendue des exportations agricoles marocaines vers le marché russe, après l'embargo décrété par la Russie contre les produits alimentaires provenant d'Europe et des Etats-Unis, lesquels ont adopté des sanctions économiques contre ce pays en raison de la crise en Ukraine. 
 
- Différend entre le ministre de la Justice et des libertés et les magistrats sur les avant-projets des deux lois organiques relatives à la création du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et au statut des magistrats. Le club des magistrats compte exposer son point de vue sur ces deux textes devant les partis politiques. 
 
*Al Haraka.:
 
- La propagande médiatique menée par le régime algérien et des ONG sur la question du Sahara marocain "vise à occulter les graves atrocités" commises par les séparatistes du "polisario" dans les camps de Tindouf, dans le Sud algérien, souligne l'expert et journaliste paraguayen Luis Aguero Wagner. Les campagnes de désinformation sur les atrocités commises par le "front polisario" dans les camps de Tindouf ont pour objectif d'occulter à l'opinion publique ces exactions et d'accuser le Maroc de "faits imaginaires", déplore Wagner dans un article publié sur le portail d'information espagnol "DiariosigloXXI".
 
- Le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy, a appelé depuis Washington, à la mobilisation des investissements en faveur de l'Afrique. En marge de sa participation à la première session du Sommet Etats Unis-Afrique, tenue sous le thème "Investir dans l'avenir de l'Afrique", M. Elalamy a déclaré à la presse que la dynamique économique enclenchée au cours de cette dernière décennie dans le continent africain lui a valu d'être reconnu comme "prochaine frontière des possibilités et pôle mondial potentiel de croissance".
 
*Assahrae Al Maghribia.:
 
- Réunion entre des responsables sécuritaires de la zone de Bernoussi et des représentants de 46 associations pour discuter de la situation sécuritaire. Le chef du district de la police de Bernoussi-Zenata à Casablanca, Abdelghani Fekkak, a indiqué que l'objectif de cette réunion est d'impliquer les associations pour mieux veiller à la sécurité. 
 
- Baisse des parts d'audience des chaînes du pôle public. Seuls 47,2% des téléspectateurs suivent les programmes des chaînes publiques contre 73,8% durant le mois de Ramadan, indique le dernier rapport de Marocmétrie couvrant la période du 30 juillet au 05 août.
 
*Al Khabar.:
 
- La superficie forestière nationale touchée par le feu a atteint 576 ha depuis le 1er Janvier au 04 Août 2014, soit une réduction significative de 58 % de la superficie incendiée par rapport à la moyenne des dix dernières années durant la même période. 
 
*Assabah.:
 
- Disparition de 32 passeports de Marocains lors de la Omra. Les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête sur la disparition de passeports de Marocains s'étant redus aux Lieux saints pour effectuer le rite de la Omra. Une source proche d'une famille de pèlerins accuse le responsable chargé des visas dans une voyage de voyage d'être derrière cet incident.
 
- Suspension de médecins à la suite de l'accouchement d'une femme en pleine rue. Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi a suspendu 3 médecins et une infirmière travaillant dans le centre hospitalier Hay Jamal relevant de Hay Mohammedi à Casablanca. 
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Rapatriement de Marocains résidant en Libye : Le Maroc envisage de multiplier les vols aériens et les services du consulat du Maroc en Tunisie redoublent d'efforts afin que la communauté marocaine résidant en Libye regagne la mère-patrie. 
 
- En dépit de l'importante mobilisation de son appareil diplomatique et des généreux revenus de ses exportations du pétrole, tous les efforts déployés par l'Algérie pour faire accepter son "envoyé spécial" pour le Sahara sur la scène internationale sont restés vains. 
 
*Al Alam.:
 
- Le Chef du gouvernement reporte le débat sur la retraite vers le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Abdelilah Benkirane s'apprête à surprendre les Marocains par une décision unilatérale et les fonctionnaires assumeront tous seuls les frais de la crise de la Caisse marocaine de retraite. 
 
- L'Egypte inflige un camouflet aux dirigeants algériens. L'Egypte, qui a affirmé son soutien aux efforts de l'ONU pour le règlement du conflit du Sahara, refuse de reconnaître l'entité fantoche artificielle et rejette la désignation d'un "nouvel envoyé spécial" pour le Sahara.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara