Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Mardi 5 Août à 11:01

Maroc : Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mardi 05 aout.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Le CMC annonce un redressement du cycle des affaires en 2015. Le Centre marocain de conjoncture (CMC) pense que l'année 2015 sera meilleure sur le plan économique. Dans sa dernière note, le Centre prévoit un redressement avec un taux de croissance du PIB autour de 4,9% l'année prochaine. Le CMC prévoit que le secteur des industries manufacturières progresserait à un rythme plus soutenu que celui de l'année précédente. Les activités du BTP devraient consolider la dynamique de reprise engagée ces derniers mois avec la relance de l'habitat social et des investissements en matière d'infrastructures de base.
 
- Le gouvernement veut mieux quadriller la gestion des déchets dangereux. La loi n 28-00 relative à la gestion des déchets et leur élimination sera enfin mise en application grâce à l'adoption jeudi dernier du projet de décret portant sur la gestion des déchets dangereux. Le décret se fixe pour objectif de définir les procédures administratives ayant trait à la gestion des déchets dangereux et les prescriptions organisationnelles et techniques concernant le tri, la collecte, le stockage, la valorisation, le traitement et l'élimination desdits déchets.
 
*L'Economiste.:
 
- Tourisme : le Nord et le Sud complet. Entre le Nord et le Sud, pas de grande différence. Les touristes nationaux cherchent tous un bout de plage pour y passer leurs vacances. Les plages du Souss littéralement prises d'assaut, tout autant que le locatif informel proposé aux touristes nationaux dans tous les types de quartiers...Il suffit d'y mettre le prix. Dans les villes balnéaires du Nord, les opérateurs touristiques ont ressenti une montée en charge. Tétouan, Mdiq, Fnideq, Oued Laoui et, dans une moindre mesure, Tanger, ont dès le 30 juillet commencé à recevoir des flux importants d'estivants d'autres régions du Maroc après un mois de ramadan assez calme. 
 
- US-Africa Summit : un business forum très attendu. Le business forum du sommet US-Africa, qui se tient à Washington, est l'occasion de revenir sur les possibilités d'affaires entre les Etats-Unis et l'Afrique, qui ne représentent pour l'heure que 1,7 pc des importations américaines. Au niveau du Maroc, l'accord de libre-échange entré en vigueur en 2006 ne profite pas encore suffisamment aux entreprises marocaines. Le marché US demeure difficilement accessible en raison des normes strictes imposées, du manque de promotion et du défaut de compétitivité des structures marocaines.
 
* Al Bayane.:
 
- Accès aux grandes écoles et instituts supérieurs : Quelle désillusion pour des milliers de brillants bacheliers. C'est après avoir décroché le fameux bachot, que la plupart des bacheliers commencent à vivre une véritable désillusion pour n'avoir pas été retenus dans telle ou telle école publique ou n'avoir pas été retenu dans les listes d'attente qui n'en finissent pas. Le nombre limité des places dans les instituts supérieurs et grandes écoles du pays a donné lieu à un système sélectif qui ne répond ni aux objectifs affichés par le pays de former des cadres et ingénieurs de haut niveau en nombre suffisant, ni à la demande croissante des candidats dont le nombre ne cesse d'augmenter d'une année à l'autre.
 
- Sommet USA-Afrique : Mettre en exergue les atouts du Royaume. Le sommet Etats-Unis-Afrique, qui se tient du 4 au 6 août dans la capitale fédérale américaine, se veut une occasion pour mettre en exergue les atouts du Maroc en tant que plate-forme pour le continent, a affirmé, dimanche à Washington, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salahedinne Mezouar. "Le Maroc, qui a accumulé expertise et expérience dans le continent, est un partenaire crédible aussi bien auprès de l'Union européenne qu'auprès des Etats-Unis dans le cadre des partenariats avec l'Afrique", a souligné Mezouar.
 
*Aujourd'hui le Maroc.:
 
- Grand ménage à la Santé : 61 personnes en ont déjà fait les frais. Quelque 61 responsables dépendant du ministère de la Santé sont touchés par des mutations. Dix-sept d'entre eux ont été démis de leurs fonctions. Soixante postes de responsabilité font aussi l'objet d'un appel à candidature. La région la plus touchée par ces changements est celle du Grand Casablanca, qui voit 28 de ses responsables quitter leurs postes actuels. 
 
- Nouveau projet de loi sur le droit d'accès à l'information : Transparency Maroc fustige. Après la publication, il y a 18 mois, du projet de loi relatif au droit d'accéder à l'information, tant attendu mais fortement critiqué, une dernière mouture a été adoptée le 31 juillet 2014 par le conseil de gouvernement. Transparency Maroc, cette ONG qui a fait de ce droit un champ de bataille depuis à peu près dix ans, dénonce la "clandestinité" dans laquelle ce texte a été rédigé et le juge à l'écart de la Constitution marocaine. 
 
*L'Opinion.:
 
- Marche pour Gaza à Casablanca: soutien sans faille des Marocains à la résistance palestinienne. Une marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien et en protestation contre les massacres perpétrés par l'armée israélienne dans la bande de Gaza a arpenté dimanche matin l'avenue Chouaib Doukkali à Casablanca, sous le signe de "Gaza résiste, Gaza victorieuse". Cette manifestation exprime le courage du peuple palestinien et dénonce les massacres commis par Israël contre les civils palestiniens, particulièrement les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées.
 
- Une brigade de l'EIIL en Syrie dirigée par un jihadiste marocain. Parmi les jihadistes partis d'Espagne vers la Syrie pour rejoindre le mouvement terroriste "Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL)" figure le Marocain Mohamed Hamdouch, alias "Kokito", qui dirige une brigade de l'EIIL dans ce pays. C'est le journal espagnol "El Pais" qui rapportait dimanche l'information. Les services de police espagnols et d'autres services de renseignements européens ont pu identifier Mohamed Hamdouch, âgé de 28 ans, originaire de la localité de Fnideq, marié à une Espagnole, précise le journal, notant que ce jihadiste est apparu dans une vidéo exhibant une arme blanche devant les têtes coupées de cinq victimes tuées par les éléments de cette organisation terroriste.
 
*Libération.:.
 
- Bilan mitigé de la Vision stratégique 2020. Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a déclaré samedi dernier à Athènes que grâce à la Vision 2020, le Royaume est déterminé à intégrer le club des 20 premières destinations mondiales à fin 2020. D'aucuns pensent que cette détermination nécessite de baisser les tarifs pour pouvoir finalement être attrayant et attractif. Le nombre de touristes étrangers pointent du doigt la cherté enregistrée notamment à Marrakech et Casablanca. Arrivée à mi-chemin de l'échéance, le bilan de la "Vision stratégique 2020" est mitigé. Le verre est à moitié plein avec les richesses, atouts et aussi une position géographique privilégiée du Royaume et à moitié vide, avec des impairs à rectifier, notamment des formes d'arnaque et de harcèlements et aussi quelques carences.
 
- L'Agence du Sud aura bientôt pignon sur rue à Laâyoune. A l'instar des autres agences régionales et pour leur donner l'exemple, l'Agence de développement des provinces du Sud quittera Rabat pour s'installer dans le chef-lieu du Sahara, à partir du 1er septembre prochain. C'est suite à une note du chef du gouvernement que le directeur de l'Agence de développement des provinces du Sud (ADPS), a lancé les préparatifs pour installer le siège de l'agence à Laâyoune. Ainsi dès la fin du mois d'août, 200 cadres de l'ADPS s'installeront progressivement dans de nouveaux locaux situés sur l'avenue Mekka, l'une des principales artères du chef-lieu du Sahara marocain. 
 
*Al Massae.:
 
- Ministère de la Santé: 61 responsables relevés de leurs fonctions à cause des problèmes relatifs aux urgences et au Ramed. Des délégués du ministère et des directeurs d'hôpitaux et de centres de santé ont été démis de leurs fonctions suite aux rapports des commissions d'inspection qui avaient effectué des missions durant ces derniers mois.
 
- La gendarmerie alertée par une cocaïne mortelle ayant fait un mort et envoyé trois personnes aux urgences. Les services de la gendarmerie royale de Tanger ont entamé leurs investigations pour identifier les trafiquants de ce stupéfiant mortifère. Ils ont questionné les trois jeunes pour s'informer des circonstances de l'incident.
 
*Assabah.:
 
- Les banques rejettent 400.000 chèques au titre du 1er semestre 2014. Le rejet des chèques pour défaut ou insuffisance de provision a reculé à un taux entre 1,32 et 1,36% alors que les cas du rejet dû à un endossement irrégulier se sont établis à 0,29% du total des chèques en cours, selon le Groupement pour un système interbancaire marocain de télé-compensation. La proportion des chèques rejetés par les banques pour signature non conforme a oscillé entre 0,25 et 0,26%. Le taux de chèques impayés pour d'autres motifs a été estimé à 51%, indique la même source.
 
- Le gouvernement négocie avec deux sociétés pour renouveler le parc des grands taxis. Deux semaines après l'approbation par le conseil du gouvernement du projet de décret fixant les conditions et les modalités d'octroi de la prime de renouvellement du parc de taxis de première catégorie, le gouvernement Benkirane a engagé des négociations avec deux usines pour parvenir à un accord permettant de se procurer de nouveaux taxis. Il s'agit du groupe Renault et de la société sud-coréenne "Sung young".
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Le ministre de la Culture et membre du bureau politique du PPS, Mohamed Amine Sbihi a déclaré, au cours d'une réunion d'information sur la conjoncture politique marocaine, que le gouvernement avait réussi à surmonter les harcèlements, les provocations et les contraintes provoqués par le départ du Parti de l'Istiqlal, dont le blocage de certains chantiers. 
 
- Rapport du Conseil économique, social et environnemental de 2013: L'application du système d'indexation a engendré une hausse des prix des denrées alimentaires à 2,4% et de ceux du transport à 3,2%.
 
*Assahra Al Maghribia.:
 
- Le magazine économique indien spécialisé (Afro-asian) a publié dans son dernier numéro un dossier spécial sur le Maroc dans lequel il a passé en revue les formes de coopération liant le Maroc à l'Inde. Cette coopération représente pour New Delhi un facteur incontournable pour son ouverture aux marchés de l'Afrique.
 
- L'élection du bureau politique du parti Mouvement populaire, qui a eu lieu récemment à Salé, a mécontenté quelques dirigeants locaux à Casablanca. Ce mécontentement a été suscité par la suppression de quelques noms de la liste présentée par le secrétaire général du pari de l'épi Mohand Laenser, où figuraient seulement 30 membres, selon une source du journal. Dans une déclaration à ce quotidien, Laenser a expliqué qu'il était normal que ces membres ne soient pas satisfaits car ils nourrissaient l'ambition d'accéder au bureau politique.
 
* Rissalat Al Oumma .:
 
- Analyse de la situation économique, sociale et environnementale: le Conseil économique, social et environnemental (CESE) présente plusieurs recommandations. Dans son rapport annuel de 2013, le CESE a recommandé de promouvoir l'attractivité du Maroc et le rendement de l'économie nationale, ainsi que sa capacité concurrentielle. Le Conseil a également appelé à poursuivre les efforts de redressement de la situation des finances publiques et à généraliser les pratiques efficientes et la bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des grands projets. 
 
- La présidente de la CGEM, Meriem Ben Salah Chakroun, a souligné à Washington que le Maroc jouit de tous les atouts pour être un partenaire crédible afin d'accompagner les investisseurs américains en Afrique. Dans une déclaration à la presse, en marge du Sommet USA-Afrique, Ben Salah a affirmé que le Maroc, de par sa spécificité géographique et du rôle pionnier que joue SM le Roi Mohammed VI dans le cadre du renforcement de la coopération Sud-Sud, a toutes les chances d'être un partenaire crédible pour accompagner les investisseurs américains dans ce continent. 
 
* Al Khabar .:
 
- Le courant Ahmed Zaïd soutient Abderrahman Azzouzi à la tête de la FDT. Le courant "démocratie et ouverture" a affirmé son soutien total à la légitimité démocratique représentée par la direction actuelle de la Fédération. Dans un communiqué, ce courant dénonce les mesures suspicieuses, les immixtions flagrantes dans les affaires intérieures de cette centrale syndicale et le dessein de Driss Lachgar de porter atteinte à son unité et son indépendance.
 
- Les promoteurs immobiliers bénéficient des nouvelles mesures fiscales incitatives pour la construction de logements sociaux et des cités universitaires. Ces mesures entreraient en vigueur après l'adoption par le gouvernement du projet de décret désignant les autorités gouvernementales habilitées à conclure au nom de l'Etat des conventions relatives aux avantages fiscaux accordés aux promoteurs immobiliers et aux bailleurs.
 
* Al Assima Post.:
 
- Le nombre des abonnés au mobile et à l'Internet enregistre une hausse au Maroc. Selon des statistiques du mois publiées par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), le nombre des abonnés au mobile a atteint 43.3 millions à la fin du mois de juin dernier, soit une hausse de 9,78 pc. L'abonnement à l'Internet a, quant à lui, augmenté de 59 pc.
 
- Le réseau marocain pour le droit d'accès à l'information considère que le projet de loi relatif au droit d'accéder à l'information n'est pas conforme à la Constitution et aux normes internationales. Ce réseau, qui regroupe de nombreuses associations et acteurs concernés par ce sujet, a constaté que des régressions dans la plupart des chapitres de ce texte.
 
* Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- L'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) actualise ses textes constitutifs pour les soumettre au Cabinet royal. Le rectorat de l'IRCAM a publié récemment une note interne en vue de l'amendement de ses lois qui seront soumis au Cabinet royal.
 
- Après la rédaction des rapports par les autorités locales, la gendarmerie royale et la direction des monuments : enquête sur la destruction de sites historiques dans la commune de Sidi Zouine de Marrakech. Les bulldozers ont entamé leur travaux d'aménagement, démolissant au passage les sites qui représentent un héritage historique et civilisationnel. Les autorités locales ont reçu une correspondance du ministre concerné exigeant l'ouverture d'une enquête et la fin des travaux de destruction des monuments historiques.
 
*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- Témoignages choquants de quelque 69.000 Marocains pris au piège en Libye. Privés de nourriture, d'eau et d'électricité, ils exhortent les autorités de les faire évacuer.
 
- Le ministre le Santé a opéré un vaste mouvement au sein de son département. Suite à des enquêtes approfondies menées par des commissions spéciales concernant de nombreuses irrégularités enregistrées dans certains hôpitaux, 17 responsables ont été relevés de leurs fonctions pour avoir failli à leurs missions. Des sources du journal ont indiqué que les dossiers de certains d'entre eux peuvent être transmis à la justice. 
 
*Al Alam.:
 
- Au moment où les universités marocaines consacrent leur régression, la ruée des universités internationales vers le Royaume se poursuit. En effet, plusieurs universités américaines se sont implantées dans les villes marocaines tel que l'University of New England (UNE) à Tanger ou l'Université de Sunderland à Marrakech. Ces établissements connaissent un grand engouement malgré leurs tarifs élevés et l'obligation de maîtriser l'anglais.
 
- La société britannique d'exploitation de pétrole et de gaz Gulfsands Petroleum a confirmé, dans un communiqué, la découverte d'une réserve exploitable de gaz naturel sur le permis de "Lalla Yettou" dans la région du Gharb.
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, s'est dit favorable au vote obligatoire et aux sanctions des électeurs qui ne se rendront pas aux urnes lors des prochaines échéances électorales. Dans un entretien accordé à la presse, Lachgar a affirmé que son parti est en reconstruction et redeviendra un élément incontournable dans l'équation politique.
 
- Jugeant insuffisants les efforts déployés par les pouvoirs publics dans les villes, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à élaborer une nouvelle vision du développement urbain. Le rapport 2013 du CESE recommande d'accorder une attention particulière aux lieux de vie des citoyens dans les périphéries des grandes agglomérations et prône le lancement d'un débat public sur la ville et ses perspectives. 
 
*Attajdid.:
 
- Le Maroc est déterminé à intégrer le club des 20 premières destinations touristiques mondiales à l'horizon 2020, grâce aux nombreux atouts dont il dispose, notamment sa stabilité politique et sa proximité avec les grands marchés émetteurs, a affirmé, samedi à Athènes lors de la cérémonie du Gala régional du World Travel Awards, le ministre du tourisme, Lahcen Haddad.
 
- Le Conseil économique, social et environnemental dévoile les déficiences des accords de partenariat entre les secteurs public et privé. L'étude menée par le Conseil a dressé le constat de la réalité de ces accords et s'est arrêtée sur leurs dates et leur nature. De même, elle a présenté une lecture comparative des lois internationales y afférentes et exposé des mécanismes d'évaluation et de contrôle en la matière. 
 
*Al Haraka.:
 
- L'Opération transit des Marocains résidant à l'étranger (MRE) par les ports du sud de l'Espagne vers le nord du Maroc a connu une nette amélioration depuis l'ouverture du port Tanger-MED, a affirmé le Coordinateur national espagnol de l'Opération Transit de cette année, José Carlos Baeza Lopez .
 
- Le discours de SM le Roi Mohammed VI, prononcé à l'occasion du 15ème anniversaire de son accession au Trône de ses glorieux ancêtres émane d'une vision profondément clairvoyante sur l'avenir de l'Afrique, a affirmé le directeur de l'hebdomadaire rd-congolais "Le Télégramme du Congo", Antoine Nguidjol. Il souligne que ce discours "renferme également la cohérence d'une vision sur l'avenir partagé".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus