Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 4 Août à 11:15

Maroc : Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus lundi 04 aout.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Le premier secrétaire de l'USFP Driss Lachgar a indiqué que la stabilité dont jouit le Maroc n'est certainement pas due à l'arrivée du gouvernement Benkirane. Lachgar a par ailleurs réaffirmé que le parti de la Rose tient son alliance avec l'Istiqlal. Il s'est aussi dit favorable au vote obligatoire en prévoyant des sanctions contre les "contrevenants".(Entretien)
 
- Réforme de la caisse de compensation: le projet d'aide financière refait surface. L'aide financière directe aux populations pauvres, une promesse électorale faite par le PJD, ne sera pas finalement abandonné comme l'avait laissé entendre le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohammed Louafa. Le gouvernement va réétudier ce dossier en collaboration avec la Banque mondiale, selon des informations fournies au journal. L'institution de Breton Woods mobilise en effet 500.000 dollars pour financer un projet d'assistance technique. Le projet est prévu d'ici juin 2015.
 
*L'Economiste.:
 
- Capital immatériel : le Maroc débriefe. Changer de méthode d'évaluation des stratégies de développement. C'est l'un des messages forts du dernier discours royal, qui a mis l'accent sur l'importance de prendre en considération la dimension immatérielle de la richesse du pays. Le patrimoine immatériel est obtenu en déduisant de la richesse globale le capital productif et celui naturel, en y ajoutant les avoirs financiers nets. Ce capital abstrait est à la fois la somme du capital humain, social et institutionnel. Autre facteur pris en considération, le patrimoine historique, artistique, culturel qui donne une notoriété et visibilité du pays. Ce sont ces éléments qui sont pris en compte dans le classement élaboré par la Banque mondiale.
 
- Rapport annuel du CESE : le fiasco des villes nouvelles. Selon le rapport du Conseil économique, social et environnemental, le mode de vie dans les immeubles et leur gestion au quotidien risquent de poser des problèmes sociaux dans les années à venir. Ce risque est d'autant plus élevé que les populations qui habitent dans ces quartiers sont de condition modeste et se caractérisent par un taux de chômage élevé chez les jeunes. Les villes nouvelles, qui devaient constituer une solution à l'étalement urbain sont un fiasco, souligne le rapport, qui note également que plus de 30 pc des constructions réalisées annuellement au niveau urbain se font sur des terrains agricoles périphériques en dehors de toute planification. 
 
*Al Bayane.:
 
- Apparition de la fièvre aphteuse en Algérie : le Maroc sur le qui-vive. Dès qu'un cas de fièvre aphteuse a été déclaré en Algérie, les services compétents du Maroc ont pris toutes les mesures nécessaires afin de faire face au risque éventuel d'introduction de cette maladie sur le territoire national. L'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a renforcé la vigilance au niveau national, notamment au niveau des zones frontalières et a interdit l'importation d'animaux, de produits animaux et d'origine animale et des aliments pour animaux à partir de l'Algérie. - Entre 15 et 17 ha de forêt ravagés par le feu : le fléau d'incendie récidive à Agadir. Cette année encore, à peine la saison aoutienne fut-elle amorcée qu'on annoncera, samedi dernier, l'éclatement d'un feu exterminateur dans les environs de la forêt dépendant de la commune rurale de Tiqqi, à quelques 120 km au nord d'Agadir. Entre 15 et 17 ha de la surface forestière ont été endommagés par les déluges incendiaires et plusieurs espèces végétales, en particulier le thuya, l'arganier, le caroubier, le chêne, le châtaignier et autres, ont été carbonisés. 
 
*Aujourd'hui le Maroc.:
 
- Patrimoine immatériel : l'expertise démarre. Après le discours royal, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et Bank Al-Maghrib mettent en place les structures pour entamer l'étude. Vendredi 1-er Août, les membres du bureau du CESE ont tenu une première séance de travail. Au terme de cette réunion, le CESE a annoncé la mise sur pied d'un comité scientifique chargé de l'encadrement et du suivi de l'étude. Pour la réalisation de cette dernière, le Conseil a mobilisé ses membres à travers ses commissions permanentes, chacune selon ses compétences, pour présenter un diagnostic de l'évolution du capital immatériel et formuler des recommandations pratiques. 
 
- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, s'est dit "déçu" par les récentes déclarations de responsables algériens "qui ne font que réitérer la position maintes fois déclarée par l'Algérie, à savoir conditionner la normalisation des relations avec le Maroc et la relance de la construction maghrébine au respect de la position singulière et anachronique de l'Algérie sur le différend régional autour du Sahara". A ce sujet, le ministre a affirmé dans un entretien que la position de l'Algérie est d'autant plus singulière que plusieurs autres groupements régionaux ont été construits malgré les divergences profondes entre leurs membres, comme c'est le cas notamment de l'Union européenne.
 
*L'Opinion.:
 
- REDAL: des indicateurs au vert durant la période 2002-2013. Cette société a réalisé des résultats satisfaisants durant cette période en dépit de quelques contraintes, c'est ce qu'a affirmé Driss El Ouazzani, le directeur exécutif de cette société. Redal a pu réduire le nombre de non-conformité de l'eau potable ( de 151 à 3) et le temps moyen de coupure ( de 3,27 heures à 32 minutes). Elle a également éliminé 300 points noirs et étendu le réseau d'infrastructures sanitaires (de 80 km à 830 km).
 
- Circulation: Lancement à Rabat de l'opération "Tente de la sécurité routière". Cette opération, lancée vendredi à Rabat par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), cible près de 75 points d'interventions du réseau routier national. "Différentes associations seront chargées de l'animation de ces tentes qui seront déployés sur les 16 régions du Royaume et au niveau des points d'interventions du réseau routier qui connaissent une forte concentration d'accidents de la route, et ce, du 7 août au 7 septembre", a affirmé, dans une déclaration à la presse, le secrétaire permanent du CNPAC, Benaceur Boulaajoul.
 
*Libération.:
 
- Recrudescence de la répression dans les camps de Tindouf. Exaspérés par la tournure que prennent les revendications des jeunes révoltés des camps de Tindouf, qui formulent leurs revendications à visage découvert, les généraux algériens ont ordonné à leur valet Abdelaziz de réagir sévèrement. En exécutant zélé, celui-ci a convoqué les chefs de sa milice auxquels il a donné ses instructions de mettre aux arrêts tous ceux, parmi les jeunes Sahraouis qui dénoncent publiquement et sans se cacher derrière des cagoules ou des masques, la politique du Front. Sitôt dit, une vaste campagne a été menée à travers les camps pour réprimer, encore davantage les jeunes portant un turban ou masqués. 
 
- 2015 sera assez prometteuse selon le CMC. Dans sa dernière note, le Centre marocain de conjoncture (CMC) annonce que les perspectives d'évolution de l'activité économique pour 2015 seront sensiblement plus favorables. En effet, le Maroc affiche de bons indicateurs économiques avec une hausse prévisible du produit intérieur brut (PIB) de 4,9%. Quant aux principaux facteurs agissant sur la dynamique de croissance, ils présentent des configurations en nette amélioration tant sur le plan de l'environnement économique interne qu'externe.
 
*Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Hausse importante du transit des Marocains résidant à l'étranger (MRE) au cours de la dernière semaine. Tout en faisant état de retards et encombrements, des sources sur place ont indiqué que la première étape l'opération de transit a enregistré une hausse par rapport à l'année écoulée.
 
- Nouvelle marche de solidarité avec le peuple palestinien à Casablanca. Cette marche a été organisée, dimanche, par des acteurs politiques et de la société civile pour dénoncer les crimes de guerre perpétrés par les forces israéliennes contre les populations à Gaza.
 
*Rissalat Al Oumma .:
 
- La Cour administrative d'appel de Rabat déboute les signataires du procès-verbal du 20 juillet. Cette juridiction a rejeté, dans le fonds, l'action intentée par les diplômés-chômeurs signataires du procès-verbal du 20 juillet contre le Chef du gouvernement. Ces derniers ont décidé de se pourvoir en cassation.
 
- La fédération marocaine des droits du consommateur interpelle la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et le ministère de l'Emploi sur le travail des mineurs dans le secteur de la publicité, jugeant qu'il s'agit là d'une violation flagrante de la législation marocaine qui interdit et criminalise l'embauche de cette catégorie.
 
*Al Khabar .:
 
- Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf a révélé la découverte de deux cadavres sahraouis qui ont trouvé la mort à la suite de tirs d'éléments de l'armée algérienne à Tindouf contre leur véhicule à bord duquel se trouvait également un autre individu, dont l'état critique a nécessité une hospitalisation pour des soins intensifs. 
 
- La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a prononcé une sanction pécuniaire d'un montant de 1, 5 million de DH contre la SOREAD-2M pour non-respect de la règlementation en vigueur en matière de publicité. La HACA a constaté plusieurs abus des dispositions inscrites dans le cahier des charges.
 
*Al Massae.:
 
- Fièvre aphteuse: mise en place d'une cellule de veille pour empêcher l'entrée illicite du cheptel affecté au Maroc. Suite à l'apparition de la fièvre aphteuse en Algérie le 27 juillet dernier et pour faire face au risque éventuel d'introduction de cette maladie sur le territoire national, l'Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a affirmé avoir renforcé la vigilance au niveau national, notamment au niveau des zones frontalières et interdit l'importation d'animaux, de produits animaux et d'origine animale, ainsi que des aliments pour animaux à partir de l'Algérie. L'ONSSA a souligné dans un communiqué qu'une cellule de veille sanitaire a également été mise en place pour suivre de près la situation dans la région du Maghreb et au niveau national. 
 
- Le gouvernement fixe les attributions des ministres concernant les conventions d'habitat. Le gouvernement a désigné dans nouveau projet de décret les prérogatives de chaque département ministériel pour conclure au nom de l'Etat, des conventions relatives aux avantages fiscaux accordés aux promoteurs immobiliers et aux bailleurs. Le ministre chargé des finances et le ministre chargé de l'habitat concluent au nom de l'Etat les conventions relatives à la réalisation de logements à faible valeur immobilière, de logements destinés à la classe moyenne. Le ministre chargé des finances et le ministre chargé de l'enseignement supérieur concluent les conventions relatives aux cités, résidences et campus universitaires.
 
*Assahrae Al Maghribia.:
 
- Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) entame la mise en œuvre des orientations royales pour réaliser une étude sur le capital immatériel. Le CESE affirme dans un communiqué que son bureau a tenu vendredi dernier une réunion sous la présidence de Nizar Baraka et a mobilisé tous les membres du Conseil pour se pencher sur ce sujet afin de poser un diagnostic objectif de la situation et présenter des recommandations pratiques pour son amélioration.
 
- Une femme marocaine est décédée vendredi à l'aéroport Mohammed V à son retour de la Omra. Son décès est dû à un œdème aigu pulmonaire, indique le ministère de la Santé dans un communiqué. Le ministère affirme, par ailleurs, qu'aucun cas de Coronavirus n'a été enregistré au Maroc à cette date, rappelant que ses services demeurent vigilants et pleinement préparés à suivre l'état de santé des citoyens ayant effectué la Omra de Ramadan
 
*Assabah.:
 
- Le courant de Lahcen Haddad représenté au sein du bureau politique du Mouvement populaire. Selon une source du parti de l'Epi, M. Laenser a tenu tous ses engagements qu'il avait pris avec Hadad pour que ce dernier retire sa candidature au poste du secrétaire général du parti. Laenser n'a pas donc cédé à certaines parties influentes au sein du MP qui appellent à démolir ce courant.
 
- Miloudi Moukharik, secrétaire général de l'UMT, dénonce la hausse des prix de l'eau et de l'électricité. Moukharik a affirmé dans une déclaration au journal que son syndicat est déçu suite à l'entrée en vigueur vendredi dernier de la nouvelle facturation, menaçant de recourir à toutes les formes de lutte pour riposter à cette "décision antipopulaire" du gouvernement.
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Suite à la dégradation de la situation sécuritaire en Libye, une cellule de crise, composée des différents départements ministériels concernés, a été mise en place au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC) afin d'assurer le suivi de la situation des ressortissants marocains dans ce pays. Cette cellule est chargée de la coordination avec les services diplomatiques et consulaires du Royaume du Maroc en Libye pour la mise en place d'un dispositif de rapatriement volontaire, ainsi que des actions d'intervention d'urgence et d'assistance en faveur des citoyens marocains dans ce pays, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération .
 
- Le ministère des Affaires générales et de la gouvernance a annoncé la baisse des prix de l'essence super, du fuel n 2 et du fuel ONE ainsi que du fuel spécial. Le prix de l'essence super a baissé de 36 centimes, en s'établissant à 13,20 DH/l, alors que celui du fuel n 2 a reculé à 17,46 dirhams la tonne, permettant de changer la tonne à 5894,12 DH/t. Quant au prix du fuel n 2 ONE, il a également connu une baisse de 5692,57DH/t. Le prix du fuel spécial, lui, s'est établi à 6816,70 DH/t.
 
*Attajdid.:
 
- La HACA a décidé l'application d'une sanction pécuniaire à l'encontre de la télévision 2M d'un montant de 1,5 million de dirhams. La Haute instance reproche à "SOREAD-2M" d'avoir enfreint les dispositions de son cahier des charges en ce qui concerne les obligations relatives aux modalités d'insertion de la publicité.
 
- Le Conseil économique, social et environnemental dévoile les déficiences des accords de partenariat entre les secteurs public et privé. Une étude du Conseil a révélé que l'élargissement du recours aux partenaires privés dans des domaines considérés comme stratégiques, soulève des interrogations relatives aux garanties que l'Etat doit assurer en matière d'accessibilité et d'égalité, outre l'exercice de la souveraineté. 
 
*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- Des milliers de Marocains défilent à Casablanca en solidarité avec Gaza dans une marche qui a réuni des manifestants de différentes obédiences. Répondant à l'appel de plus de 40 organisations politiques et civiles, elles seraient environ 80.000 personnes à prendre part à cette marche selon les organisateurs, et 8.000 selon les estimations des sources sécuritaires. 
 
- La majorité et l'opposition approuvent 14 recommandations pour réformer la Caisse de compensation. Le président de la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, Driss Sqalli Adaoui, indique que parmi ces recommandations figure l'élaboration d'un programme clair de subventions directes aux couches pauvres et à la classe moyenne. 
 
*Al Haraka.:
 
- Mohamed Fadili, élu président du conseil national du Mouvement Populaire. Le secrétaire général du parti Mohand Laenser a souligné, à l'ouverture des travaux de la session ordinaire de ce conseil, que l'ambition du parti de l'Epi "est d'arriver en tête lors des prochaines élections".
 
- Saisie d'importantes quantités de drogue à Casablanca. Les éléments de la brigade judicaire de Hay Hassani ont procédé en fin de semaine dernière à la saisie d'une importante quantité de drogue et à l'arrestation de nombreux trafiquants. 
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Le Conseil économique, social et environnemental met en garde contre le blocage du dialogue social. Le rapport du Conseil met l'accent sur l'importance de mettre en œuvre la commission nationale de dialogue social et la Haute commission de consultation autour des affaires stratégiques. Le rapport note aussi l'augmentation des journées de grève observées par les salariés l'an dernier, passant de 268.000 à 279.000, soit une hausse de 4%.
 
- Le Syndicat national de la santé publique, affilié à la FDT, a envoyé une correspondance à El Houssaine Louardi concernant les mesures disciplinaires visant des membres des bureaux syndicaux. Le syndicat a décidé d'observer un sit-in, mercredi prochain, devant le siège du ministère de la Santé.
 
*Al Alam.:
 
- Adoption d'un projet de loi obligeant les fonctionnaires relevant du ministère de l'Education nationale qui ont atteint l'âge de départ à la retraite, à continuer à exercer leurs fonctions. Ces fonctionnaires de même que les professeurs-chercheurs, qui devraient partir à fin décembre prochain en retraite, vont devoir continuer à exercer leurs fonctions jusqu'à la fin de l'année scolaire ou universitaire prochaine pour garantir le cours normal des études. Mustapha El Hiqi, membre de la coordination pour la défense des droits et acquis des retraités, a souligné que le gouvernement cherche à briser la barrière psychologique refusant la proposition de relèvement de l'âge de départ à la retraite à 62 puis à 65 ans. 
 
- Le Syndicat national de l'Entraide nationale a dénoncé, dans un communiqué, l'insouciance des services compétents au sein de l'Entraide nationale et du ministère de l'Economie et des finances qui ne prennent pas les mesures nécessaires pour verser les salaires des employés avant Aïd Al Fitr à l'instar des autres administrations et établissements publics.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara