Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Samedi 9 Mai à 09:58

Maroc : Revue de presse quotidienne du 9 mai 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus samedi 09 mai 2015.:



*Le Matin.:

- Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi révisant la loi organique sur les partis. Ce texte permet à deux ou plusieurs formations politiques de constituer une alliance pour présenter des candidatures communes au niveau national à l'occasion de l'élection des membres des conseils communaux et régionaux et des membres des chambres professionnelles. 

- Les ministres des Affaires étrangères de l'Union du Maghreb arabe (UMA) ont plaidé pour l'élaboration d'une stratégie sécuritaire maghrébine dans le but de contrer les menaces pesant sur la région, notamment le terrorisme et le crime organisé, lors de la 33ème session de leur Conseil, jeudi à Rabat. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a préconisé, dans une allocution prononcée en son nom par le secrétaire général du ministère Nacer Bourita, le renforcement de la coordination sur le plan maghrébin, tout en appelant à tenir, dans les meilleurs délais, une session spéciale du Conseil des ministres de la Justice et des affaires juridiques pour parachever l'élaboration de la stratégie sécuritaire maghrébine. Mezouar a également exprimé la profonde conviction du Maroc de l'incontournable avenir commun des pays maghrébins ainsi que l'attachement du Royaume à l'édification de l'UMA.

*Al Bayane.:

- Le secrétaire général du Front démocratique pour la libération de la Palestine, Nayef Hawatmeh, a salué, jeudi à Amman, le soutien du Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI à la question palestinienne. Lors d'une rencontre avec Lahcen Abdelakhaleq, ambassadeur du Maroc en Jordanie, Hawatmeh a loué les efforts déployés par le Comité Al-Qods, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, en vue de préserver l'identité arabo-islamique de la ville sainte, mettant l'accent sur les initiatives de l'Agence Bayt mal Al Qods pour soutenir la lutte des habitants d'Al Qods. 

- Les besoins du Maroc en gaz naturel sont estimés à près de 5 milliards de m3 à l'horizon 2025, a affirmé le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara. Le ministre a indiqué que son département, en coordination avec l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et les différents acteurs dans le secteur de l'énergie, a initié une réflexion tendant à augmenter le quota du gaz naturel dans le bouquet énergétique national, a précisé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du Conseil du gouvernement. Le coût de la mise en oeuvre de ce plan, dont les stations électriques employant le gaz naturel, est estimé à près de 4,6 dollars US qui seront mobilisés par des investisseurs privés et institutionnels nationaux et étrangers, a poursuivi le ministre.

*L'Opinion.:

- Des infrastructures de santé plongées dans un coma prolongé. 151 établissements de soins de santé de base prêts mais non opérationnels! C'est le scandale révélé récemment par le premier président de la Cour des comptes devant les deux Chambres du parlement réunies. Le coût de construction et d'équipement desdits établissements de santé n'a pas été révélé, mais il est certain que ça doit se chiffrer en millions de dirhams.

- Projet d'amendement des lois organiques relatives aux partis politiques, à l'élection des membres des Conseils des collectivités et à la Chambre des conseillers: Alliances partisanes et candidatures communes. Le Conseil du gouvernement a adopté, jeudi, un projet de loi organique n 33-15 modifiant et complétant la loi organique n 29-11 relative aux partis politiques, permettant notamment à ces derniers de conclure des alliances pour présenter des candidatures communes. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a indiqué, lors d'un point de presse tenu à l'issue du Conseil, que ce texte, présenté par le ministre de l'Intérieur, permet à deux ou plusieurs partis politiques de mettre en place une alliance entre eux pour présenter des candidatures communes au niveau national à l'occasion de l'élection des membres des Conseils communaux et régionaux et des membres des chambres professionnelles. 

*Libération.:

- ?Guerre de pantins dans les camps de Tindouf: Alger soucieux de mettre de nouveaux pions aux commandes. La déliquescence du Polisario ne cesse de prendre de l'ampleur. Non seulement certains membres de sa direction sont désormais à couteaux tirés mais les manifestations au sein des camps de Tindouf prennent aussi une ampleur jamais égalée auparavant. La 11ème session ordinaire du secrétariat national du mouvement séparatiste tenue mardi pour, soi-disant, faire le point sur les développements de la situation à la lumière de la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, a été on ne peut plus houleuse. Contrairement aux termes du communiqué qui en a sanctionné les travaux, elle a permis de jauger de la docilité des uns et des autres devant les directives de l'Algérie. De fait, tout le monde savait que cette dernière était en train de manœuvrer pour placer de nouveaux pions aux commandes du Polisario qui ont l'heur d'être nés en Algérie ou d'en être originaires et donc de mettre aux placards ses anciennes ouailles nées dans nos provinces sahariennes et qu'elle a retournées contre leurs pays et exploitées à outrance avant de vouloir les jeter dans les oubliettes de l'histoire. 

- Publication par le MEN de la note-cadre relative au mouvement de mutations. Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a annoncé avoir rendu public la note-cadre relative au mouvement de mutations du personnel enseignant au titre de l'année scolaire 2014/2015. Ce texte introduit des amendements, décidés au terme d'une série de concertations avec les partenaires sociaux et sur la base des recommandations issues de la journée d'étude sur les mouvements de mutation, organisée par le ministère le 18 décembre dernier, précise un communiqué du MEN. Ces modifications consistent à prioriser, après les demandes de regroupement familial, celles déposées par les cadres justifiant de 20 ans ou plus dans leurs postes actuels. Viennent ensuite les cadres disposant d'une ancienneté de 12 ans, fixée à 14 ans auparavant.

*Al Massae.:

- Pour Amideast, l'anglais est la clé du développement du Maroc. L'organisme américain a appelé à remodeler le système d'enseignement au Maroc en intégrant l'anglais et en développant son enseignement afin d'assurer un développement économique réel.

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a surpris la majorité, notamment le PJD, en renonçant à la définition relative au système des circonscriptions telle que formulée dans le projet de loi organique relatif aux communes, pour adopter une définition du Conseil de la circonscription telle que mentionnée dans la charte communale. Ceci s'est passé lors de l'adoption, jeudi, dudit projet de loi organique par la commission de l'intérieur à la Chambre des représentants. Cette mesure a fait des mécontents au PJD qui était en faveur de la réduction du nombre des circonscriptions.

*Al Alam.:

- Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué, jeudi lors d'une rencontre avec les étudiants de l'Ecole de gouvernance et d'économie (EGE) de Rabat, que le gouvernement accable le citoyen par des augmentations récurrentes qui touchent différents aspects de la vie. Selon Chabat, le PJD n'a honoré que 10 pc des points qui ont été inclus dans son programme électoral, alors que le PI a réalisé 85 pc de son programme électoral.

- En dépit de l'augmentation du nombre des usagers, la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) souffre d'un déficit annuel de 500 millions de dirhams. ADM a annoncé que ses recettes ont augmenté de 2,2 pc pendant 2014 en comparaison avec l'année précédente, grâce à l'augmentation du nombre des usagers des autoroutes. Malgré cette hausse, la Société n'a pas pu couvrir ses charges qui ont atteint 2,8 milliards de dirhams, enregistrant ainsi un déficit de 500 MDH. 

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le secrétaire général du Front démocratique pour la libération de la Palestine, Nayef Hawatmeh, a salué, jeudi à Amman, le soutien du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, à la question palestinienne. Lors d'une rencontre avec Lahcen Abdelakhaleq, ambassadeur du Maroc en Jordanie, M. Hawatmeh a loué les efforts déployés par le Comité Al-Qods, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, en vue de préserver l'identité arabo-islamique de la ville sainte, mettant l'accent sur les initiatives de l'Agence Bayt Mal Al-Qods pour soutenir la lutte des Maqdessis.

- Une réunion de haut niveau a été organisée, jeudi à Skhirat, dans le but de faire avancer les discussions et renforcer la coopération dans la région de la Méditerranée, en préparation à la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), prévue fin 2015 à Paris. Cette rencontre, qui a réuni le commissaire européen pour l'action pour le climat et l'énergie et les représentants de 43 pays membres de l'Union pour la Méditerranée, a été l'occasion d'aborder des questions se rapportant à l'intégration des marchés, l'interconnexion électrique, les énergies renouvelables et le gaz naturel.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le chef du gouvernement et secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, évoque la possibilité d'effectuer un remaniement ministériel la semaine prochaine. Benkirane n'a pas dévoilé, lors d'une réunion, jeudi, du secrétariat général de son parti, les noms des ministres qui vont quitter le gouvernement. Cependant, des sources privées ont indiqué au journal que ce remaniement sera très limité et touchera, en plus du portefeuille de la Jeunesse et des sports, un autre ministère.

- Le ministère de l'Intérieur approuve l'annulation de l'obligation d'inscription sur les listes électorales pour la présentation de pétitions associatives. Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a accepté une proposition d'amendement présentée par les groupes de la majorité et visant à annuler la condition d'inscription dans les listes électorales pour les associations voulant présenter des pétitions aux Conseils des régions afin d'inclure un point dans l'ordre du jour. La Chambre des représentants a adopté, vendredi, le projet de loi organique relatif aux régions qui fixe les conditions de présentation de pétitions par les associations.

*Rissalat Al Oumma.:

- Les partis de l'opposition à la Chambre des représentants réussissent à redéfinir les conditions de révocation des présidents des communes. Dans leurs interventions, les députés de l'opposition ont critiqué une disposition du projet de loi organique relatif aux communes -adopté jeudi par la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville-, selon laquelle le président de la commune est relevé de ses fonctions après le vote de la demande de révocation par les deux tiers des membres du Conseil. D'après les parlementaires de l'opposition, cette disposition ne favorise pas la stabilité des Conseils élus parce qu'elle met leurs présidents sous la tutelle des politiques. Après des consultations avec le gouvernement, cette disposition a été supprimée.

*Al Haraka.:

- Le Conseil du gouvernement a adopté, jeudi, un projet de loi organique n 33-15 modifiant et complétant la loi organique n 29-11 relative aux partis politiques, permettant notamment à ces derniers de conclure des alliances pour présenter des candidatures communes.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le secrétaire général du PPS Mohamed Nabil Benabdellah déclare: "Nous ne permettrons pas de laisser augmenter les restrictions aux libertés, quitte à sortir du gouvernement". S'exprimant sur l'avant-projet de loi relatif au Code pénal, Benabdellah a affirmé que ce texte, bien qu'il apporte plusieurs points positifs, contient des "reculs" sur le volet des libertés. Benabdellah s'exprimait lors d'une table ronde organisée à l'Ecole Hassania des travaux publics (Casablanca).

- Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, fustige le gouvernement et son chef Abdelilah Benkirane. "Le chef du gouvernement devra démissionner s'il se trouve incapable de faire face aux problèmes et aux défis", a-t-il indiqué dans un entretien au journal.

*Assabah.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a promis de riposter constitutionnellement, juridiquement et politiquement aux partis de l'opposition au temps opportun, sans révéler le mode de cette riposte. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que lors du Conseil du gouvernement réuni jeudi, Benkirane a abordé certaines questions que les partenaires ont soulevées dans le cadre du débat politique et a dit éprouver un vif désagrément à cause des déclarations de certains leaders de l'opposition.

- Mohamed Boussaid et Abdeslam Seddiki, respectivement ministres de l'Economie et des finances et de l'Emploi et des affaires sociales, sont intervenus pour faire rompre la grève observée par le personnel de la CNSS et qui paralysait, depuis mercredi, les activités des directions du siège social, des directions régionales et des cabinets médicaux de la Caisse. Ils ont promis aux protestataires de tenir vendredi une réunion avec leurs représentants. Selon des sources informées, la direction de la CNSS a de nouveau ouvert, vendredi, la porte du dialogue avec les contestataires et les a informés de la démarche des deux ministres. Les responsables de la Caisse ont tenté en vain d'amener les grévistes à arrêter leur grève ouverte, selon ces mêmes sources.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le Conseil du gouvernement a approuvé jeudi trois projets de lois organiques encadrant les échéances électorales prochaines, conformément aux changements produits sur la scène politique nationale. Le premier projet de loi organique modifie et complète la loi organique relative à l'élection des membres des Conseils des collectivités territoriales. Le deuxième modifie et complète la loi organique N 29-11 relative aux partis politiques, alors que le troisième texte modifie et complète la loi organique N 28-11 relative à la Chambre des Conseillers.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus