Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 9 Juin à 12:24

Maroc : Revue de presse quotidienne du 9 juin 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 09 juin 2015



Maroc : Revue de presse quotidienne du 9 juin 2015
*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, ont présidé, lundi au palais présidentiel à Libreville, la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain, notamment le partage d'expériences entre l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et la Stratégie d'investissement humain du Gabon (SIHG). Ces deux politiques intégrées, qui visent la réduction de la pauvreté et la lutte contre les facteurs aggravants de la précarité, traduisent la ferme volonté des Chefs d'Etat des deux pays d'œuvrer pour le bien-être de leurs citoyens et le développement durable de leurs pays respectifs.

- La commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants a reporté la date de dépôt des amendements devant être introduits au projet de loi organique relatif au statut des magistrats et celui instituant le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. L'objectif est d'accorder plus de temps aux groupes parlementaires pour formuler leurs propositions.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La Banque mondiale veut financer Casablanca. Une délégation de haut niveau de la banque a récemment fait le déplacement pour rencontrer de hauts responsables de la Wilaya en vue de discuter des possibilités de financement. La Banque mondiale s'intéresse de près et en particulier aux services publics de base et à la restructuration des quartiers sous-équipés faisant partie du Plan d'urgence. Selon des estimations de la Wilaya, la ville devra investir d'ici 2027 près de 28 milliards DH rien que dans la distribution d'eau potable, d'électricité, d'assainissement et d'éclairage public.

- Le ministère délégué chargé de l'Eau vient de publier un projet de loi en guise de mise à jour à la loi n 10-95 sur l'eau publiée en 1995. Parmi les principales nouveautés apportées par ce texte figurent la création de conseils au niveau des bassins hydrauliques, la mise en place d'un cadre juridique pour le dessalement d'eau, l'obligation faite aux propriétaires ou aux gestionnaires d'ouvrages hydrauliques de maintenir un débit minimum à l'aval de ces ouvrages, l'organisation du métier de foreur à travers la mise en place d'un régime d'autorisation pour l'exercice de ce métier et la mise en place de systèmes d'information sur l'eau au niveau du bassin hydraulique et à l'échelle nationale.

*L'Economiste.:

- L'heure de vérité a sonné pour un peu plus d'un demi-million de candidats inscrits aux examens du baccalauréat. Au total, 507.413 élèves, dont 217.750 candidates (42,2 pc de l'effectif global) passent dès aujourd'hui l'examen national unifié au titre de la session de juin 2015. Le département de Rachid Benmokhtar a déployé tout un dispositif anti-triche cette année. En effet, "le MEN a renforcé les mesures de lutte contre la fraude. Les surveillants et superviseurs seront ainsi équipés de détecteurs pour repérer la présence de téléphones portables ou de tout autre appareil électronique interdit dans les salles des examens", explique-t-on du côté de la tutelle.

- Drame de Oued Cherrat: Un double verrou administratif sur le papier. La tragédie survenue dimanche après-midi à l'Oued Cherrat près de Bouznika suscite des questionnements dans l'opinion publique. Que faisait un groupe d'enfants sur une plage interdite à la baignade? Qui était informé de cette excursion? Existe-t-il une procédure à suivre pour ce type de sorties? Ce qui est certain, c'est que ce type d'excursion est soumis à une procédure bien précise. Au moins 15 jours avant la date de la sortie, l'organisateur (l'association) doit prévenir le Conseil de la ville "ne serait-ce que pour s'assurer d'un moyen de transport", témoigne Youssef Errekhiss, président de la commission culture et sport au Conseil de la ville de Casablanca.

*Al Bayane.:

- Drame de l'Oued Cherrat: La ville de Benslimane pleure ses enfants victimes de noyade. Les opérations de recherche se sont poursuivies lundi pour repêcher les corps des enfants victimes encore portés disparus sur une plage non surveillée à proximité de l'Oued Cherrat relevant de la province Skhirat-Témara. Selon un premier bilan, six adolescents ont trouvé la mort par noyade et cinq autres sont encore portés disparus. Sur les lieux du drame, où des centaines de personnes se sont agglutinées après avoir appris la nouvelle du drame, qui s'est répandue come une traînée de poudre, le chagrin et le désarroi étaient clairement perceptibles sur les visages non seulement des familles et proches des victimes, mais aussi de tous les badauds et curieux.

- La 4G opérationnel à Casablanca: Les trois opérateurs s'y mettent. Prévue auparavant pour l'année prochaine, la téléphonie 4ème génération est désormais opérationnelle. La nouvelle offre tant attendue sera fonctionnelle dans un premier temps dans la capitale économique pour s'élargir ensuite aux autres villes du Maroc, notamment Rabat, Tanger, Marrakech, Fès, Meknès et Agadir. Les trois opérateurs mettent les bouchées doubles pour répondre favorablement à la nouvelle demande en 4G

*L'Opinion.:

- Après la tragédie de Tan Tan, celle de Oued Cherrat où six enfants sont morts noyés et cinq autres portés disparus: Le Maroc de nouveau sous le choc. La ville de Benslimane endeuillée et tout le Maroc est sous le choc. Six enfants sont morts noyés et cinq autres sont portés disparu, dimanche sur une plage non gardée proche de Oued Cherrat (province de Skhirate). Ce drame, un de plus, vient rappeler un autre, encore vivace dans les esprits, celui de Tan Tan où 33 élèves avaient trouvé la mort en avril dernier dans un terrible accident de la circulation. 

- La corruption en entreprise débattue à Casablanca: Quel rôle peut jouer le secteur privé marocain dans la lutte contre le fléau? Une conférence sur le thème "Corruption en entreprise: Quelle éthique pour une meilleure compétitivité?" se tient aujourd'hui à Casablanca. L'Objectif est de discuter de l'impact de la corruption sur le monde des affaires marocain et du rôle que peut jouer le secteur privé marocain dans la lutte contre la corruption. Organisée par ESCA Ecole de Management, la conférence, qui entre dans le cadre du cycle annuel de conférences de cette institution, sera également l'occasion de discuter des "best practices" internationales en matière d'intégrité managériale et de programme d'éthique, des pratiques que pourraient adopter les entreprises marocaines dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption.

*Libération.:

- Excursion au bout de la mort: Une dizaine d'enfants perdent la vie noyés à Oued Cherrat. Les sirènes des ambulances et le bruit assourdissant des hélicoptères ne se sont pas tus tout l'après-midi et une bonne partie de la nuit de ce dimanche 7 juin. Sur cette plage de Bouznika située exactement à l'embouchure de Oued Cherrat, les familles se sont rassemblées depuis plusieurs heures déjà. Hébétées par le drame, elles ne comprennent toujours pas ce qui s'est passé. Le choc est immense. La douleur, elle, est abyssale. 11 enfants et adolescents, la plupart étaient des filles, se sont noyés, emportés par les courants violents de cette plage réputée dangereuse, interdite à la baignade et non gardée. Organisée par une association sportive de Benslimane, l'excursion de ce groupe composé de 46 enfants et jeunes pas encore sortis de l'adolescence, âgés de 12 à 17 ans, s'est vite transformée en tragédie.

- Bac 2015 c'est parti! Plus d'un demi-million de candidats passent à partir d'aujourd'hui la première session de l'examen national unifié du baccalauréat au titre de l'année 2015. Selon les statistiques publiées par le département de l'Education nationale, et par rapport à 2014, le nombre total des candidats a connu, cette année, une augmentation de 2,9 pc, avec une hausse de 2,6 pc pour les filles et de 3 pc pour les garçons. Par ailleurs, l'effectif des candidats de l'enseignement public est resté stable atteignant 307.825 candidats, tandis que le nombre de candidatures libres a marqué une hausse significative s'élevant à 170.638 candidats, soit une augmentation de 7,4 pc par rapport à l'année précédente. Les candidats libres, au terme de cette année, représentent 33,6 pc du total et ceux de l'enseignement privé ont atteint 28.950

*Al Massae.:

- Hassad cherche à adapter le découpage des circonscriptions individuelles aux résultats du recensement général. Une source informée a révélé que le ministère de l'Intérieur poursuit ses consultations avec les partis politiques pour adapter le découpage des circonscriptions individuelles aux nouveaux résultats du recensement général. La même source a ajouté que suite à cette adaptation, le mode de scrutin dans certaines collectivités pourrait passer du scrutin individuel au scrutin de liste tel que défini par la loi organique relative à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriales.

- Les réformes et les stratégies nationales engagées par le Maroc, ses racines africaines et son positionnement stratégique le prédisposent à jouer un rôle économique de plus en plus dynamique, aux côtés des pays africains subsahariens, dans la mise en œuvre et la consolidation d'une véritable coopération sud-sud, a souligné le président directeur général du Groupe Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani. Dans une interview accordée au quotidien ivoirien "Fraternité Matin", M. El Kettani a tenu à indiquer qu'au cours des cinq dernières années, plus de la moitié des investissements directs étrangers du Maroc ont concerné l'Afrique, se disant persuadé que cet engouement va s'amplifier dans les années à venir.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- 238 collectivités connaîtront une augmentation du nombre de leurs conseillers. Le nombre des membres des conseils des collectivités territoriales pourrait augmenter ou diminuer en fonction du rythme de croissance démographique dans ces collectivités. Selon un projet de décret élaboré par le gouvernement, les conseils de 238 collectivités verront le nombre de leurs membres augmenter alors que le nombre des membres des conseils de 69 collectivités sera revu à la baisse.

- S'adressant aux militants du parti de la rose dans la province de Chichaoua, le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a déclaré que "lorsque les adversaires s'acharnent sur vous, soyez alors sûrs que vous êtes sur la bonne voie". Lachgar a affirmé que l'USFP est "un parti vivant qui interagit avec la société"

*Al Alam.:

- Conférence nationale de l'Organisation de la femme istiqlalienne autour du thème "prochaines élections communales, quelle participation de la femme marocaine ?": Le parti de l'Istiqlal a été le premier à adopter le système du quota et le mécanisme de la discrimination positive en 1962, ce qui prouve qu'il tablait sur la présence des femmes dans ses organisations en tant que véritable force de pression et pas seulement pour des considérations numériques.

- Le groupe français PSA Peugeot-Citroën veut ouvrir une usine au Maroc en 2019 pour produire des véhicules destinés au marché nord-africain, rapporte le site électronique "L'entreprise l'express". Le constructeur veut lancer l'activité à partir de 2019 avec pour objectif la production de 75.000 véhicules par an, ajoute la même source.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Un demi million de candidats aux examens du baccalauréat et la fraude constitue le principal défi pour le ministère. Alors qu'un demi-million d'élèves s'apprêtent à passer les épreuves du baccalauréat, le ministère de l'Education nationale mobilise toutes ses ressources humaines et ses moyens techniques pour faire face aux fraudes dont l'envergure devient de plus en plus inquiétante.

- Le Maroc s'accapare la grande partie des Investissements directs étrangers (IDE) en Afrique du Nord qui a attiré la moitié des flux d'IDE du continent, selon le rapport 2015 "Africa Attractiveness Survey". "Les investissements étrangers ont progressé en 2014 de 52 pc en nombre de projets sur un an dans le Royaume", souligne cette étude dont se fait l'écho l'agence suisse Ecofin. Le Maroc a profité de sa stabilité et de son climat d'affaires favorable pour améliorer son attractivité pour les investissements étrangers.

*Al Haraka.:

- Les liens étroits que SM le Roi Mohammed VI a noués avec la Côte d'Ivoire ont un effet bénéfique sur les échanges bilatéraux, affirme l'hebdomadaire international ''Jeune Afrique'' dans son numéro à paraître dimanche, soulignant que le Souverain veille à chacune de ses visites dans ce pays africain à stimuler ces échanges. Dans un article consacré au dernier déplacement du Souverain dans ce pays africain, la publication relève que les visites de SM le Roi à Abidjan ouvrent la voie aux investisseurs et grands groupes marocains pour affluer en Côte d'Ivoire, pays qui bénéficie d'une croissance annuelle d'au moins 9 pc.

- Les opérations de recherche se poursuivent pour retrouver les cinq enfants portés disparus dimanche sur une plage non gardée proche de Oued Cherrate (province de Skhirate-Témara), où six enfants avaient trouvé la mort par noyade. Cinq enfants sont morts noyés sur la plage et le sixième est décédé au moment de son évacuation vers l'hôpital de Bouznika. Deux autres enfants ont été secourus par la protection civile. Les services de la protection civile, de la gendarmerie royale et les autorités locales mènent les recherches pour retrouver les enfants portés disparus à l'aide de deux hélicoptères et de plusieurs zodiacs.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- A l'approche des échéances électorales, le "virus" de la transhumance électorale touche majorité et opposition. A trois mois des élections communales et régionales, l'hémorragie de la transhumance électorale affecte des partis de l'opposition et de la majorité. Ni les lois ni les alliances n'ont pu apporter un remède efficace contre ce phénomène.

- Casablanca entame la récupération de ses biens gérés par le secteur privé. Le Conseil de la ville a décidé de récupérer tous les biens ayant été "loués" à bas prix au secteur privé ou qui sont occupés de manière illégale. Des décisions viennent en effet d'être adoptées dans le sens de la révision des contrats de gestion déléguée de certains espaces publics qui se trouvent dans un état de dégradation avancée.

*Attajdid.:

- Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres s'oriente vers l'adoption des résultats du bac comme seul critère d'accès aux instituts supérieurs. Dans sa réponse écrite à une question posée par un conseiller, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Jamila Mossali, a indiqué que dans l'attente de l'adoption des notes du baccalauréat comme seul critère d'entrée aux instituts supérieurs, le ministère a publié cette année une note d'information clarifiant la procédure d'entrée à ces établissements, les dates d'organisation et d'annonce des résultats des concours d'accès ainsi que la durée et les objectifs de la formation.

- Les parties libyennes se retrouvent de nouveau au Maroc pour un round décisif. C'est lundi qu'a démarré le 5ème round de pourparlers entre les représentants des parties belligérantes en Libye, un round que les observateurs considèrent comme décisif pour la paix dans ce pays déchiré par un conflit politico-militaire depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

*Rissalat Al Oumma.:

- Le secrétaire général de l'Union constitutionnelle, Mohamed Sajid, a souligné que le parti est déterminé à poursuivre sa marche militante au service du développement durable dans les régions et provinces du Royaume. Lors d'une rencontre de communication organisée le weekend dernier dans la province de Fkih Bensaleh, M. Sajid a tenu à saluer l'action sérieuse et constructive menée par les parlementaires et élus du parti pour la promotion de la région à tous les niveaux.

- L'Union marocaine du travail bien placée pour rafler les élections des commissions paritaires. Il semble que l'UMT va remporter haut la main les élections des commissions administratives paritaires au niveau du secteur privé, des établissements publics et semi-publics, des collectivités locales et des administrations publiques, selon les résultats préliminaires de ces élections qui se poursuivent jusqu'à mercredi.

*Al Mounaataf.:

- Aussitôt informé de la triste nouvelle de la mort par noyade de six enfants et de la disparition de cinq autres, en majorité des filles, sur une plage proche de Oued Cherrate, SM le Roi Mohammed VI a adressé des messages de condoléances et de compassion aux familles des victimes, indique dimanche un communiqué du Cabinet Royal. Dans ces messages, SM le Roi a exprimé Ses sentiments de sympathie avec les familles éplorées des victimes. Le Souverain a donné Ses hautes instructions aux autorités sécuritaires et territoriales compétentes et aux services de santé pour prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de porter assistance aux victimes, rechercher les disparus et apporter toutes les formes d'aide et de soutien nécessaires aux familles éplorées, en signe de compassion à leurs douleurs et pour atténuer leurs souffrances, selon le communiqué.

- Le gouvernement est tenu de mettre les Marocains établis à l'étranger au centre des priorités de sa politique, a indiqué Mustapha Benali, secrétaire général par intérim du Front des forces démocratiques, lors de la réunion constitutive de la coordination de la section du parti, dimanche à Bruxelles.

*Bayane Al Yaoum.:

- La course à la 4G déjà lancée. Les sociétés de télécommunications ont anticipé la publication par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) des cahiers des charges. Ces sociétés ont déjà entamé des expériences préliminaires de la technologie 4G avant même de connaître les conditions techniques qui seront fixées par l'ANRT dans les cahiers des charges.

- Le Maroc œuvre à faire du continent africain un havre de paix et de prospérité, a affirmé, dimanche à Bruxelles, le juriste français Jean Claude Martinez. "Le Maroc a un rôle colossal à jouer en matière de stabilisation du Sahel et l'institution monarchique est la seule habilitée à mener à bien cette responsabilité'', a indiqué Martinez lors d'une rencontre-débat organisée par le Front des forces démocratiques (FFD).

*Assabah.:

- Le gouvernement a préparé un arrêté visant à appliquer un contrôle en amont, financier et administratif, sur les deux Chambres du Parlement, une décision qui risque de provoquer un débat constitutionnel sur l'ingérence du pouvoir exécutif dans le pouvoir législatif en matière de gestion du travail des fonctionnaires, de la tenue des conférences, des journées d'études et de l'exercice de la diplomatie parlementaire proactive. Le gouvernement a donné le feu vert au trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, pour effectuer le contrôle en amont au lieu du contrôle en aval en vigueur auparavant, indiquent des sources du journal, estimant que cette action nuirait à l'indépendance du pouvoir législatif.

- La Bourse de Casablanca, l'Association professionnelle des sociétés de Bourse et l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise ont signé une convention pour la "mise en place d'un écosystème financier qui regroupe l'ensemble des acteurs du marché". Objectif: encourager les PME à recourir au marché financier pour le financement de leurs projets, en leur proposant des offres adaptées.

 

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara