Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 9 Avril à 12:05

Maroc : Revue de presse quotidienne du 9 avril 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant jeudi 09 avril 2015:



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI a procédé, mardi à Kénitra, au lancement du plan stratégique de développement intégré et durable de la province (2015-2020), doté d'une enveloppe budgétaire de près de 8,4 milliards de dirhams (MMDH). Ce plan structurant ambitionne d'accompagner le développement urbain et démographique de la province, consolider son positionnement économique, améliorer le cadre de vie de ses habitants et préserver son environnement. Il vise également la valorisation des réalisations accomplies dans la province, l'accompagnement de la politique de régionalisation avancée, la mise à niveau du monde rural, l'amélioration des infrastructures socio-culturelles et sportives de la province, le renforcement de l'armature viaire, la promotion des indicateurs de développement humain et le développement de l'attractivité touristique des stations balnéaires, Mehdia et Moulay Bousselham, tout en veillant à la protection de l'environnement. 

- Les obsèques de feu Hassan Al Yaacoubi, époux de feue SAR la Princesse Lalla Aicha, ont eu lieu mardi au cimetière Chouhada à Rabat, en présence de SAR le Prince Moulay Rachid. Après les prières d'Al Asr et du mort à la Mosquée Chouhada, le cortège funèbre s'est dirigé vers le cimetière Chouhada où le défunt a été inhumé, en présence notamment du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, du chambellan de SM le Roi, Sidi Mohamed Alaoui, de membres de la famille du défunt et de plusieurs personnalités civiles et militaires.

- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et partant de la haute sollicitude dont le Souverain entoure la chose religieuse, a donné Ses hautes instructions pour renforcer la représentativité féminine dans l'encadrement spirituel des citoyens et ce, à travers l'augmentation du nombre de Alimates au sein du Conseil supérieur et des Conseils régionaux des Oulémas. Cette décision royale "vient conforter les grands espoirs que SM le Roi, Amir Al Mouminine, fonde sur le rôle de la femme et sa grande contribution à la réalisation d'une renaissance globale de la Oumma", indique un communiqué du ministère des Habous et des Affaires islamiques. 

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le ministre du Tourisme vient de rendre publique une circulaire qui rappelle à l'ordre l'ensemble des acteurs du secteur à s'organiser en associations. Pour la Confédération nationale du tourisme, c'est une nouvelle ère qui commence pour les associations du tourisme. Fini le bénévolat et l'amateurisme! L'objectif est de renforcer la force de proposition des professionnels du tourisme et ainsi participer de manière constructive et directe aux débats et grandes décisions du gouvernement.

- Le parti de l'Istiqlal a finalement obtenu gain de cause. Il reprend la présidence de la commission d'enquête parlementaire sur les inondations. C'est Khalid Sabi, député PI, qui sera président de ladite commission succédant ainsi à Abdellatif Ouahbi (PAM). Ce dernier a donné sa démission: son élection avait provoqué la colère des dirigeants du PI puisque l'opposition avait convenu avant la création de cette commission de confier sa présidence au parti de la balance. La commission devait en effet se réunir ce vendredi.

*L'Economiste.:

- Accélération de la croissance au second trimestre: Le ciel favorise la croissance. Les pluies du printemps, décisives pour la production céréalière, augurent d'une production au moins au-delà de l'hypothèse de la loi de finances 2015, soit 70 millions de quintaux. Une perspective qui a amené le Haut-Commissariat au plan (HCP) à revoir à la hausse les prévisions de croissance. Le PIB progressera de 4,6 pc au second trimestre après une hausse de 4,4 pc attendue sur les trois premiers mois de l'année. Le HCP parle de l'effet d'une augmentation de la valeur ajoutée des activités non agricoles de 3,3 pc contre 12,9 pc pour le secteur de l'agriculture.

- Port de Casablanca: Polémique autour d'un marché de l'Agence nationale des ports (ANP). Le projet d'une tour de 25 étages à l'entrée du port de Casablanca est au coeur d'une vive polémique. Ce marché, qui vient d'être remporté par un cabinet d'architectes de la place, suscite l'ire des professionnels. L'Ordre national des architectes conteste en effet l'attribution de ce projet à un groupement d'architectes comprenant des étrangers, non autorisés et non-inscrits dans l'Ordre. Ce projet, dont le coût global s'élève à 170 millions de DH, rentre dans le cadre du projet Wessal. Il accueillera toutes les administrations présentes sur la zone portuaire (administration régionale de l'ANP, Marsa Maroc, banques...).

*Al Bayane.:

- CGEM : Miriem Bensalah se succéderait à elle-même. Miriem Bensalah-Chaqroun briguerait un second mandat à la tête de la Confédération démocratique des entreprises du Maroc (CGEM). A une semaine de l'expiration du délai du dépôt de candidatures prévu mercredi prochain, celle qui a mis fin à la dynastie masculine au sein du patronat en 2012 a arrêté le "suspense" autour de sa candidature. Somme toute, son élection était perçue comme historique après 65 de présidence masculine. C'est sur compte Twiter que Miriem Bensalah-Chaqroun a annoncé mardi qu'elle se lancerait dans la course à la présidence de la CGEM avec Mohamed Talal, en tant que vice-président.

- Addoha change de cap: Reculer pour mieux repartir. Le leader immobilier revoit son chiffre d'affaires à la baisse. Désendetter pour mieux repartir après 2017 est l'objectif numéro 1 du groupe. "Depuis notre entrée en bourse en 2006, nous nous sommes étendus et nous sommes maintenant présents dans 20 villes marocaines et dans plusieurs pays africains", déclare Anas Sefrioui. Le président du groupe immobilier le répète : "Après cette phase d'expansion et de forte croissance jusqu'à 2012, nous nous trouvons aujourd'hui dans une phase de consolidation". La direction société se veut claire : après avoir anticipé en construisant (ce qui a fait passer le groupe de 0 à 80 pc d'endettement de 2006 à 2013), le groupe cherche désormais à stabiliser ses fondements, en visant un désendettement de 33 pc en 2017.

*Libération.:

- ?60 MDH glanés grâce au tourisme cynégétique. La chasse rassemble environ 40.000 chasseurs nationaux et près de 3.000 touristes étrangers. Le secteur de la chasse occupe une place prépondérante. A juste titre, eu égard aux potentialités diverses dont regorge le Royaume en offrant aux chasseurs une ribambelle de choix en matière de gibier. Quoique les braconniers sautent aussi pieds joints sur ces ressources naturelles. Pis, le phénomène du braconnage prend de l'ampleur dans certaines zones, avertissent des chasseurs professionnels. Quoi qu'il en soit, joignant l'utile à l'agréable, ce tourisme cynégétique permet de rapporter au pays une recette moyenne annuelle de l'ordre de 60 millions de dirhams (MDH), toutes sources confondues, versée par les 40.000 chasseurs nationaux recensés. 

- ?Le système éducatif au Maroc en question: L'association Citoyens du Maroc plaide pour un nouveau paradigme face à la dégradation de l'école marocaine. Cette organisation a réalisé une étude impliquant plus de 50 experts nationaux et internationaux dont des institutionnels, d'anciens responsables de l'éducation, des enseignants, des politiques, des technocrates, des parents d'élèves et des membres actifs de la société civile, entre autres. "Malgré des réformes successives et des milliards de DH injectés dans le système éducatif, le rendement ne suit pas. Les élèves performants sont une espèce de plus en plus rare tandis que les sortants sans qualification sont légion. De son côté, l'abandon scolaire n'est que très peu endigué par la formation professionnelle", soulignent les auteurs de l'étude. Afin d'enclencher une dynamique de rénovation en profondeur du système éducatif, l'association appelle à adopter un système pluriel et une gouvernance rénovée. Qui portera en premier sur l'évolution du rôle de l'Etat vers un rôle d'abord de régulateur de l'offre éducative. 

*L'Opinion.:

- Le Fonds monétaire international (FMI) vient de rendre public son rapport établi à l'issue des entretiens qui ont pris fin le 17 novembre 2014 avec les autorités marocaines sur l'évolution et les politiques économiques du pays. Ce rapport a été établi dans le cadre des consultations menées avec le Maroc en 2014 au titre de l'article IV. On lit notamment dans le rapport que les autorités marocaines "examinent comment réduire progressivement les subventions au blé, au sucre et au butane, en veillant à ne pas affecter les populations les plus vulnérables qui dépendent de ces subventions".

- HCP: Le pétrole et la conjoncture en zone euro doperont la croissance marocaine. Un taux de 4,6 pc au 2ème trimestre 2015. Dans un contexte où les économies des pays avancés en général et celles des pays européens en particulier seraient améliorées au 1er trimestre 2015, profitant de la chute des prix du pétrole, de la dépréciation de l'euro et d'une politique monétaire accommodante, la croissance économique nationale aurait été de 4,4 pc au terme de cette période. Une amélioration qui est portée, selon le HCP, par une amélioration de 12,3 pc de la valeur ajoutée agricole.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le ministère de l'Economie et des finances "retarde" le versement des indemnités pour perte d'emploi. Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a expliqué au journal que l'autorisation d'allocation de l'argent public à des Fonds comme celui de l'indemnisation pour perte d'emploi "nécessite du temps". "250 millions de dirhams ne peuvent être débloqués intégralement d'un simple clic. Il faut du temps pour ce faire et je pense que la période écoulée était suffisante pour achever les procédures et commencer le versement des fonds", a-t-il dit.

- Démissions en masse des médecins du secteur public: Le litige avec le ministère de tutelle porté devant la justice. Des sources informées ont révélé que pas moins de 250 démissions de médecins ont été déposées auprès des services des ressources humaines du ministère de la Santé, dont la moitié ont donné lieu à des procès intentés auprès de tribunaux administratifs à Rabat et Marrakech.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Cour des comptes a vivement critiqué le mode de gestion du Fonds du développement agricole qui s'accapare annuellement entre 2,5 et 3 milliards du budget de l'Etat. Dans son dernier rapport, la Cour a relevé plusieurs irrégularités dans la gestion de ce Fonds.

- La troisième session du Dialogue stratégique entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d'Amérique se tient aujourd'hui à Washington, sous la co-présidence de MM. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, et John Kerry, Secrétaire d'Etat américain. Ce rendez-vous entre dans le cadre du processus lancé en septembre 2012, suite à la signature d'un mémorandum d'entente entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d'Amérique, qui traduit leur volonté de renforcer, d'enrichir et d'approfondir les relations bilatérales, à travers un partenariat rénové, mutuellement avantageux et tenant compte des priorités respectives des deux pays amis et partenaires. 

*Al Alam.:

- Des sources pédagogiques estiment que la décision du ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle concernant le départ anticipé à la retraite, telle contenue dans la circulaire adressée aux directeurs des AREF et aux délégués provinciaux, constitue une "entorse" aux acquis de la famille de l'enseignement. Cette décision, qui prolonge la période d'ancienneté requise pour le départ anticipé à la retraite -qui était de 15 ans pour les femmes et de 21 ans pour les hommes-, freine les plans gouvernementaux en matière de réforme des régimes de retraite, ont souligné les mêmes sources dans une déclaration au journal. 

- L'Alliance des enseignants istiqlaliens de l'enseignement supérieur s'est dite, dans un communiqué, préoccupée par la scission au sein du Syndicat national de l'enseignement supérieur et la création d'un nouveau syndicat proche du PJD. L'Alliance a exprimé son inquiétude quant au risque de "balkanisation" du paysage syndical, qui aura "des retombées qui ne serviront ni les cadres universitaires ni les structures académiques".

*Al Massae.:

- Une première: Les magistrats de la Cour des comptes s'apprêtent à auditer, dans les semaines à venir, les comptes des fédérations sportives après avoir reçu le feu vert du premier président de la Cour, Driss Jettou. Selon des sources informées, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) figure parmi les instances dont la gestion financière et administrative sera passée au peigne fin par les magistrats de la Cour des comptes. 

- Abdelhak Belaarbi, président du Comité central chargé des élections au PJD, a affirmé que son parti est fin prêt pour les prochaines élections et qu'il est en train de mettre les dernières touches aux mesures relatives à la procédure électorale. "Nous sommes tout à fait prêts et nous n'attendons que le feu vert pour nous lancer. Il faut juste consacrer la transparence et la crédibilité pour assurer le succès de cette étape", a-t-il indiqué au journal.

*Al Haraka.:

- Le Bureau politique du Mouvement populaire a examiné, lors de sa réunion ordinaire tenue mardi, des questions d'ordre organisationnel et passé en revue les dossiers de l'heure. S'agissant de ce qui a été relayé par certains médias au sujet d'un imminent remaniement ministériel, le secrétaire général du parti, Mohand Laenser, a rappelé la décision du Conseil national le chargeant, à titre exclusif, de mener et suivre les tractations dans ce cadre, exprimant son engagement à respecter toutes les décisions du Conseil national.

- L'aide humanitaire destinée aux séquestrés de Tindouf est constamment détournée par l'Algérie avec la complicité des dirigeants du polisario, comme en témoigne le rapport publié à ce sujet en janvier dernier par l'Office européen de lutte antifraude (OLAF), rapporte le quotidien guinéo-équatorien Ebano. Se faisant l'écho de ce rapport dans un article publié récemment, le quotidien souligne qu'au terme d'une enquête de trois ans, l'OLAF est parvenu à la conclusion selon laquelle l'aide humanitaire octroyée aux séquestrés des camps de Tindouf par la communauté internationale et particulièrement l'Union européenne est constamment détournée par "des responsables algériens avec la complicité des chefs de la bande du polisario".

*Rissalat Al Oumma.:

- Le dialogue stratégique entre le Maroc et les Etats Unis soumettra au débat des dossiers politiques, économiques et sécuritaires à la lumière des mutations dangereuses que connaît la région arabe, a affirmé le professeur universitaire, Driss Kassouri. L'importance de ce dialogue, dont les travaux de sa 3ème session démarre jeudi à Washington, réside dans sa régularité et la tenue de ses sessions dans les délais fixés.

- Le groupe immobilier Addoha, qui a accompli les premiers pas pour le lancement de ses premières activités immobilières en Côte d'Ivoire, en Guinée Conakry et au Sénégal, compte entamer, la semaine prochaine, la réalisation d'un projet de logements économiques en Mauritanie, a fait savoir le président de ce groupe, Anas Sefrioui lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats financiers au titre de l'année 2014. Cette étape intervient dans le cadre de l'ouverture des activités de ce groupe immobilier sur son environnement africain et dans le but de répondre à la demande croissante des pays nord-africains souhaitant bénéficier de son expérience.

*Attajdid.:

- La communauté internationale doit œuvrer afin que les pays en développement bénéficient de l'ouverture des échanges du commerce international, a souligné le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à l'ouverture mercredi à Marrakech d'une conférence spéciale des ministres africains, organisée à l'occasion de la célébration du 20ème anniversaire de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC). La tendance actuelle qui génère des bénéfices uniquement en faveur des plus forts, ou plus que ne l'exige l'équilibre, mène au désespoir, a ajouté Benkirane, appelant la communauté internationale à prendre des mesures décisives visant à renforcer la coopération internationale en matière de développement en faveur des pays africains.

- La filière des plantes aromatiques et médicinales (PAM) occupe une place importante parmi les préoccupations du Maroc, a indiqué Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres. Le Maroc a procédé à la création de plus de 100 centres de recherche, employant près de 400 chercheurs, qui encadrent plus de 600 étudiants faisant des recherches dans ce domaine, a-t-elle ajouté.

*Al Assima Post.:

- Colloque à Bayt Assahafa de Tanger : Les professionnels des médias arabes appellent à l'adoption d'une charte d'honneur afin d'éviter les pratiques médiatiques tendant à glisser vers l'exacerbation des conflits ethniques et à s'attaquer aux convictions et aux religions. Lors de ce colloque, tenu mardi à Tanger, les participants ont appelé à réprouver la dérive sectaire.

- Les investissements dans la recherche des hydrocarbures ont été évalués, en 2014, à 6,6 MMDH, soit une augmentation de plus 4 MMDH par rapport à l'année précédente, a fait savoir le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, lors de la 11ème session du Conseil d'administration de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONYHM). En 2014, la recherche des hydrocarbures a couvert une superficie totale de plus 350.000 km2, soit moins de 40 pc de l'ensemble des bassins sédimentaires nationaux, ce qui montre que ces bassins ne sont pas toujours assez explorés.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les partis de l'opposition laissent entendre qu'ils vont, de nouveau, "affronter" le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Les dirigeants des partis politiques de l'opposition ont, cette fois-ci, opté pour la voie syndicale après avoir tenu une réunion, mardi, avec les secrétaires généraux des syndicats. Le secrétaire général-adjoint du Parti Authenticité et modernité (PAM), Ilyass Omari, a indiqué au journal que la rencontre n'aura pas pour but d'affronter Benkirane, mais de débattre de plusieurs questions inscrites dans le dialogue social, affirmant que les partis de l'opposition ne mènent pas une guerre contre le chef du gouvernement. "Nous ne sommes pas en guerre, il y a certes des divergences et une concurrence normale (...) Nous avons vécu des étapes difficiles dans nos rapports avec le chef du gouvernement, mais il ne s'agit nullement d'une guerre pour s'affronter ou chercher une quelconque trêve".

- Le projet du rapport stratégique concernant la réforme du système éducatif sur lequel se penche le Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS) ne verra le jour que début mai prochain. L'annonce a été faite par le président du CSEFRS à l'ouverture de la 6ème session de l'assemblée générale de ce Conseil, mercredi à Rabat. Ce projet, qui a enregistré une avancée importante, n'est pas encore achevé, ce qui requiert de temporiser quelques semaines, a souligné Omar Azziman, affirmant qu'une session sera consacrée entièrement au mois de mai à ce rapport eu égard son importance.

*Assahra Al Maghribia.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, mardi à Kénitra, au lancement du plan stratégique de développement intégré et durable de la province (2015-2020), doté d'une enveloppe budgétaire de près de 8,4 milliards de dirhams (MMDH). A cette occasion, Zineb El Adaoui, Wali de la région Gharb-Chrarda-Beni Hssen, gouverneur de la province de Kenitra, a prononcé une allocution devant SM le Roi dans laquelle elle a mis en exergue les grandes lignes de ce plan élaboré conformément aux Hautes orientations royales visant le développement des différentes villes et centres urbains du Royaume selon une vision cohérente et équilibrée. Basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d'intégration et de cohérence des interventions publiques, ce plan structurant ambitionne d'accompagner le développement urbain et démographique de la province, consolider son positionnement économique, améliorer le cadre de vie de ses habitants et préserver son environnement. 

- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et partant de la haute sollicitude dont le Souverain entoure la chose religieuse, a donné ses hautes instructions pour renforcer la représentativité féminine dans l'encadrement spirituel des citoyens, et ce, à travers l'augmentation du nombre de Alimates au sein du Conseil supérieur et des Conseils régionaux des Oulémas. Cette décision royale "vient conforter les grands espoirs que SM le Roi, Amir Al Mouminine, fonde sur le rôle de la femme et sa grande contribution à la réalisation d'une renaissance globale de la Oumma", indique un communiqué du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

- Les obsèques de feu Hassan Al Yaacoubi, époux de feue SAR la Princesse Lalla Aicha, ont eu lieu mardi au cimetière Chouhada à Rabat, en présence de SAR le Prince Moulay Rachid. Après les prières d'Al Asr et du mort à la Mosquée Chouhada, le cortège funèbre s'est dirigé vers le cimetière Chouhada où le défunt a été inhumé, en présence notamment du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, du chambellan de SM le Roi, Sidi Mohamed Alaoui, de membres de la famille du défunt et de plusieurs personnalités civiles et militaires.

*Al Mounaataf.:

- Le syndicat national de l'Agence de développement social a noté le manque de sérieux de la Direction dans le traitement du dossier des revendications du personnel de cette Agence. Le syndicat a indiqué dans un communiqué, parvenu au journal, que l'ouverture du dialogue avec la Direction n'est qu'une manoeuvre pour "gagner le temps" et briser la solidarité des cadres et leurs actions revendicatives. La commission administrative de ce syndicat a tenu sa session ordinaire dans une atmosphère très tendue, les parties signataires de l'accord de 27 juin 2011 n'ayant pas honoré leurs engagements concernant l'amendement du statut, resté gelé depuis 1999.

- Mohamed Dahbi, secrétaire général de l'Union générale des entreprises et professions (UGEP), déclare que le rapport de la Cour des comptes sur la gestion des abattoirs municipaux de Casablanca corroborent les revendications des chevillards. Dahbi a ajouté que le Bureau régional des chevillards, qui a consacré une réunion à la discussion du rapport de la Cour des compte, a noté avec satisfaction le contenu de ce rapport, "en concordance" avec tous les rapports et communiqués du bureau régional. 

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministère de la Communication et des entreprises nationales importatrices de récepteurs de télévision numérique terrestre (TNT) ont signé, mardi à Rabat, des accords visant à accompagner l'application du Plan national pour le passage à la télévision numérique terrestre, en assurant la fourniture des marchés marocains en récepteurs TNT à des prix accessibles. Depuis 2006, le Maroc s'est engagé dans le cadre de l'Union internationale des télécommunications (UIT) à cesser d'émettre en analogique

- Royal Air Maroc (RAM) lance un programme riche qui prévoit le renforcement de l'offre de la compagnie. Objectif : répondre à la demande de sa clientèle et améliorer la qualité de son produit, indique RAM dans un communiqué. Plusieurs lignes vont être renforcés et d'autres découplées. Ainsi, sur la ligne Casablanca-New York, la compagnie passe à deux vols par jour.

*Assabah.:

- La CAF a procédé au tirage au sort des groupes de qualification pour la compétition de la CAN 2017. Les Lions de l'Atlas figurent dans la poule F avec le Cap-Vert, la Libye et la petite île de Sao Tomé. Commentant ce tirage au sort, Mohamed Fakhir, entraîneur de l'équipe nationale locale, a indiqué que la sélection marocaine serait en concurrence principalement avec l'équipe de CAP Vert, qui, selon lui, a fait des progrès significatifs ces dernières années.

- Avec 9.195 nouvelles immatriculations enregistrées en mars dernier, le volume de vente des voitures neuves enregistre une amélioration d'environ 10 pc. Un regain d'activité porté principalement par le crédit sans intérêt et la diversité des offres de crédit pour l'achat de voitures.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara