Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Vendredi 8 Mai à 10:30

Maroc : Revue de presse quotidienne du 8 mai 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus vendredi 08 mai 2015.:



*Le Matin.:

- La Famille Royale et le peuple marocain célèbrent, vendredi 8 mai, le douzième anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, un événement heureux fêté dans une ambiance de joie et d'allégresse, et qui reflète la dimension réelle de l'attachement indéfectible et irréversible du peuple marocain au glorieux Trône alaouite, garant de l'unité, de la stabilité et de la prospérité du Royaume.

- Le Maroc a été élu à l'unanimité, jeudi à Doha, avec les Pays-Bas à la coprésidence du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF). Les deux pays succèdent ainsi aux Etats-Unis et à la Turquie, qui ont présidé cette importante instance internationale depuis sa création en 2010. Pour le ministère des Affaires étrangères et de la coopération, cette décision vient "couronner l'engagement du Maroc aux activités de ce Forum qui constitue aujourd'hui un pilier fondamental dans l'architecture internationale de lutte contre le terrorisme".

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La CGEM ne veut plus de CDI et CDD. Quelques jours seulement après la publication des statistiques officielles du chômage, le patronat publie sa recette pour l'emploi. La CGEM veut un contrat de travail à temps partiel qui offre la possibilité à l'employeur de faire travailler le salarié quelques jours de la semaine. Il s'agit également de mettre en place un contrat unique de travail qui assouplit la procédure de licenciement en instituant la rupture conventionnelle.

- Les échanges commerciaux entre le Maroc et l'UE ont atteint en 2014 quelque 29,23 milliards d'euros en hausse de près de 7 pc par rapport à 2013, selon les derniers chiffres de la Direction Commerce de la Commission européenne (DG TRADE). Le Maroc était ainsi, l'an dernier, le 28ème partenaire commercial de l'UE avec 18,22 milliards d'euros de marchandises importées (+5,4 pc par rapport à 2013) et 11,01 milliards d'euros de biens exportés (+9,6 pc). D'après les statistiques de la DG TRADE, ce niveau d'échanges place le Maroc à la 20ème place parmi les partenaires de l'UE en 2014 pour ce qui est des exportations et à la 31ème position en ce qui concerne les importations.

*L'Economiste.:

- Cinq mois pour déclarer vos puits. Les exploitants de puits ont jusqu'au 2 octobre pour les déclarer. C'est une disposition obligatoire qui s'applique à tout usager exploitant un puits que ce soit pour un usage domestique, agricole ou industriel, aussi bien en milieu rural qu'urbain. La procédure de déclaration consiste à télécharger un formulaire à partir du portail de l'agence du bassin hydraulique dont dépend le propriétaire du puits. Après la formalité de la déclaration, les exploitants de puits devront installer un compteur ou un débitmètre, déclarer leur consommation une fois par an et payer une redevance. L'eau d'irrigation est facturée à 0,02dh le m3 contre 0,04 dh pour l'eau potable.

- Compte à rebours très serré pour la télévision numérique terrestre. Une course contre la montre est engagée. Fin avril 2015 à Rabat, le ministère de la Communication lance officiellement la campagne nationale pour la sensibilisation sur la transition vers la télévision numérique terrestre. A près de deux mois de l'échéance fixée par l'Union internationale des télécommunications (UIT), plus de 5 millions de foyers ne sont pas équipés. Le ministère de la Communication reconnaît que "la réception de la TNT par les ménages marocains enregistre un retard". 

*L'Opinion.:

- Les chiffres alarmants de la Cour des comptes: La dette publique atteint 81 pc du PIB. M. Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes, a fait, mercredi 6 mai, un exposé devant les deux Chambres du parlement, réunies en séances plénière, consacré aux missions des juridictions financières, qui ont fait l'objet d'un rapport de cette institution au titre de l'année 2013, et qui a été présenté dernièrement à SM le Roi. La première partie de l'exposé de M. Jettou a été consacrée à la situation de l'économie nationale et à ses nombreux dysfonctionnements et distorsions, comme le financement de l'investissement par l'emprunt et la dette publique dont le niveau est devenu critique.

- Emigration illégale: La Marine Royale intercepte 19 clandestins subsahariens. Les éléments de la Marine Royale ont réussi mercredi à faire échouer une tentative d'émigration illégale par un groupe de 19 personnes originaires de pays d'Afrique subsaharienne, apprend-on auprès des autorités de la Wilaya de Tanger. Ces candidats à l'émigration clandestine, qui s'apprêtaient à prendre le large à partir du littoral de Tanger à bord de deux embarcations pneumatiques, dont une motorisée, dans une tentative pour rejoindre l'autre rive, ont été interceptés sains et saufs grâce à la vigilance des services de la Marine Royale, ajoute-on de même source.

*Libération.:

- L'endettement public grève dangereusement le PIB. Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a indiqué, mercredi à Rabat, qu'en dépit de l'amélioration constatée en matière de gestion de la dette publique, il convient de faire montre de précaution vis-à-vis du trend haussier que connaît cette dette, tant au niveau de la dette directe du Trésor et celles des administrations publiques que de la dette garantie par le Trésor. Dans un exposé sur les activités de la Cour des comptes et des cours régionales présenté devant le Parlement, lors d'une séance conjointe, M. Jettou a fait état d'une hausse des dépenses de la dette publique du Trésor durant l'année dernière, car, explique-t-il, le gouvernement a eu recours à l'emprunt qui a porté la dette du Trésor à 586 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2014, pour représenter 63,9 pc du PIB. Et d'ajouter que la dette publique globale est passée de 678 MMDH en 2013 à 743 MMDH en 2014, soit 81 pc du PIB.

- ?Le gouvernement néerlandais fait amende honorable. La ténacité finit toujours par payer en matière de diplomatie. Face à la détermination du Maroc à défendre les intérêts de ses citoyens à l'étranger, les autorités néerlandaises ont fini par faire amende honorable en décidant de surseoir à leur projet de dénonciation unilatérale de l'accord bilatéral sur la sécurité sociale signé en 1972. Selon une déclaration conjointe maroco-hollandaise publiée mercredi, cette décision permettra aux deux pays d'engager des négociations "sérieuses" et "substantielles" à ce sujet pour parvenir, dans quelques semaines, "à un accord qui préserve les intérêts des deux pays".

*Al Bayane.:

- L'Union européenne (UE) a accordé, jeudi au Maroc, un don d'un montant de plus de 465 millions de dirhams (MDH) pour le financement de la construction du complexe Noor III, troisième centrale thermo-solaire à concentration à tour solaire d'une capacité d'environ 150 MW. Le don a été signé par le président de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury, et le commissaire européen responsable de l'action pour le climat et l'énergie, Miguel Arias Canete. Selon Bakkoury, cette convention confirme la confiance des investisseurs internationaux dans les actions entreprises par le Maroc dans le cadre des énergies renouvelables.

- L'ancien président américain et président de Clinton Global Initiative (CGI), Bill Clinton, a exprimé, mercredi, sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI et au gouvernement marocain pour avoir facilité la tenue à Marrakech de l'édition de CGI dédiée au Moyen-Orient et à l'Afrique, qui s'est déroulé du 5 au 7 mai dans la ville ocre. Clinton a salué l'engagement du Maroc en faveur des droits humains et son adhésion aux efforts de maintien de la stabilité et de la paix dans le monde, tout en se félicitant des liens d'amitié entre le Maroc et les Etats-Unis, ainsi que des rapports distingués liant la Famille Royale et la famille Clinton.

*Assahra Al Maghribia.:

- La Famille Royale et le peuple marocain célèbrent, vendredi 8 mai, le douzième anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, un événement heureux fêté dans une ambiance de joie et d'allégresse, et qui reflète la dimension réelle de l'attachement indéfectible et irréversible du peuple marocain au Glorieux Trône alaouite, garant de l'unité, de la stabilité et de la prospérité du Royaume.

- Marques commerciales: l'économie nationale perd un milliard de dirhams à cause de la contrefaçon. Les participants à une rencontre organisée à Casablanca ont affirmé que la contrefaçon de marques commerciales au Maroc cause la perte d'un milliard de dirhams d'impôts et 30.000 emplois par an.

*Assabah.:

- Le PPS a appelé le gouvernement et les centrales syndicales à retourner sans délai à la table du dialogue. Pour leur part, les syndicats ont exprimé leur refus d'"un dialogue qui n'est pas sérieux et qui ne repose pas sur des négociations susceptibles de satisfaire les revendications salariales". Le Bureau politique du parti du livre, réuni mardi, a invité tous les partenaires, avec à leur tête le gouvernement, à reprendre immédiatement ce dialogue pour la reconnaissance des droits sociaux légitimes de la classe ouvrière, tout en tenant compte de la nécessité de préserver les équilibres macro-économiques du pays.

- La Société des autoroutes du Maroc (ADM) adopte le paiement électronique. Anouar Benazzouz, directeur général de l'ADM, a indiqué que la société va commencer progressivement la mise en œuvre du nouveau dispositif de paiement. Dans une première étape, le télépéage va concerner les axes qui connaissent un mouvement de circulation dense avant d'être généralisé par la suite à toutes les autres gares de péage, a-t-il précisé. Par ailleurs, Benazzouz a annoncé que les recettes des gares de péages ont attient l'année dernière 2.325.000.000 DH.

*Attajdid.:

- L'Union européenne (UE) a accordé, jeudi au Maroc, un don d'un montant de plus de 465 millions de dirhams (MDH) pour le financement de la construction du complexe Noor III, troisième centrale thermo-solaire à concentration à tour solaire d'une capacité d'environ 150 MW. Le don a été signé par le président de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury, et le commissaire européen responsable de l'action pour le climat et l'énergie, Miguel Arias Canete.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire et ministre de la Jeunesse et des sports par intérim, a indiqué que son département a financé le congrès de la Jeunesse harakie (MP) comme il a financé d'autres. Dans un entretien accordé au journal, Laenser a déclaré "vraie" la correspondance officielle que le directeur la jeunesse, de l'enfance et des affaires féminines a envoyée au directeur du complexe international de la Jeunesse et de l'enfance Moulay Rachid (Bouznika), dans laquelle il l'a informé que le ministère de la Jeunesse et des sports s'était chargé d'une partie des dépenses du 2ème congrès national de la Jeunesse harakie, soit un montant de 53 millions de centimes.

*Rissalat Al Oumma.:

- Mohamed Sajid, secrétaire général de l'Union constitutionnelle (UC), a jugé que l'organisation des élections en septembre prochain va limiter le taux de participation. Il a estimé que la confiance des citoyens dans les responsables est tributaire du choix du discours politique le plus proche du citoyen et le plus éloigné de la démagogie. Selon lui, la position de l'UC dans l'opposition ne l'a pas empêché de gérer de grandes communes comme Casablanca.

*Al Alam.:

- Groupe istiqlalien à la Chambre des représentants lors d'une rencontre sur le capital immatériel: "Des échecs dans l'enseignement, la santé, l'économie de rente et les inégalités sociales limitent la valorisation de du capital immatériel". Selon les députés istiqlaliens, "l'établissement d'une liaison entre le capital matériel et le capital immatériel nécessite des politiques publiques efficaces, une vision claire pour stimuler l'investissement, l'amélioration du revenu individuel et la création d'opportunités d'emploi".

*Bayane Al Yaoum.:

- Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a indiqué que quelque 30.000 affaires concernant des litiges avec l'Etat sont portées annuellement devant les tribunaux. Présentant, mercredi au Parlement, le rapport 2013 de la Cour des comptes, Jettou a souligné que la trésorerie a pâti grandement des amendes prononcées contre l'Etat dans nombre de ces affaires, notamment celles qui concernent des litiges fonciers. Entre 2006 et 2013, le montant global des indemnités décidées dans le cadre de ces affaires a dépassé les 4 milliards de dirhams, a-t-il précisé.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le Maroc a gagné neuf places dans le classement 2015 de la compétitivité touristique, en se positionnant au 62ème rang sur 141 pays analysés par les experts du Forum économique mondial (WEF). "Le tourisme est considéré comme un secteur stratégique pour le pays, classé 62ème à l'échelle globale et quatrième dans la région après les Emirats, Qatar et Bahrien", lit-on dans le rapport du WEF publié mercredi à Genève. Une source du ministère du Tourisme a indiqué que le Maroc a gagné neuf places dans ce classement grâce à l'amélioration de la qualité des services touristiques, l'augmentation des liaisons aériennes, la baisse des prix et la hausse relative du nombre des touristes et des nuitées.

- La discussion du projet de loi relatif aux travailleurs domestiques, mercredi au parlement, a suscité un vif débat autour de la détermination de l'âge minimum de cette catégorie de travailleurs. La députée USFP, Khadija Yemlahi, a revendiqué la fixation de l'âge légal de ces travailleurs à 18 ans, en conformité avec les conventions internationales y afférentes, au lieu de 16 ans comme le prévoit l'actuel projet de loi. Le ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a défendu la fixation de cet âge à 16 ans, indiquant au journal que l'Organisation internationale du travail (OIT), consultée par son département, a émis un avis favorable à cette thèse.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le Maroc invité d'honneur de la 5è édition du Salon International du Tourisme d'Abidjan qui s'est ouverte officiellement jeudi dans la métropole économique ivoirienne. Ce Salon vise à promouvoir des offres touristiques de la Côte d'Ivoire, stimuler les investissements dans ce domaine, dynamiser la démarche qualité et créer une plateforme de formation.

- Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, appelle le gouvernement à faire montre de précaution vis-à-vis du trend haussier que connaît la dette publique, tant au niveau de la dette directe du Trésor et celles des administrations publiques que de la dette garantie par le Trésor. Jettou a révélé que la dette publique globale est passée de 678 MMDH en 2013 à 743 MMDH en 2014, soit 81 pc du PIB.

*Al Haraka.:

- Le 12ème anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, une occasion de renouveler l'attachement séculaire entre le Trône et le peuple. La Famille Royale et le peuple marocain célèbrent, vendredi 8 mai, le douzième anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, un événement heureux fêté dans une ambiance de joie et d'allégresse, et qui reflète la dimension réelle de l'attachement indéfectible et irréversible du peuple marocain au Glorieux Trône alaouite, garant de l'unité, de la stabilité et de la prospérité du Royaume.

*Al Massae.:

- Risque de pénurie des poissons sur les marchés à cause d'une grève des professionnels. La Fédération marocaine des marchands de poissons a appelé à un débrayage auquel ont pris part les grossistes de poisson de Dakhla à Casablanca, causant une augmentation des prix des poissons qui ont atteint des niveaux records et une paralysie des marchés de poissons dans plusieurs villes. - Le dernier rapport de la Cour des comptes a révélé l'existence de 151 établissements de soins de santé de base non opérationnels dans les milieux urbain et rural. La Cour indique qu'il s'agit là d'une "situation inacceptable" compte tenu des insuffisances enregistrées au niveau de l'offre sanitaire.

*Al Mounaataf.:

- Le polisario, un facteur de déstabilisation dans la région, ne transmet pas les aides internationales aux populations dans les camps et ne respecte pas le mandat de la Minurso, souligne mercredi le site d'information suédois Ledarsidorna. Le polisario a même empêché des membres de la MINURSO de descendre des hélicoptères pour effectuer leur mission d'inspection, souligne le rédacteur et éditeur du site suédois, Johan Westerholm, qui affirme que la semaine dernière, le polisario a refusé l'accès à des représentants de la Minurso à deux camps et à des installations militaires.

*Al Assima Post.:

- 5.371 mères divorcées en situation précaire ont bénéficié du Fonds de solidarité familiale à titre personnel ou pour le compte de leurs enfants mineurs jusqu'au 1er mars dernier, a annoncé, mardi à Rabat, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid. Le ministre, qui répondait à une question orale à la Chambre des représentants sur les prestations du Fonds de solidarité familiale, a indiqué que les dépenses faites au titre de ce fonds jusqu'au 1er mars dernier ont atteint 47.562.262 dirhams.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus