Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Samedi 8 Août à 08:40

Maroc : Revue de presse quotidienne du 8 aout 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés samedi 08 août 2015:



* Libération:

- La bataille menée il y a quelques mois par le PJD pour le cumul des mandats a fini par révéler ses secrets. En effet, cinq ministres du parti de la Lampe ont été désignés comme candidats aux élections régionales prévues prochainement. En fait, le gouvernement avait ainsi taillé une loi à sa mesure en décidant d'annuler, à la dernière minute, la disposition interdisant aux ministres de cumuler leurs fonctions avec celles de présidents de communes territoriales. Une aberration selon plusieurs députés de l'opposition puisque l'ensemble des modifications apportées au texte ont été adoptées à l'unanimité lors d'une deuxième lecture, à la commission de la justice, de législation et des droits de l'Homme à la première Chambre. Ceci d'autant plus que le parti de la Lampe a été parmi les premiers partis à se positionner contre le cumul des mandats en 2011.

- Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a indiqué que l'objectif de la formation des observateurs des élections est de renforcer les compétences des participants en matière d'observation neutre et indépendante des opérations électorales programmées au titre de 2015. Dans un entretien accordé au journal, Driss El Yazami a ajouté que le Conseil a entamé ses observations depuis 2011. Il n'y avait pas de cadre juridique à l'époque. Le Maroc a constitutionnalisé l'observation avec quatre autres pays dans le monde. L'observation des élections est l'une des formes de citoyenneté qui participe à la confiance des citoyens dans le processus électoral. Il y a une complémentarité entre les différents acteurs de cette opération, chacun dans ses prérogatives.

*Le Matin:

- La Note de cadrage pour la préparation du projet de loi de finances 2016 est tombée hier. La lettre de cadrage a été adressée par le chef du gouvernement à ses ministres et contient quatre axes prioritaires. Il s'agit de l'opérationnalisation de la régionalisation et l'accélération du rythme des grandes réformes structurelles, la mise en œuvre de la réforme de la loi organique des finances et le maintien des équilibres macro-économiques, la réduction des inégalités sociales, ainsi que le soutien de la demande, le renforcement de l'offre pour une croissance économique équilibrée.

- Les centres de transfusion sanguine possèdent quelque 7.762 poches de sang, soit 10 jours de réserve. "Cela signifie que jusqu'à présent, les indicateurs sont au vert. Mais ils risquent de virer au jaune", indique Mohammed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie. Benajiba tient à préciser par ailleurs que l'appel au don ne signifie pas que la stratégie nationale n'a pas porté ses fruits. Au contraire, explique-t-il, cette campagne de sensibilisation s'inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère qui prévoit le lancement d'un appel au don lorsque le stock de sang atteint la phase jaune. Une phase caractérisée par la disponibilité d'un stock de moins de 7 jours. Or il faut savoir que quelques centres de transfusion sanguine seulement arrivent à cette phase , rassure-t-il.

*Al Bayane:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI s'est entretenu jeudi au téléphone avec le Serviteur des Lieux Saints, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud, suite à l'attentat terroriste qui a visé ce jour une mosquée dans la région d'Assir et ayant fait plusieurs morts et blessés, indique un communiqué du Cabinet Royal.

A cette occasion, Sa Majesté le Roi a condamné avec force cet acte criminel et exprimé la solidarité sincère du Maroc et son soutien permanent au peuple saoudien frère dans la lutte contre le fléau du terrorisme, qui est en contradiction avec les valeurs de la religion islamique et les principes universels, souligne le communiqué.

- Sur les 22 secteurs représentés à la Bourse de Casablanca, 12 ont clôturé le mois de juillet sous de bons auspices, selon les analystes du Crédit du Maroc Capital (CDMC). Dans son "Bilan mensuel marché actions-Juillet 2015", la société de bourse relève que l'indice "Electricité" a terminé le mois écoulé sur la plus forte variation mensuelle. Tirant profit de la performance affichée par son unique valeur Taqa Morocco, le secteur se positionne en tête de liste en générant un gain mensuel de 10,63 pc, a-t-elle ajouté. Pour sa part, la branche "Télécoms" occupe la deuxième position avec une progression mensuelle de 8,63 pc redevable, exclusivement, à son titre Maroc Telecom.

*L'Opinion:

- Dans son rapport "Global competitivness 2015", World Economic Forum, une organisation basée à Genève, désigne le Royaume comme étant le pays qui possède les meilleures infrastructures dans la région d'Afrique du nord, et arrive sixième dans le monde arabe. Sur le plan mondial, le Maroc se positionne à la 55e place sur les 144 pays analysés, mais arrive premier au Maghreb et en Afrique du nord, devançant de loin la Tunisie (79e), l'Egypte (100e), l'Algérie (106e), la Libye (113e) et la Mauritanie (123).

- L'expérience pionnière du Maroc en matière de promotion des droits de l'Homme a été présentée par une délégation du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) au 1er Forum national sur les droits de l'Homme, qu'abrite Yaoundé (Cameroun) du 4 au 6 août. La délégation du CNDH, qui participe à cette manifestation en tant qu'invité d'honneur, a présenté des exposés axés notamment sur "Le Parlement et les droits de l'Homme'', "La justice et les droits de l'Homme" et "L'entreprise et les droits de l'Homme".

*Al Alam:

- Le gouvernement assume la responsabilité des conséquences de la société "Samir" par le traitement partiel et simpliste qu'a réservé à la problématique des hydrocarbures au Maroc. Mohamed Cherki, économiste, a souligné que le gouvernement à une responsabilité majeure dans une partie de la situation fragile qu'a atteinte la société, car il s'est lancé dans la libéralisation du secteur à un moment absolument inopportun. Cherki a expliqué que l'exécutif s'est penché sur la problématique des combustibles sous l'angle de la Caisse de compensation alors qu'il aurait dû procéder à son traitement sous plusieurs angles afin de garantir une libéralisation sans-à-coup.

*Bayane Al Yaoum:

- Le directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), Mohamed Benajiba, a indiqué que le Maroc a besoin de 340.000 à 900.000 donneurs de sang annuellement pour combler le déficit enregistré dans le stock national de sang, soulignant qu'en 2014, on a fait à peu près 297.000 dons.

*Assahra Al Maghribia:

- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a accusé la direction du PJD et ses ministres de chercher à entraver l'action du Parti de l'Istiqlal dans les élections des collectivités territoriales. Chabat a indiqué que les gouvernements précédents avaient déployés de grands efforts pour combattre la falsification de la volonté des citoyens, mais les formes de la corruption se sont manifestées sous l'ère du gouvernement Benkirane à travers le découpage territorial et la fixation des nombres des conseillers des communes et des arrondissements.

* Akhbar Al Yaoum:

- Les orientations du budget 2016 adoptent la rigueur dans les dépenses et l'injection des épargnes de la compensation dans le soutien de RAMED, de Tayssir, des veuves et des personnes à besoins spécifiques. Les orientations du projet de la loi de Finances 2016 mettront en œuvre les orientations royales contenues dans le discours de la Fête du Trône, relatives au développement des régions reculées, la réforme de l'enseignement et l'amélioration des services consulaires destinés aux MRE.

*Assabah:

- Réforme du permis de conduire: Les professionnels désapprouvent la recette de Boulif. Les professionnels du secteur des auto-écoles au Maroc ont réagi aux propos tenus par le ministre délégué chargé du transport, Mohamed Najib Boulif, qui a annoncé sa détermination à faire preuve de rigueur dans l'application des mesures relatives à la sécurité routière. Ils ont exprimé leur amertume des mécanismes d'application du contrat programme signé avec le ministère, accusant ce dernier d'imposer des mesures unilatérales et de ne pas tenir compte des points qui ont été l'objet de réticence.

- Le PJD a promis dans son programme électoral d'insérer les espaces ruraux joints aux villes dans les découpages territoriaux, d'y assurer les équipements collectifs et les services de base tels que le transport et la propreté, et d'accorder la priorité au lotissement des quartiers qui en ont besoin.

*Al Haraka:

- Une circulaire relative à "la création d'un guichet unique au profit des Marocains résidant à l'étranger (MRE)" dans l'ensemble des administrations et établissements publics et collectivités territoriales qui connaissent une grande affluence des membres de la communauté marocaine a été publiée récemment, a rapporté le ministère chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la Migration. La circulaire du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, sous le numéro 2015/7 en date du 20 juillet 2015, met en exécution les recommandations formulées par la Commission ministérielle pour les affaires des Marocains établis à l'étranger en date du 24 juin 2015, précise le ministère dans un communiqué.

- Le Maroc est un pôle de stabilité sur lequel la France et l'Europe peuvent et doivent s'appuyer, écrit l'hebdomadaire français "Valeurs actuelles" dans un article publié jeudi sur son site internet. Dans un article consacré à la situation dans les pays de l'Afrique du nord, la publication relève que le Royaume a évité les secousses de ses voisins, soulignant que SM le Roi Mohammed VI a "su lancer les réformes politiques, administratives et économiques avant les autres".

* Al Ittihad Al Ichtiraki:

- Le président du Conseil national des droits de l'Homme, Driss El Yazami, a indiqué que "l'observation des élections est l'une des formes de citoyenneté qui participe à la confiance des citoyens dans le processus électoral", ajoutant qu'il y a une complémentarité entre les différents acteurs de cette opération, chacun dans ses prérogatives.

- Une tempête à Marrakech cause des perturbations de la circulation dans les grades artères de la ville ocre et des nuages de poussière sur Khénifra. La Direction de la météorologie nationale a prévu des foyers instables avec averses orageuses éparses près des côtes centre et méditerranéennes.

* Al Massae:

- Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement et secrétaire général du PJD, a souligné jeudi lors d'une conférence de presse que la supervision par le gouvernement des échéances électorales constitue "une révolution qui renforce la démocratie au Maroc" et "une étape cruciale irréversible", ajoutant que "la responsabilité de tous est engagée pour la consolider".

* Al Ahdath Al Maghribia:

- Le taux de participation pour l'élection des membres des chambres d'agriculture, de commerce, d'industrie et de services, d'artisanat et des pêches maritimes a atteint plus de 14 pc à midi au niveau national, indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Selon les informations communiquées par les différentes wilayas, préfectures et provinces du Royaume, l'opération de vote se déroule dans de conditions normales", précise le ministère.

* Rissalate Al Oumma:

- Une circulaire relative à "la création d'un guichet unique au profit des Marocains résidant à l'étranger (MRE)" dans l'ensemble des administrations et établissements publics et collectivités territoriales qui connaissent une grande affluence des membres de la communauté marocaine a été publiée récemment, a rapporté le ministère chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la Migration. La circulaire du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, sous le numéro 2015/7 en date du 20 juillet 2015, met en exécution les recommandations formulées par la Commission ministérielle pour les affaires des Marocains résidant à l'étranger en date du 24 juin 2015, précise le ministère dans un communiqué.

- L'Association des Marocains victimes d'expulsion arbitraire d'Algérie (AMVEAA) a affirmé que l'Algérie doit reconnaitre officiellement son préjudice. Dans un rapport présenté lors du 1er Forum civil maghrébin organisé récemment à Rabat sous le thème "la protection des droits de l'Homme dans l'espace maghrébin entre la responsabilité internationale et le rôle de la société civile", l'AMVEAA a réclamé une reconnaissance officielle par l'Algérie de l'expulsion arbitraire.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara