Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 6 Mai à 10:23

Maroc : Revue de presse quotidienne du 6 mai 2016



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés vendredi 06 mai 2016 :



*Le Matin:

- La nouvelle architecture institutionnelle des énergies renouvelables sera annoncée en juin prochain. Masen sera désormais établie comme unique entité en charge du pilotage des énergies renouvelables, notamment solaire, éolienne et hydroélectrique. "Masen, The Moroccan Agency for Solar Energy, deviendra ainsi The Moroccan Agency for Sustainable Energy", a déclaré au "Matin Éco" Mustapha Bakkoury. Dans cette future appellation, l'énergie solaire sera donc remplacée par l'énergie durable.

- Le dernier rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur "Les dimensions sociales de l’égalité entre les femmes et les hommes", qui sera adopté à la fin du mois de mai, indique que le progrès de la scolarisation des enfants de 6 à 15 ans a été spectaculaire au cours de la dernière décennie. Cette progression est surtout marquée au bénéfice des filles en milieu rural avec un taux de scolarisation qui est passé de 63 à 90 pc entre 2004 et 2014. Néanmoins, le taux d’abandon scolaire des filles demeure préoccupant. En 2014-2015, il était d’environ 3 pc en primaire et 10 pc dans le secondaire. D’autre part, l’analphabétisme est en baisse, mais reste élevé et concerne encore le tiers de la population.

*Aujourd’hui le Maroc:

- Elles sont près de 11.450 entreprises morales à voir le jour depuis le début de l’année. Les créations sont en constante progression d’un mois à l’autre. C’est ce qui ressort du baromètre de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) au titre du premier trimestre de l’année. Le mois de mars a ainsi connu la création de 4.992 entités contre 3.887 entreprises créées au même mois de l’année précédente.

- La corruption continue de faire l’actualité. Après le lancement de la nouvelle stratégie gouvernementale contre ce phénomène et la publication par Transparency international de son baromètre de la perception de la corruption dans la région Mena, le ministère de la Justice et des libertés vient d’adresser une circulaire aux procureurs généraux au niveau des Cours d’appel ainsi qu’aux procureurs au sein des tribunaux de première instance à propos du même sujet. Le ministère de tutelle demande aux représentants du ministère public "de bien vouloir accorder un intérêt particulier aux dossiers de la corruption".

*Al Bayane:

- Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a déclaré que les réformes paramétriques proposées pour les régimes de retraite sont "insuffisantes" malgré leur caractère "nécessaire et urgent". Jettou, qui présentait son rapport annuel de 2014 lors d’une réunion commune des deux Chambres du parlement, a précisé que ces réformes ne peuvent constituer qu’une étape préliminaire dans le cadre d’une réforme globale des systèmes de retraite. - La Royal Air Maroc (RAM) a inauguré mardi sa nouvelle liaison entre Rio de Janeiro et Casablanca, portant à trois la fréquence aérienne hebdomadaire entre le Maroc et le Brésil, avec une quatrième fréquence prévue pour le 11 septembre prochain. Pour respecter la coutume, le B767-300 de la RAM devant faire le vol inaugural Rio-Casablanca a été arrosé par des jets d'eau des sapeurs-pompiers sur le tarmac de l'aéroport international de Rio de Janeiro-Galeão.

*L’Economiste:

- Selon les données communiquées par le ministère de tutelle, le plan Halieutis aura permis de réaliser les objectifs fixés. Ainsi, le volet de la gestion durable des espèces a été atteint à 91 pc à fin 2015. La production halieutique s’est élevée pour la même année à 1,37 millions de tonnes toutes espèces confondues, contre 1 million en 2007. Le challenge est de porter le niveau des débarquements à 1,66 millions à l’horizon 2020.

- Les prix du poulet de chair repartent à la hausse. Jeudi 5 mai, ils ont culminé à 21,50 DH/kg vif à Casablanca contre 19,50 une semaine auparavant. Il s'agit bien évidemment de prix de vente au gros. Des prix relevés, de surcroît sur un marché de référence qui reste, malgré tout, le moins cher par rapport à d'autres places aux volailles. Néanmoins, ces prix sont à augmenter de 3 à 4 DH/kg au niveau de la vente au détail, en raison de la baisse de l'offre, relève Chawki Jerrari, président de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA).

*L’Opinion:

- Le taux de chômage au Maroc a atteint la barre des 10 pc à la fin du premier trimestre de 2016, avec plus de 1,16 millions de chômeurs. C'est ce qui ressort de la dernière note relative au marché du travail du HCP. Entre le premier trimestre de l'année 2015 et la même période de 2016, l'économie marocaine a perdu 13.000 postes d'emploi, contre une création annuelle moyenne de 71.000 postes au cours des trois dernières années. Ce recul dans le volume de l'emploi résulte d'une perte de 28.000 postes en milieu rural, ce qui s'expliquerait principalement par l'impact des conditions climatiques ayant caractérisé l'actuelle campagne agricole. - La Chambre des conseillers a adopté, mercredi à l'unanimité lors d'une séance plénière, le projet de loi organique relatif au Conseil de régence. Le secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak, a indiqué que ce projet de loi s'inscrit dans le cadre des initiatives législatives visant la mise en œuvre des dispositions de la Constitution notamment celles ayant trait aux lois organiques, soulignant que SM le Roi "a veillé à ce que ce texte soit adopté sous forme de loi organique et examiné par l’institution législative", et non par Dahir comme c’était le cas sous les Constitutions précédentes. 

*Libération:

- Le Maroc compte 585.000 fonctionnaires dont 90 pc sont concentrés dans cinq secteurs. Une répartition qui ne répond nullement à une logique économique ou démographique. En outre, le taux d’absentéisme au travail est important au sein du secteur public. C'est ce qui ressort de l'étude sur la Fonction publique réalisée par la Cour des comptes et présentée mercredi dernier au Parlement par Driss Jettou, le premier président de ladite Cour.

- Les centrales syndicales se contenteront-elles des miettes offertes par le gouvernement Benkirane dans le cadre du dialogue social? On saura la réponse ce vendredi, puisqu'une réunion desdites centrales est prévue au siège de la CDT à Casablanca pour discuter justement de l'offre que l'Exécutif leur a faite lors de la rencontre tenue mercredi dernier à Rabat. Selon une source syndicale, le chef du gouvernement a soumis aux syndicats une offre composée de trois points: la baisse de le l'IR à hauteur de 2 points sur 4 ans, l’augmentation des salaires de 1 pc étalée sur 4 ans et, enfin, l'augmentation des allocations familiales.

*Bayane Al Yaoum. :

- La dynamisation de la coopération arabo-nipponne demeure désormais tributaire du renforcement de la paix, de la concrétisation du développement social et de la mise à niveau du capital humain, a affirmé, mercredi à Casablanca, le ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Motoo Hayashi. Le responsable japonais, qui s’exprimant lors de la séance d’ouverture de la 4ème édition du Forum économique arabo-japonais, a indiqué que son pays s'est engagé dans la promotion de ses investissements dans le monde arabe et dans l'accompagnement des pays de la région pour leur permettre de concrétiser le développement économique escompté.

- Les juridictions financières ont rendu, au cours de l'année 2014, et conformément aux attributions judiciaires qui leur sont dévolues par la loi, 43 arrêts en matière de discipline budgétaire et financière, a indiqué le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou. Au cours de cette année, le Parquet a lancé la procédure de poursuite devant les juridictions financières à l'encontre de 46 responsables et auxiliaires, a noté Jettou mercredi lors d'une séance commune des deux Chambres du Parlement.

*Assabah. :

- Ilyas El Omari, secrétaire général du PAM et président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, est parvenu à convaincre l’opposition au sein du Conseil régional, représentée par le PJD, de voter les points inscrits à l’ordre du jour de la session extraordinaire du Conseil. Le Conseil a approuvé à l’unanimité un accord-cadre de coopération avec l’Institut scientifique à l’Université Mohammed V de Rabat visant à créer un centre sismique du fait que la région subit de temps à autre des secousses telluriques.

- La mise en œuvre du "Plan directeur pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à l'industrie navale à l'horizon 2030" permettra la création d'environ 6.000 emplois directs, selon les résultats d'une étude dévoilés lundi lors d'un séminaire organisé par le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique (METL). Ce plan directeur mobilisera un investissement évalué à 4,5 milliards de dirhams. 

*Al Mounaataf. :

- Le premier président de la Cour des comptes a présenté son rapport devant les parlementaires au cours d’une réunion commune des deux Chambres du Parlement. Dans ce rapport, Jettou a révélé plusieurs anomalies dans la fonction publique, les finances publiques et la retraite. Il a affirmé que le secteur de l’éducation par exemple a enregistré en 2014 un total de 636.400 jours d’absence (justifiés et non justifiés), soit l’absence de près de 4.000 enseignants tout au long de l’année scolaire.

- La réunion tenue mercredi dans le cadre du dialogue social n’a abouti à aucun accord entre les centrales syndicales, la CGEM et le gouvernement. Abdelkader Zaer, vice-secrétaire général de la CDT, a déclaré que les instances exécutives de la coordination syndicale tiendront vendredi une réunion pour réaffirmer leurs revendications qui seront envoyées au gouvernement et, probablement, examiner les moyens d’action auxquels pourraient recourir les centrales syndicales.

*Akhir Saâ.:

- Le gouvernement français réimplantera 50 pc des centres d'appels actifs au Maroc dans l'hexagone à partir de juin prochain, selon Martine Pinville, secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire. La responsable française a dévoilé mercredi la volonté de la France de faire appliquer la loi qui exige de tous les investisseurs français dans le secteur des centres d'appels de transférer 50 pc de leurs activités en France, ce qui impliquera une perte de 35.000 postes d'emploi et de 4 milliards de DH pour le Maroc.

- Le Maroc est devenu un membre à part entière de l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol). Cette adhésion se traduira par une optimisation des coûts et des délais pour les compagnies aériennes. Depuis le 1er mai, le Maroc est le premier pays non-européen à rejoindre Eurocontrol, selon un article de Jeune Afrique. 

*Al Massae.:

- Les précipitations qu'ont connues certaines régions du Maroc ont provoqué des dégâts humains et matériels. Les mauvaises conditions climatiques ont causé le décès d'une personne à El Jadida, l’inondation de plus de 30 habitations à Khénifra outre la destruction d'un pont et la coupure de routes à Ouarzazate. Les coulées de boues et les grosses pierres emportées par les eaux des rivières ont également provoqué la noyade de deux femmes dans la région d'Ounaine dans la commune rurale de Tisrasse.

*Al Alam. :

- Selon le Financial Times, qui a livré son classement 2015 des pays africains attirant le plus d'investissements étrangers, le Maroc a capté 4,6 milliards de dollars des financements accordés par les institutions internationales. Une enveloppe qui fait du Maroc le 3ème pays en Afrique qui a connu le plus grand nombre de projets financés par des capitaux extérieurs. En première position, l’Egypte a drainé 14,5 milliards de dollars. Le Nigeria, qui a réussi à attirer 8,8 milliards de dollars, occupe la 2ème place.

*Rissalate Al Oumma.:

- La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Mbarka Bouaida a réitéré, jeudi à Tunis, l’appel du Maroc pour l’instauration d’un nouvel ordre au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), le seul à même de réaliser la complémentarité et l’intégration régionales et raffermir sa présence parmi les groupements régionaux et internationaux. Pour ce faire, le Royaume est disposé à examiner l’ensemble des moyens permettant de réactiver l’action de l’UMA, partant de la conviction que l’édification maghrébine constitue un choix stratégique, un acquis historique et une revendication populaire inéluctable, a assuré Bouaida devant la 34ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Les chiffres dévoilés par le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, susciteront certainement la réaction du gouvernement, parce qu'ils s'avèrent différents des données de l'exécutif, notamment en ce qui concerne volume de la dette publique par rapport au PIB. Le rapport de la Cour des comptes va manifestement créer un débat brûlant, à l'instar de celui déclenché par les chiffres dévoilés par le HCP, Bank Al-Maghrib ou le Centre marocain de conjoncture sur la performance de l'économie nationale et le taux de croissance. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants a adopté, mercredi, le projet de loi relatif à l'Autorité pour la parité et de lutte contre toutes les formes de discrimination. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, aura ainsi gagné une manche de "sa bataille" contre le mouvement féministe et des femmes parlementaires qui se sont farouchement opposées aux dispositions de ce projet.

- La Cour des comptes a incité le gouvernement à redoubler d’efforts pour maîtriser la hausse enregistrée dans le volume de la dette publique. La Cour a recommandé dans son rapport au titre de l'année 2014, l’adoption d’une politique prudente vis-à-vis de la tendance ascendante de la dette publique dans toutes ses composantes. Le volume de la dette publique globale s'est élevé à 81 pc du PIB, selon le rapport de la Cour des comptes présenté mercredi par son premier président Dirss Jettou devant les parlementaires.

*Al Ittihad Al Ichtriraki.:

- Le président de la commission des affaires arabes au Parlement égyptien, Saad Jamal, a réitéré le soutien de l’Égypte au Maroc concernant la question du Sahara, notant que son pays continue de privilégier le dialogue aux niveaux régional et international pour trouver une solution pacifique à cette question dans le respect de la légitimité internationale et le respect des droits de voisinage.

- La France a exporté 1,4 million de tonnes de blé tendre en dehors de l'Union européenne en mars dernier, selon des données des douanes françaises qui montrent que l'Algérie et le Maroc figurent en tête du classement des importateurs. Quelque 314.000 tonnes de blé tendre ont été acheminées vers le Maroc, enregistrant une hausse de 71 pc du volume total des importations. La demande du Maroc pour l'orge français s'est consolidée en mars pour atteindre 178.000 tonnes.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara