Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 5 Novembre à 12:22

Maroc : Revue de presse quotidienne du 5 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 05 novembre:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Le Souverain reçoit à Fès le président du Comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, mardi au Palais Royal de Fès, le Président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et membre du Comité permanent du bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, M. Yu Zhengsheng, actuellement en visite au Maroc. Cette audience témoigne de la qualité des relations d'amitié, de solidarité et de coopération qui lient le Royaume du Maroc à la République populaire de Chine, ainsi que de la volonté des dirigeants des deux pays de les développer tous azimuts. Elle s'inscrit dans le cadre de la volonté du Maroc de diversifier et de mettre en place de nouveaux partenariats stratégiques.

- Le Maroc adhère au programme sur l'intégration de la migration dans les stratégies nationales de développement. Pour Bruno Pouezzat, représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Maroc, "c'est une bonne nouvelle au moment où l'Europe mène la politique de la porte close alors que le Maroc ouvre ses bras aux immigrés". Le programme qui vient d'être lancé portera sur les deux volets de la migration: celui des MRE et celui des étrangers résidant au Maroc. Il se penchera sur trois axes: l'emploi, l'éducation et l'assistance sociale.

- Risques pays: Hausse de 10 pc des défaillances d'entreprises au Maroc en 2015. Les défaillances d'entreprises vont augmenter de 10 pc au Maroc l'année prochaine pour toucher 8.374 sociétés, selon Euler Hermes. Une hausse identique à celle prévue en 2014 (10 pc, soit 7.611 entreprises), estime le spécialiste mondial de l'assurance-crédit. "Pour que la défaillance arrête d'augmenter, il faudrait notamment que la croissance marocaine s'élève à 5 pc. Le chef économiste du groupe Euler Hermes s'exprimait mardi à Casablanca lors de la présentation par le groupe des principaux résultats de la 2ème édition de son Observatoire international du commerce "risques et opportunités à l'export".

*Aujourd'hui le Maroc.:

- PLF 2015: la CGEM souffle le chaud et le froid. Lors de son conseil d'administration tenu lundi, la CGEM s'est félicité de la prise en considération de ses propositions dans l'élaboration du projet de loi de finances 2015. Elle a toutefois regretté de ne pas voir les mesures d'encouragement à l'emploi et à l'investissement s'étendre aux entreprises déjà existantes. Le patronat a également déploré le relèvement des droits d'enregistrement sur la cession des actions, qui pourrait freiner les opérations de restructuration des entreprises marocaines.

- Services import-export: Rabbah fait l'éloge du guichet unique. Efficacité et amélioration. Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah n'a pas tari d'éloges à l'égard du guichet unique des services import-export. Pour Rabbah, ce guichet est un moyen efficace pour faciliter le circuit du commerce extérieur et améliorer la qualité des services rendus au sein des ports. Le ministre s'exprimait lors d'une rencontre organisée à Casablanca sur l'impact de la mise en œuvre d'un guichet unique sur la compétitivité des entreprises.

*L'Economiste.:

- SNI se met à l'heure africaine: Le holding d'investissement veut investir davantage sur les marchés subsahariens. Avec les dernières opérations sur Centrale Laitière et Cosumar, SNI va clore son désengagement des filiales matures dans l'agroalimentaire. Reconvertie en holding d'investissement, SNI a une idée très claire de l'utilisation du produit de la vente de ces deux filiales. "les fonds dégagés par ces deux opérations seront réinvestis dans des projets innovants et structurants aussi bien au Maroc qu'en Afrique subsaharienne", confie au journal le management de SNI. La holding est déjà indirectement présente sur le reste du continent à travers ses filiales, notamment Attijariwafa bank et Managem, mais elle marque sa volonté de devenir un acteur de référence sur le secteur.

- Les dégâts mortels des retards de paiement: 7.600 entreprises en faillite. Plus de 7.600 entreprises sont en cessation d'activité en 2014. Un chiffre en hausse de 10 pc par rapport à 2013. Et il est promis à la même hausse l'année prochaine. Principal facteur qui a précipité ces entreprises vers la faillite, le retard très prononcé des paiements, voire le défaut de règlement tout court. Les secteurs les plus touchés restent les services à l'entreprise, le BTP, le commerce et l'industrie manufacturière.

- Projet de loi de finances: L'écotaxe, la grande déception. "C'est un bon pas mais...". C'est en ces termes que les patrons qualifient les mesures fiscales du projet de loi de finances 2015. A l'issue du conseil d'administration consacré au projet de loi de finances, la CGEM regrette que les mesures d'encouragement de l'emploi et de l'investissement soient limitées aux entreprises nouvelles. La grande déception du patronat est liée à l'absence d'amendement de l'écotaxe. Actuellement, cette taxe est fixée à 1,5 pc ad valorem sur la vente, sortie usine et à l'importation , des matières plastiques et des produits fabriqués à partir de cette matière. La production nationale s'est donc retrouvée pénalisée alors que les importations sont favorisées.

*Al Bayane.:

- Le PPS renouvelle son appel à la reprise du dialogue social "sérieux et responsable" entre le gouvernement et les centrales syndicales. Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), réuni lundi, a renouvelé son appel à la reprise du dialogue social entre le gouvernement et les centrales syndicales de manière "sérieuse et responsable" et ce dans les plus brefs délais. Il s'est par ailleurs félicité de l'adoption par le conseil de gouvernement d'un décret relatif à la fixation des critères pour bénéficier de l'appui direct aux veuves dans une situation fragile et du montant et des modalités d'octroi de cette subvention.

- Exposition universelle de Milan 2015: Le Maroc prévoit "un voyage de saveurs". Après la nomination de Fatima Zahra Ammor en tant que commissaire général du pavillon du Maroc, la participation marocaine à cette exposition internationale se peaufine. Depuis le 9 octobre, une équipe d'experts met la main à la pâte pour dresser un pavillon marocain dont la forme rappelle une Kasbah. Cet édifice placé sous la thématique "Voyage de saveurs" est appelé à être une véritable vitrine des valeurs culturelles du Maroc.

*L'Opinion.:

- "CAN..eries" et "CAF...ouillages". Ce n'est plus le moment des atermoiements ni l'heure des faux-semblants. La CAN, compétition qui appartient à la CAF (Confédération africaine de football), devait voir son édition 2015 organisée chez nous. Seulement voilà, Ebola et sa menace universelle sont venus perturber cette longue route tranquille vers un moment de grandes retrouvailles africaines. Dès lors, le Maroc, en concertation avec l'OMS, a manifesté le désir de voir reporter la CAN 2015. La réponse da la CAF à cette demande a mis du temps à nous parvenir, mais quand elle fut formulée, elle le fut en termes tellement outragés qu'on peut s'interroger sur les raisons de la colère des messieurs de la CAF.

- CGEM/PLF 2015: Les patrons "satisfaits". La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, lundi à Casablanca, son Conseil d'administration avec pour ordre du jour l'examen du projet de loi de finances 2015 déposé par l'exécutif au Parlement. La CGEM note avec satisfaction, dans un communiqué, que ses positions, largement défendues dans le cadre de la plateforme CGEM-Gouvernement, ainsi que certaines de ses propositions pour le projet de loi de finances 2015 ont été instamment prises en compte par le gouvernement.

- Tourisme: Ruée des Britanniques sur Marrakech. Cela fait longtemps que les aéroports de Bristol, Gatwick, Manchester et Stainsted desservent directement celui de Marrakech, ce qui explique l'irrésistible attrait que la ville ocre exerce sur les sujets britanniques. Depuis mercredi 29 octobre, c'est au tour de l'aéroport de Glasgow de rejoindre ses pairs de la Grande Bretagne, permettant ainsi aux Ecossais de bénéficier du bien-être d'une ville devenue incontournable pour les touristes en quête de beauté, d'originalité, de l'excellence d'accueil et d'hospitalité.

*Libération.:

- L'USFP met en exergue la nécessité de réaliser le consensus à propos des lois et des échéances électorales. Le bureau politique de l'USFP qui a tenu lundi 4 novembre sa réunion hebdomadaire, a insisté sur la nécessité de parvenir à un consensus autour des lois électorales et de tout ce qui est en rapport avec les prochaines échéances, dans le cadre des us et coutumes ayant régi la vie politique marocaine, et ce depuis les années 1990. Lesquelles lois ont été renforcées par la Constitution à travers notamment les dispositions relatives à la démocratie participative et au rôle de l'opposition.

- ?Les ONG marocaines gavées en subsides étrangers. A combien s'élèvent les aides et les dons étrangers accordés aux associations marocaines ? Ils sont de l'ordre de 1,25 milliard DH à avoir été octroyés depuis 2006 dont 24,5 milliards de centimes distribués en 2012. Jusqu'à octobre dernier, 149 ONG nationales ont déclaré avoir reçu 15,8 milliards de centimes. C'est ce qui ressort d'un document révélé par un site d'information et censé émaner du Secrétariat général du gouvernement.

- Le gouvernement Benkirane s'en prend aux fonctionnaires: Demande d'explication et ponctions sur les salaires. Le gouvernement Benkirane est passé à l'acte en mettant à exécution ses menaces de représailles à l'encontre des fonctionnaires qui ont pris part à la grève générale de mercredi dernier. Selon des sources syndicales de la Fédération démocratique du travail (FDT), des fonctionnaires du secteur de l'enseignement ont affirmé avoir reçu des lettres d'explication leur demandant de justifier leur absence le jour de la grève qu'ils ont observée à l'appel des principales centrales syndicales dont la FDT, la Confédération démocratique du travail (CDT), l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), l'Union marocaine du travail (UMT) et l'Organisation démocratique du travail (ODT).

*Assabah.:

- Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, soumet aux tribunaux 46 dossiers relatifs aux abus et aux irrégularités. Ces dossiers couvrent la période qui s'étale de 2001 à 2014. Jusqu'à ce jour, 77 dossiers ont été déférés au parquet.

- Des pluies abondantes inondent Rabat, Casablanca et Tétouan. Une accalmie est prévue à partir de jeudi. Mais dimanche, plusieurs régions du Maroc vont enregistrer d'importantes précipitations.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le PPS appelle gouvernement et syndicats à reprendre sans délai le dialogue social sur la base d'un ordre du jour qui comporte toutes les questions figurant sur le cahier revendicatif. Le bureau politique du parti du livre, réuni lundi, a salué d'autre part l'adoption par le gouvernement du projet de décret relatif à l'octroi d'une aide financière aux veuves, appelant à créer toutes les conditions pour une mise en œuvre optimale de cette mesure.

- Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de la confédération suisse, Yves Rossier, en visite de travail dans le Royaume, a affirmé que son pays ne reconnaît pas ''la pseudo RASD'', ajoutant que "la Suisse soutient le processus onusien'' concernant cette question. Le diplomate suisse a confié ces propos à la presse à l'issue d'entretiens, lundi, avec la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida,

*Assahra Al Maghribia.:

- Le directeur général de l'Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, a affirmé que le Maroc a œuvré en permanence à améliorer le système de sécurité et la gestion des risques dans le secteur ferroviaire à travers l'intérêt porté à l'élément humain, à l'organisation et aux équipements. Khlie s'exprimait à la clôture d'un séminaire de formation sur "le mouvement syndical et la sécurité ferroviaire dans le monde arabe".

- PLF 2015: La CGEM salue la prise en compte de ses positions. Le patronat s'est dit satisfait des mesures prévues dans ce texte, en l'occurrence l'exonération des charges sociales pour la création de nouveaux emplois, le soulagement de la Trésorerie des entreprises, l'exonération de la TVA sur investissement pour les 3 premières années d'existence de l'entreprise et la poursuite de la réforme de la TVA, conformément aux recommandations des assises de la fiscalité.

*Al Mounaataf.:

- Mohamed Benjelloun, président de l'Association des distributeurs de gaz au Maroc, a averti que la situation des professionnels se dégrade de plus en plus. Benjelloun menace de cesser l'approvisionnement du marché au cas où cette situation perdure, soulignant que le délai de quatre mois que le ministre de l'Intérieur a accordé aux professionnels a déjà expiré.

- Les personnels du secteur de l'eau et de l'électricité comptent faire grève les 12 et 13 novembre courant. Cette décision a été prise en signe de protestation contre la "privatisation" du secteur, explique la Fédération nationale de l'eau potable (UMT) qui a appelé à ce débrayage.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Vif désaccord entre le PJD et ses alliés sur l'inscription automatique dans les listes électorales. Le projet de loi portant sur la révision des listes électorales n'a pas seulement engendré un bras de fer entre l'opposition et le gouvernement, mais a été la source également d'un vif désaccord entre les composantes de la majorité, ce qui les a poussé à demander l'arbitrage des quatre secrétaires généraux des partis formant la majorité gouvernementale.

- Le secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak, menace de dissoudre les associations qui ne déclarent pas les dons étrangers qu'elles ont reçus. Intervenant devant la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, Dahhak a promis d'élaborer davantage de lois visant à réglementer ce secteur, chose qui représente, selon le président de l'Association marocaine des droits de l'Homme, une tentative de la part du gouvernement de porter atteinte à la crédibilité des associations "sérieuses".

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a affirmé que le Maroc a pris des mesures préventives pour garantir sa stabilité et sa sécurité. Louidiyi, qui s'exprimait devant la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l'étranger à la Chambre des représentants, a souligné que le contexte international et régional exige davantage de vigilance.

- Lors de la réunion lundi du bureau politique de l'USFP: Le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar, a estimé que le Maroc connaît une orientation libérale excessive sans précédent. Le président du groupe socialiste à la Chambre des conseillers, Mohamed Alami, a souligné, quant à lui, que "nous sommes tenus, en tant que groupe parlementaire, de transmettre les problèmes auxquels font face l'université et les universitaires au parlement", et Abdelkarim Moudoune, du Syndicat national de l'enseignement supérieur, a affirmé que "la loi réglementant l'enseignement supérieur va mettre en péril l'université marocaine si elle est adoptée conformément à la vision du gouvernement".

*Al Alam.:

- Les distributeurs de gaz brandissent la menace de l'augmentation du prix ou de la grève à cause de l'atermoiement du gouvernement. Le président de l'Association nationale des distributeurs du gaz au Maroc, Mohamed Benjelloun, souligne que les distributeurs sont incapables de dégager un bénéfice à cause de la hausse des prix des matières premières et des augmentations du prix du gasoil, contre la stagnation de la marge des bénéfices depuis 1998.

- Le trafic des cigarettes coûte au Trésor 1,5 milliard de dirhams annuellement. Plus de 23 millions des cigarettes de contrebande ont été saisies lors des derniers mois contre 18 millions en 2013.

*Al Massae.:

- Le syndicat de la Caisse marocaine des retraites, affilié à l'UGTM, menace de cesser le versement des pensions civiles et militaires au cas où l'administration ne répond pas à ses revendications, soulignant qu'il va mener une grève préventive de 24h ce mercredi.

- Disparition mystérieuse de 10 millions de dirhams des recettes du marché des fruits et légumes de Marrakech. Les participants à la commission des finances du Conseil de la ville de Marrakech ont constaté que les recettes du marché de gros n'ont pas dépassé 14 millions de dirhams durant les 9 derniers mois, alors que les recettes avaient atteint 24 millions en 2010. Compte tenu de la campagne menée par les autorités locales contre les marchés informels et les marchands ambulants, les recettes du marché de gros devaient grimper.

- Des progrès importants ont été accomplis, ayant permis au Maroc de contrôler et d'éliminer un nombre important de maladies qui constituaient une menace réelle pour la santé publique, dont le choléra, la typhoïde, la malaria, la lèpre, la schistosomiase et certaines maladies cibles de la vaccination, a souligné le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, qui s'exprimait lundi à l'ouverture de la 9ème Conférence de l'Association internationale des Instituts nationaux de santé publique.

*Al Haraka.:

- "Le Maroc est un partenaire stratégique et indispensable pour l'Espagne et l'UE et notre objectif est de renforcer les liens de coopération avec ce pays dans le cadre du respect mutuel et de l'accord de bon voisinage", a affirmé le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires étrangères et à la Coopération, Gonzalo De Benito qui s'exprimait lundi soir à Madrid à l'occasion de la présentation du livre "L'administration du Protectorat espagnol au Maroc". Le maintien de bonnes relations avec le Royaume du Maroc s'inscrit dans le cadre de la "politique de l'Etat espagnol" en dépit des changements des partis politiques au gouvernement, a fait observer le responsable espagnol, notant que le Maroc constitue une "priorité dans la politique extérieure" de son pays.

- La grève du transport urbain entame sa deuxième semaine à Salé. Des pertes qui se chiffrent en milliards menacent l'avenir du transport dans la ville.

*Attajdid.:

- Le Forum Azzahrae pour la femme marocaine, qui tenait une conférence de presse mardi, a appelé à faire en sorte que la décision de relever l'âge de départ à la retraite ne soit pas appliquée aux femmes, ou bien de laisser aux femmes fonctionnaires le choix en la matière. Le Forum a également invité le gouvernement à examiner la possibilité d'abaisser de 5 ans l'âge de départ à la retraite dans certains secteurs, notamment l'enseignement.

- Le Maroc a pris des mesures de veille efficaces pour prévenir l'entrée dans son territoire du virus d'Ebola qui a fait 5.000 morts en Afrique, a affirmé lundi Ala Alwan, directeur général du bureau régional de la Méditerranée orientale de l'Organisation mondiale de la santé (EMRO). En marge de la 9ème Conférence de l'Association internationale des Instituts nationaux de santé publique (IANPHI), organisée du 2 au 4 novembre à Marrakech, M. Alwan a mis en avant le plan mis en place par le Maroc, ainsi que la batterie de mesures préventives prises par les autorités marocaines pour prévenir l'entrée du virus dans le Royaume.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- "Le blocage au sein de la commission de l'intérieur à la Chambre des représentants est provoqué par le gouvernement et la majorité qui transgressent la loi", a affirmé le porte-parole du comité exécutif du parti de l'Istiqlal, Adil Benhamza, dans un entretien au journal.

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, met en garde contre les discours qui sèment le scepticisme et affirme que le projet de loi de finances 2015 "est loin d'être austère". Le ministre délégué chargé du Budget, Driss Azami Idrissi, se voulant rassurant à son tour, affirme que "le taux d'endettement actuel ne menace guère l'économie national". M. Azami Idrissi intervenait lors d'une réunion, lundi, de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants.

*Al Assima Post.:

- La hausse des prix des matières premières subventionnées par l'Etat met aux prises les partis de la majorité et de l'opposition. Alors que les députés de l'opposition ont accusé le gouvernement d'affaiblir le pouvoir d'achat des citoyens à travers cette politique, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a affirmé que l'exécutif n'a institué aucune hausse des prix pénalisant les classes défavorisées. Cette confrontation entre la majorité et l'opposition a eu lieu au cours de la séance des questions orales tenue mardi à la première Chambre du parlement.

- L'USFP menace les "rebelles". A l'issue de la réunion de son bureau politique lundi, le parti a annoncé avoir "décidé de prendre des mesures disciplinaires que préconise le règlement intérieur à l'encontre de quiconque violerait les engagements, les principes juridiques, politiques et moraux afférents à l'organisation du parti.

*Al Khabar.:

- Maroc Telecom: Résultats positifs et très convaincants de l'expérimentation de l'Internet 4G. Le baptême de feu de cette expérience première du genre a été réalisé à Rabat, où l'opérateur national a testé avec succès un pilote de la 4G-LTE (Long Term Evolution) et ce, en attendant l'obtention de la licence pour la commercialisation du service 4G au Maroc.

- Un rapport du ministère de la Justice et des libertés fait état de 144 plaintes déposées contre des avocats cette année et de 56 poursuites judiciaires à leur encontre. Les huissiers de justice viennent en deuxième position (36 plaintes et 12 procès), suivis par les notaires (30 plaintes et 9 procès), les adouls (27 plaintes et 16 procès), et les experts (25 plaintes et 4 procès).

*Rissalat Al Oumma.:

- La célébration du 39ème anniversaire de la Marche Verte est "un rendez-vous annuel renouvelé et une étape hautement symbolique qui constitue l'occasion de mettre en exergue l'engagement des Marocains à défendre leurs causes nationales justes loin de la logique de la confrontation, de la violence et des coups bas", a indiqué le spécialiste de l'histoire du mouvement national, Redouane Hdadou, dans un entretien au journal.

- Le secrétaire général de la Fédération nationale de l'eau potable, Abdeslam Oumalek, avertit que la Caisse marocaine des retraites (CMR) se trouve dans une situation critique et considère que l'appui gouvernemental aux veuves s'inscrit dans le cadre d'une campagne électorale. Selon M. Oumalek, les défaillances majeures dont souffre la CMR sont le résultat du non paiement par l'Etat du reste de ses engagements financiers dus à la Caisse et ce, pour plusieurs années. "Nous ne sommes pas contre le soutien aux veuves. Seulement, ce soutien ne doit pas avoir des motivations électoralistes et ne doit pas être octroyé au détriment des retraités et des acquis de la Caisse".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara