Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 5 Mai à 10:01

Maroc : Revue de presse quotidienne du 5 mai 2016



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés jeudi 05 mai 2016 :



*Le Matin:

- Un nouveau round du dialogue social a eu lieu mercredi dans le cadre de la commission tripartite. Les syndicats ont estimé que la proposition du gouvernement de baisser de deux points l’impôt sur le revenu était insuffisante. Ils exigent en plus une augmentation du salaire et la généralisation du SMIG à tous les secteurs. Rendez-vous est alors pris la semaine prochaine pour discuter d’une nouvelle offre.

- Le ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire compte certifier quelque 80 unités de production de poteries. Le département de Fatema Marouane a lancé fin avril un appel d’offres pour se faire assister techniquement dans le processus de labellisation des unités de production qui peuvent être des mono-artisans, des coopératives ou encore des PME. Les labels à octroyer concernent six catégories de produits : "poterie Safi", "poterie Tamegroute", "poterie Salé", "poterie Demnate", "poterie Rabat" et "poterie Fès".

*Aujourd’hui le Maroc:

- Seddiki recadre la MGPAP. Dans une lettre adressée à la direction de la Mutuelle générale du personnel de l’administration publique (MGPAP), le ministre de l’Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki appelle cette dernière à respecter la loi en vigueur interdisant aux mutuelles de fournir des prestations médicales. Le ministre a réagi suite à la décision de la MGPAP prise en marge de la dernière assemblée générale des représentants et délégués de la Mutuelle à Marrakech.

- Mohamed Abbou, ministre délégué chargé du Commerce extérieur, a affirmé que le Maroc entretient avec le Japon des relations privilégiées sur le plan politique et diplomatique. Pour booster les échanges commerciaux entre les deux pays, Abbou note que le Maroc mise sur deux secteurs phares, à savoir l’automobile et l’industrie agroalimentaire. 

*Al Bayane:

- Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, a affirmé mardi que le discours sur la recrudescence du crime est exagéré et ne reflète nullement la situation de la criminalité au Maroc, soulignant que les statistiques disponibles montrent que la situation sécuritaire est "stable" dans le Royaume. Selon ces statistiques, 127.508 affaires ont été élucidées durant le premier trimestre 2016 parmi 140.465 affaires enregistrées, soit un taux de répression de 90,78 pc, ce qui a permis de traduire en justice 134.945 personnes, a précisé Drais devant les députés.

- Le Maroc offre un cadre serein et favorable pour la mise en place d’actions de développement durable, a souligné le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita. "Dans le contexte régional actuel, le Royaume se distingue par une stabilité unique qui lui permet d’offrir un cadre serein et favorable pour la mise en place d’actions de développement durable", a-t-il indiqué mardi à l’ouverture de l’atelier de consultation nationale sur la contextualisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable au Maroc.

*L’Economiste:

- Le compte à rebours a commencé pour l’application de la loi 77-15 interdisant la fabrication et le commerce des sacs en plastique. Publié au BO du 10 décembre 2015, son entrée en vigueur est fixée au 1er juillet 2016. D’ici cette date, un programme de reconversion et d’accompagnement des entreprises structurées doit être déployé. Sauf que les parties prenantes ne semblent pas prêtes à s’y investir.

- Le ministère de l’Equipement a indiqué que sa dernière campagne de mesure a montré que 57,8 pc du réseau routier est dans un état bon à moyen alors que près de 40 pc du réseau se caractérise par un état mauvais nécessitant des interventions massives de maintenance. Soit près de 25.000 km des 57.334 km du réseau routier national.

*L’Opinion:

- "Nous suivons l’affaire du Sahara depuis longtemps et nous tenons à ce que cette affaire soit traitée dans le cadre de la légitimité internationale, les résolutions émises par le Conseil de sécurité et la voie qu’a choisie le Maroc à ce sujet", a déclaré, mardi au Caire, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Hassan Shoukry, devant une délégation de journalistes marocains.

- Le projet de restructuration des marchands ambulants, qui a été élaboré par le gouvernement, vise à améliorer les conditions de vie de cette catégorie et à préserver sa dignité conformément aux hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé mardi à la Chambre des représentants le ministre délégué à l’Intérieur, Cherki Drais. La commission ministérielle a mis en place un programme selon une approche globale au niveau de l’ensemble des préfectures et provinces du Royaume.

*Libération:

- Le gouvernement a alloué une enveloppe budgétaire de 1,8 milliard de dirhams (MMDH) pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption, dont le lancement officiel a été donné mardi à Rabat et qui devra s'étendre sur une période de dix ans. Cette stratégie, qui comprend 16 axes et 239 projets, est composée de dix programmes coordonnés par les ministres et les présidents des instances concernées. - Le Centre marocain de conjoncture a fait état dans son dernier rapport des principaux facteurs qui déterminent le fonctionnement du marché du travail au Maroc. L’un de ces facteurs, dévoile-t-il, est une demande d’emploi qui est fortement tirée par la démographie urbaine, relevant que le taux de chômage ciblé à l’horizon 2025 est difficilement réalisable. Le CMC a rappelé que le marché du travail local n’a pu offrir que 540.000 emplois nets.

*Assabah. : 

- Lahcen Haddad, membre du bureau politique du parti du Mouvement populaire, a défendu l’alliance avec le PJD, estimant que la coalition actuelle a accompli plusieurs réformes politiques et socioéconomiques et que les conditions de l’alliance avec le parti de la lampe sont encore valables. Haddad a relevé que la transition démocratique au Maroc doit tenir compte des équilibres politiques existants et des forces agissantes dans le champ politique, élues et non élues.

- Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport, a de nouveau tiré la sonnette d’alarme sur une augmentation sans précédent des accidents de la route durant l’année dernière, précisant que le nombre de morts s’est gravement élevé.

*Bayane Al Yaoum. :

- SM le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants au premier Congrès africain sur l’entretien, la sauvegarde du patrimoine routier et l’innovation technique, qui a ouvert ses travaux mercredi à Marrakech. Dans ce message, dont lecture a été donnée par Abdellatif Menouni, conseiller de Sa Majesté le Roi, le Souverain a déclaré que "Nous avons à cœur de faire de la région du Sahara marocain un axe d’échanges commerciaux et d’interactions humaines entre l’Afrique et l’Europe". SM le Roi a aussi affirmé que "Nous procéderons également à la construction du grand port Dakhla Atlantique et engagerons la réflexion pour construire une ligne de chemin de fer s’étendant de Tanger à Lagouira en vue de relier le Maroc au reste des pays africains frères".

- Une cinquantaine de sanctions disciplinaires, dont 10 radiations des cadres, 9 cas de décharge de fonctions et des radiations du tableau d’avancement, ont été prises contre des agents d’autorité au cours des deux dernières années, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad. Ces sanctions ont été prononcées par 18 Conseils de discipline qui ont statué sur les cas de 70 agents d’autorité, a-t-il précisé devant les députés.

*Al Mounaataf. :

- Le Maroc a déjà commencé la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) en établissant des politiques dans ce domaine, selon une approche inclusive et intégrée, a affirmé mardi l’ambassadeur permanent du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale. Le Maroc a "pris en main son propre destin" en s’investissant dans son développement à travers des politiques et des stratégies dans différents domaines telles que les énergies renouvelables, les infrastructures, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la santé, l’éducation et le transport, a-t-il relevé.

- Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), chef du pôle de la société civile à la COP22 de Marrakech prévue en novembre prochain, Driss El Yazami, a présenté, mardi soir à Buenos Aires, les priorités fixées pour cet important rendez-vous international devant les membres des commissions chargées de l’environnement à la Chambre des députés et au Sénat argentins. Le Maroc ambitionne de faire de la COP 22 de Marrakech un point de départ pour la concrétisation des objectifs tracés dans l’accord historique ayant couronné la COP 21 de Paris, a-t-il ajouté.

*Akhir Saa. :

- La fondation de Bill Gates et la Banque islamique de développement ont décidé d’entreprendre un investissement dans des projets sociaux dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, après des contacts ayant duré deux mois entre les responsables de la Fondation, les représentants de la Banque et Ilyas El Omari, président de la région. Une réunion entre les membres du Conseil de la région et des représentants de la Fondation Bill Gates et de la Banque islamique de développement s’est tenue mardi pour la signature d’un accord de financement de projets sociaux. Cet accord, doté d'un budget de 100 millions de dollars, aura pour but de subventionner des projets dans les secteurs de la santé, de l'agriculture et du raccordement aux réseaux d'eau potable et d’électricité.

*Al Alam. :

- Une société américaine lance une unité industrielle à Nouaceur. L'Américain Hexcel Corporation s’apprête à entamer la construction de son usine à Midparc. Nécessitant un investissement de 20 millions de dollars, l'unité sera opérationnelle mi-2017.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- L’Office national des chemins de fer (ONCF) a transporté durant les vacances scolaires mi-2ème semestre 2015/2016, environ 2,7 million de voyageurs. Du vendredi 1 er avril au dimanche 24 avril 2016, l'office a enregistré une augmentation de 2 pc du nombre des voyageurs, en comparaison avec la même période de l’année précédente, indique l'ONCF dans un communiqué. Le retour a connu la plus grande affluence, particulièrement la journée du dimanche 17 avril 2016, en marquant un pic de 173.000 voyageurs contre une moyenne journalière de 100.000 voyageurs/jour, ajoute la même source.

- Un groupe de 45 ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques a visité la nouvelle usine de l'Office chérifien des phosphates (OCP) à Jorf Lasfar, "Africa Fertilizer Complex", spécifiquement dédiée aux besoins africains. La délégation des ambassadeurs, principalement africains, mais aussi européens, asiatiques et sud-américains, est venue s’informer des récents développements industriels du groupe OCP, ainsi que des tenants et aboutissants de l’ouverture d’une usine présentée comme spécifiquement dédiée à l’Afrique, indique un communiqué de la Fondation diplomatique.

*Al Massae.:

- Le taux d'urbanisation connaît une hausse exponentielle et devrait atteindre 64 pc en 2020, selon des chiffres du ministère de l'Habitat et de la politique de la ville dévoilés lors d'une conférence de presse relative à la présentation des préparatifs du Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain, prévu à Rabat les 11 et 12 mai. La densité de population en milieu urbain atteindrait 24,4 millions de personnes à l'horizon 2020, selon la même source.

- L’évaluation de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) requiert une multiplicité d’indicateurs statistiques, a souligné, mardi à Rabat, le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami. Les ODD tiennent compte de plusieurs dimensions relatives au capital matériel et immatériel, ce qui nécessite une multiplicité d’indicateurs statistiques pour évaluer et mesurer l’évolution des différentes cibles associées à ces objectifs, a expliqué Lahlimi Alami.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Les réformes paramétriques proposées pour les régimes de retraite sont "insuffisantes" malgré leur caractère "nécessaire et urgent", a souligné mercredi le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou. Jettou, qui présentait devant les deux Chambres de parlement les activités de la Cour des comptes au titre de l'année 2014, a précisé que les réformes ne peuvent constituer qu’une étape préliminaire dans le cadre d’une réforme globale des systèmes de retraite, notant que ces réformes, déclinées dans les projets de loi adoptés par le gouvernement et soumis au parlement, demeurent insuffisantes en dépit de leur nécessité.

- Le Conseil de gouvernement examinera, lors de sa prochaine réunion périodique, un projet de loi portant restructuration de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) pour permettre aux citoyens de porter plainte devant cette instance contre les radios et les chaînes télévisées. Cette démarche est actuellement réservée aux partis politiques, aux syndicats et aux associations à but non lucratif.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le Comité Al-Qods, relevant de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et présidé par SM le Roi Mohammed VI, est la "seule partie" qui honore ses engagements financiers envers Al-Qods et les Maqdessis, a indiqué, mardi à Dakar, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Malki. Le chef de la diplomatie palestinienne s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue en marge de la Conférence internationale qu’abrite la capitale sénégalaise sur Al-Qods Al-Charif, à l’initiative du Comité des Nations unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

*Rissalate Al Oumma.:

- La Direction de la représentation commerciale de l’Égypte, relevant du ministère égyptien du Commerce extérieur, a indiqué que la valeur des exportations égyptiennes vers le Maroc a atteint 295 millions de dollars, alors que les importations ont totalisé 189 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2015. Selon un rapport publié mardi au Caire, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont établis à 526 millions de dollars en 2010 et à 677,6 millions de dollars en 2014. Les exportations égyptiennes sont passées de 417 millions de dollars en 2010 à 545 millions de dollars en 2014.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara