Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Jeudi 30 Avril à 11:01

Maroc : Revue de presse quotidienne du 30 avril 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant jeudi 30 avril 2015:



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI s'est entretenu, mercredi, au téléphone avec le serviteur des Lieux Saints, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud. Lors de cet entretien, SM le Roi a félicité le Souverain saoudien pour la désignation de SAR le Prince Mohammed ben Nayef Ben Abdelaziz Al Saoud, Prince héritier, vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur et président du conseil des Affaires politiques et sécuritaires, ainsi que de SAR le Prince Mohammed Ben Salman ibn Abdelaziz Al Saoud, second Prince héritier, vice-Premier ministre, ministre de la Défense et président du conseil des Affaires économiques et du développement. 

- Une première dans les annales de la vie syndicale marocaine! L'UMT, la CDT et la FDT (courant Abderrahmane Azouzi) ont décidé de ne pas prendre part aux festivités du 1er mai 2015. Lors d'une conférence de presse organisée jeudi à Casablanca le même jour où se tenait à Rabat une conférence de presse organisée par le ministre de l'Emploi et des affaires sociales à l'occasion de la fête du Travail , les trois syndicats affirment qu'ils vont dénoncer, à travers ce boycott et d'autres actions à venir, l'absence de dialogue social. Par ailleurs, trois autres syndicats annoncent l'organisation, en commun, des festivités de ce premier mai. Il s'agit de l'UGTM, la FDT (courant Fatihi) et l'ODT, qui ont choisi le slogan "une unité syndicale face à la politique gouvernementale impopulaire" pour dénoncer, eux aussi, l'absence de dialogue social.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le chômage progresse toujours, selon le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki. La montée du taux global du chômage qui flirte avec les 10 pc n'est que la partie visible de l'iceberg. La moitié des demandeurs d'emploi sont en fait dans un chômage en CDI. Les chiffres officiels estiment le nombre de personnes au chômage de longue durée (plus d'une année) à pas moins de 59,2 pc. Plus de 45 pc des chômeurs déparquent fraîchement sur le marché de l'emploi. Les jeunes de moins de 29 ans sont les plus touchés avec plus de 62 pc du chiffre total. Les femmes représentent le tiers des demandeurs d'emploi tout comme les porteurs de diplômes supérieurs qui se retrouvent logés à la même enseigne.

- Produits laitiers: pour le développement de la consommation. La consommation du lait au Maroc a enregistré une baisse de 5,5 pc en 2014, selon la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait (Fimalait). Le gouvernement a procédé lundi à la signature d'un contrat-programme avec la Fimalait en marge de la 8ème édition des assises de l'agriculture. Doté d'une enveloppe budgétaire de 6,6 milliards de dirhams, ce contrat couvrant la période 2015-2020 vise le renforcement du rôle de la filière lait dans la garantie de la sécurité alimentaire, l'encouragement de la valorisation de la production de la filière pour une meilleure valeur ajoutée ainsi que la diversification de l'offre destinée au consommateur.

*L'Opinion.:

- UGTM, FDT et ODT, un front commun contre l'arrogance du gouvernement. L'Exécutif n'a fait aucune concession lors des séances du dialogue social. L'unité syndicale est un choix stratégique qu'ont fait les trois centrales afin de faire face à l'arrogance du gouvernement et à son obstination à poursuivre la politique d'austérité ainsi qu'à ses options antisociales. Les syndicats affirment, en effet, que le gouvernement n'a fait aucune concession lors des séances du dialogue social et refuse, plutôt, d'exécuter ce qui a été convenu avec le gouvernement précédent, tel le reliquat de l'accord du 26 avril 2011.

- La Marocaine Nadia Ben Bahtane a réussi mardi à boucler à la nage la traversée du détroit de Gibraltar, entre le Maroc et l'Espagne, dans un temps de 4h18min. Partie de Tarifa, Nadia, 36 ans, a nagé une quinzaine de kilomètres avant de rejoindre Tanger. Seule dans l'eau pendant toute la durée du trajet, uniquement suivie par un bateau pilote et une équipe d'organisation, elle a bravé les vents et les forts courants maritimes dans des conditions météorologiques globalement satisfaisantes. 

*Libération.:

- ?Bérézina algéro-polisarienne à l'ONU: Alger appelé à procéder au recensement des habitants des camps de Tindouf. C'est fait ! Il n'y aura pas d'élargissement du mandat de la Minurso au monitoring des droits de l'Homme. Le Conseil de sécurité a voté mardi une nouvelle résolution appuyant les efforts du Maroc dans cette région en matière des droits de l'Homme, notamment à travers les représentations régionales du CNDH à Dakhla et Laâyoune. Un sacré revers pour les séparatistes de Polisario et leur mentor algérien qui ont remué ciel et terre pour élargir la mission de la Minurso afin qu'elle englobe ce dossier. Pourtant, il n'y a pas que cela. La résolution 2218 du Conseil de sécurité a appelé l'Algérie à procéder au recensement des populations dans les camps de Tindouf. Une demande souvent rejetée par elle. 

- ?L'USFP appelle à une participation massive aux manifestations du 1er mai: Le dialogue avec le gouvernement n'a donné aucun résultat tangible et positif. Les derniers développements politiques et sociaux, les négociations en cours relatives aux prochaines échéances électorales, les étapes organisationnelles futures, entre autres questions, ont été débattues par les membres du Bureau politique lors de sa réunion tenue lundi dernier. Le Bureau politique a appelé les citoyennes et les citoyens à participer massivement aux manifestations qui seront organisées à l'occasion du 1er mai pour soutenir les revendications de la classe ouvrière marocaine qui souffre de la politique antisociale du gouvernement.

*L'Economiste.:

- Un 1er mai sous haute tension. C'est un 1er mai très particulier. Pour la première fois dans l'histoire du syndicalisme marocain, trois centrales ont décidé de boycotter les festivités. Une décision prise suite à l'échec des négociations du dialogue social. L'UMT, la FDT de Azzouzi et la CDT ont décidé de déserter les rues durant cette fête de travail. Ces centrales syndicales n'ont pas réussi à faire aboutir leurs revendications, en particulier celles liées à l'amélioration des revenus. "Nous ne pouvons pas imposer une nouvelle hausse du Smig aux entreprises. Une partie de l'augmentation accordée l'année dernière entrera en vigueur en juillet prochain", soutient Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi, lors de la traditionnelle conférence de presse organisée à la veille de chaque fête de travail.

- SIAM 2015: Innover pour maîtriser la chaîne alimentaire. Placée sous le thème "Agriculture et système alimentaire", la 10è édition du SIAM se focalise particulièrement sur l'innovation grâce à laquelle l'écosystème agricole pourra satisfaire les besoins et assurer la sécurité alimentaire du Maroc. La place belle est ainsi faite à une initiative œuvrant activement dans le sens de la garantie de la sécurité alimentaire, la Global Dry. A travers ce programme, les organisateurs du Salon souhaitent contribuer au développement durable à travers le monde en général et l'Afrique en particulier. Fruit d'une initiative qatarie, Global Dry est une organisation internationale dont la vocation est de contribuer à la stabilité alimentaire des pays arides. 

*Al Bayane.:

- Nouvelle résolution de l'ONU sur la Sahara: Le Conseil de sécurité prône un compromis réaliste sur la base du plan marocain d'autonomie. Mardi dernier, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une nouvelle résolution sur le dossier du Sahara, résolution qui tranche nettement, de par son objectivité, sa neutralité et son réalisme, avec les précédents textes. Fini donc le temps des pressions, des lobbyings, de la falsification de la réalité, qui aboutissaient le plus souvent à des textes onusiens tirés par les cheveux et qui ne faisaient que contribuer à enliser davantage un conflit artificiel qui n'a que trop duré. La résolution 2218, adoptée mardi à New York, en plus de proroger d'une nouvelle année le mandat de la MINURSO, restée confinée à sa mission originelle, a aussi appelé à la recherche rapide d'un compromis politique accepté par toutes les parties. Dans ce cadre, le Conseil de sécurité a montré son net penchant pour la "prééminence" du plan marocain proposant une autonomie élargie sous souveraineté marocaine, comme base crédible de solution à ce conflit.

- Benkirane à la Chambre des représentants: Le niveau actuel de la dette publique est loin de la ligne rouge. Le niveau actuel de la dette publique marocaine est loin de la ligne rouge, fixée par le Fonds monétaire international (FMI) à un niveau d'endettement de 70 pc du PIB pour les pays émergents, alors que la dette du Trésor ne devrait pas dépasser 64 pc, a affirmé, mardi à Rabat, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. En réponse à une question des groupes de la majorité, lors de la séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale du gouvernement, sur "la politique du gouvernement pour la réduction de la dette et le rétablissement des équilibres financiers", M. Benkirane a assuré que le niveau d'endettement public demeure maîtrisé, en témoignent les indicateurs de risque qui lui sont associés et qui sont restés à des niveaux acceptables à fin 2014. Il a précisé, dans ce cadre, que la dette à court terme n'a pas dépassé 17 pc et la dette à taux d'intérêt variable a atteint 8,4 pc.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus