Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 3 Novembre à 12:28

Maroc : Revue de presse quotidienne du 3 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus lundi 03 novembre.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- L'Unesco devient la première Organisation onusienne à faire référence dans ses décisions à la notion du "capital immatériel" mise en valeur dans le discours de SM le Roi Mohammed VI à la 69e session de l'Assemblée générale des Nations unies, indique un communiqué de la délégation permanente du Maroc auprès de l'Unesco. Lors de la 195e session de son Conseil exécutif, l'Unesco a adopté un projet de décision présenté par le Maroc, qui souligne que le capital immatériel est une composante fondamentale du développement humain.

- Budget genre 2015: Malgré les avancées, la femme n'accède pas encore à tous ses droits. S'agissant de la fonction publique, la représentativité féminine dans les hautes fonctions de responsabilité demeure très faible par rapport aux hommes, d'après les statistiques avancées par le rapport sur le budget genre se rapportant au projet de loi de finances 2015. Le taux d'accès des femmes à ces postes évolue lentement, passant de 10 pc en 2001 à 16 pc en 2013. Pour ce qui est des droits sociaux, des défis demeurent à relever en termes de jouissance des femmes de manière égale avec les hommes. Dans le domaine de l'enseignement, le taux d'abandon au primaire est élevé chez les filles (2,7 pc), en hausse de 0,8 point par rapport à la moyenne nationale, selon la même source.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Moulay Yacoub sans député pour la 4ème fois. Le Parti de l'Istiqlal, à travers son ex-député Hassan Chehbi, perd pour la deuxième fois consécutive son siège à la circonscription de Moulay Yacoub. Le Conseil constitutionnel donne raison au PJD dont le candidat vaincu lors du dernier scrutin avait déposé un recours. La ville de Moulay Yacoub connaîtra l'organisation d'un cinquième scrutin partiel en l'espace de trois années seulement après les législatives de 2011.

- Une autorité indépendante pour réguler l'énergie. Maria Van Der Hoeven, la directrice exécutive de l'Agence internationale de l'énergie, a insisté sur l'accélération de la mise en place au Maroc d'une autorité indépendante de régulation de l'énergie. Le but étant de superviser un marché de l'énergie encore plus ouvert et d'encourager une utilisation plus importante du gaz et le maintien de la confiance des investisseurs étrangers ainsi que de l'industrie nationale. Elle a également recommandé le lancement d'un plan national d'efficacité énergétique. Maria Van Der Hoeven s'exprimait lors d'une conférence de presse ayant suivi vendredi à Rabat la présentation d'un rapport consacré par son agence à la stratégie énergétique du Royaume.

*L'Economiste.:

- Contribution libératoire: Des alliés inattendus en Europe. L'opération de contribution libératoire (amnistie) sur les avoirs et actifs détenus à l'étranger bénéficie d'un incroyable concours de circonstance, à savoir la lutte contre l'évasion à l'impôt décrétée au niveau mondial. La directive européenne sur la liquidité et l'épargne: l'échange automatique d'informations entre tous les pays de l'Union européenne. Le traité d'échange automatique de données initié par l'OCDE resserre l'étau sur le secret bancaire, même s'il n'entrera en vigueur qu'en 2017. Côté marocain, l'autre bonne nouvelle est qu'il devrait permettre au Trésor de récupérer une partie de l'assiette de l'impôt qui lui échappait jusqu'à présent.

- Réforme des retraites: Le CESE met la pression sur le gouvernement. C'est une pression de plus pour que le gouvernement accélère la réforme du régime de retraite des fonctionnaires géré par la CMR. Dans l'avis adopté la semaine dernière, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) confirme l'urgence de la réforme tout en soulignant la nécessité de l'inscrire dans le cadre de la construction d'un pôle public et d'une réforme globale des régimes. Pour cela, il est pour l'élaboration d'une loi-cadre avant juin 2015.

- Décompensation: L'AIE au gouvernement: "Tenez bon". Si le gouvernement cherchait une légitimité à son programme de suppression des subventions sur le prix de certains produits pétroliers, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) lui en donne. Adoptées au cours même de l'élaboration de la revue en profondeur du secteur "Energie" par l'institution internationale, les réformes successives portant sur la décompensation de quelques produits pétroliers ont été parmi les bons points retenus par l'Agence. "Ce sont des mesures essentielles" selon les auteurs du rapport.

*Al Bayane.:

- Des pluies prévues à partir de mardi sur la majeure partie du Royaume: Une aubaine pour le démarrage de la campagne agricole. Après plusieurs jours d'attentisme, les agriculteurs pourraient enfin espérer démarrer la campagne agricole. Le communiqué de la Direction de la météorologie nationale diffusé dimanche et annonçant des précipitations dans le nord, le centre et l'est du pays, a constitué une bonne nouvelle pour l'ensemble des opérateurs du secteur agricole. Il faut dire qu'à un certain moment, l'angoisse a commencé à s'installer parmi les agriculteurs en raison du léger retard constaté de la pluviométrie.

- Le Maroc compte 8,5 millions d'abonnés Internet à fin septembre 2014 (ANRT). Le nombre d'abonnés Internet au Maroc a atteint 8,5 millions à fin septembre 2014 avec un taux de pénétration de 25,6 pc, affichant un taux de croissance trimestriel de près de 9 pc et annuel de 62,8 pc, selon l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

*L'Opinion.:

- Sollicitude royale constante envers l'élément humain: Inauguration de projets sociaux à Casablanca. SM le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi à Casablanca, à l'inauguration de nouveaux projets socio-sportifs illustrant la sollicitude royale constante envers l'élément humain, véritable richesse du Royaume et l'une des composantes essentielles de son capital immatériel. Le Souverain a ainsi inauguré le Centre socio-sportif de proximité "Mohamed Zerktouni" à la commune urbaine Dar Bouazza (province de Nouaceur) et le Centre de développement humain pour l'assistance des personnes âgées à la préfecture d'Arrondissements Ain Sebaâ-Hay Mohammadi, réalisés pour un investissement global de près de 21 millions de dirhams (MDH).

- Consommation: L'élimination des subventions du gaz butane à l'ordre du jour du gouvernement? L'Agence internationale de l'Energie (AIE) attend beaucoup plus du Maroc et recommande que soient éliminées, à cet effet, les subventions des hydrocarbures. L'argument développé en ce sens par Maria Van Hoeven, directrice exécutive de l'AIE, s'appuie sur le fait que le Maroc est "fortement dépendant" des importations énergétiques, et que les subventions, notamment du butane, "grèvent" les finances publiques.

- La vérité sur le classement du Maroc par le Doing Business: Mounia Ghoulam dévoile "la mauvaise foi du gouvernement". Intervenant dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances 2015 par la Commission des finances, la députée istiqlalienne Mounia Ghoulam a affirmé en la substance que "ce que le gouvernement annonce comme étant une bonne nouvelle consistant en l'amélioration du classement du Maroc selon Doing Business, n'est qu'un mensonge et une manipulation de l'opinion publique". En fait, explique Mounia Ghoulam, le gouvernement a fait perdre 3 points au Maroc qui est passé du 68ème rang en 2014 au 71ème en 2015, le Doing business ayant ajouté cette année un nouvel indicateur qui a trait au degré de rapprochement de l'économie concernée par le classement type de la région.

*Libération.:

- Au Parlement, l'opposition est en ordre de bataille: La coalition gouvernementale confrontée à ses contradictions. En cette rentrée politique, la chronique parlementaire est loin d'être un long fleuve tranquille. Les joutes oratoires s'ajoutent aux débats contradictoires. Au Parlement, la rentrée des députés et conseillers a démarré sur les chapeaux de roues. Et pour cause, les motifs de divergences sont légion. Entre le projet de loi de Finances -résolument antisocial aux yeux d'une opposition sur les starting-block- et l'avant-projet sur les lois électorales, les divergences entre majorité et opposition se font de plus en plus bruyantes. Les partis formant la coalition gouvernementale n'en finissent pas d'essuyer les tirs croisés de ceux qui sont sur les travées de l'opposition augurant d'une bataille qui ne fait que commencer.

- Les Usfpéistes de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër fustigent la gestion des affaires publiques par le gouvernement. "Pas de stabilité tant que le pouvoir d'achat des citoyens et leurs acquis sont menacés". C'est ce qu'a déclaré Jalil Tolaimat, membre du bureau politique, lors de la rencontre régionale de l'USFP tenue dimanche au siège de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. A l'ouverture de cette rencontre, Jalil Tolaimat a fait un tour d'horizon de la situation politique internationale, marquée par des tensions et des crises politiques, économiques et sociales. Dans ce contexte, s'est interrogé sur ce que le gouvernement a préparé comme conditions requises aux niveaux politique, économique et social en vue d'assurer la stabilité du Maroc qui a fait de lui l'exception de ce mouvement de protestation.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le chef du gouvernement se vante d'avoir supprimé les subventions aux hydrocarbures. Lors d'une rencontre avec la directrice de l'Agence internationale de l'énergie, tenue en fin de semaine au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, Benkirane a défendu les choix du gouvernement en matière d'énergie, notamment la suppression progressive des subventions accordées aux hydrocarbures. "L'essentiel pour nous c'est de sécuriser l'approvisionnement en énergie, surtout que nous n'avons pas de pétrole", a-t-il dit.

- Le chef du gouvernement reprendra les sessions mensuelles des questions orales après un arrêt de plus de 4 mois. Selon des sources parlementaires, il a été convenu de consacrer cette session, qui sera tenue conformément aux dispositions de l'article 100 de la Constitution, à la question des investissements. La prochaine intervention de Benkirane à la Chambre des représentants intervient sur fond de polémique au sujet de la position du Maroc dans le classement "Doing Business" établi par la Banque Mondiale.

*Al Alam.:

- Des avocats accusent le gouvernement de vouloir imposer sa vision concernant les autres pouvoirs constitutionnels. Six bâtonniers ont considéré, dans un mémorandum adressé au chef du gouvernement, que l'article 8 du projet de loi des finances 2015 vise à entraver l'exécution des jugements. Le mémorandum souligne que la non-exécution des jugements, en plus d'être le reflet d'une faillite financière et économique, attente à la sécurité judiciaire, ouvre la porte à la désobéissance vis-à-vis de l'Etat et ôte aux jugements leur caractère contraignant. Ce mémorandum a été également adressé au ministre de la Justice et des libertés, au secrétaire général du gouvernement, au président du Conseil national des droits de l'Homme, au président de l'Instance centrale de prévention de la corruption et au président de l'institution du Médiateur.

- La députée istiqlalienne Mounia Ghoulam a mis en garde contre la hausse inquiétante du taux de chômage et des indices d'une grogne sociale. La députée a également signalé, lors de la discussion du PLF 2015 devant la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, que le marché financier marocain est en train de perdre son rayonnement.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le gouvernement et sa majorité s'adjugent la part du lion du temps d'intervention dans les médias audiovisuels. Le temps cumulé des interventions accordé au gouvernement et à la majorité parlementaire, relatif aux journaux d'information au sein des médias audiovisuels, a dépassé le double du temps consacré aux partis appartenant à l'opposition parlementaire, indique la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) qui a rendu public les résultats du pluralisme dans l'audiovisuel durant les 1er et 2ème trimestres 2014. Autant dire que l'article 6 de la décision no 46-06 du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), n'a pas été respecté. Cet article stipule que "Les opérateurs de la communication audiovisuelle veillent à ce que le temps cumulé des interventions des membres du gouvernement et des partis de la majorité parlementaire ne dépasse pas le double du temps consacré aux partis appartenant à l'opposition parlementaire au sein de la Chambre des Représentants, tout en respectant des conditions de programmation comparables et similaires".

- La ville de Marrakech abritera, du 2 au 4 novembre courant, la 9ème conférence de l'Association internationale des instituts nationaux de santé publique (IANPHI). Ce conclave de la santé publique, organisé par le ministère de la Santé du Maroc et l'IANPHI, permettra de discuter des enjeux de la santé publique et de réfléchir aux moyens d'y faire face. Cette rencontre, à laquelle participera une centaine de membres de l'IANPHI issus de 80 pays, sera aussi l'occasion de partager les connaissances et les expériences liées à la réforme et au développement des systèmes de santé publique dans ces pays.

*Al Massae.:

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, suscite la colère des distributeurs du gaz et les poussent à brandir la menace de la grève à nouveau. Boussaid a affirmé que le gouvernement ne dispose à l'heure actuelle d'aucune vision pour lever les subventions sur le gaz butane. Cette déclaration a mis en colère les distributeurs qui y voient une forte confirmation que le gouvernement hésite toujours à résoudre les problèmes dont souffre le secteur de distribution de gaz.

- Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, affirme que les résultats de la commission d'inspection seront "choquants" au niveau de la région de Souss. El Ouardi a révélé, samedi à Agadir, en marge de la signature d'une convention entre son département et l'Association "Touche pas à mon enfant", que le rapport réalisé par l'inspection générale concernant plusieurs dysfonctionnements que connaît la délégation régionale du ministère de la Santé à Agadir contient des faits "choquants".

*Al Haraka.:

- SG du MP: "Nous avons beaucoup d'expérience en matière d'organisation des élections mais nous continuons, à chaque fois, à ignorer les cumuls précédents qui peuvent être mis à profit". Mohand Laenser a appelé, lors d'une conférence organisée par le Mouvement populaire pour la discussion des nouveautés des projets de lois électorales, à faire prévaloir un climat de confiance et de modération lors de l'examen des projets de loi.

- Le Maroc est considéré comme un pays "exemplaire" dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord (MENA), en matière de lutte contre le SIDA, a affirmé, vendredi à Rabat, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, Yves Souteyrand. S'exprimant à l'ouverture des travaux de l'atelier de synthèse de la revue à mi-parcours du Plan conjoint d'appui des Nations unies à la riposte nationale au SIDA 2012-2016 (PCNU), Yves Souteyrand a expliqué que le Royaume est en effet l'un des pays ayant le plus réussi dans le domaine de l'accès des personnes atteintes de SIDA au traitement antirétroviral (ARV).

*Al Mounaataf.:

- "Benkirane doit ramener le dossier de la réforme des retraites à la table du dialogue social", a dit le secrétaire général de l'Union marocaine du travail (UMT) Miloudi Moukharik. Ce dernier a salué l'avis du Conseil économique, social et environnemental qui a recommandé d'accompagner la mise en œuvre de la réforme de la Caisse marocaine des retraites (CMR), préconisée par le gouvernement, par la mise en œuvre d'une première étape de réforme du Régime collectif des allocations de retraite (RCAR).

- Khadija Rouissi, députée PAM et présidente de l'association Bayt Al Hikma, a minimisé l'importance de l'aide directe décidée par le gouvernement en faveur des veuves, précisant que 1,6 million de femmes marocaines sont en situation précaire.

*Al Assima Post.:

- Le PLF 2015 domine les travaux du Parlement. Cette semaine, les députés vont encore se pencher sur les budgets sectoriels du projet de loi de finances 2015. Vendredi, ils ont achevé la discussion générale sur ce texte, entamé la discussion article par article et suivi la présentation du budget du ministère du Tourisme. Le budget du ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime a été présenté samedi.

- L'Agence internationale de l'énergie (AIE) appelle le Maroc à supprimer les subventions accordées aux hydrocarbures. Maria Van Der Hoeven, la directrice exécutive de l'AIE, a indiqué que la levée de ces subventions à certains produits pétroliers a entraîné une baisse de la facture énergétique au Maroc. Maria Van Der Hoeven s'exprimait lors d'une conférence de presse ayant suivi la présentation, vendredi à Rabat, d'un rapport consacré par son agence à la stratégie énergétique du Royaume.

*Attajdid.:

- Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que les droits acquis dans le domaine des retraites ne seraient pas touchés comme ils veulent le laisser entendre certains opposants au gouvernement. El Khalfi a ajouté qu'après avoir reçu l'avis du Conseil économique, social et environnemental, le gouvernement remettra le projet de réforme aux syndicats avant de le soumettre au Parlement.

- L'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) indique que le marché des télécommunications au Maroc affiche, au 3ème trimestre 2014, une évolution de ses principaux indicateurs. En ce qui concerne le nombre d'abonnés Internet, il a atteint 8,5 millions à fin septembre 2014 avec un taux de pénétration de 25,6 pc, affichant un taux de croissance trimestriel de près de 9 pc et annuel de 62,8 pc. Le segment de l'Internet 3G représente désormais près de 88,9 pc du parc global s'établissant à 7,55 millions d'abonnés, précise l'Agence.

*Assabah.:

- Les syndicats face à Benkirane: Dialogue ou escalade! Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane devrait appeler les centrales syndicales aux concertations avant l'approbation du projet de réforme des retraites, indiquent des sources syndicales. Toute négligence des avis de ces organisations est susceptible de provoquer un renforcement des contestations, précisent ces sources.

- Le gouvernement exhorte les promoteurs immobiliers à investir dans la location. Le gouvernement a prévu un ensemble de privilèges dans le projet de loi de finances 2015 en vue d'encourager les bailleurs à investir dans l'acquisition de logements sociaux destinés à la location. Le gouvernement a proposé de relever le montant de la redevance locative pour cette catégorie de logements.

*Assahra Al Maghribia.:

- "La bonne nouvelle" provoque des remous au sein du PJD, des éventuelles démissions sont prévues. La fameuse "bonne nouvelle" promise par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane aux Marocains le jour de la grève nationale et que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, avait annoncée lors de l'émission "Moubacharatan Maâkoum"sur la chaîne 2M, a suscité des réactions très vives de la part des leaders PJD. Ces derniers ont regretté que cette "nouvelle" soit loin des préoccupations des Marocains. Plusieurs membres du parti de la lampe se sont dits "déçus" par la portée de cette "nouvelle", souligne un membre PJD, affirmant que certains militants mécontents des déclarations de Benkirane comptent démissionner afin de se tirer d'embarras. La "bonne nouvelle": le Maroc est passé de la 87ème place à la 71ème dans le classement mondial sur le climat des affaires, établi par le rapport "Doing Business 2015".

- L'ancien ambassadeur américain Edward Gabriel a affirmé vendredi qu'en matière des droits de l'Homme, il ne peut y avoir de comparaison entre les provinces du sud, un pôle de progrès et de développement humain tous azimuts, et les camps de Tindouf qui croulent sous une chape de plomb imposée par les milices du ''polisario''. Réagissant au rapport de Human Rights Watch (HRW), Edward Gabriel a expliqué que "pas moins de 80 visites ont été effectuées par les différents observateurs et médias internationaux dans les provinces du sud, rien que pour l'année dernière".

*Bayane Al Yaoum.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a remis le projet de loi relatif au droit d'accéder à l'information à une commission interministérielle pour qu'elle examine les observations soulevées par les ministres sur la version approuvée par le conseil du gouvernement réuni en juillet dernier. Une réunion à cet effet est prévue par cette commission dans les jours qui viennent.

- Le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a annoncé jeudi à Erfoud que la production nationale des dattes devrait atteindre cette année 92.000 tonnes, en baisse de 12 pc par rapport à 2013 en raison notamment du déficit en pluviométrie. En dépit de cette baisse, la tendance actuelle est à l'amélioration de la filière à la faveur de l'investissement dans les variétés à haute valeur ajoutée, a indiqué le ministre lors d'un point de presse en marge de la 5è édition du Salon international des dattes au Maroc (Sidattes 2014).

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara