Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Mercredi 26 Novembre à 12:24

Maroc : Revue de presse quotidienne du 26 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens nationaux parus mercredi 26 novembre 2014:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Lancement du baccalauréat professionnel dans les établissements de l'OFPPT. Plus de 3.000 jeunes formés l'année prochaine et environ 140.500 à l'horizon 2020. Le baccalauréat professionnel lancé en partenariat avec l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) s'inscrit dans le cadre de la réforme globale du système de l'éducation nationale et de la formation. Au total, 17 filières du Bac Pro ont été adoptées dans dix secteurs porteurs, dont la logistique, les métiers de l'automobile, le textile-habillement, les technologies de l'information et le BTP.

- Partenariat. Le ministère de l'Intérieur et l'USAID ensemble pour le renforcement de la gouvernance locale. Initié en février 2010 par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) en partenariat avec la direction générale des collectivités locales, le programme de gouvernance locale (PGL), semble avoir tenu ses promesses. C'est en tout cas ce que confirment, avec fierté, les responsables du projet qui vient de prendre fin et qui avait pour objectif stratégique de promouvoir une participation accrue des citoyens à la gouvernance.

*Al Bayane.:

- Les droits de l'Homme célébrés en terre marocaine. Fort de ses acquis dans le domaine des droits de l'Homme, davantage consolidés par la Constitution de 2011, le Maroc accueille du 27 au 30 novembre à Marrakech, la 2ème édition du Forum mondial des droits de l'Homme, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La tenue de ce conclave international de haute portée, une première pour le continent africain, vient ainsi confirmer la vocation et l'ambition du Royaume qui connaît une forte dynamique et des réformes profondes visant la promotion des droits de l'Homme en tant que choix volontariste irréversible. 

- Pluies meurtrières. Aide alimentaire héliportée aux habitants de zones isolées par les crues. Deux hélicoptères de la gendarmerie royale ont été mobilisés, mardi, pour acheminer une aide alimentaire aux populations sinistrées par les crues à Tighdouine (Cercle Touama, province d'El Haouz). Les deux hélicoptères s'activent à enchaîner les rotations, en fonction des conditions climatiques, pour faire parvenir les denrées alimentaires aux habitants de 649 foyers répartis sur 15 douars de cette commune rurale située en relief montagneux.

*L'Economiste.:

- Impôts : Le Maroc négocie l'accord "Fatca". Si vous avez une passeport américain ou que vous êtes détenteur d'une green card et que vous résidez au Maroc (en qualité de contribuable aux Etats-Unis), sachez que l'IRS, la redoutable administration fiscale américaine vous a à l'oeil. Depuis le 14 juillet dernier, date d'entrée en vigueur de la Fatca (Foreign account tax compliance Act), une législation extraterritoriale votée par le Congrès pour lutter contre l'évasion fiscale, les banques, les assurances et les organismes de gestion marocains (comme dans le reste du monde) ont l'obligation de transmettre au fisc américain les informations détaillées sur les soldes de vos comptes, vos revenus financiers ainsi que les produits de cession de capitaux mobiliers et immobiliers que vous avez réalisés. 

- Contribution libératoire : Pas au-delà du 31 décembre. Le sursis de 30 jours ne concerne que le rapatriement de fonds. La mesure est une facilité accordée aux contribuables qui auront effectué leur déclaration et versé leur contribution libératoire avant le 31 décembre conformément à la loi. Il ne s'agit donc pas d'une prorogation de la déclaration et du paiement comme l'interprètent certains. *Aujourd'hui le Maroc.:

- La visite officielle de SM le Roi en Chine reportée. La visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine, prévue à partir du 27 novembre 204, est reportée pour des raisons de santé, a indiqué le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué publié mardi 25 novembre en milieu d'après-midi. Selon le communiqué, le médecin personnel de SM le Roi a précisé que le Souverain présentait, depuis lundi, un syndrome grippal aigu avec fièvre à 39,5 degrés compliqué d'une bronchite. 

- Un réseau de 1.511 km et un budget d'investissement de 45 milliards de dirhams. Autoroutes du Maroc (ADM) fête ses 25 ans. Les lourdes critiques que subissent les infrastructures routières du Royaume ces derniers jours n'ont pas empêché ADM de fêter, comme il se doit, les 25 ans de sa création. Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, était donc présent, hier à la Bibliothèque nationale du Royaume à Rabat pour célébrer, mais également faire le bilan d'un quart de siècle.

*L'Opinion.:

- Intempéries: Nouvelle grosse alerte. Une nouvelle perturbation accompagnée de pluies sous forme d'averses intéressera, à partir de jeudi, les plaines atlantiques pour gagner ensuite, au cours des journées de jeudi et vendredi, la majeure partie du pays, notamment, le Centre, le Nord, l'Est et le nord des provinces sud, a annoncé mardi la direction de la météorologie nationale. Ces précipitations, seront sous forme d'averses modérées à fortes sur les plaines atlantiques et seront fortes surtout sur les régions de Abda, Doukkala, Chiadma, Souss, Al Haouz, Tansift, et les régions du Haut-Atlas, précise la Direction dans un communiqué.

- Poursuivis pour séquestration, torture, corruption et abus de pouvoir: Un tribunal de Rabat rejette la demande de leur mise en liberté provisoire. La Chambre criminelle de premier degré chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat a rejeté, lundi, la mise en liberté provisoire des accusés, dont quatre membres de la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), poursuivis pour séquestration, torture, corruption et abus de pouvoir. Lors de l'audience de ce lundi, la Cour a décidé également de reporter l'examen de ce dossier au 22 décembre prochain. 

*Libération.:

- ?La diaspora marocaine en appelle à la simplification des procédures: Les investissements MRE, un long chemin semé d'obstacles. Que font les pouvoirs publics pour promouvoir l'investissement des Marocains du monde ? Existe-t-il des mesures incitatives, concrètes et réelles à l'adresse des Marocains résidant à l'étranger et désireux de se lancer dans l'entrepreneuriat au Maroc, le pays d'origine ? "Il y a lieu de se poser toutes ces questions et bien d'autres encore surtout lorsque l'on sait que les investissements des MRE au Maroc sont très faibles, et représentent seulement 10% des transferts, tandis que 20% sont placés sur des comptes d'épargne, et le reste c'est-à-dire 70%, va à la consommation", admettent les officiels. En 2009, un rapport de la Fondation Hassan II relatif au thème des transferts des migrants et leur utilisation révélait que 30% des projets MRE ont fait faillite au bout des deux 1ères années. Les causes résident principalement dans les difficultés et autres obstacles d'ordre institutionnel, financier et fiscal que rencontrent les investisseurs MRE tout au long du processus d'investissement.

- ?Ramid pêche en eaux troubles: L'un des cabinards du ministre de la Justice monte les avocats les uns contre les autres. El Mostapha Ramid préfère pêcher en eaux troubles et user de tous les subterfuges possibles et imaginables pour renvoyer dos-à-dos les avocats et les monter les uns contre les autres. L'un de ses conseillers a, en effet, commencé avant-hier à instrumentaliser une soi-disant lettre ouverte du bâtonnier d'Agadir et de Laâyoune pour jeter le discrédit sur le combat que l'Association des barreaux du Maroc mène contre les projets de réforme du ministre la Justice et des Libertés.

*Al Assima Post.:

- Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, refuse que son département assume la responsabilité des dégâts causés par les inondations. Le ministre a attribué ce lourd bilan aux précipitations sans précédent, à la construction par les habitants de plusieurs villages près des oueds lesquels n'ont pas coulé pendant une longue période et à l'aventurisme des plusieurs citoyens qui ont emprunté des pistes endommagées.

- L'opposition considère la politique économique du gouvernement Benkirane comme la plus mauvaise de cette nouvelle ère. Les groupes de l'opposition à la Chambre des conseillers ont critiqué le projet de loi de Finances 2015 (PLF 2015) qui, selon eux, consacre de grands reculs, tout en étant incompatible avec les attentes des citoyens, en dépit de l'amélioration de la conjoncture économique mondiale.

* Attajdid.:

- Les groupes parlementaires remettent à l'ambassadeur des Pays-Bas un mémorandum sur la retraite des Marocains dans son pays. Une délégation des présidents des groupes parlementaires à la Chambre des représentants ont remis, lundi, un mémorandum à l'ambassadeur des Pays-Bas au Maroc, destiné à la présidente du parlement néerlandais, concernant la dernière décision du gouvernement des Pays-Bas visant à priver les ayants droit des retraités marocains de leurs droits à la pension. Le mémorandum a été signé par tous les groupes parlementaires, à l'exception du groupe socialiste dirigé par Driss Lachgar.

- Le Maroc recule dans le classement mondial de l'Indice de développement des technologies de l'information et de la communication (TIC). Selon le dernier rapport de l'Union internationale des télécommunications (UIT), le Maroc est classé au 96ème rang sur une liste de 166 pays, au titre de l'année 2013. Le Maroc a occupé en 2012, le 92ème rang au niveau mondial de ce classement avec un indice de développement de 4.09. 

*Assahara Al Maghribia.:

- Le Croissant Rouge marocain participe à l'opération de secours des sinistrés des inondations. La première opération d'urgence a concerné les provinces de Ouarzazate et Tinghir où des denrées alimentaires et couvertures ont été distribuées à 700 familles sinistrées, en coordination avec les autorités provinciales et locales.

- La première vice-présidente du Congrès national ittihadi des Emirats arabes unis, Mme Amal El Kobayssi a exprimé ses remerciements au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement, peuple et parlementaires pour le soutien accordé à son pays à chaque fois que les conditions le dictent. Mme El Kobayssi répondait à une question du journal "Assahra Al Maghribia" lors d'une rencontre abritée par le Conseil national des médias des Emirats arabe unis, à laquelle ont pris part 100 représentants des médias originaires de 82 pays.

*Bayane Al Youm.:

- Le parti du Progrès et du socialisme (PPS) appelle à poursuivre les efforts de secours aux sinistrés. Le bureau politique du PPS a salué la mobilisation et les initiatives entreprises par les militants du parti au niveau local en faveur des populations sinistrées, notamment à Guelmim et Bouizakarne, appelant à poursuivre les efforts de mobilisation.

- Les financements étrangers boostent les projets énergétiques au Maroc. Dans une analyse publiée récemment, Oxford Business Group (OBG) indique que le Maroc a obtenu une enveloppe de 3,4 milliards de dollars auprès d'investisseurs étrangers afin de financer des projets énergétiques visant à la fois à satisfaire la demande croissante en électricité au sein du royaume et à exporter, à long terme, des énergies renouvelables excédentaires vers l'Europe.

*Rissalat Al Oumma.:

- Le président du groupe de l'Union constitutionnelle (UC) à la Chambre des conseillers, Driss Radi critique les erreurs du PLF 2015 et l'attitude négative observée par le gouvernement avec toutes les propositions formulées par l'opposition. S'adressant au ministre de l'Economie et des finances et au ministre délégué chargé du budget, il a affirmé que "si le gouvernement croit en ce projet de loi de Finances et a l'intention d'ignorer l'importance des débats, il doit nous le dire franchement étant donné que nous dépensons un argent public pour lequel nous devrons rendre des comptes".

- Le Club des magistrats du Maroc embarrasse le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid en formulant des observations, des propositions et des amendements concernant l'avant-projet de loi relatif à l'organisation judiciaire. Ce Club des magistrats du Maroc compte adresser à ce département, la semaine prochaine, un mémorandum comportant ses approches au sujet de ce texte de loi.

*Al Khabar.:

- La Chambre des représentants adopte la loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés?, dont la troisième partie a été consacrée aux banques participatives.

- Le bâtonnier du barreau d'Agadir fustige l'association des barreaux des avocats, lui faisant endosser la responsabilité du blocage du dialogue, et ce, après la décision de cette dernière de boycotter, jeudi, les séances du tribunal en signe de protestation contre le ministre de la Justice et des libertés. Le bâtonnier reproche à certains membres de cette association d'avoir des comptes personnels à régler ainsi que le manque de coordination en vue d'adopter une position objective.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le bilan des inondations s'élève à 36 morts. Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé, mardi à la Chambre des représentants dans le cadre d'une réponse à des questions sur les dernières inondations, que grâce à la mobilisation de tous les services, 432 personnes, qui se trouvaient dans des situations très dangereuses, ont été secourues, dont 94 l'ont été à l'aide d'hélicoptères, déplorant la mort de 36 personnes dans ces intempéries. Le ministre a rappelé que le premier drame, qui a fait 14 morts, est survenu samedi soir vers 22h lorsqu'un autocar transportant 15 personnes a tenté de traverser un Oued dans la ville de Guelmim. Dimanche vers 10h du matin, alors que les autorités locales et la Gendarmerie royale se trouvaient sur place, trois grands taxis ont passé outre l'alerte des autorités et tenté de traverser l'Oued, causant des pertes humaines, a-t-il regretté.

- Compensation: Le coût de la subvention consacré à un seul véhicule du parc auto de l'Etat équivaut 18 fois le coût de la subvention dont bénéficie une famille marocaine entière. Le président du groupe fédéral à la Chambre des conseillers, Mohamed Daidaa, a révélé, avant hier lundi lors de la discussion du PLF 2015, qu'environ 6 milliards de dirhams ont été affectés au parc automobile de l'Etat (composé d'environ 186 mile véhicules), soit 30 mille dirhams pour chaque véhicule, soulignant que les familles marocaines ne disposant pas d'une voiture ne bénéficient que de 1800 dirhams de subventions annuelles au gaz butane, selon les estimations de la Cour des comptes.

*Al Massae.:

- Trois jours après les inondations qui ont frappé les régions sud-est, plusieurs douars relevant de la province d'Ouarzazate demeurent coupés du monde extérieur. Le président de la commune rurale de Tidli, Ali Azlagh, a lancé un cri d'alarme pour intervenir en vue de subvenir aux besoins de première nécessité des habitants de la commune encerclée depuis quatre jours.

- Le groupe fédéral pour l'unité et la démocratie a demandé au ministre de l'Economie et des Finances de lui communiquer toutes les informations et données relatives aux comptes spéciaux du Trésor dont il est responsable. Le président du groupe, Mohamed Daidaa, a indiqué, lors de la discussion du PLF 2015 à la Chambre des conseillers, que le ministère de l'Economie et des Finances est chargé de la gestion de 28 comptes spéciaux en 2014, dont 15 comptes d'affectation spéciale, qui avaient réalisé un excédent de 80 milliards de dirhams en 2013.

*Assabah.:

- La commission de l'Intérieur à la Chambre des représentants a entamé l'examen de la proposition de loi relative aux "intentions du vote des électeurs" ayant pour objectif de couper court devant l'"exploitation électorale" des opérations de sondage qui précèdent les échéances électorales et d'incriminer toutes les atteintes à la crédibilité des sondages ou visant à orienter les électeurs via des résultats biaisés. Présentée par le groupe istiqlalien, cette proposition de loi vise également à définir un cadre juridique garantissant la crédibilité et la probité des sondages d'opinion notamment ceux relatifs aux référendums et aux élections au Maroc. 

- La représentante du Fonds des Nations unies pour la population au Maroc, Mieko Yabuta, a averti, mardi à Rabat à l'occasion du lancement de la 12é campagne nationale de lutte contre la violence à l'égard des femmes, que plus de 36 PC des femmes marocaines sont victimes de violence, conformément aux chiffres du Haut-commissariat au plan. Mme Yabuta a souligné également que le mariage des filles mineures poursuit sa tendance haussière.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Avec une seule voix de différence: Les groupes de l'opposition à la Chambre des conseillers font tomber le projet de loi relatif à la révision exceptionnelle des listes électorales générales. C'est ce qui ressort de l'opération de vote qui s'est déroulée avant hier au sein de la commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures à la Chambre des conseillers.

- L'Assemblée générale de l'ONU a adopté, lundi par consensus, une résolution sur les disparitions forcées, présentée par l'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale. L'ambassadeur qui a introduit, au nom de l'Argentine, la France et le Maroc, le projet de résolution sur la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, s'est félicité que ce texte ait été adopté par consensus et ait bénéficié du co-parrainage de 102 pays. Pour Hilale, cette convention, entrée en vigueur il y a presque quatre ans, a constitué une "étape essentielle" pour lutter contre le fléau des disparitions forcées. 

*Al Mounaataf.:

- Le Maroc a obtenu dernièrement une enveloppe de 3,4 milliards de dollars auprès d'investisseurs étrangers pour financer des projets énergétiques destinés à satisfaire une demande croissante en électricité et à exporter, à long terme, des énergies renouvelables excédentaires vers l'Europe, indique l'Oxford Business Group (OBG) dans une analyse de l'OBG qui vient de paraitre. Les trois accords, signés avec des investisseurs sud-coréens, français, japonais et chinois, financeront la construction d'une centrale solaire et deux centrales thermiques au cours des cinq prochaines années, précise le cabinet britannique d'intelligence économique. 

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Les groupes de l'opposition à la Chambre des conseillers rejettent le projet du gouvernement concernant les listes électorales et une deuxième lecture s'impose à la Chambre des représentants. Plusieurs intervenants ont été unanimes à dire, avant hier lundi à la commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales et des infrastructures, que le Maroc a besoin aujourd'hui de nouvelles listes électorales.

- Drame de Guelmim: Le groupe socialiste dénonce l'absence des autorités locales et impute la responsabilité au gouvernement qui a ignoré les demandes du groupe pour restaurer les "routes de la mort".

*Al Alam.:

- Le gouvernement accusé de tenir au secret ses engagements avec les institutions internationales. Le volet politique a été dominant lors de la discussion du PLF 2015 à la commission des Finances relevant de la Chambre des conseillers. Certains intervenants ont critiqué l'opacité qui entoure les engagements du gouvernement envers les institutions financières internationales. 

- Le groupe istiqlalien lors de la discussion du budget sectoriel de l'Agriculture et de la Pêche maritime à la commission des secteurs productifs relevant de la Chambre des représentants: La réussite des stratégies agricoles est tributaire de l'examen de certaines problématiques immobilières. 

*Al Haraka.:

- Des chercheurs, professionnels, enseignants et experts en architecture et urbanisme, réunis lundi à Rabat dans le cadre d'un colloque sur les perspectives de l'architecture et l'urbanisme au Maroc, ont tenté de mettre en relation le rôle de l'architecte dans le design urbain, la planification et le développement durable des villes marocaines. "le développement de la ville marocaine doit être actuellement conçue, en tenant compte d'un certain nombre de critères dont le développement d'espaces verts, la prise de conscience des enjeux inhérents à la sécurité, outre le respect de la facture énergétique", a déclaré à la presse, le Directeur de l'Ecole Nationale d'Architecture, Hassan Radoine.

- Le Maroc joue un rôle "crucial" et "proactif" pour la stabilité régionale, a affirmé, lundi à Bruxelles, Stephanie Siklossy responsable à la Division des affaires politiques et politique de sécurité à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN). "Le Maroc est un des partenaires les plus actifs de l'OTAN au sein du Dialogue Méditerranéen et est perçu par les Alliés comme un modérateur dans la région", a souligné Mme Siklossy lors d'une rencontre avec des académiciens marocains en visite au quartier général de l'OTAN.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara