Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 23 Avril à 10:28

Maroc : Revue de presse quotidienne du 23 avril 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant jeudi 23 avril 2015:



*Le Matin.:

- Le ministère de la Santé veut encourager le don d'organes et de tissus humains. Les hôpitaux marocains doivent pratiquer 250 greffes de reins par an pour répondre aux besoins des malades. Encourager le don d'organes et de tissus humains, telle est la nouvelle bataille du ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi. Dans ce cadre, une rencontre nationale réunissant des spécialistes et des experts de divers horizons a été organisée mercredi à Rabat. L'objectif étant de sensibiliser à l'importance de cette pratique des plus nobles et, par la même occasion, tordre le cou à nombre de préjugés et de malentendus qui l'entourent injustement.

- Le Maroc plaide pour un statut avancé dans le cadre du "Partenariat pour la démocratie". Le président de la délégation marocaine à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Mohamed Yatim, a plaidé, mardi à Strasbourg, pour un statut avancé dans le cadre du Partenariat pour la démocratie auprès de l'assemblée. Pour sa part, la présidente de l'APCE, Anne Brasseur, a mis l'accent sur le rôle du Maroc et son importance pour le Conseil de l'Europe, concernant particulièrement les questions d'intérêt commun. 

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Don d'organes: On tourne en rond. Au Maroc, le taux de donateurs décédés est de 0,45 pour chaque million d'habitants, en France il est de 24,8 pc. Malgré les efforts déployés par le ministère de la Santé dans le secteur des dons d'organes et de tissus, les résultats sont faibles par rapport aux pays de la région", a noté El Houssaine Louardi. Le ministre de la Santé s'exprimait lors d'une rencontre nationale sur le don d'organes et de tissus humains, tenue mercredi à Rabat. Pour répondre à la demande en constante hausse, le Maroc devrait opérer annuellement 1.000 greffes de cornées, 250 greffes de reins et 300 greffes de moelles épinières. Or, seulement 370 greffes de cornées ont été opérées en 2014, le nombre de greffes de reins a atteint 56 la même année et celui de moelles épinières 57.

- Interdiction de signature pour les maires des villes jusqu'aux prochaines élections: Hassad dément la rumeur. Le ministre de l'Intérieur a balayé d'un revers de la main les informations sur l'interdiction par ses services aux élus locaux la signature des documents ainsi que la validation des projets et appels d'offres. Cette mesure aurait été destinée à empêcher toute tentative par les élus en poste de préparer le terrain devant leur réélection. Mais il s'avère aujourd'hui qu'il s'agit d'une simple intox puisque l'Intérieur a démenti catégoriquement avoir émis une quelconque correspondance aux présidents des communes urbaines et rurales dans ce sens.

*L'Opinion.:

- La finance islamique en débat à Casablanca: Quelle stratégie de déploiement pour les banques marocaines? "Finance islamique: quelles stratégies de déploiement pour les banques marocaines?", tel est le thème de la conférence de presse prévue aujourd'hui à Casablanca. Organisée par ESCA Ecole de management, cette rencontre a pour objectif d'essayer de répondre à un certain nombre de questions ayant des liens avec ce texte juridique: cette loi aura-t-elle des répercussions sur les interactions entre le marché financier dit "classique" et le marché "participatif"? Les transactions seront-elles possibles entre ces deux marchés? Quel sera l'impact de cette loi sur le marché financier marocain et sur l'économie marocaine en général?

- Avant-projet du Code pénal: Un texte qui se veut "réformateur" de la politique de criminalisation et de pénalisation. Le ministère de la Communication a affirmé que l'avant-projet d'amendement du Code pénal, présenté par le ministère de la Justice et des Libertés, prône une révision complète de cette loi visant à réformer la politique d'incrimination et de pénalisation et à adapter les dispositions du Code pénal aux dispositions de la Constitution et aux conventions internationales afin de mettre en place un Code pénal moderne.

*Libération.:

- Les oubliées de l'allocation des veuves sont légion. Le flou des critères d'éligibilité et le manque de personnel dédié augurent de l'échec du dispositif gouvernemental. 16.000 est le nombre de dossiers déposés au titre de l'allocation pour les veuves en situation de précarité ayant à charge des enfants scolarisés, a révélé mardi Bassima Hakkaoui en réponse à une question orale du Groupe socialiste à la Chambre des représentants. Cependant, la ministre n'a pas jugé utile d'aborder les vraies questions que suscite ce dispositif et qui risquent de remettre en cause son avancement. D'abord, les critères d'éligibilité. Plusieurs observateurs se demandent pourquoi cette allocation s'est limitée aux seules femmes veuves et non aux mères-célibataires, aux femmes délaissées par leurs maris ou aux femmes mariées ayant la charge d'enfants en situation de handicap ? 

- Casablanca maintenue comme siège du Conseil international des aéroports de la région Afrique. Trois conventions signées en marge de la conférence régionale de l'ACI. Les travaux de la Conférence régionale du Conseil international des aéroports de la région Afrique (ACI - Afrique) ont pris fin mercredi à Casablanca. Organisée en marge de la 53ème Session du Conseil d'administration du Conseil international des aéroports - Région Afrique, cette réunion a été marquée par la signature de trois importantes conventions de partenariat. La première reconduit le siège de l'ACI Afrique pour les 10 années à venir à Casablanca, saluant ainsi le dynamisme et le rôle de l'Office national des aéroports (ONDA), hôte de cette manifestation, au sein de cette grande institution. Tandis que les deux autres, signées entre l'ONDA et les "Société aéroportuaire de Lomé-Tokoin" et "Aéroports du Sénégal", portent notamment sur la coopération en matière de formation et d'ingénierie aéroportuaire et de développement des infrastructures aéroportuaires.

*L'Economiste.:

- Télécoms: Nouveau souffle. Dynamiser la croissance des usages tout en veillant à une meilleure répartition de la valeur dans la filière. C'est cet exercice de funambule que tente le régulateur des télécoms, en l'occurrence l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Pour y arriver, la toute dernière piste sera celle de la note d'orientation générale 2015-2018, adoptée mi-avril par le gouvernement. Celle-ci cible à la fois la qualité de service, le partage d'infrastructures, l'internet haut débit, l'incitation à l'investissement ou encore la convergence. 

- Accord d'Agadir: Pourquoi la formule ne prend pas. L'Accord d'Agadir court désespérément derrière son plein potentiel. 4,4 milliards de dirhams en valeur d'échanges cumulées en 2013 sur un potentiel estimé à 234 milliards de dollars. Le partenariat commercial quadripartite, opérationnel depuis 2007 entre le Maroc, la Tunisie, l'Egypte et la Jordanie, est encore loin du compte. "Ce bilan est en deçà des aspirations des gouvernements des pays de l'Accord, ce qui dénote de l'existence encore de barrières entravant l'exploitation du potentiel existant", constate El Hassane Hzaine, directeur général du Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC).

*Al Bayane.:

- Dialogue social: Une sous-commission constituée pour étudier les principales doléances syndicales. Tout porte à croire aujourd'hui que le gouvernement et les centrales syndicales s'attableront à nouveau pour négocier les doléances syndicales dans le cadre du processus du dialogue social avant le 1er mai prochain. D'aucuns estiment que la convergence des positions des uns et des autres s'annonce a priori difficile. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, aurait ordonné la constitution d'une sous-commission ministérielle représentée par les départements concernés par le dialogue social et par les représentants des partis de la majorité pour bien étudier le cahier revendicatif des centrales syndicales et proposer des réponses mieux adaptées aux différentes doléances. L'idée est de parvenir à la conclusion d'un accord avant la date du 1er mai, journée internationale du travail. - Benabdellah s'entretient à Nairobi avec le directeur exécutif de l'ONU-Habitat. Le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, s'est entretenu, mardi à Nairobi, avec le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), Joan Clos, en marge de la 25ème session du Conseil d'administration de l'agence onusienne (17-23 avril). A cette occasion, les deux parties ont abordé la coopération entre le Maroc et l'ONU-Habitat, la coopération Sud-Sud et la troisième Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), prévue à Quito en 2016. Dans une déclaration à la presse, M. Clos a souligné le rôle important que joue le Royaume au sein de l'ONU-Habitat, tout en se félicitant des réalisations accomplies par le Maroc notamment dans le domaine de l'habitat social.

*Assahra Al Maghribia.:

- Le leadership et la vision proactive de SM le Roi Mohammed VI ont contribué au dépassement des défis qu'a connus la région arabe, en ce sens que le Maroc a pu traverser l'étape du Printemps arabe aussi bien dans la sérénité que dans la différence, a affirmé, mardi à Koweït City, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le ministre, qui intervenait devant le 8ème congrès de l'association des lauréats de l'Université de technologie du Massachusetts, a indiqué que dans un monde arabe marqué par des guerres civiles, des crises politiques aigues et de graves problèmes économiques, le Maroc présente un exemple réussi de stabilité, de progrès et de mise en œuvre de grandes réformes à l'origine d'une dynamique politique positive aux niveaux de la société et de l'Etat.

*Attajdid.:

- Onze accords de coopération ont été signés à l'issue des travaux de la 12ème Réunion de haut niveau Portugal-Maroc, tenue lundi à Lisbonne. Il s'agit notamment d'un accord dans le domaine de la sécurité intérieure, un projet d'accord visant à renforcer la coopération bilatérale touristique en matière d'investissement, de promotion et de renforcement des flux touristiques, un accord liant l'Académie marocaine des études diplomatiques et l'institut diplomatique du Portugal, un autre portant sur les domaines de la jeunesse et des sports, en plus de la signature de deux mémorandums d'entente relatifs aux transports et aux lignes maritimes.

*Assabah.:

- Les cas des dons d'organes sont un peu rares bien qu'ils soient nécessaires et efficaces dans de multiples cas et qu'ils allègent les charges de la santé publique, ont indiqué des ministres lors d'une rencontre nationale sur la promotion du don d'organes et de tissus humains. Les participants à cette rencontre, tenue mercredi à Rabat, ont noté un désintérêt persistant des citoyens pour le don d'organes.

- Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants ont accusé mardi des parties qu'ils n'ont pas nommées de récupération électorale du dossier de l'aide destinée aux veuves. Pour Abdelkader Al Karoudi (USFP), certains partis se mobilisent à des fins politiques en distribuant des questionnaires portant le symbole d'un parti particulier, ce qui nuit à la vocation humanitaire de cette aide. Fatiha Bekkali (Istiqlal) a indiqué que les veuves n'ont rien reçu jusqu'à présent, dénonçant une "récupération politique à l'approche des élections". Répliquant, Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, a rassuré les acteurs politiques et les citoyens, en affirmant que le gouvernement veille à protéger cette aide contre toute instrumentalisation politique ou idéologique.

*Al Mounaataf.:

- Rudroneel Ghosh, un journaliste indien, a souligné que "le Maroc est conscient de l'importance vitale de la stabilité régionale pour contrer la montée de l'extrémisme dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)". C'est fort de ce constat que le Maroc a choisi de consolider la coopération internationale et de "mobiliser ses ressources pour combattre le virus djihadiste que représentent des groupes comme 'l'Etat islamique', qui constituent une menace pour la paix internationale", a affirmé le journaliste dans un article publié lundi dans la version électronique du journal "The Times of India".

*Al Alam.:

- L'indicateur d'inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, a connu au cours du mois de mars 2015 une hausse de 0,1 pc par rapport au mois de février 2015 et de 1,4 pc par rapport au mois de mars 2014, indique le Haut-Commissariat au plan (HCP). *Bayane Al Yaoum.:

- La résorption du chômage passe par la création d'un partenariat public-privé et la mise en œuvre de nouvelles stratégies efficaces, a affirmé, mardi à Koweït City, le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki. La lutte contre ce phénomène, qui constitue un défi majeur pour les pays arabes, nécessite également la dynamisation de l'investissement, l'élévation du taux de croissance, le développement d'un système d'information sur le marché de l'emploi et l'adéquation de la formation avec les besoins du marché, a expliqué Seddiki lors de la Conférence arabe du travail, organisée à Koweït du 18 au 25 avril, selon un communiqué du ministère.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Au Maroc, 7.410 patients attendent des dons de reins. Le taux de don d'organes ne dépasse pas 0,4 pour chaque million d'habitants. Le ministère de la Santé a lancé mercredi une campagne de sensibilisation pour encourager le don d'organes, en présence des ministres de la Santé, de la Justice et de la Communication, du président du Conseil supérieur des oulémas et du secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme. Le ministre de la Santé, El Houssaine El Ouardi, a indiqué qu'il faudra réaliser annuellement plus de 1.000 greffes de cornées, 250 greffes de foie et 300 greffes de moelle épinière.

- Après que le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime a annoncé que l'actuelle saison agricole sera bonne, le déficit de la balance commerciale a diminué de plus de 33 pc au premier trimestre de 2015. Cette performance s'explique par le bon comportement des exportations des phosphates et dérivés qui ont totalisé 963 milliards de centimes en trois mois ainsi que des exportations d'automobiles qui ont réalisé plus de 1.147 milliards de centimes à fin mars dernier.

*Al Haraka.:

- Le ministère de l'Intérieur a démenti catégoriquement mercredi avoir émis une correspondance aux présidents des communes urbaines et rurales les interdisant de signer tout document relatif aux marchés jusqu'à la tenue des prochaines élections communales. Ce démenti intervient suite à une information relayée par certains médias nationaux faisant état de l'émission par le ministère d'une correspondance aux présidents des communes urbaines et rurales à ce sujet, a souligné le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, précisant que "les présidents des conseils des collectivités territoriales continueront, en vertu de la loi, à exercer leurs fonctions au service de l'intérêt public et ce jusqu'à la fin de leurs mandats". 

*Al Assima Post.:

- La délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion a annoncé avoir mis en place un programme de compétitions auxquelles participeront quelque 13.000 pensionnaires dont des mineurs. Ce programme de 22 compétitions, qui démarreront aujourd'hui, couvre les domaines culturel, religieux et sportif et est organisées en célébration de la journée internationale du livre. A cette occasion, il sera procédé à l'organisation de la "semaine du livre".

*Al Massae.:

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé que le projet de loi organique relatif aux communes cherche à aplanir les problèmes résultant du manque de cohésion de la majorité dans certains conseils en stipulant que l'élection des vice-présidents se fera conformément au système de liste et en permettant au président de proposer une liste de ses vice-présidents. Le projet de loi instaure également le vote public en tant que règle pour les délibérations et supprime le compte administratif, considéré comme une étape qui suscitait de nombreux problèmes, pour le remplacer par un rapport d'audit. Le ministre présentait le projet de loi organique relatif aux communes, mardi devant la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants.

- La ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a indiqué que le bilan des programmes en cours de réalisation n'est pas à la hauteur des défis soulevés par les situations sociales relatives aux droits de l'enfant. Intervenant lors de la réunion de haut niveau sur "Le troisième Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant, la ministre a appelé à la conjugaison des efforts pour promouvoir ces droits en créant de véritables mécanismes et programmes destinés aux enfants, notamment ceux en situation difficile.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La direction du Trésor a révélé que la dette intérieure publique a dépassé à fin mars dernier 444 milliards de dirhams, soit une augmentation de 4 pc par rapport au dernier trimestre de 2014, à cause du recours du gouvernement à un emprunt de 13,6 milliards de dirhams en trois mois.

*Rissalat Al Oumma.:

- La ministre déléguée chargée de l'Eau, Hakima El Haite, a annoncé que le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a accordé au Maroc une enveloppe de 15,7 millions de dollars qui sera consacrée à la réalisation de plusieurs projets de développement prenant en considération la dimension environnementale. La ministre a précisé, mardi à l'occasion d'une visite qu'elle a effectuée à Ouarzazate en compagnie de membres de la commission des infrastructures, de l'énergie et des mines à la Chambre des représentants, que ces projet sont répartis sur trois axes, à savoir: la biodiversité, l'économie verte et l'adaptation aux changements climatiques, avec un budget de 5 millions de dollars chacun.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara