Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Mardi 21 Avril à 16:25

Maroc : Revue de presse quotidienne du 21 avril 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant mardi 21 avril 2015:



*Le Matin.:

- L'Organisation arabe de la famille a décerné, dimanche à Abou Dhabi, le prix de la personnalité de l'année 2015 de la cohésion familiale et du soutien social à SM le Roi Mohammed VI. Ce prix constitue une reconnaissance des efforts du Souverain dans le domaine de la famille et de la promotion du développement social, a indiqué le président de l'Organisation, Jamal Bin Obeid Al-Bah, lors d'une conférence de presse. Un comité scientifique spécialisé composé de personnalités de renom, d'académiciens et d'intellectuels a porté à l'unanimité son choix sur SM le Roi Mohammed VI, eu égard aux initiatives du Souverain visant à promouvoir la famille et le développement du Royaume du Maroc et qui ont fait du pays un havre de paix et de stabilité dans le monde arabe.

- Le Maroc négocie un prêt de 150 millions de dollars avec la Banque mondiale. Ce prêt est destiné à financer la seconde tranche du projet de modernisation de la grande irrigation (PMGI). L'objectif est de reconvertir les systèmes d'irrigation actuels, en gravitaire ou par aspersion, en système d'irrigation par goutte-à-goutte et de moderniser leur gestion. Bien que ces techniques soient relativement nouvelles et nécessitent au départ un investissement plus important et une gestion plus intensive que l'irrigation de surface, elles ont cependant le potentiel d'optimiser l'utilisation de l'eau et d'atténuer les problèmes environnementaux résultant de l'irrigation.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé qu'il n'était pas question de revoir dans l'avant-projet du Code pénal les articles relatifs aux valeurs de l'Islam. Ramid, qui s'exprimait lors d'une conférence nationale sur les nouveautés de l'avant-projet, trouve impensable de décriminaliser les relations sexuelles illégitimes ou les repas publics pendant Ramadan. Ces déclarations interviennent alors que la publication de ce texte avait suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux et parmi les acteurs de la société civile.

- Déficit du Trésor: Léger mieux. Bien que la balance ait montré quelques légers signes de redressement lors des deux premiers mois de 2015, les dépenses du Maroc continuent à être supérieures à ses recettes. C'est ce qui se dégage du bulletin mensuel des statistiques des finances publiques publié au titre du premier trimestre 2015. Les dépenses ordinaires seraient en hausse de 6,2 pc à fin mars 2015 en comparaison avec les dépenses à la même période en 2014. S'agissant des recettes du Trésor, le Bulletin relève une augmentation notable des recettes ordinaires de 6,9 pc provenant de quatre sources différentes.

*L'Economiste.:

- Finalement, le débat national sur la réforme de la Justice n'est pas encore terminé. "Après la présentation des grandes lignes de la réforme, les discussions détaillées portent actuellement sur des textes spécifiques", a souligné Mustapha Ramid, ministre de la Justice, lors d'une journée d'études organisée lundi à Rabat, pour débattre des principales dispositions de la première mouture du projet de Code pénal. Celle-ci est le résultat du travail d'une commission scientifique qui a duré deux mois. Ramid veut aboutir à un consensus sur ce texte qui divise la société.

- Immobilier: La filière en baisse de régime. C'est un secret de Polichinelle: les ventes se font au compte-gouttes dans l'immobilier. L'accalmie est quasi générale au niveau des transactions, tous segments confondus, reconnaît Youssef Ibn Mansour, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI). Pour autant, les prix ne baissent pas à Casablanca et Rabat. Cette exception sur les prix s'explique principalement par la forte demande sur les deux grandes agglomérations. En revanche, il y a eu de fortes corrections des prix sur le reste du pays, essentiellement à Marrakech, Fès, Tanger, Oujda, Kénitra, Meknès.

*Al Bayane.:

- Dialogue interlibyen à Skhirate: Un accord se dessine à l'horizon. Le quatrième round du dialogue politique interlibyen, commencé mercredi dernier à Skhirate, a pris fin le dimanche sur une bonne note d'espoir. Celle de voir enfin toutes les parties en conflit consentir à mettre fin à la violence qui a transformé leur pays en une véritable poudrière régionale. Sous l'égide des Nations unies, et particulièrement de la MANUL (mission d'appui des Nations unies en Libye), un avant-projet d'accord politique préconisant une solution à la crise libyenne a été en grande partie accepté par les différents belligérants.

- Paiement de l'impôt par voie électronique: Une obligation pour les professions libérales à compter du 1er janvier 2016. Les différentes catégories de professions libérales seront assujetties au paiement de l'impôt via Internet à partir du 1er janvier 2016. La télédéclaration devient obligatoire pour les personnes physiques ou morales exerçant une activité à titre libéral et ayant réalisé un chiffre d'affaires supérieur ou égal à un million de dirhams. Pour cela, la souscription auprès de la Direction des impôts par procédé électronique est un préalable.

*L'Opinion.:

- Un Conseil supérieur du tourisme créé prochainement. Le secteur du tourisme sera doté d'une instance de gouvernance et de pilotage de la politique nationale dans ce domaine. Un Conseil national du tourisme sera créé à cet effet en application des dispositions du contrat-programme national signé le 30 novembre 2010, et en vue de concrétiser l'approche de partenariat public-privé stipulée par la Vision 2020, notamment la mesure 37 qui prévoit la mise en place d'un schéma de gouvernance national. Ce Conseil, qui sera placé sous la présidence du chef du gouvernement, sera chargé de proposer au gouvernement les orientations générales de la politique nationale en matière du tourisme ainsi que les mesures garantissant la bonne exécution de cette politique.

- Bank Al-Maghrib: Le besoin de financement de l'économie s'aggrave. Contre-performance des secteurs du raffinage, des mines, du tourisme et des télécoms. Selon Bank Al-Maghrib, la production du secteur du raffinage a accusé un repli significatif avec un taux de 44,7 pc à fin février 2015 contre une hausse de 28,2 pc un an auparavant. La même contre-performance est observée au niveau du secteur minier dont l'indice de la production a accusé un recul de 3,2 pc au 4è trimestre, après celui de 2,5 pc un an auparavant. Le secteur du tourisme, lui aussi, n'est pas en forme. En témoigne la baisse de 0,8 pc à fin février 2015 des arrivées de touristes, après un accroissement de 11,6 pc durant la même période de l'année dernière. Pour la branche des télécommunications, la progression du parc de la téléphonie mobile a ralenti, revenant à 4 pc au 4è trimestre après 8,7 pc un an auparavant.

*Libération.:

- Driss Lachgar : Nécessité de trouver une solution au problème de l'abstentionnisme des électeurs qui est la conséquence de la gestion désastreuse de la chose publique par le gouvernement actuel. "Le meilleur mode de candidature consiste à faire participer les citoyens et les adhérents aux choix de têtes de liste et des candidats du parti dans le cadre d'élections primaires à travers les sièges de l'USFP". C'est ce qu'a déclaré le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar, lors de la réunion organisée samedi par la Commission nationale des élections et les secrétaires des provinces et des régions à Bouznika. Dans le souci de faire le bon choix des candidats pour les prochaines élections électorales, le premier secrétaire a insisté sur la nécessité de trouver de nouveaux mécanismes et méthodes, et ce en procédant à l'élargissement de la base des adhérents et à l'ouverture sur les compétences qui souscrivent au changement voulu par l'USFP. 

- Le don et la greffe d'organes au cœur d'une vaste campagne de sensibilisation: L'Association marocaine de lutte contre les maladies rénales (REINS) appelle à un réel engagement des décideurs et de la société marocaine. Bien que le don et la greffe d'organes demeurent encore des sujets tabous au sein de la société, l'Association marocaine de lutte contre les maladies rénales (REINS) n'a pas l'intention de baisser les bras face à ce qu'elle considère comme un des moyens thérapeutiques les plus efficaces pour sauver des vies humaines. Face au retard énorme qu'accuse le Maroc en matière de greffe d'organes en général et rénale en particulier, l'Association REINS lance une vaste campagne de sensibilisation en vue d'informer les citoyens sur ce moyen thérapeutique et de les encourager à réfléchir sur l'intérêt de ce "geste citoyen et généreux" pour de nombreuses personnes dont les organes sont gravement atteints.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Augmentation des salaires: Réunion décisive entre Benkirane et les syndicats avant le 1er mai. A quelques jours du premier mai, le chef du gouvernement s'apprête à tenir une réunion avec les secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs en vue de trancher sur leurs revendications. Une source gouvernementale a précisé à "Akhbar Al Yaoum" que le département du chef du gouvernement a constitué une commission composée des ministres concernés par le dialogue social outre des représentants des partis de la majorité, pour examiner les revendications des syndicats qui demandent notamment une augmentation des salaires de 25 pc de même qu'une baisse de l'impôt sur le revenu. Une étude menée par le ministère de l'Economie et des Finances a montré que la satisfaction de ces revendications syndicales entraînerait une augmentation effective des salaires de 30 pc. Autrement dit, toutes les recettes fiscales devraient être allouées aux fonctionnaires. 

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Déclaration finale de la 60è Conférence afro-asiatique de Bandoeng, tenue les 18 et 19 avril à Katmandou sous le thème "Vision de Bandoeng 60 ans après: Faire face aux nouveaux défis", a salué le plan d'autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, le qualifiant de "raisonnable" et de "pacifique". "La Conférence tient à saluer l'initiative raisonnable et pacifique proposée par le Maroc dans le but de régler définitivement le conflit du Sahara, en garantissant à la population du Sahara marocain les moyens de gérer leurs propres affaires", lit-on dans la déclaration finale de cette conférence internationale, organisée par l'organisation népalaise pour la solidarité des peuples afro-asiatiques, en guise de commémoration de la Conférence de Bandoeng d'avril 1955.

*Al Alam.:

- Le Maroc est le premier pays exportateur de produits agricoles et de textile vers le marché russe, sur les plans arabe et africain, a assuré la directrice générale du centre marocain de promotion des exportations "Maroc-Export", Zahra Maafiri. Le Royaume jouit d'énormes potentialités en termes d'exportation, d'où l'impératif de conserver ce leadership aux échelons arabe et africain et de diversifier ses produits exportables vers le marché russe, a-t-elle déclaré à l'occasion de la visite qu'effectue une délégation d'hommes d'affaire marocains en Russie (13-18 avril).

*Al Massae.:

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a souligné qu'e dépit de l'impact des fluctuations de l'euro et du dollar sur l'économie marocaine, celle-ci a réussi à tirer son épingle du jeu, dans un contexte marqué par les conflits et les crises dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du NOrd, grâce à un package de réformes locales ainsi qu'à des facteurs exogènes ayant trait notamment à la baisse des cours du pétrole sur le marché international. Boussaid s'exprimait lors des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale tenues récemment à Washington. 

*Al Haraka.:

- Le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii, a examiné, dimanche à Ryad avec son homologue saoudien, Khalid bin Abdullah Al Arj, les moyens de renforcer la coopération bilatérale en matière de modernisation de l'administration et de valorisation des ressources humaines de la fonction publique. M. Moubdii, qui a tenu une réunion avec M. Al Arj et les hauts responsables du ministère saoudien, a tenu à souligner la convergence de vues entre les départements en charge de la fonction publique et de la modernisation de l'administration dans les deux pays. Dans une déclaration à la presse, il a indiqué que sa rencontre avec son homologue saoudien a été "très fructueuse", en ce sens qu'elle a permis de discuter des perspectives de coopération, notamment dans le domaine de la formation et de l'administration électronique.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Six syndicats font front commun contre Benkirane en prévision du 1er mai. La fête du travail de cette année sera placée sous le signe d'une vive protestation. Après l'annonce, la semaine dernière par l'UGTM, la FDT -aile de Fatihi- et l'ODT de l'organisation d'une marche commune pour célébrer le 1er mai, l'UMT, la CDT et la FDT -aile de Azzouzi- ont à leur tour décidé de faire de même. Toutes les centrales syndicales ont ainsi adhéré au mouvement de protestation qui marquera les célébrations du 1er mai.

*Attajdid.:

- Les éléments de la douane au poste frontière de Bab Sebta ont réussi, tôt lundi, à saisir 700.000 euros et 940.000 couronnes danoises, d'une valeur globale de 8,83 millions DH, que trois personnes tentaient de faire passer de manière illégale au Maroc. Selon une source douanière, ces mis en cause, qui n'ont pas engagé les procédures juridiques en vigueur, ne disposaient pas de l'autorisation préalable auprès des institutions financières nationales compétentes pour le transfert de cette somme.

*Al Assima Post.:

- L'agence de notation Standard&Poor's a prévu une croissance autour de 4 pc de l'économie nationale au titre de l'année 2015. L'agence de notation internationale a, d'autre part, qualifié de "décevant" le taux de croissance enregistré l'année dernière, qui n'a pas dépassé 2,2 pc, soit le plus faible taux de croissance réalisé depuis 2000.

*Rissalat Al Oumma.:

- L'UMT, la FDT et la CDT envisagent l'organisation d'une marche commune en célébration du 1er mai. Des sources de l'UMT ont indiqué que la coordination entre les trois centrales syndicales continue malgré leurs engagements et leurs préoccupations internes, ajoutant que la formule à adopter dans ce sens sera tranchée au plus tard à la fin de cette semaine.

*Assahra Al Maghribia.:

- L'Organisation arabe de la famille a décerné, dimanche à Abou Dhabi, le prix de la personnalité de l'année 2015 de la cohésion familiale et du soutien social à SM le Roi Mohammed VI. A cette occasion, le président de l'organisation, Jamal bin Obeid Al-Bah, a souligné, lors d'une conférence de presse, que ce prix décerné à SM le Roi constitue une reconnaissance des efforts du Souverain dans le domaine de la famille et de la promotion du développement social. Il a fait savoir qu'un comité scientifique spécialisé composé de personnalités de renom, d'académiciens et des intellectuels a porté, à l'unanimité, son choix sur SM le Roi Mohammed VI, eu égard aux initiatives du Souverain visant à promouvoir la famille et le développement du Royaume du Maroc et qui ont fait du pays un havre de paix et de stabilité, dans le monde arabe. Le comité a également loué la détermination de SM le Roi à œuvrer pour la paix, la stabilité et le dialogue dans le reste des pays arabes, en plus de sa défense des causes arabes et humanitaires. 

*Bayane Al Yaoum.:

- La Déclaration finale de la 60è Conférence afro-asiatique de Bandoeng a salué le plan d'autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, le qualifiant de "raisonnable" et de "pacifique". La Déclaration finale a également exprimé "les vives préoccupations" de la Conférence vis-à-vis "des tensions grandissantes causées par la recrudescence des attaques terroristes dans la région sahélo-saharienne et sur la côte ouest-africaine".

*Assabah.:

- Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a indiqué que l'ouverture au débat public de l'avant-projet du Code pénal et l'admission des différentes propositions excluent tout ce qui touche au fond du système moral marocain. Ramid, qui s'exprimait à l'ouverture d'une rencontre nationale consacrée à la présentation des nouveautés du projet de loi relatif au Code pénal, organisée lundi par le ministère, a précisé que les propositions portant atteinte à la moralité publique, telle que la décriminalisation des relations sexuelles illégitimes ou de la rupture du jeûne dans un lieu public pendant le Ramadan, ne sont pas les bienvenues.

- La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a durci le contrôle sur le travail clandestin, le travail dans le "noir", en effectuant 2.064 opérations de contrôle l'année dernière qui ont permis de régler la situation de 65.303 salariés, avec une masse salariale globale estimée à 1,9 milliard de dirhams et des cotisations de près de 478 millions de dirhams.

*Al Mounaataf.:

- L'Agence nationale de l'assurance maladie s'apprête à réviser le Tarif national de référence entré en vigueur en janvier 2010. Cette tarification est de 80 DH pour le médecin généraliste, 150 DH pour le médecin spécialiste et 190 DH pour le psychiatre. Depuis décembre 2014, des consultations ont été lancées à cet effet entre l'ANAM, le ministère de la Santé et les organismes gestionnaires du régime d'assurance maladie obligatoire. Le règlement de cette question est prévu à fin septembre 2015.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara