Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Jeudi 20 Novembre à 17:00

Maroc : Revue de presse quotidienne du 20 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus jeudi 20 novembre.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- SM le Roi reçoit le vice-président américain Joseph Biden. Ce dernier est en visite au Maroc pour prendre part aux travaux de la cinquième édition du Sommet global de l'entrepreneuriat. Les entretiens ont porté mercredi sur plusieurs questions, notamment le renforcement du partenariat stratégique liant les deux pays, les derniers développements de la question du Sahara marocain et le conflit arabo-israélien.

- Marrakech: coup d'envoi du 5ème Sommet global de l'entreprenariat. Les travaux ont démarré mercredi par un grand honneur à la femme, à travers le "Women's Entrepreneurship Day" qui réunit des centaines de femmes entrepreneurs d'une cinquantaine de pays. Intervenant à l'ouverture de cette journée, Mme Zoulikha Nasri, conseiller de SM le Roi, a souligné qu'au-delà de la célébration, c'est en termes d'engagements des Etats que doit s'exprimer cette initiative portée par le Sommet en faveur de la promotion de l'entreprenariat féminin.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Les avocats boycottent les audiences des tribunaux. L'association des barreaux du Maroc a appelé les avocats à boycotter ce jeudi les audiences dans les tribunaux à travers le pays, pour protester contre les avant-projets de loi relatifs au Code pénal et au Code de procédure civile. Pour sa part, le ministre de la Justice et des libertés El Mostafa Ramid a appelé tous les responsables judiciaires à veiller à la tenue de toutes les audiences programmées et statuer sur les affaires prêtes. Il leur a en outre demandé de prendre les mesures nécessaires contre les agissements de nature à perturber le cours normal des audiences. 

- Statistiques de l'Eurostat. 59.300 personnes d'origines marocaines ont acquis la nationalité d'un des 28 pays de l'Union européenne, relèvent des chiffres publiés mardi par Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne (UE). Le Maroc est ainsi le premier pays d'origine des nouveaux citoyens venus hors UE. Dans ce sens, plus de la moitié des nouveaux citoyens européens originaires du Maroc ont acquis la nationalité française ou italienne.

*L'Economiste.:

- Biens d'équipement : recul inquiétant de l'import. Depuis le début de l'année, les importations des biens d'équipement affichent une tendance à la baisse. Un indicateur révélateur de la situation en berne de l'investissement et partant de la machine de production. Les données provisoires de l'Office des changes sur les 10 premiers mois situent le recul à 7,2 pc par rapport à la même période de 2013. 

- Droits de l'enfant : Trop de ratés malgré les efforts. Des succès et des échecs. Depuis la signature de la Convention internationale des droits de l'enfant, il y a 25 ans, le Maroc a réalisé des avancées notables en réduisant le taux de mortalité infantile, passé de 75,5 pc en 1987 à 30 pc en 2010. Cependant, les disparités existent encore puisque le taux de mortalité infantile est plus élevé dans le monde rural (35,3 pc) qu'en milieu urbain (25,3 pc). Des écarts existent également entre riches et pauvres.

*Al Bayane.:

- Le bureau politique du PPS considère que l'actuelle étape fondatrice de la nouvelle Constitution requiert de tous d'élever le niveau du débat politique et des méthodes de l'émulation démocratique et de renoncer aux tentatives systématiques de dévaloriser l'action institutionnelle.

- Marrakech capitale mondiale de l'Entreprenariat et de l'innovation. Au fil des années, le Global Entrepreneurship Summit (GES) s'est imposé comme un rendez-vous incontournable des jeunes leaders et entrepreneurs de par le monde. A sa 5ème édition, Marrakech décline un programme à la hauteur de l'évènement et offre des espaces variés et conviviaux pour un brainstorming mondial autour de l'entreprenariat novateur et des opportunités de rencontres et d'alliances pour des porteurs de projets d'une cinquantaine de pays.

*L'Opinion.:

- Le secteur privé qatari manifeste son intérêt pour l'investissement au Maroc. Le président de la ligue des hommes d'affaires qataris, Sheikh Faïcel bin Kacem Al Thani, a souligné l'intérêt que porte le secteur privé de son pays aux opportunités diversifiées d'investissement offertes par le Maroc, relevant la détermination des opérateurs économiques qataris d'œuvrer à la complémentarité et à promouvoir la coopération entre les deux pays dans tous les domaines. Lors d'une session de travail, lundi à Doha, avec le ministre délégué auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, le responsable qatari a indiqué que le Maroc, vu sa position géographique et ses potentialités, constitue une plateforme importante vers les marchés européen et africain.

*Al Haraka.:

- Depuis l'entrée en vigueur en 2006 de l'Accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Maroc, le commerce global entre les deux pays a augmenté de plus de 300 pour cent, a affirmé le vice-président américain, Joe Biden. "Les exportations américaines ont augmenté de plus de 350 pc et les exportations marocaines vers les Etats-Unis ont plus que doublé", a souligné le vice-président américain. 

*Al Massae.:

- La "sélectivité" de Talbi Alami domine les débats lors de la réunion du bureau de la Chambre des conseillers. L'omission des noms de cinq députés par Rachid Talbi Alami au moment de la lecture de la liste des députés absents lors de la séance de dimanche dernier, a suscité un vif débat au sein du bureau de la Chambre des conseillers, surtout que cette mesure intervient dans le cadre de la coordination entre les deux Chambres du parlement pour mettre en œuvre les dispositions du règlement intérieur. 

*Libération.:

- Une journée sans avocats: la défense boycotte les audiences des tribunaux. Selon Hassan Ouahbi, président de l'Association des barreaux du Maroc, les avocats sont contraints de boycotter les tribunaux toute la journée du 20 novembre 2014 pour protester contre les avant-projets de loi modifiant et complétant les Codes de procédure pénale et civile et pour défendre leur point de vue relatif au chantier de la réforme de la justice. 

- Les Marocains au premier rang des naturalisés en Europe. Quelque 59.300 personnes des 818.000 qui ont acquis la nationalité d'un Etat de l'Union européenne en 2012, étaient originaires du Maroc, indique mardi Eurostat, l'organe statistique de l'UE. Parmi ces 59.300 personnes, environ 53 % ont acquis la nationalité française ou italienne, précise un rapport d'Eurostat, qui relève qu'un quart des nouveaux citoyens de l'UE étaient, outre Marocains, Turcs (53.800), Indiens (36.900), Equatoriens (28.900) ou Irakiens (27.500).

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Les avocats divisés à propos du boycott des audiences. Une sources bien informée au sein du ministère de la Justice et des Libertés a révélé que 6 barreaux (sur 17) ont affiché leur intention de ne pas se conformer à la décision de l'Association des barreaux du Maroc d'observer un arrêt du travail jeudi 20 novembre. Le ministère de la Justice et des Libertés a indiqué que cet appel au boycott des audiences est animé par "des desseins politiciens et électoralistes". 

*Al Alam.:

- 90% des Marocains souffrent des maladies bucco-dentaires. L'Ordre national des médecins dentistes fait part de son inquiétude vis-à-vis du désordre qui caractérise ce secteur.

- "La ville de Fès connait un développement continu en l'absence totale de tout soutien du gouvernement", a indiqué le bureau provincial du Parti de l'Istiqlal à Fès dans un communiqué, saluant les efforts consentis par le conseil municipal de la capitale spirituelle et scientifique, conduit par Hamid Chabat, au profit de la ville et de ses habitants.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le tarif référentiel de l'AMO attise les tensions entre les médecins privés et l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM). Des sanctions contre les médecins et les cliniques privées qui ne respectent pas la tarification de l'assurance maladie obligatoire marocaine (AMO) sont à l'étude, a affirmé le directeur de l'ANAM, Hazim Jilali.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le bureau politique du PPS a appelé dans un communiqué, rendu public lundi, à rehausser le niveau du débat politique et bannir les tentatives systématiques visant à rabaisser l'action institutionnelle. Cet organe du parti du livre a également indiqué qu'il était en train de préparer un document comportant la vison du parti quant à la réforme des régimes des retraites. Il a par ailleurs salué le groupe du progrès démocratique, groupe PPS à la Chambre des représentants, pour sa participation à l'amendement et à l'enrichissement du projet de loi de finances 2015.

- Afailal: Le Maroc prêt à relever tous les défis liés à la hausse de la demande en eau. La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal, a souligné, lundi à Tétouan, que le Royaume prévoit, dans le cadre de sa politique de gestion des ressources hydriques, d'imposer une organisation efficiente du cycle de l'eau, à travers la mobilisation et l'organisation de la consommation, la lutte contre la pollution des eaux, l'assainissement liquide et le traitement des eaux usées, ainsi que la mise en place des infrastructures nécessaires.

*Al Mounaataf.:

- Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'homme, affirme que le forum mondial des droits de l'homme constitue une étape pour l'évaluation des acquis en matière des droits de l'homme dans le monde. Pour lui, la porte est ouverte devant toutes les organisations des droits de l'homme au Maroc. Le terrorisme, l'abolition de la peine de mort et de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes figurent parmi les principales questions à traiter lors de cette manifestation, prévue entre le 27 et 30 novembre à Marrakech.

- Le FMI tire la sonnette d'alarme sur la crise des retraites et l'aggravation de l'endettement au Maroc. Jean François Dauphin, chef de la mission de consultation du FMI, qui a passé plus d'une semaine au Maroc avec les responsables marocains, a souligné l'urgence de la réforme des régimes des retraites.

*Assahra Al Maghribia.:

- L'ambassadeur des Etats Unis au Maroc, Dwight L. Bush, a déclaré mardi à Marrakech que le choix du Maroc pour abriter la 5eme édition du Sommet mondial de l'entrepreneuriat témoigne du capital politique, économique et culturel du Royaume qui est à même d'assurer davantage de rayonnement à cette initiative américaine lancée depuis 2009 par le président américain Barack Obama. "Le choix du Maroc pour abriter ce sommet atteste de notre confiance envers le Royaume, son gouvernement et en le leadership de SM le Roi Mohammed VI", a-t-il indiqué dans une déclaration à la presse à la veille du démarrage du 5eme Sommet mondial de l'entrepreneuriat qui se déroule du 19 au 21 novembre courant à Marrakech.

- L'adjointe du représentant résident du PNUD, Ayshanie Labé, s'est félicitée des efforts consentis par le Maroc en matière de lutte contre la corruption et de promotion de l'intégrité. Labé a tenu ces propos lors des consultations régionales de haut niveau lancées, mercredi à Skhirat, sous le thème "Parcours de la coopération en vue de lutter contre la corruption et renforcer la l'intégrité dans les pays arabes: réalisations, défis et perspectives".

*Assabah.:

- Le chef du gouvernement accélère la réforme de la retraite avant les élections. Abdelilah Benkirane a annoncé la prolongation du mandat des membres du Conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) jusqu'à la fin des élections locales prévues au début de l'été prochain. Cette démarche intervient pour éviter que soient formulées des demandes revendiquant le report de l'opération électorale jusqu'à la nomination de nouveaux membres du Conseil d'administration de la CMR lesquels devraient être choisis parmi les membres des instances issues des élections locales.

- HACA : les médias publics n'ont pas réussi à expliquer la loi de Finances. La Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a infligé un camouflet sans précédent aux radios et télévisions marocaines, notamment publiques, en raison du traitement sommaire réservé au débat public sur le projet de loi de Finances 2015. Les médias publics ont abordé le budget comme une activité parlementaire ordinaire, alors que la présentation du projet du budget constitue une étape importante dans la vie politique des pays.

*Rissalat Al Oumma.:

- La tenue la semaine prochaine à Marrakech de la 2ème édition du "Forum mondial des droits de l'Homme" est une "reconnaissance internationales des réalisations" du Royaume dans ce domaine, a affirmé, mardi au siège des Nations Unies à New York, l'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilal. S'exprimant lors du débat sur le rapport du Conseil des droits de l'Homme (CDH) a souligné que l'ouverture du Maroc sur les acteurs de la société civile œuvrant dans le domaine des droits de l'Homme lui a valu leur "reconnaissance", notamment en le "désignant pour abriter la deuxième édition du Forum mondial des droits de l'Homme..

- L'Algérie est un pays livré à l'anarchie avec des institutions paralysées et des menaces sur l'Etat , a souligné lundi le quotidien français "Le Figaro". Le système de gouvernance en Algérie est basé sur des pôles de décision qui fonctionnent selon des liens de clientèle autour d'un accord tacite, relève la publication, notant que ces pôles fonctionnent selon un consensus sur la ligne à suivre en matière de politique intérieure, de politique étrangère et d'économie en vue de garder la main sur les secteurs stratégiques en ouvrant le marché au minimum pour perpétuer l'enrichissement d'une caste d'affairistes .

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Concurrence au sein des groupes parlementaires pour garantir la représentativité au sein de la Cour constitutionnelle. Les groupes parlementaires ont entamé une réflexion en vue de trouver des alternatives à leur représentativité à la Cour constitutionnelle, notamment le PJD représenté par Rachid Lamdouar, ex-député de la circonscription de Casablanca-Anfa et le PAM qui recherche un successeur au professeur universitaire Mohamed Aterguine.

*Atajdid.:

- La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, lance aujourd'hui la campagne nationale de lutte contre la violence à l'encontre des enfants organisée par ce département en coopération avec le bureau de l'UNICEF au Maroc. Cette campagne, coïncidant avec la célébration de la journée internationale de l'enfant qui se poursuivra jusqu'au 25 mai 2015, vise à sensibiliser les familles et la société civile à l'importance de consolider les efforts afin de protéger les enfants contre la violence et à encourager la dénonciation de toutes les formes de violences faites à l'encontre de cette frange de la société.

- Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle est en phase d'entamer une réflexion sur des mesures radicales visant à régler le problème des heures supplémentaires dispensées aux enfants. En réponse à une question écrite à la Chambre des conseillers, ce ministère a annoncé qu'il soumettrait ces mesures à ses partenaires syndicaux et aux parents et familles d'élèves. Ce phénomène sera surmonté de manière plus efficace si les parents d'élèves dénoncent aux services du ministère en question les professeurs recourant à ces pratiques, souligne ce département.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus