Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Mardi 2 Juin à 10:09

Maroc : Revue de presse quotidienne du 2 juin 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant mardi 02 juin 2015:



*Le Matin.:

- Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a jugé que la démarche suivie en matière d'investissement public régional est la plus efficace à l'heure actuelle. Celle-ci consiste en une approche sectorielle s'articulant autour des stratégies à moyen terme (Plan Maroc Vert, Halieutis, Plan émergence) et des plans de généralisation des services publics. Toutefois, le diagnostic établi par le CESE a fait ressortir un déséquilibre dans la répartition géographique de l'investissement public entre les régions, malgré la hausse continue des budgets y afférents. De ce fait, il recommande entre autres l'élaboration d'une charte d'investissement spécifique à chaque région. Le CESE a fait cette recommandation à l'occasion de sa 50e assemblée générale, tenue jeudi dernier à Rabat.

- Les étudiants en médecine ont observé lundi une grève dans l'ensemble des services hospitaliers, à part les urgences et permanences. Un sit-in a aussi été organisé le même jour devant la Faculté de médecine et de pharmacie à Casablanca. Ce mouvement de protestation vise à dénoncer le projet annoncé par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, consistant à imposer aux médecins fraîchement diplômés deux ans de service obligatoire dans les zones reculées du Maroc avant de leur accorder le droit d'exercer.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La dernière rencontre entre les représentants d'associations de magistrats et des groupes parlementaires de l'opposition a été mal accueillie par le PJD et sa majorité. La suspicion a été d'autant plus grande que cette rencontre a eu lieu à quelques jours seulement de la présentation des amendements concernant les deux projets de lois organiques relatifs au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et au statut des magistrats. "Il semble que les magistrats oublient que leur rôle se résume à appliquer les lois et non pas à faire la loi", déclare Abdessamad Idrissi, député PJD. Milouda Hazib, députée PAM (opposition) juge la rencontre "tout à fait normale puisque l'opposition rencontre souvent les représentants de différents corps de métiers".

- Les Marocains s'endettent chaque année un peu plus auprès de leurs banques. Ces dernières grignotent des parts de marché aux sociétés de financement. C'est ainsi que les crédits bancaires ont atteint à fin avril dernier un montant de 753,895 milliards de dirhams (MMDH), soit un bond de 18,214 MMDH en comparaison avec la même période de 2014, favorisé par une reprise notable des crédits à l'équipement et des crédits immobiliers, mais surtout celle des crédits à la consommation. Selon des indicateurs clés des statistiques monétaires du mois d'avril 2015, publiés par Bank Al Maghrib, les crédits bancaires à la fin du quatrième mois de l'année 2015 seraient en hausse de 2,5 pc par rapport à la même période en 2014.

*L'Economiste.:

- Remboursement de la TVA: Le détail de la nouvelle circulaire. A un mois de la date limite pour le dépôt des demandes de remboursement du crédit TVA, une nouvelle circulaire vient d'être publiée par le fisc. La nouvelle note de la Direction générale des impôts répond à une des principales requêtes des opérateurs puisqu'ils peuvent mobiliser auprès des banques la créance relative aux montants que le fisc s'engage à rembourser en 2016 et 2017. Le fisc a également créé une nouvelle ligne au niveau de la déclaration du chiffre d'affaires: la ligne 181 intitulée "Fraction du crédit de taxe cumulée". Elle permet aux entreprises de se prévaloir d'une partie du crédit de la taxe cumulée et de déposer une déclaration de chiffre d'affaires sans paiement.

- COP21: Le Maroc présente sa contribution. C'est aujourd'hui que le Maroc présente sa contribution nationale à la COP21, lors d'une conférence prévue à Skhirate. Un événement majeur dans la préparation du Sommet de Paris qui se tiendra en décembre prochain, et qui devra donner un nouveau coup de pouce à l'agenda mondial de lutte contre le réchauffement climatique. Aujourd'hui, les autorités marocaines devront dévoiler les différentes mesures d'adaptation et d'atténuation à mettre en place en vue de limiter les effets du changement climatique, en présence de Nicolas Hulot, envoyé spécial du président de la République française pour la protection de la planète.

*Al Bayane.:

- Elections: Le processus démarre avec l'élection des représentants des salariés. Le processus de l'élection des délégués des salariés et des représentants des fonctionnaires au sein des commissions administratives paritaires est enclenché. Le premier tour du scrutin a démarré lundi 1er juin et se poursuivra jusqu'au 10 courant. Le second tour prendra fin le 20 du même mois. Le collège électoral qui siégera dans la Chambre des conseillers sera constitué en octobre 2015.

- Export marocain vers l'Afrique: "Le Maroc doit accompagner plutôt qu'exploiter". Ainsi se sont exprimés Mounir Ferram de l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et Mohamed Ghorfi de Moody (Certification). D'après ces spécialistes, qui intervenaient le 28 mai au Salon du management par la performance à Casablanca, le Maroc, par son statut de hub régional, peut facilement transmettre des connaissances et des bonnes pratiques, pour conquérir plus de marchés.

*L'Opinion.:

- Remboursement du crédit de TVA cumulé à plus de 20 millions de dirhams à fin 2013: Versement d'un tiers par an jusqu'en 2017. Les explications sont enfin tombées concernant le remboursement du crédit de la taxe sur la valeur ajoutée. Elles figurent sur la toute récente circulaire n 725 de la Direction générale des impôts qui explique aux contribuables concernés avec plus de précisions les conditions de remboursement de ce crédit ainsi que les méthodes de sa détermination pratique, avec des exemple de calcul à l'appui. Le remboursement dudit crédit est accordé au titre des années 2015, 2016 et 2017, à concurrence d'un tiers par année, aux contribuables dont le crédit de taxe cumulé au 31 décembre 2013 est supérieur à vingt millions de dirhams et inférieur ou égal à cinq cent millions de dirhams.

- Nouvelle hausse du prix du carburant: L'essence super en hausse de 3cts/litre. Le prix de l'essence super connaîtra une hausse de 3 cts/litre à partir du 1er juin 2015, alors que le prix du gasoil restera inchangé, a annoncé dimanche le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance. Le prix de l'essence super connaîtra une hausse de 3 centimes le litre pour s'établir à 10,96 dirhams le litre, alors que le prix du Gasoil restera inchangé à 9,26 dirhams le litre, précise le ministère dans un communiqué sur l'homologation des prix plafonds des carburants pour la période du 1er au 15 juin 2015. Il s'agit des prix de ces produits à la sortie de Mohammedia, précise le communiqué.

*Libération.:

- Faire de la dignité humaine une finalité: Le Comité Migration de l'IS définit son plan d'action. Faut-il rester les mains liées face au drame des migrations en Méditerranée? Comment faut-il traiter la question des milliers de personnes qui fuient leurs pays chaque jour en Syrie, en Irak, en Erythrée et dans d'autres régions du monde et qui cherchent protection ailleurs? Quel rôle peuvent jouer les socialistes pour apporter une réponse à ces drames fondée sur leurs valeurs et leurs principes? C'est à ces questions et à tant d'autres que les membres de l'Internationale socialiste ont tenté de répondre lors de la réunion extraordinaire du Comité sur les migrations tenue lundi à Rabat à l'initiative de l'USFP. En ouverture des travaux de cette session, Habib El Malki, président du Comité, a insisté sur le caractère urgent de cette réunion dans un contexte marqué par l'augmentation du nombre de migrants qui ont péri en Méditerranée.

- Appel au soulèvement général dans les camps de Tindouf: Nouvelle sortie médiatique des jeunes pour le changement. Le Mouvement des jeunes pour le changement vient d'appeler les populations des camps de Tindouf à se soulever contre la direction du polisario. Il les a ainsi exhortés à organiser une insurrection et des sit-in pour contraindre les dirigeants corrompus à décamper. Les jeunes qui dénoncent la gabegie et l'incapacité des dirigeants à redresser la situation laissant les populations assoiffées et affamées se débattre dans les problèmes, exigent le départ de cette direction.

*Akhbar Al Yaoum.:

- L'"Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité" s'apprête à envoyer une correspondance au chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et au ministre de la Santé, El Houassaine Louardi, pour demander l'octroi de la couverture médicale aux couples ne pouvant pas avoir d'enfants, pour qu'ils puissent supporter les frais de traitement et réaliser leur rêve de devenir mère ou père. L'Association avait lancé, auparavant, une campagne nationale appelant tous les citoyens à déposer un message de solidarité avec le dossier revendicatif des aspirants à la maternité et à la paternité qui souffrent de la stérilité ou de l'hypofertilité.

- African bankers awards: Les banques marocaines rayonnent. Le Groupe Banque Populaire (GBP) a été désigné "Banque Africaine de l'Année", tandis que sa filiale Attawfiq Micro-Finance (AMF) a remporté le trophée de "Inclusion financière", à l'occasion de l'édition 2015 de African Banker Awards (ABA), tenue cette semaine à Abidjan en marge de la 50e Assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement (BAD). AttijariwWafa Bank a remporté, de son côté, le trophée de la meilleure banque en Afrique du Nord, tandis que la BMCE a été désignée "banque de l'année en matière de responsabilité sociale".

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Les visites de SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire rapprochent les peuples ivoirien et marocain, tout en créant des espaces nouveaux de coopération mutuellement bénéfiques pour les deux pays, a souligné le ministre d'Etat ivoirien, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, M. Hamed Bakayoko. Dans une déclaration à la presse, M. Bakayoko a relevé que les visites du Souverain en terre ivoirienne consolident également les relations de fraternité entre SM le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Ouattara.

- L'USFP crée l'événement en parrainant une réunion exceptionnelle du comité migration de l'Internationale socialiste (IS) en présence de son secrétaire général. Lors de cette réunion, qui a lieu lundi au siège du parlement, le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a souligné que la politique migratoire européenne a besoin aujourd'hui d'une révision de fond en comble. Le président du Comité migration de l'IS, Habib El Malki, a indiqué, de son côté, que "nous sommes appelés à mettre en place un plan de travail qui fait de l'Homme son principal fondement et de la dignité humaine sa finalité".

*Al Alam.:

- Le président du Club des magistrats du Maroc, Abdellatif Chentouf, dénonce les conditions de travail dans les tribunaux. Chentouf a indiqué au journal que les conditions de travail dans le corps de la magistrature, comme en témoignent les avocats, les associations professionnelles et les justiciables, sont "déplorables" tant au niveau de l'infrastructure qu'au niveau des ressources humaines et matérielles.

- 23 plages labellisées Pavillon Bleu pour la saison 2015. Le label international Pavillon Bleu a été décerné par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, et la Fondation Internationale pour l'Education à l'Environnement (FEE), à 23 plages sur les 80 inscrites cette année dans son programme national "Plages Propres".

*Al Massae.:

- Une étude décèle le changement des habitudes de consommation des Marocains. Les habitudes d'achat des Marocains ont connu une évolution notable, dans la mesure que plus d'importance est accordée à deux éléments: la qualité et le prix. C'est ce qu'a relevé Oxford Business Group (OBG) dans sa récente étude intitulée "Le secteur du commerce de détail marocain reflète une prospérité croissante et une évolution des comportements". Le document souligne que le commerce de détail représente désormais 12,8 pc de l'économie du pays et emploie 1,2 million de personnes, soit environ 13 pc de la population active. Par ailleurs, selon OBG, la hausse des recettes du secteur du tourisme devrait également stimuler la croissance du commerce de détail.

*Al Haraka.:

- La visite de travail et d'amitié qu'effectue SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire est l'"expression achevée" d'une véritable amitié et coopération entre les deux pays, a souligné le ministre d'Etat, ministre ivoirien de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle, Moussa Dosso. "Le Contexte de la visite de SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire est favorable à plus d'un titre. Tout d'abord parce que le pays, après sa sortie d'une longue crise, renoue avec tous les Etats et ensuite, parce que la Côte d'Ivoire a recouvré sa place dans le concert des nations, avec bien sûr l'aide de tous ses amis et ses partenaires, dont le Maroc", a indiqué M. Dosso à la presse.

- Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) œuvrera à produire en Europe une connaissance et un discours religieux selon le modèle marocain, en plusieurs langues européennes et en recourant aux nouvelles technologies d'information et de communication, a affirmé, dimanche à Marrakech, le secrétaire général de ce Conseil, Abdellah Boussouf. Intervenant à la cérémonie de clôture de la 1ère rencontre internationale sur le thème "l'imam et les défis du contexte européen", organisée par le CCME, M. Boussouf a mis l'accent sur le rôle central des imams pour diffuser ce modèle, déplorant l'absence de publications scientifiques en langues étrangères pour la référence islamique basée sur le juste milieu et la doctrine malikite.

*Attajdid.:

- L'Union des avocats arabes (UAA) a affirmé, dimanche à Laâyoune, son soutien au projet d'autonomie des provinces du sud du Royaume, lors de la séance de clôture des travaux de son Bureau permanent, qui ont démarré le 28 mai à Agadir. Dans le communiqué final et le projet de recommandations ayant sanctionné les travaux de cette session, organisée par l'Ordre des avocats près les Cours d'appel d'Agadir et de Laâyoune, sous le signe "la sécurité panarabe: réalité et espoirs", l'UAA a souligné que le projet d'autonomie constitue une plateforme juridique et réaliste pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara.

- Le Maroc a pu éradiquer la faim et réduire la pauvreté, a affirmé le Coordonnateur résident des Nations unies au Maroc, Bruno Pouezat, relevant que le Royaume dispose de nombreuses potentialités en matière de développement mais qu'il existe des besoins croissants qui freinent le processus de développement. Le responsable onusien s'exprimait lors du 5ème forum régional du Conseil international d'action sociale qui s'est tenu lundi à Rabat.

*Rissalat Al Oumma.:

- Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants (UC, PI, USFP et PAM) ont appelé à accorder au président de la commune le statut de membre de l'entité chargée de la constatation des infractions dans le domaine de la construction et de l'urbanisme, laquelle entité est créée en vertu du projet de loi relatif au contrôle et à la répression des infractions dans ce secteur. Cette requête figurait parmi les propositions d'amendements communes transmises vendredi dernier par les groupes de l'opposition à la Commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la première Chambre.

- Hassan El Mardi, de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques, a dénoncé le fait que le chef du gouvernement ne soit pas intervenu pour veiller à la tenue des sessions du Conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) dans les délais fixés. Selon El Mardi, le non-respect du délai fixé pour la dernière session du Conseil administratif (avant fin mai), qui devait être consacrée à l'adoption d'un certain nombre de décisions et de recommandations, constitue une négligence des droits des adhérents actifs et des retraités puisqu'il retarde l'examen des questions les intéressant.

*Bayane Al Yaoum.:

- La dépollution industrielle hydrique constitue "désormais" une préoccupation majeure qui nécessite un engagement de toutes les parties prenantes, a affirmé, lundi à Rabat, la ministre déléguée chargée de l'Eau Charafat Afailal. Intervenant à l'ouverture d'un atelier sur la dépollution industrielle hydrique, Afailal a, par ailleurs, indiqué que les rejets industriels liquides déversés dans le milieu naturel sans traitement ont pour conséquence la dégradation de la qualité des ressources en eau, ce qui constitue une menace pour la santé des populations et des créatures vivant dans les milieux naturels avoisinants.

- La question de l'emploi des jeunes constitue une priorité nationale par excellence nécessitant une approche réaliste, audacieuse et novatrice, qui prend en considération les spécificités de chaque espace territorial, a affirmé, vendredi à Tahanaout (province d'Al Haouz), le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki. "Cette question à caractère structurel concerne tous les opérateurs économiques et sociaux et sa résorption nécessite une approche réaliste, audacieuse et novatrice", a-t-il dit lors d'un séminaire.

*Al Mounaataf.:

- Mokhtar Ben Haïdara, professeur universitaire et président de la Fédération mondiale des amis du Sahara marocain, a affirmé que SM le Roi Mohammed VI est un chef d'Etat tellement engagé en matière de coopération sud-sud qu'Il a gagné l'amour de la population de l'Afrique subsaharienne.

- L'Union des avocats arabes (UAA) a affirmé, dimanche à Laâyoune, son soutien au projet d'autonomie des provinces du sud du Royaume, lors de la séance de clôture des travaux de son Bureau permanent, qui ont démarré le 28 mai à Agadir. Le changement du lieu pour clôturer ces travaux n'est pas fortuit, mais renferme plusieurs messages, dont le premier et le plus fort est le soutien des avocats arabes à la proposition marocaine concernant le différend sur le Sahara marocain, indique Mohamed Akdim, président de l'Association des barreaux du Maroc.

*Assabah.:

- Les minoteries et les intermédiaires menacent les revenus des agriculteurs. Plusieurs cultivateurs rencontrent de grandes difficultés à commercialiser leurs récoltes de blé en raison des prix imposés par certaines minoteries qui ne respectent pas le prix de référence du blé tendre fixé à 270 DH/quintal par le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime. Le ministère pourrait recourir aux droits de douane pour redresser la situation en cas de prescription de bas prix au mépris des intérêts des cultivateurs.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus