Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 19 Mars à 12:48

Maroc : Revue de presse quotidienne du 19 mars 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant jeudi 19 mars 2015:



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de solidarité au Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, suite à l'attentat terroriste abject ayant visé mercredi le musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs victimes innocentes, dont des Tunisiens et des touristes étrangers. Dans ce message, le Souverain a affirmé avoir appris avec ''une profonde émotion et une grande indignation, la triste nouvelle de l'attaque terroriste abjecte perpétrée contre le musée du Bardo à Tunis".

- SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, a présidé, mercredi à Rabat, la réunion du Conseil d'administration ordinaire de la Fondation. A cette occasion, le Conseil a examiné les comptes de l'année 2014 et les rapports devant être soumis à l'Assemblée générale ordinaire de la Fondation.

- Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, et le ministre gabonais de la Santé et de la prévoyance sociale, Jean Pierre Oyba, ont signé, mercredi à Rabat, trois conventions de coopération relatives à la formation des cadres gabonais et le transfert d'expertise par des consultants marocains. La première convention porte sur la formation des cliniciens gabonais pour la prise en charge et le transport médicalisé des urgences médicochirurgicales, obstétricales et néonatale. La deuxième est axée sur la formation des spécialistes en gestion du médicament de l'Office pharmaceutique national et dans les formations sanitaires publiques. La troisième est relative à l'appui au laboratoire national de santé publique du Gabon pour l'élaboration et la mise en place d'un système de management de la qualité.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- 4G: Le ok de Benkirane. Le chef du gouvernement a validé mercredi le rapport d'instruction élaboré par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications relatif à l'attribution de licences utilisant des technologies mobiles 4G pour l'établissement et l'exploitation de réseaux publics de télécommunication. Les dossiers de candidature d'Itissalat Al Maghrib, Médi télécom et Wana corporate ont obtenu des notes supérieures au minimum requis. Les trois soumissionnaires ont proposé des offres de qualité avec des engagements d'investissements devant contribuer au développement des infrastructures des télécommunications nationales.

- Dans une conjoncture immobilière difficile, Fogarim perd la cote. Les performances des deux garanties Fogarim et Fogaloge commencent 2015 avec des orientations différentes. Alors que Fogaloge semble reprendre du poil de la bête, Fogarim accuse le coup de la crise de l'immobilier. En matière de chiffres, Fogarim ressort avec une production de 981 bénéficiaires au cours du mois de janvier 2015, pour un montant de prêts de 163,34 millions de dirhams. Des chiffres en net recul par rapport aux réalisations à fin janvier 2014, qui avaient totalisé 1.372 bénéficiaires pour des prêts d'un montant de 228,67 millions de dirhams.

*L'Economiste.:

- Les Emirats arabes unis, premiers en IDE. Les investissements émiratis au Maroc sont passés de 1,15 milliard de dirham en 2009 à plus de 3 milliards en 2013. Les derniers chiffres disponibles à l'Office des changes pour les neufs premiers mois de 2014 indiquent que ces investissements s'élèvent à 2,5 milliards de dirhams. Les Emirats arabes unis investissent dans des secteurs aussi variés que l'immobilier et le tourisme.

- Régions: L'examen du texte démarre au Parlement. Après un premier boycott de l'opposition, la Commission de l'Intérieur de la Chambre des représentants a finalement réussi à démarrer mercredi l'examen du projet de loi organique sur les régions. Cette fois-ci, les députés de l'opposition ont répondu à l'appel. Le ministre de l'Intérieur semble les avoir convaincus de reprendre les travaux lors de leur réunion la semaine dernière. Pour la présentation de ce projet de loi, c'est le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, qui a fait le déplacement. Il a énuméré une série d'arguments pour apaiser les tensions et répondre aux accusations selon lesquelles le gouvernement aurait adopté une approche "unilatérale". "Sur les 226 propositions des différents partis politiques, 107 ont été introduites dans la dernière mouture du projet de loi", a-t-il affirmé. Celles présentées par l'opposition représentent 58 pc de ce total.

*Al Bayane. :

- Dialogue social: La cadence des réunions et des négociations s'accélère. Les commissions du secteur public, du secteur privé, de la réforme de la retraite ou encore celle des élections professionnelles enchaînent leurs réunions. Avec l'accélération du rythme, parviendra-t-on à conclure un accord final d'ici la fin du mois de mars comme le souhaitent vivement les partenaires sociaux ? Rien n'est encore sûr. Surtout que le processus des négociations risque d'être interrompu par les syndicats, qui menacent de se retirer de la table des négociations si la doléance majeure relative à la hausse des salaires n'est pas prise en compte.

- Politique européenne de voisinage: Inclusion du secteur privé marocain dans les consultations futures. L'Union européenne "est intéressée à inclure" le secteur privé marocain dans les consultations en cours sur l'avenir de la politique européenne de voisinage" (PEV), a indiqué l'ambassadeur, chef de la délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc, Rupert Joy. "On est particulièrement intéressé à inclure le secteur privé dans nos consultations actuelles sur la révision de la politique européenne de voisinage dont le processus de consultation a été lancé il y a deux semaines", a souligné le diplomate européen lors d'une rencontre sur "Les relations UE-Maroc: Bilan et perspectives", organisée mardi à Casablanca par l'Union des Chambres de commerce et d'industrie européennes au Maroc (EuroCham Maroc).

*L'Opinion.:

- Indice KOF: Le Maroc, pays le plus mondialisé en Afrique. Le Maroc se classe en 51ème position mondiale sur 207 pays (score de 65,97) et gagne 10 places par rapport à l'édition précédente. Le Maroc occupe la 1ère position en Afrique devant Maurice (52ème), l'Afrique du Sud (61ème), la Tunisie (82ème), l'Egypte (91ème), le Nigéria (97ème) et l'Algérie (117ème), selon l'indice mondial 2015 des pays les plus mondialisés, publié par le Centre des recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. L'indice 2015 comporte 23 variables et couvre 207 pays dans le monde sur la période 1970-2012. Cet indice mesure les dimensions économique, sociale et politique de la mondialisation. Sur la base de ces trois sous-catégories, l'indice KOF mesure la mondialisation sur une échelle de 1(le moins globalisé) à 100 (le plus globalisé).

- ONU/Droits de l'Homme: La question du Sahara n'est pas un problème de décolonisation. Un groupe d'ONG de défense des droits de l'Homme, regroupées sous la bannière de la Plateforme panafricaine de la société civile de Genève, a appelé mardi la communauté internationale à "cesser d'assimiler la question du Sahara à un problème de décolonisation". Il s'agit du Comité international pour le respect et l'application de la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples (CIRAC), l'Action Internationale pour la paix et le développement dans la région des Grands-Lacs (AIPD), Victorieux Youth Mouvement (VYM) et African Development Association (ADA), auxquels se sont joints un représentant de la revue "Homme d'Afrique" et deux universitaires venus du Sénégal et du Gabon. Les représentants de ces ONG ont lancé cet appel lors d'une conférence, organisée à Genève, en marge des travaux du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, quelques jours après une visite d'une semaine dans les provinces du Sud du Royaume.

*Libération.:

- ?Le Maroc et les Emirats arabes unis renforcent leur coopération sécuritaire. Le Maroc et les Emirats arabes unis (EAU) ont signé mardi 21 accords de coopération et mémorandums d'entente, notamment en matière de lutte contre le terrorisme, alors que les deux pays sont déjà engagés sur le terrain dans un combat commun contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI). La cérémonie s'est déroulée au Palais Royal de Casablanca en présence de SM le Roi Mohammed VI et SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, Prince héritier d'Abou Dhabi, commandant suprême adjoint des Forces armées de l'Etat des Emirats arabes unis. Les 21 accords, signés par un grand nombre de ministres des deux pays, englobent de multiples domaines de coopération, de la diplomatie à l'éducation en passant par l'agriculture, le tourisme, la religion, la santé, les énergies, l'environnement ou encore l'urbanisme.

- ?L'interminable gestation de la plateforme logistique d'Echallalate: Les transporteurs routiers inquiets du sort du projet. Le projet de construction d'une nouvelle plateforme logistique à Echallalate (Mohammedia), dédiée au stationnement des poids lourds, traîne depuis des années. Ce projet, conçu dans le cadre de la mise à niveau et de la restructuration du secteur du transport routier des marchandises, a fait l'objet de tractations entre les professionnels du secteur et le ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique depuis 1998, mais il n'a pas encore vu le jour. "Lors d'une rencontre avec le ministre de l'Equipement au port de Casablanca, il nous a certifié qu'on allait disposer de la plus belle plateforme logistique au Maroc. Mais jusqu'à présent, on attend encore que ce projet voie le jour", a déclaré à "Libération" Abdellah Hamouchi, secrétaire général de l'Union des syndicats professionnels des transporteurs routiers. Il a également rappelé que les poids lourds sont maintenant interdits de stationnement aux environs du port de Casablanca.

*Assahraa Al Maghribia.:

- SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de solidarité au Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, suite à l'attentat terroriste abject ayant visé mercredi le musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs victimes innocentes, dont des Tunisiens et des touristes étrangers. Dans ce message, le Souverain a affirmé avoir appris avec ''une profonde émotion et une grande indignation, la triste nouvelle de l'attaque terroriste abjecte perpétrée contre le musée du Bardo à Tunis". 

- SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, a présidé, mercredi à Rabat, la réunion du Conseil d'administration ordinaire de la Fondation. A cette occasion, le Conseil a examiné les comptes de l'année 2014 et les rapports devant être soumis à l'Assemblée générale ordinaire de la Fondation.

- Le sort du dialogue social se décide cette semaine: Les syndicats attendent la réponse du gouvernement à leur revendication concernant la hausse des salaires. En fonction de la réponse qu'apportera l'Exécutif à leur demande d'augmenter les salaires de 20 pc, les trois centrales syndicales (UMT, CDT et FDT -courant Abderrahmane Azzouzi) prendra "les décisions qui s'imposent", selon le communiqué conjoint publié par les trois centrales syndicales à l'issue de la réunion de leurs bureaux exécutifs, mardi à Casablanca.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah,, expose lors d'une rencontre internationale les grandes lignes de la stratégie de développement du secteur ferroviaire. La mise en place de cette stratégie à l'horizon 2035 nécessite des investissements de plus de 20 milliards de dollars, a fait savoir le ministre, qui s'exprimait lors d'une conférence sur les chemins de fer dans la région MENA. Et d'ajouter que ce plan gigantesque a été élaboré dans le cadre d'une vision stratégique du renforcement du réseau ferroviaire qui prend en considération les mutations des mouvements de transport. 

- La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afilal, déclare la guerre contre le gaspillage de cette ressource. A l'occasion de la tenue du conseil d'administration de l'Agence du bassin hydraulique de Guir-Ziz-Ghris au titre de la deuxième session de 2014, la ministre a réaffirmé la détermination de son département à promouvoir la valorisation et la gestion rationnelle de l'eau en optant pour le mode d'irrigation localisée au lieu de l'irrigation traditionnelle et en augmentant le rendement des canaux de transfert de l'eau et des réseaux de distribution.

*Assabah.:

- La régionalisation au Maroc constitue une véritable "révolution du Roi et du peuple" en ce sens qu'elle permet le transfert des pouvoirs du centre vers les régions, dans le cadre de la démocratisation des structures de l'Etat et de la mise en place d'une nouvelle génération de réformes visant la réalisation d'un développement durable loin de la bureaucratie, a souligné le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais. Un budget de 10 milliards de dirhams sera consacré à la mise en place progressive, entre 2016 et 2021, de la régionalisation avancée, a précisé le ministre qui présentait, mercredi devant la commission de l'intérieur à la Chambre des représentants, un exposé sur le projet de loi organique relatif à la régionalisation.

- Le ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, a adressé une circulaire aux directeurs des Académies régionales et des établissements scolaires et aux cadres éducatifs, les invitant à veiller à ce que les élèves restent dans leurs classes tout au long de la durée de l'éclipse partielle du soleil, prévue vendredi matin. Le ministère a incité les élèves à ne pas observer directement le soleil sans se munir de lentilles de protection spéciales, avertissant que l'observation directe d'une éclipse solaire à l'œil nu expose la rétine à des rayons invisibles comme les rayons ultraviolets et infrarouges qui peuvent engendrer des lésions oculaires graves et altérer définitivement la vue.

*Al Mounaataf.:

- L'UMT, la CDT et la FDT déplorent le manque de volonté chez le gouvernement d'engager un dialogue "sérieux et responsable". Au terme d'une réunion de concertation consacrée à l'évaluation des résultats du dialogue concernant les secteurs public et privé, les trois centrales syndicales ont publié un communiqué conjoint dans lequel ils ont souligné l'absence d'une réelle volonté politique chez le gouvernement de mener des négociations "sérieuses et responsables", ajoutant que l'exécutif n'a formulé aucune proposition concrète pour améliorer la situation matérielle de la classe ouvrière.

- La destination Maroc a été récompensée en tant que pays dont l'image est la plus positive et suscite le plus l'envie de voyager en 2015 pour les Allemands, selon un sondage effectué auprès de 6.000 lecteurs de l'hebdomadaire allemand Stern et par le mensuel allemand Geo Saison, annonce l'office national marocain du tourisme (ONMT). Le Maroc vient de recevoir également le prix de "Destination ayant effectué la plus grande percée en 2014", indique l'ONMT dans un communiqué.

*Al Massae.:

- Une source informée a révélé que la société Casa Tram, chargée de la gestion des services du tramway dans la métropole économique, est en état d'alerte depuis plus d'une semaine après la découverte de diplômes falsifiés qui ont été présentés par des employés au sein de la société. Cette source a précisé que la police judiciaire, suite aux instructions du Parquet général, a ouvert, mardi, une enquête pour élucider cette affaire.

- Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a recouru au serment pour démentir les propos de membres du PJD l'accusant de toucher des indemnités communales et de bénéficier d'une voiture de fonction, propriété de la mairie de la capitale, tout en étant "un conseiller fantôme". Lors d'une rencontre partisane, Lachgar a affirmé qu'il était le seul parmi les adjoints du maire à ne pas bénéficier d'une voiture de fonction et qu'il a préféré, lors la remise de ces voitures, remettre la sienne au chargé du service cimetière. Il a également nié les propos prétendant qu'il touche des indemnités atteignant 10.000 dirhams par mois, précisant que l'indemnité pour l'adjoint du maire est fixée à 3000dh/mois.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Une source libyenne de haut niveau a révélé, dans une déclaration au journal depuis Tunis, que les délégations du Parlement libyen et du Congrès national vont se réunir aujourd'hui à Skhirat pour poursuivre le round du dialogue inter-libyen sous l'égide de l'ONU. Cette source a indiqué que les deux parties sont arrivées au Maroc mercredi, animée par un grand espoir de parvenir à une solution pacifique et tracer une feuille de route pour l'avenir comportant un cessez-le-feu immédiat et l'annonce d'un gouvernement d'entente nationale.

- Le mouvement de contestation se poursuit contre "la direction du polisario" pour dénoncer les violations graves des droits de l'Homme et les détournements des aides humanitaires destinées aux séquestrés dans les camps de Tindouf. Un rapport du Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (Forsatin), a indiqué que "la pseudo-direction du "polisario" a cherché par tous les moyens à convaincre les protestataires de mettre un terme à leur mouvement, sans réussir à les dissuader de continuer à protester contre les conditions de vie déplorables dans les camps".

*Al Alam.:

- Le secrétaire général de l'UGTM, Mohamed Kafi Cherrat, a qualifié de "vide" la session de dialogue, tenue mardi entre l'UGTM, la FDT et le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii. Cherrat a indiqué, dans une déclaration au journal, que "le ministre est venu nous étaler les rapports du gouvernement que nous connaissons déjà", ajoutant que "cette session n'était qu'une perte de temps et non pas une session de négociation, ce qui montre que le gouvernement est déterminé à poursuivre sa politique unilatérale".

- Des sources proches de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ont affirmé que le verdict final du Tribunal arbitral de sport (TAS) sera rendu fin mars ou durant la première semaine d'avril. Ces sources ont ajouté que l'optimisme règne du côté marocain compte tenu des arguments forts qui ont été mis en avant par l'avocat de la Fédération.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- La Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) accorde une nouvelle amnistie aux entreprises. Les entreprises bénéficient, depuis mardi, d'une nouvelle amnistie d'un an pour solder leurs créances, dont certaines datent de 1996. Cette mesure a été décidée lors de la tenue du Conseil d'administration de la Caisse en décembre dernier. La dernière amnistie qui remonte à 2011 avait permis à la CNSS de récolter plus de 760 millions de dirhams.

- Plus de 13 mille cas d'intoxication recensés en 2014 par le Centre marocain antipoison et de pharmacovigilance. Le dernier numéro du magazine édité par le Centre, relevant du ministère de la Santé, précise que 15 pc des cas d'intoxication sont le résultat d'actes volontaires.

*Al Haraka.:

- SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, Prince Héritier d'Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées de l'Etat des Emirats Arabes Unis, ont procédé, mardi, à l'inauguration de l'Hôpital SA Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane de Casablanca. Fruit du partenariat stratégique liant le Royaume du Maroc à l'Etat des Emirats Arabes Unis, cet établissement de soins, de formation et de recherches permettra d'améliorer l'accès aux services de santé de qualité, condition essentielle pour la réalisation d'un développement humain global.

- Amnesty International fait endosser à l'Algérie la responsabilité des conditions de vie dramatiques dans les camps de Tindouf. Dans son rapport annuel, AI a pointé du doigt la dégradation de la situation des droits de l'Homme à Tindouf, soulignant qu'aucune entité indépendante active dans le domaine des droits de l'homme ne supervise, de manière régulière, la situation dans les camps. L'ONG a également indiqué que le polisario n'a rien fait pour "mettre fin à l'impunité dont jouissent des personnes accusées de violations d'avoir commis des droits de l'Homme dans les camps dans les années 70 et 80 du siècle dernier".

*Attajdid.:

- Les Pays-Bas s'engagent à exécuter les décisions de la justice concernant les allocations familiales pour les enfants de Marocains travaillant aux Pays-Bas. Le ministre néerlandais de la Justice a affirmé que son pays exécutera les deux jugements relatifs à l'annulation de la mesure instaurant une diminution de 40 pc des allocations familiales pour les enfants de Marocains qui travaillent aux Pays-Bas et l'indemnisation des concernés et de leurs ayants droit. La député marocaine, Nezha El Ouafi, a affirmé que cette nouvelle décision du gouvernement néerlandais constitue "une victoire pour les relations stratégiques unissant le Maroc et les Pays-Bas et pour les droits et acquis des MRE".

- Journée d'étude à la Chambre des conseillers sur les personnes en situation de handicap. Au cours d'une journée d'étude organisée par le groupe fédéral de l'unité et de la démocratie à la Chambre des conseillers, le représentant du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Nadir El Moumni, a indiqué que le conseil est en train d'élaborer trois études nationales sur les personnes en situation de handicap au Maroc. La première porte sur l'employabilité de cette frange de la société, la deuxième sur les accessibilités et la troisième sur la situation des associations s'activant dans la défense des personnes en situation de handicap dans les provinces du Sud. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le ministère délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance a adressé à sept minoteries des demandes d'explication au sujet de la qualité d'importantes quantités de blé subventionné. Ces minoteries se trouvent dans les villes de Casablanca, d'El Jadida et d'Aït Melloul. Les services du ministère ont reçu des rapports de la part des autorités locales accompagnés de procès-verbaux rédigés par les services extérieurs relevant de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) concernant des quantités de blé subventionné ne satisfaisant pas aux critères de qualité prévus par les lois en vigueur, indique un communiqué de ce département, précisant que les mesures nécessaires ont été prises conformément à la loi.

- Avec la reprise, mercredi matin, du débat sur les lois électorales à la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) accuse, de nouveau, les groupes de l'opposition d'entraver le fonctionnement ordinaire des institutions constitutionnelles, et ce après avoir pris connaissance des positions adoptées par les différents partenaires politiques concernant la méthode suivie dans le cadre de la préparation des prochaines échéances électorales et leur calendriers. Dans un communiqué, le bureau politique du PPS réitère son appel à "faire montre d'un maximum de responsabilité"

*Rissalat Al Oumma.:

- Le gouvernement refuse une grande partie des propositions émises par les partis politiques au sujet de la loi organique relative à la région. Sur les 52 propositions de loi déposées par l'opposition (Union constitutionnelle, parti de l'Istiqlal, Parti authenticité et modernité et Union socialiste des forces populaires), 30 ont été prises en considération. Ces propositions ont été formulées dans le cadre de l'interaction de l'opposition avec l'avant-projet de loi organique relatif aux régions, présenté par le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais. 

- La situation au sein des syndicats est arrivée à un point tel qu'il est devenu nécessaire de réviser le concept et l'organisation du syndicat afin qu'il continue à être le porte-voix de la classe ouvrière, a souligné Mohamed Samir, membre du bureau national du Corps national des techniciens au Maroc et coordonnateur des techniciens des collectivités territoriales.

*Al Assima Post.:

- Eclipse au Maroc. Une éclipse solaire partielle sera visible, demain vendredi, dans toutes les régions du Royaume entre 08h00 et 10h00 du matin. Dans ce cadre, le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a invité les Académies régionales d'éducation et de formation, les établissements scolaires et l'ensemble des cadres pédagogiques à sensibiliser les enfants à ce phénomène. Le ministère a appelé à garder les élèves dans les classes durant toute la durée de l'éclipse, eu égard aux dangers de ce phénomène sur la santé.

- Le Parti de la justice et du développement (PJD) rejette la proposition concernant le vote de l'armée aux élections. Le président du groupe à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, a indiqué, mercredi lors de la réunion de la commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales, du logement et de la politique de la ville, que la proposition visant à permettre à l'armée de participer au vote est "une aventure qui n'existe pas dans les pays démocratiques. Selon Bouanou, la demande d'inscription de l'armée sur les listes électorales est impossible à réaliser. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) avait proposé la réforme des lois électorales afin de permettre à l'armée, aux porteurs d'armes, aux forces auxiliaires, aux étrangers, aux détenus et aux migrants de participer aux prochaines élections communales.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara