Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Mercredi 18 Février à 15:39

Maroc : Revue de presse quotidienne du 18 février 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant mercredi 18 février 2015:



*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé des messages de félicitations à ses frères, leurs excellences les Chefs d'Etat des pays maghrébins, à l'occasion du 26e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb arabe, dans lesquels le Souverain leur a exprimé ses vœux de santé et de bonheur, et Son souhait de voir se concrétiser l'aspiration de leurs peuples frères à davantage de progrès et de prospérité. 

- Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, a pris part, mardi à Doha, à l'ouverture des travaux de la deuxième édition du Sommet mondial de l'innovation pour la santé (WISH), organisés par la Fondation du Qatar pour l'éducation, les sciences et le développement communautaire. 

- Mohamed Cheikh Biadillah au Forum de la MAP: Le bicaméralisme permet d'éviter toute velléité hégémonique de la majorité. Quel poids institutionnel aura la Chambre des conseillers après la tenue des élections locales et régionales? A quelques mois du renouvellement de cette Chambre, dont l'image est sérieusement écornée auprès de l'opinion publique, la question est d'une actualité brûlante. Invité à s'exprimer sur ce sujet mardi au Forum de la MAP, le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, défend bec et ongles le système bicaméral instauré dans des dizaines de pays de par le monde en vue de modérer l'action de la première Chambre.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Banques islamiques: Les ouléma entrent en jeu. C'est officiel. Les conseils des ouléma auront désormais leur commission dédiée aux banques islamiques. Mission: dire si les lois islamiques sont respectées par les produits proposés par les banques et compagnies d'assurance. En effet, le dahir annonçant la création de cette commission vient d'être publié dans le Bulletin officiel du 9 février 2015.

- Bientôt des infirmiers et kinés étrangers au Maroc. Une infirmière subsaharienne, un kinésithérapeute européen, une sage-femme tunisienne ou algérienne. Inutile de chercher, ils n'opèrent pas encore sur le marché national mais pas pour très longtemps. Le ministère de la Santé vient de rendre publics plusieurs projets de lois régissant ces métiers, réglementés jusqu'ici par des dahirs. Les nouveaux textes ouvrent la voie devant des ressortissants étrangers pour pratiquer une multitude d'activités médicales ou paramédicales au Royaume.

*L'Economiste.:

- Pollution: Alerte au Nord! L'Observatoire régional de l'environnement brosse un tableau sans concession de cette région réputée pour sa nature luxuriante, ses collines verdoyantes et ses plages aux eaux limpides. Dans ce rapport, les indicateurs de la pollution commencent à s'affoler, principalement concernant la qualité des eaux. En milieu rural, les ressources sont les plus touchées. Le raccordement aux réseaux de collecte d'eaux usées a atteint les 80 pc en milieu urbain, mais en milieu rural, la tendance est inverse car un seul foyer sur huit est connecté au réseau d'assainissement liquide. Les prévisions sont d'autant plus pessimistes qu'elles prévoient une nette augmentation des rejets liquides sur les 15 prochaines années. Elles devront passer de 64 millions de mètres cubes en 2010 à 81,4 millions en 2030, soit une croissance de 25 pc.

- Marchés publics: les architectes désormais alignés. Depuis l'entrée en vigueur du décret sur les marchés publics en janvier 2014, les prestations d'architectes ne peuvent plus faire l'objet d'une entente directe. Pour mettre un terme aux combines et assurer l'égalité des chances, elles sont désormais soumises à la compétition. Le ministère des Finances vient de publier au Bulletin officiel la nomenclature des pièces justificatives. Les procédures sont ainsi alignées sur celles qui s'appliquent à tous les marchés de l'Etat.

*Al Bayane.:

- La marche du train de l'UMA demeure bloquée. Le Maroc, tout comme les autres pays de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), a célébré mardi 17 février le 26ème anniversaire de la création de cette entité régionale, l'UMA. Vingt-six ans sont déjà passés depuis l'édification de ce choix stratégique regroupant le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie. Bilan : le train demeure toujours bloqué à cause des manoeuvres de l'Algérie. Ce qui se répercute négativement sur les populations maghrébines sur les plans socio-économique et sécuritaire. L'Union se construit quand tous ses membres opèrent et coopèrent sur tous les plans. Mais nos voisins de l'Est, qui se sont lancés dans une course effrénée à l'armement, continuent d'entraver le processus de l'autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine.

- Industrie agroalimentaire : L'additif alimentaire E250 ne représente aucun danger pour le consommateur. L'additif E250, utilisé dans l'industrie alimentaire comme agent de conservation, ne représente aucun danger pour la santé du consommateur, indique l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), qui avertit que l'incorporation de cet additif dans la viande fraîche reste toutefois interdite. Dans le secteur des viandes, cet additif est autorisé dans certains produits transformés (saucisses, mortadelle...). Le E250 fait partie des additifs alimentaires qui font l'objet de contrôle annuel par l'ONSSA, dans le cadre de ses plans de surveillance et de contrôle des produits animaux pour s'assurer de leur salubrité et leur conformité aux exigences règlementaires en vigueur menées annuellement.

*L'Opinion.:

- La conjoncture économique 2014, selon Bank Al-Maghrib: Une croissance de 2,9 pc au 3ème trimestre. La croissance économique nationale s'est établie à 2,9 pc au troisième trimestre 2014, reflétant une hausse de 3,6 pc du PIB non agricole et une baisse de 1,6 pc de la valeur ajoutée agricole. C'est ce que souligne Bank Al-Maghrib dans un rapport sur la conjoncture économique, monétaire et financière, fraîchement rendu public, ajoutant qu'essentiellement trois secteurs non agricoles ont enregistré, durant la période en question, des hausses de leurs productions. Il s'agit du secteur manufacturier dont l'indice de la production industrielle s'est accru de 0,8 pc, du secteur énergétique dont l'indice de la production d'électricité a progressé de 2,3 pc et du secteur minier dont l'indice de la production a enregistré une hausse de 23,1 pc.

- L'UGTM accueille ses nouveaux ralliés à l'UGDT. Le Conseil général de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a tenu, samedi dernier au siège de la centrale à Rabat, une session extraordinaire sous la présidence de son SG, Mohamed Kafi Cherrat, consacrée à l'accueil des nouveaux membres qui viennent de rejoindre l'Union et qui étaient auparavant affiliés à l'Union générale démocratique du travail (UGDT), à leur tête le secrétaire général de cette dernière, Jelloul El Gharsli.

*Libération.:

- Les routes marocaines toujours aussi meurtrières. D'après le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, l'année écoulée a été marquée par un recul de 6,04 pc du nombre d'accidents mortels de la circulation, 8,74 pc du nombre de morts et 14,81 pc du nombre de blessés graves. Ces chiffres ont été avancés lors du 4ème Festival mondial du film de sécurité routière (16-17 février), organisé par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), en partenariat avec l'Association "Laser International". Si le nombre annuel de décès dus aux accidents de la circulation n'a pas augmenté au cours en 2014 et que les routes marocaines ont fait moins de victimes, le bilan annuel de tués sur les routes n'en reste pas moins insoutenable. D'autant plus que les chiffres avancés ne concernent que les accidents intervenus hors périmètres urbains. Autrement dit, la situation dans les villes marocaines demeure préoccupante, le nombre de personnes tuées dans des accidents de la circulation ayant connu une hausse, notamment au cours du mois de décembre. 

- Le soutien à la recherche fait défaut au Maroc. Seulement des chercheurs universitaires marocains ont pu tirer profit de leurs brevets d'invention. C'est l'un des principaux résultats d'une enquête présentée lors d'une conférence organisée récemment par le laboratoire "Droit des affaires" à l'Université Hassan 1er de Settat en collaboration avec le Centre d'études internationales de la propriété intellectuelle (CEIPI-Strasbourg-France). Partant d'un échantillon de 131 dépositaires de demandes de brevets universitaires: enseignants-chercheurs, doctorants de 2010 à 2014, l'enquête a mis en exergue des problèmes qui entravent une meilleure exploitation des brevets d'invention. Parmi ces entraves, les enquêtés citent le manque d'information (33 pc), de règlement (35 pc), de visibilité du marché (24 pc), et enfin le manque de financements (21 pc).

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- La loi relative aux "banques islamiques" entre dans une nouvelle phase après la publication d'un dahir au bulletin officiel portant création d'une commission dédiée aux banques participatives et constituée de membres du Conseil des oulémas qui ont pour mission de statuer "sur la conformité avec les préceptes de l'Islam des produits des finances participatives".

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a transmis lundi trois projets de lois organiques relatives aux régions, provinces, préfectures et communes à la Chambre des représentants. Des sources informées ont révélé que le président de la première Chambre, Rachid Talbi Alami, en coordination avec le département du chef du gouvernement et le Secrétariat général du gouvernement, a convaincu Hassad d'appliquer l'article 85 de la Constitution qui donne la priorité à la Chambre des représentants pour discuter les projets de lois organiques.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le Médiateur du Royaume du Maroc, Abdelaziz Benzakour, a émis une recommandation à l'adresse de la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), soulignant le droit de membres de l'association des retraités de l'Office à une retraite complémentaire, à l'instar de l'ensemble du personnel. Ladite association avait adressé une correspondance au chef du gouvernement, au ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement et au ministre de l'Emploi et des affaires sociales, pour réclamer la régularisation de la situation des retraités de l'Office.

- Le bureau politique de l'USFP a décidé d'apporter son soutien à toutes les initiatives en cours pour célébrer la journée mondiale de la femme le 8 mars, dans l'optique d'en faire une occasion pour confirmer la détermination du Maroc à aller de l'avant dans le processus de l'égalité, de la promotion de la place de la femme au sein de la société et de la défense de ses droits. 

*Al Alam.:

- Le conseil d'administration de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) a approuvé une décision préliminaire portant sur l'augmentation les montants de remboursement des cotisations reçues par les adhérents pris en charge par le secteur mutualiste, contre une révision de l'assiette de cotisation de ce secteur. La Mutuelle note, dans un communiqué, que dans le cadre de cette décision, il sera procédé à l'augmentation de la contribution du secteur mutualiste dans le remboursement des dossiers de maladie de 16 pc à 20 pc, ce qui engendrerait une hausse du taux de remboursement pour les frais de médicaments de 25 pc pour le secteur complémentaire, ainsi que la contribution du secteur mutualiste et du secteur obligatoire dans le remboursement des lunettes de vue acquises dans les centres et unités optiques de la Mutuelle générale à un montant maximum de 400 dirhams, en plus de la contribution aux frais de la prise en charge des enfants aux besoins spécifiques des centres Amal relevant de la MGPAP. 

- Le Maroc a condamné, lundi, les attentats ayant visé samedi dernier un centre culturel et une synagogue dans la capitale danoise, et exprimé sa solidarité avec le Danemark suite à cet acte terroriste qui a fait deux morts et quatre blessés. "Suite à l'attaque armée qui a pris pour cible samedi 14 février 2015 un centre culturel et une synagogue dans la capitale danoise et qui a fait deux morts et quatre blessés, le Royaume du Maroc exprime sa condamnation de cet acte terroriste, présente ses condoléances et sa compassion aux familles des deux victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés, tout en faisant part de sa solidarité avec le Royaume du Danemark, gouvernement et peuple", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

*Al Massae.:

- Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, qui était mardi l'invité du Forum de la MAP, a exprimé sa désapprobation de la description donnée à son parti en tant que "nouveau venu". "Effectivement, nous sommes un nouveau venu en ce sens que nous avons fait bouger la scène politique", a-t-il déclaré. En effet, lors des élections de 2009, le Parti authenticité et modernité (PAM) avait été qualifié de "nouveau venu" dans le champ politique.

- Le Haut-Commissariat au plan a indiqué, dans une note sur l'emploi et les exportations dans le secteur de l'industrie du textile et du cuir, que cette industrie aurait, paradoxalement, perdu 32 mille postes d'emploi entre 2013 et 2014, en dépit d'une reprise des exportations et d'une amélioration de 1,2 pc de la valeur ajoutée du secteur.

*Al Haraka.:

- Les autorités marocaines ont décidé de suspendre temporairement, à compter du 16 février courant, les vols assurant la liaison entre le Maroc et la Libye, indique un communiqué conjoint des ministères de l'Intérieur et de l'Equipement, du transport et de la logistique. Cette suspension est dictée par la non-conformité du traitement des vols au départ des aéroports libyens aux normes de sécurité exigées par les instances internationales de l'aviation civile, précise la même source, ajoutant que cette suspension concerne également le survol de l'espace aérien marocain par les avions libyens. Les déplacements des Marocains résidant en Libye et désirant regagner leur pays seront facilités à partir des pays voisins de la Libye, selon la même source.

- L'Union européenne (UE) se félicite du renforcement des antennes du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) à Laâyoune et Dakhla, a affirmé la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Dans une réponse écrite, publiée mardi, au nom de la commission européenne à une question d'un eurodéputé, Mme Mogherini a souligné que le Maroc et l'UE mettent en œuvre un programme de coopération bilatérale pour la protection et la promotion des droits de l'Homme qui soutient les bureaux locaux du CNDH au Sahara. Signé en 2013, ce programme doté de 2,9 millions d'euros permettra, selon l'UE, de renforcer la capacité institutionnelle du CNDH et de ses antennes régionales, y compris à Laâyoune et Dakhla, ainsi que leurs compétences professionnelles en matière de surveillance de la situation des droits de l'Homme. 

*Assabah.:

- Biadillah: "Je ne suis pas le gendarme des conseillers". Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, qui était mardi l'invité du Forum de la MAP, a affirmé, en évoquant la question de l'absentéisme, qu'il n'était pas "le gendarme des conseillers", soulignant que ce sont les électeurs qui doivent sanctionner les absentéistes.

- Le groupe du PJD à la Chambre des représentants repousse l'idée d'un quelconque désintérêt des citoyens vis--à-vis de l'opération d'inscription sur les listes électorales. Les députés du parti de la lampe estiment que les préoccupations et les engagements quotidiens des citoyens peuvent expliquer le retard dans l'inscription sur les listes électorales, ajoutant que des campagnes menées sur le terrain ont révélé, au contraire, une affluence importante sur les bureaux d'inscription.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les clubs de football soutiennent le Widad face à Benkirane. Au cours d'une réunion avec le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lakjaâ, les présidents des clubs du championnat professionnel et de la deuxième division ont exprimé leur solidarité avec Saïd Nassiri, président de l'équipe du Widad de Casablanca, suite aux dernières déclarations du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au sujet de cette équipe. Ils ont insisté que le football doit demeurer à l'écart des querelles politiques.

- Le délégué interministériel aux droits de l'Homme, Mahjoub El Hiba, a souligné, lundi à Genève, la nécessité d'une action holistique pour le traitement des questions de paix et de sécurité, de développement et des droits de l'Homme. "L'approche marocaine a su faire preuve de vigilance et de flexibilité en fonction de la mutation des menaces" avec comme objectif d'"assécher les terreaux du fanatisme et d'éradiquer ses racines mettant en péril non seulement le Maroc, mais aussi toute la région", a-t-il expliqué devant des décideurs politiques, des diplomates et des chercheurs participant à une rencontre sur "lutte contre le terrorisme et droits humains". 

*Attajdid.:

- L'Office des changes: Recul du déficit budgétaire de près d'un tiers au cours du mois de janvier 2015 et baisse du volume des importations de pétrole de 44,7 pc. Dans son rapport mensuel, cet établissement a indiqué que les transferts des Marocains résidant à l'étranger (MRE) en janvier 2015 ont atteint 4,8 milliards de DH, en hausse de 2,6 pc par rapport à la même période de l'année écoulée.

- Le Plan Maroc vert contribue au développement de l'agriculture solidaire, a affirmé le secrétaire général du ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Seddiki, lors de la 38ème session du conseil des gouverneurs du Fonds international pour le développement agricole (Fida) à Rome. Le Plan Maroc vert accorde une grande importance au développement rural comme en témoigne la mise en oeuvre de programmes visant à désenclaver les populations dans le monde rural et les régions montagneuses à travers la lutte contre la pauvreté et l'amélioration des revenus des agriculteurs.

*Rissalat Al Oumma.:

- Après la suspension des vols entre le Maroc et la Libye, des militants des droits de l'Homme réclament que de "véritables mesures" soient prises au profit des Marocains résidant en Libye. Le président du Centre marocain des droits de l'Homme, Abdelhak El Khodari, a indiqué que le centre reçoit quotidiennement de nombreuses plaintes de la part de ces citoyens depuis le déclenchement du conflit en Libye. M. El Khodari a reproché au gouvernement de ne pas associer le Centre à ses décisions en la matière.

- Le président de l'association "Non aux accidents", Ahmed Zahiri, a appelé à faire de la journée nationale de la sécurité routière l'occasion de développer une culture d'utilisation prudente de la route. L'éducation à la sécurité routière est à même de mettre fin à l'hécatombe des routes qui cause des pertes humaines et matérielles, a-t-il souligné.

*Al Assima Post.:

- La député de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Rachida Benmessaoud, accuse la majorité gouvernementale de porter atteinte au concept de la parité, par le biais de textes législatifs ne tenant pas compte des dispositions de la Constitution. Elle a, dans ce sens, cité le nouveau projet de loi sur le travail domestique approuvé par la Chambre des conseillers en janvier dernier, qui fixe à 16 ans l'âge minimal des employés domestiques. Selon elle, ce texte confirme que le gouvernement veut geler le processus de mise en oeuvre de l'égalité et de la parité au sein de la société.

- L'affaire de l'agression, le 10 février courant, d'un enfant marocain par un policier suédois refait surface. La député du Parti du développement et de la justice (PJD), Nezha El Ouafi, a indiqué avoir adressé une correspondance au parlement suédois concernant cet incident. La vidéo montrant dans les détails l'agression contre cet enfant à peine âgé de 9 ans est choquante, a-t-elle ajouté.

*Assahra Al Maghribia:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé des messages de félicitations à ses frères, leurs excellences les Chefs d'Etat des pays maghrébins, à l'occasion du 26e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb arabe, dans lesquels le Souverain leur a exprimé ses vœux de santé et de bonheur, et Son souhait de voir se concrétiser l'aspiration de leurs peuples frères à davantage de progrès et de prospérité. 

- Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, a pris part, mardi à Doha, à l'ouverture des travaux de la deuxième édition du Sommet mondial de l'innovation pour la santé (WISH), organisés par la Fondation du Qatar pour l'éducation, les sciences et le développement communautaire. 

- Le commissaire européen aux affaires maritimes et à la pêche réserve au Maroc son premier déplacement à l'étranger. Karmenu Vella se rendra au Maroc, pour son premier déplacement en dehors de l'Union européenne, afin de prendre part au Salon Halieutis, organisé du 18 au 22 février courant. Cette visite sera l'occasion de confirmer le caractère stratégique du partenariat entre le Maroc et l'UE, dans lequel le secteur de la pêche maritime occupe une place importante qui a été renforcée par la signature de l'accord de pêche entre les deux parties, entré en vigueur en 2014.

*Bayane Al Yaoum.:

- Les indépendants et particuliers exerçant des professions libérales pourront bénéficier de la couverture sociale et de l'assurance maladie obligatoire (AMO) en vertu d'un projet de loi qui entrera en vigueur début 2016. Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué qu'après la validation de la conception de la commission interministérielle à ce sujet, l'année en cours verra la transmission au parlement dudit projet de loi et l'élaboration des décrets d'application y afférant, précisant que la date d'entrée en vigueur de ce texte a été fixée à janvier 2016. 

- Le Maroc a aujourd'hui le savoir-faire pour franchir les frontières et s'ériger en expert dans plusieurs secteurs pour les pays africains, écrit le magazine mensuel francophone international "Afrique Magazine" dans son dernier numéro. La publication, qui consacre un dossier au Royaume sous le titre "Maroc, à la conquête du continent", relève que les patrons marocains ont un engouement pour l'Afrique soutenu à la base par une politique volontariste royale. La même source souligne que l'Afrique pourra bénéficier du développement qu'a connu le Maroc durant la dernière décennie et de la réussite de plusieurs programmes dont celui de l'électrification du monde rural, ainsi que dans l'immobilier avec le programme du logement social.

*Al Mounaataf.:

- "La politique d'austérité porte un coup dur aux espoirs de croissance économique et génère des contraintes supplémentaires qui freinent tout essor économique susceptible de créer des postes d'emploi", a estimé l'expert Abdelali Tirguit. Selon lui, le contexte dans lequel s'est formé l'actuel gouvernement imposait l'adoption de nouveaux mécanismes de gouvernance dans les domaines politique et économique.

- Après l'adoption de la loi relative à l'exercice de la médecine, les professionnels redoutent une dégradation de la qualité des prestations. Ces derniers sont montés au créneau pour dénoncer l'ouverture des capitaux des cliniques privées aux investisseurs étrangers au secteur, une mesure qui pourrait marquer une "grave régression". Ladite loi a présenté des garanties quant à l'indépendance professionnelle des médecins exerçant dans ces établissements, mais les professionnels estiment que ces garanties ne sont pas applicables et que les investisseurs auront, en réalité, le monopole en matière de gestion et de prise de décision.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara